Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et ils vécurent heureux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Et ils vécurent heureux...   Mar 22 Avr 2008 - 23:36

« Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »…

Elle referme le livre, doucement. Sa fille s’est déjà endormie.
Elle la borde avec amour, contemple le visage calme et parfaitement détendu de sa petite princesse, tout le contraire d’elle-même.
Elle, elle est révoltée, humiliée, désespérée.
Mais elle ne le montre pas. Elle a toujours su faire preuve d’une grande maîtrise de ses sentiments, et ce n’est pas à son âge qu’elle va changer.

« Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »…

Cette bonne blague. Comment peut-on lire ces contes insensés à notre époque, elle se le demande tous les soirs…Pourtant, elle en a acheté des quantités de livres, tous plus modernes les uns que les autres, racontant des histoires de princesses qui choisissent leur époux, de fées qui se trompent de baguette…Des histoires à dormir debout, auxquelles les enfants ne peuvent pas s’identifier, ils ne sont pas si bêtes.
C’est vrai, après tout. Elle qui a été bercée toute son enfance de princesses réveillées par le plus bel homme sur Terre, elle s’est retrouvée un beau jour avec le plus bel homme ça oui, mais pas vraiment un prince.
Mais sa fille lui réclame toujours ce livre-là.

« Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »…

Eh ben voilà, elle y est, maintenant. Elle a eu trois magnifiques enfants, pas de cheval blanc à l’horizon mais tout va bien.
Tout va bien, les enfants. Lorsqu’elle leur a dit cette phrase, ce matin, elle y croyait, vraiment.
Lorsqu’elle les a emmenés au manège de la fête foraine, elle se sentait bien. Un peu seule, mais bien.
Pourtant elle les sentait, les regards des autres. Les autres, ceux qui vont main dans la main, admirant béatement leur progéniture, prenant mille photos pour immortaliser ce moment. En plus ça ne sert à rien, c’est toujours flou les photos des manèges et le temps que le flash se mette en route, le rejeton est déjà de l’autre côté dans sa Batmobile.

« Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »…

Elle tourne et tourne encore dans son salon, incapable de se fixer, incapable de se poser dans un de ces magnifiques fauteuils qu’ils avaient choisi ensemble.
Elle promène nerveusement ses yeux partout, balaie la pièce comme pour y trouver un signe, un petit mot expliquant que ce n’est qu’un break et qu’il va bientôt revenir.
Tout la renvoie à lui, tout lui rappelle ce qu’elle vient de perdre.
Tout lui est insupportable et elle se cogne la tête contre le mur. D’abord doucement, puis de plus en plus fort. Elle veut avoir mal, elle veut souffrir dans sa tête pour ne plus saigner dans son cœur.
Elle ne comprend pas.

« Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »…

Non, non et non. Elle s’en veut d’avoir été aussi naïve. Elle voudrait tout casser dans sa maison, mais il faut rester digne pour ses enfants. Il faut rester debout, il faut les préserver.
Mais elle, qui va lui donner la main pour se relever ?
Qui va la toucher, la respirer, la rendre vivante ? Elle est morte. debout, mais morte.
Tout va bien.

Papa et maman ne s’aiment plus mais ils vous aiment chacun fort fort fort, et il n’y a pas de raison de pleurer. Vous aurez simplement deux maisons, avec une chambre dans chaque maison, et vos affaires tout pareil dans chaque maison. Et papa sera là, toujours, quand vous aurez besoin de lui. Et maman vous gardera dans sa maison et vous verrez papa pendant les vacances.
Elle n’y croit toujours pas. Elle ne parvient pas à se convaincre que c’est elle qui a prononcé ces mots. Elle ne peut pas imaginer qu’il ne reviendra pas ce soir, qu’il a fait ses valises et qu’elle doit réapprendre à vivre.

« Et ils vécurent… »

Ta gueule.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 22 Avr 2008 - 23:53

Pas mal du tout ce texte !
J'adore la fin ! Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mer 23 Avr 2008 - 0:19

Purée Almalette, entre tes textes des premiers temps ici et les derniers ... WOW ! Quelle progression ! Celui-là particulièrement me parle du côté du vécu Wink
C'est plus Almalette c'est MadaÂme Alma !
chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mer 23 Avr 2008 - 3:00

pfiou... tu veux que je te dises, almalette ? C'est très simple, tu vas voir : je n'ai pas de mot pour dire l'impact.

Alors je m'incline, gorge nouée non pour l'artiste, mais pour la femme.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mer 23 Avr 2008 - 8:27

merci, mes Amis bisou
Revenir en haut Aller en bas
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Lun 26 Mai 2008 - 15:44

Ce que j'aime, c'est la simplicité des mots, qui au final, percutent le lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 0:22

Olala , folie folie, j'avais totalement oublié que tes textes se trouvaient là désormais. Me voilà qui débarque avec un texte ma foi que me parle bien fort, peut-être parce que, tu le sais, je suis sensible aux mots simples et aux petites rengaines qui trottent dans la tête. Juste je suis pas fana du mot "break" en plein milieu, qui me fait pas du tout le même effet que le "ta gueule" final qui pour le coup je trouve donne vraiment du sens au texte. Mais ce n'est qu'un mot, et ce n'est que moi. En tout cas, bravo Almalo.

Juste, je voulais dire, bien sûr on sait tous que ce texte a un resonnance différente, mais même sans savoir ce qu'on sait, il garde de la force. Voilà, c'est important.
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 8:58

Lucius, laconfiture, merci. Rêve

Oui je ne sais écrire qu'avec des mots simples, peut-être parce qu'ado, j'utilisais un style très lyrique et le plus empoulé possible, d'ailleurs Laconfiture, tu l'avais remarqué sur ma première version de la nouvelle de fantasy...
Alors depuis que j'écris ces nouvelles, c'est souvent d'un premier jet, mon coeur, mes tripes, surtout évidemment sur celui-là.

j'essaierai de trouver autre chose pour "break", c'est facile d'utiliser l'anglais quand il y a tant de beaux mots bien de chez nous, si l'on creuse... Wink
Pour la petite rengaine, oui j'aime aussi tes textes pour ça, une musique lancinante qui trotte dans la tête, entêtante...


En tout cas merci. Rêve
Revenir en haut Aller en bas
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 12:37

"Pause" ?
Revenir en haut Aller en bas
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 12:44

ou alors : un véhicule utilitaire muni d'un grand coffre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 12:56

mdr mdr mdr
Lucius, Rêve
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 14:09

Les mots les plus simples sont les mots qui percutent le plus, justement parce qu'ils sont dépourvus de tout autre artifice que leur sens profond. Perso, je les ai appelés "petits" non péjorativement, tout le monde l'a compris, mais pour dire "dépouillés de superflu" et ils sont cela.

Je retrouve ça dans ton écriture, et quel bonheur, quel bonheur.

Je n'ai pas fini de corriger le manuscrit du pauvre monsieur qui m'a confié sa ribambelle de nouvelles, toutes plus ampoulées les unes que les autres, que c'en est navrant... et il va me falloir des trésors de diplomatie pour lui expliquer pourquoi tout est raté...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 14:13

merci Romane. Si mes mots peuvent sortir aujourd'hui, c'est grâce à toi et ce forum. Tout en simplicité, sans fards, venant des tripes sans peur du regard des autres.
Rêve


Dernière édition par almalo le Mar 27 Mai 2008 - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 14:20

Alors sans doute pour la première fois, je vais le dire : je suis fière de moi et du LU que j'ai orienté ainsi.
Mais j'ajoute : s'il est ce qu'il est, ce LU, c'est grâce à toi et à toute la communauté !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 14:24

youpiiiiiiiie ! Romane est fière d'elle !!
Tu peux petite mère. Rêve
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Mar 27 Mai 2008 - 14:28

Quelqu'un me disait hier soir : "tes enfants de scène" et j'ai aimé l'expression.
Sur LU, beaucoup m'appellent petite mère, ou tit'mère (pas les messieurs, d'ailleurs, tiens !) et je me dis que j'ai une chance folle ; celle de porter dans mon coeur tous ces êtres.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Infinitive

avatar

Nombre de messages : 142
Age : 56
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Voilà le bonheur d'arriver en retard...   Lun 17 Oct 2011 - 10:06

C’est que M'sieurs Dames, je vous chine de ci, de là...Au hasard des pseudos, des titres, et puis zou... Je me cueille en grande égoïste, une petite émotion, une légère et impertinente perception lacrymale.
Merci de ces liens que je noue, patiemment, un à un, je vous « pelote » en un long fil serré...
Et voilà ce texte visité à nouveau...
Il vit encore vois-tu !
Revenir en haut Aller en bas
K.ROLL

avatar

Nombre de messages : 844
Age : 44
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   Ven 6 Jan 2012 - 10:29

L'air de rien... ce texte implique beaucoup d'idées et nous renvoi à un grand nombre de réalités et de fonctionnements.

"Le conte de fée" n'est pas si futile dans la vie des enfants puis de celle des grands.

Je n'ai pas eu d'enfance bercée par ces lectures. J'en parlai il y a peu avec un ami, je n'ai pas vraiment le souvenir que dans ma famille il y ai eu des "lecteurs" à part peut-être une minuscule période où "ma mère" c'était passionnée pour les histoires de Stephen K. Les contes de fées je les ai vu au travers de grands dessins animés (des W. Disney) parce que j'avais un oncle passionnée de vidéos, mais ce fût assez tard... ce qui ne m'empêcha pas, jusque-là, de rêver, d'imaginer, d'inventer de grandes et belles histoires dans le genre conte étoilé.

Les modes de vie sont importants, les comportements et les mentalités. Ils changent et la place accordée aux "rêves" ne me semble plus la même. Le fossé entre la réalité et les histoires à se raconter se creuse : la désillusion semble plus dure à gérer, à relativiser parce qu'elle nous renvoie de fait aux espoirs, aussi infimes soient-ils, qu'on berce et soupire dans ces histoires... dans les rêves qu'on se fabrique... du meilleur qu'on se souhaite... finalement.

J'ai vu des adultes qui prétendaient n'apporter aucune importance à ces "futilités", ces "histoires de gamins" que parfois les grands se racontent encore... à leur façon. Ils n'aimaient d'ailleurs pas non plus les histoires d'amour et le rose, le romantisme et tant d'autres choses. Je me suis bien creusée sur la question dans cette façon d'évincer toutes les formes et tous les aspects de ces histoires à faire rêver du "love à lover" ? parce que je pense que nos espoirs et nos rêves s'en nourrissent quand même d'une certaine façon.

J'ai finalement constaté que ces mêmes personnes étaient devenues "allergiques" à tout ça simplement parce que ça les renvoyait à leur propre réalité. La désillusion était devenue une déception, parfois même une souffrance simplement parce que ces histoires parlent finalement de bonheur ... d'un bonheur qu'il ne savent plus voir... et auquel ils ne donnent aucune chance... ne se donnent aucune chance d'y croire.

Bien évidemment qu'il faut être réaliste, mais doit-on se priver de rêver ? J'ai pu lire ces personnes dans des écrits qui persistent à tordre, salir, pointer du doigt, démolir ces histoires pour en faire des foutaises et des histoires de peines.

Humainement, c'est une souffrance qui me bouleverse.

Bien sûr, je parlais de l'idée " du conte de fée" en dehors du contexte de ton texte qui à lui seul est touchant par les réflexions intimes et le regard qu'il dégage.... il fait trembler et frissonner cet espace entre le conte et la réalité.

K.
Revenir en haut Aller en bas
http://krollambiance.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et ils vécurent heureux...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et ils vécurent heureux...
» Chapitre 4 : Comment Edward et Bella vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants
» Jeu du cinema ;)
» Heureux possesseur d'un HTC Magic...
» [Bastelica, Elizabeth] Vouloir être heureux - 25 poisons, 25 antidotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: almalo-
Sauter vers: