Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Expérimentation animale – le malaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Selmer
Perturbateur de masses en fils


Nombre de messages : 4270
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: Expérimentation animale – le malaise   Jeu 24 Avr 2008 - 0:15

Diego Ortiz a écrit:
Dans le cas de la vivisection, l'intention affichée est bonne. Nos représentations du monde impliquant que les animaux sont inférieurs et moins sensibles, il va de soi que leur sacrifice au nom de la santé et du bien-être de l'être humain est bon.

Les conséquences de l'acte sont déclarées ouvertement positives : un comité d'éthique qui inclut des amis des bêtes a évalué scientifiquement la proportionalité entre les souffrances infligées à l'espèce A, mettons Wistar, et celles épargnées à B, mettons l'Homme. Le rapport coùt/bénéfice a été calculé à l'aide de formules simples et le résultat en est brillant, éblouissant, irréfutable.
C’est très louable de la part de l’homme de se poser ces questions mais dans la mesure où les réponses sont données par l’homme et vont dans le sens de l’intérêt de l’homme et du maintien de la situation existante, la crédibilité de l’ensemble s’en trouve fortement diminuée. Bien sûr on ne peut pas faire mieux que de se pencher en toute bonne foi sur la question, experts à l’appui. On ne peut pas demander leur opinion aux animaux. D’ailleurs ce n’est pas nécessaire puisqu’on la devine.
Je préférerais qu’on dise carrément que l’homme se permet ce qu’il veut pour son bien-être parce qu’il en a les moyens et qu’il est le plus fort. En quoi il a sans doute raison.
Je serais curieux de savoir ce qui se serait passé si, à tous les stades de ce raisonnement bien propret, on était arrivé aux conclusions contraires. Par bonheur, ça ne s’est pas produit.

Sur la question de l’expérimentation, j’ai le point de vue du lâche intégral. Je serais incapable de faire souffrir un animal mais je suis bien content que d’autres le fassent à ma place. Comme je sais maintenant qu’un comité d’éthique a donné son approbation, mon sentiment de culpabilité s’amenuise. Je peux continuer à m’offrir le luxe de la compassion à l’égard des animaux et même celui d’être tourmenté, le temps de rédiger ce post.

Diego Ortiz a écrit:
Auriez-vous rencontré Hitler alors qu'il n'était qu'un bohème, un très mauvais peintre, que peut-être un coup de couteau bien placé de votre part, même en toute gratuité, eût pu sauver plusieurs millions de gens. Vous vous seriez damné pour ce crime gratuit, bien entendu, mais cela n'en aurait-il pas valu la peine ? Réfléchissez-y en adoptant le point de vue du bodhisattva...

Si Judas n'avait pas accepté un péché similaire, celui de trahir Jésus, où en serait l'histoire de notre Chrétienté ? N'a-t-il pas accompli une bonne action, voir une action sublime, puisqu'elle lui demandait de passer par-dessus son amour pour le Christ, afin que la Mission de celui-ci puisse s'accomplir ?
Quand on se met à penser à tous les inconvénients qui nous auraient été épargnés si tel événement ne s’était pas produit, on doit également envisager tous les avantages dont nous aurions été privés si tel autre événement, dont nous ne savons rien, s’était produit. Or c’est impossible, il y en a une infinité. Il faut laisser l’uchronie à la littérature et aux bandes dessinées.

Quant à Judas, des gens bien informés sur la stratégie des complots prétendent qu’il était en réalité le meilleur agent de Jésus et son plus dévoué, le seul à qui il puisse demander le sacrifice d’apparaître comme un traître, dans l’intérêt de la cause commune. Les trente deniers, selon les mêmes sources, provenaient des fonds secrets de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Mahaut

avatar

Nombre de messages : 396
Age : 57
Localisation : Boulogne-sur-Mer
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Expérimentation animale – le malaise   Jeu 24 Avr 2008 - 0:54

Citation :
Quant à Judas, des gens bien informés sur la stratégie des complots prétendent qu’il était en réalité le meilleur agent de Jésus et son plus dévoué, le seul à qui il puisse demander le sacrifice d’apparaître comme un traître, dans l’intérêt de la cause commune. Les trente deniers, selon les mêmes sources, provenaient des fonds secrets de Jésus.

Cela fait partie des choses que je voulais aborder. Mais peut-être sous un autre angle, moins "big brothertesque." Quoique...

On le dirait comme ceci :
Quant à Judas, des gens bien informés prétendent qu’il était en réalité le meilleur ami de Jésus et son plus dévoué, le seul qui l'aimait au point de le pousser, dans l’intérêt de la cause commune, à se dévoiler comme le nouveau messie attendu. Les trente deniers, on s'en fout. Et comme cela a raté, puisqu'il n'a pas pris le pouvoir, ils sont devenus le symbole de l'échec de l'idéal du Grand Israël reconstruit.

La question que cela soulève est celle du choix devant une situation et de ses conséquences pour l'avenir du monde. Vous savez... l'effet "Papillon"...

On semble s'éloigner de la question de la vivisection, mais qu'est-ce que l'humanité ? Et qu'est-ce que l'humanisme ? Hégémonie orgueilleuse d'une espèce qui croit que le monde lui appartient ou responsabilité de chacun face à un choix demandé par une situation.

Cela m'enthousiasme et parfois me glace : de tout, nous sommes responsables.

Et on oublie trop souvent que responsable signifie "en état de donner une réponse" et que cela n'engage en rien un jugement de valeur.
De nos jours, responsable a trop souvent le sens de "coupable" et on demande des comptes.

Un choix est un choix. Pourquoi ne peut-on croire qu'il est fait sans haine ou sans rancune.

Reste la question de l'inspiration des choses. Un même fait peut être initié par amour ou par haine, par volonté de construire ou celle de détruire, ou simplement gratuitement. Tout, ensuite, est question d'intention que l'on prête, d'interprétation des choses en fonction des valeurs que l'on porte :

Un exemple, je réponds à un message. Je le ressens avec beaucoup de légèreté et je crois qu'il ne peut que être bien accueilli, bien lu, bien pris.

Une personne blessée, sensible, paranoïaque, qui se dévalorise (etc.) le lit, le prend mal et ouvre la polémique. Je débarque de nues, me rends compte que j'ai gaffé, essaie de me faire comprendre et... envenime les choses. Suis-je coupable ? Non, tout se passe dans la tête du lecteur ; suis-je responsable, oui, mais il arrive aussi qu'il faille se déconnecter de ce qui ne nous appartient pas. Ce n'est pas évident, mais c'est vital.

Demande de pardon :
Il est possible que mon intervention soit un peu hors sujet, quoique.... Blanc seing est donné aux modos de déplacer mon message à l'envi.
Courage

Bisatous
Mahaut
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.bebook.fr/mahaut/index.php/
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Expérimentation animale – le malaise   Jeu 24 Avr 2008 - 10:04

alejandro a écrit:
Vic Taurugaux a écrit:

L'autre jour, [/i].

Petit intermède publicitaire, si vous permettez : La maladie de Zoé


Mais sinon, je ne savais pas qu'on soignait des infections virales avec des antibiotiques.

Combattre les virus avec des antibiotiques? Je ne suis pas docteur!

Dommage que le texte sur Zoé ne soit pas signé. Très bien écrit.
Son intérêt sur ce fil est d'illustrer la question du point de vue. Ce père attentionné fait tout bien selon son rôle. Les autres protagonistes aussi d'ailleurs. Vraiment, pris individuellement, on ne pourrait rien reprocher à personne. C'est la vie qui va.
Et si c'était la même chose dans le cas de la vivisection. Tout le monde fait son travail consciencieusement. chacun dans son domaine. D'un côté, les chercheurs. De l'autre les labos qui financent, des comités d'éthique qui éthiquent, des journalistes qui nous informent et nous qui dans notre coin comme toujours consommont du médicament en nous culpabilisant.

Combien faudra-t-il de rats pour soigner mon ulcère à l'estomac?
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Expérimentation animale – le malaise   Jeu 24 Avr 2008 - 11:30

Vic Taurugaux a écrit:

Dommage que le texte sur Zoé ne soit pas signé.

C'est que d'habitude on y accède par le site où il est hébergé, et qu'on sait chez qui on est.
Le texte est de votre serviteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Expérimentation animale – le malaise   Jeu 24 Avr 2008 - 12:15

Entièrement de ton avis, Mahaut. Ton post est à sa place ici, car non seulement tu justifies ta digression et reviens au sujet, mais en plus tu répondais à une phrase, citation à l'appui.

A propos de Judas, je penche aussi pour cette théorie.
Quant à Hitler, le roman de Stephen King Dead Zone pose effectivement la question de façon habile. J'aurais peut-être fait comme le héros.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Expérimentation animale – le malaise   Sam 26 Avr 2008 - 17:49

Mahaut a écrit:

On le dirait comme ceci :
[i]Quant à Judas, des gens bien informés prétendent qu’il était en réalité le meilleur ami de Jésus et son plus dévoué, le seul qui l'aimait au point de le pousser, dans l’intérêt de la cause commune, à se dévoiler comme le nouveau messie attendu.

En fait, Ponce Pilate aussi était dans le coup. Vous imaginez s'il avait fait crucifier Barabbas à la place de Jésus ? Comment Jésus serait-il devenu Jésus ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expérimentation animale – le malaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expérimentation animale – le malaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [expérimentation] explosion d'une corne à poudre
» Expérimentation animale, éthique et société
» Pétition stop-vivisection (pour l'arrêt de l'expérimentation animale)
» [Keyes, Daniel] Des fleurs pour Algernon
» Altered les survivants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: