Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Taoïsme et le sexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Le Taoïsme et le sexe   Ven 25 Avr 2008 - 19:52

LE TAOÏSME ET LE SEXE


La société traditionnelle chinoise ne fut pas davantage libérée sexuellement que les sociétés occidentales qui lui étaient contemporaines. Y parler de sexe ne se faisait pas. Cet interdit s’appliquait évidemment aux femmes dans toute sa rigueur. Une épouse bien née et bien élevée ne devait jamais exprimer à son époux son envie de faire l’amour, à moins d’être une renarde, créature maléfique parmi toute. Gare à celui qui lui tombait entre les pattes! Une mort rapide lui était assurée par excès de sexe. A contrario, la femme était soumise, et sans discussion possible, à tous les désirs de son mari. Son devoir de réserve et d’obéissance s’étendait jusque dans la chambre conjugale. Elle ne pouvait que la seule responsable des dysfonctionnements sexuels du couple. Et son époux était - il impuissant ou éjaculateur précoce? C’était à cause d’elle, mauvaise épouse qu’elle était! En Chine comme ailleurs, la pauvre était responsable de tous les malheurs du monde. Situation enviable s’il en fut! Les choses changèrent avec Mao et sa bande des quatre. Mais elles ne s’améliorèrent pas pour autant. en ces temps là, en effet, le désir, le plaisir, l’amour étaient des valeurs bourgeoises, féodales, contre révolutionnaires. Le prolétaire radieux ne pouvait y gaspiller une énergie toute entière dévouée à la lumineuse révolution de “l’homme nouveau”. On sait bien ce qu’il en advint. Notons qu’en dehors de leurs prêches qui valaient ceux de nos curés, rabbins et autres talibans, Le Grand Timonier chassait la pucelle et sa chère femme se roulait dans une fange sexuelle sans limite, à l’instar des impératrices Wu et Tseu Hi. Depuis, certes, la situation évolue, grâce à l’indépendance économique de la femme. mais comme en Occident, il s’agit bien plus d’un combat pour le pouvoir que d’une véritable évolution menant à l’égalité et à l’harmonie entre l’un et l’autre.

La civilisation classique chinoise fut donc toute aussi restrictive et puritaine que le judéo - christianisme. Cependant, c’est tout de même en Chine que naquit une philosophie d’esprit libertaire, pluri millénaire mais toujours d’une modernité étonnante, le Taoïsme. Ce n’est pas une philosophie se satisfaisant de pures vues de l’esprit, mais concrète, pragmatique, basée essentiellement sur l’observation attentive de la Nature et de ses phénomènes. Elle se préoccupe de tout ce qui fait la Vie, l’Humain, sans jamais ne rien négliger.

Elle s’articule autour de huit principes appelés les Huit piliers ou Pa koua, à savoir ,a philosophie, la revitalisation, la diététique, la médecine, la pharmacopée, le succès, la maîtrise, et enfin la sagesse sexuelle. On entrevoit déjà la place que le sexe y occupe. il n’est évidemment pas question de tous les développer ici. Retenons seulement qu’ils forment un ensemble indivisible de pensées et de pratiques dont le seul et unique but est le bien être et le développement de l’homme total, j’entends par là, l’homme dans ses dimensions physique, énergétique, psychique et spirituelle. Mon propos ne concernera que le pilier de la sagesse sexuelle dont l’application représente la véritable révolution sexuelle que tant sont aller chercher et cherchent encore en vain, au delà de la notion de péché originel mais sous la coupe névrotique et névrosante de Freud et de la psychanalyse.

Les premiers Sages taoïstes furent des médecins qui ne pouvaient concevoir la santé, la maladie et le soin que de manière globale. Ils se sont donc penchés sur la sexualité en l’incluant naturellement dans les pratiques d’hygiène vitale. Et pour eux, il ne peut y avoir de saine sexualité sans hygiène de vie globale, au hasard une alimentation équilibrée et la pratique d’une gymnastique de santé tel que le Taï chi ou le Gi gong.

Axiome de base, toute velléité de chasteté, de continence est contre nature. Les anciens Taoïstes avaient constaté que le sexe omniprésent dans la Nature en était l’énergie fondatrice, la source même de toute Vie, la Vie elle - même. On ne peut donc jeter d’opprobe ou d’anathème sur ce phénomène naturel. Jamais moraliste ou moralisateur, le Taoïsme ne condamne rien des jeux sexuels qui se déroulent dans la Nature. Ainsi ne rejette - t- il pas, par exemple, l’homosexualité ou la masturbation, largement répandues dans le règne animal, du moins chez les grands mammifères. Il n’a d’autre morale, d’autre éthique que celles de la Nature, les seules qui ne varient ni avec le temps ni avec le lieu, intemporelles, universelles. Au contraire des règles humaines, à géométrie variable selon comme le vent souffle.

Le sexe occupe donc une place importante dans la philosophie taoïste. Les traités sexuels sont nombreux et certains sont fort anciens. Ils décrivent l’acte sexuel dans toutes ses variantes avec une infinie poésie et sans pudibonderie aucune. Quoique très fleuries, leurs descriptions sont très réalistes, très explicatives, soutenue par une riche iconographie. Ils demeurent près du lit conjugal pour que l’on puisse les consulter, que les plus ignorants puissent s’initier, les plus pudiques s’enhardir, les moins imaginatifs y trouver des idées. Malgré le puritanisme ambiant, ils sont fort répandus et lus dans la bonne société chinoise et ils font partie des jeux amoureux du couple. Tout à fait pratiques, ils s’adressent autant à l’homme qu’à la femme. Ils font, du reste, partie du trousseau de la jeune épousée. Loin de tout esprit de performance et, à ma connaissance, de toutes les prouesses gymniques du Kama soutra indien, ils traitent de la meilleure façon de faire l’amour, de se donner du plaisir en faisant durer l’acte sexuel, d’avoir une descendance, de conserver un bon équilibre général.

C’est ainsi que se développa au cours des siècles, une véritable culture sexuelle, culture sexuelle au sens intellectuel du terme, culture sexuelle dans le sens de découverte et de développement de soi, culture sexuelle qui s’appuie sur les principes suivants :

L’énergie sexuelle est notre énergie de base.
Le sperme et l’ovule sont l’entrepôt de cette énergie.
La relation, sexuelle contribue à entretenir l’équilibre entre le yin et le yang.
Elle ne peut être de bonne qualité sans une alimentation saine, un exercice physique suffisant mais sans excès
L’activité sexuelle doit être basée sur l’amour. Sans amour elle peut être nuisible.
Toute activité sexuelle doit se dérouler de façon vertueuse, c’est à dire sans instinct de domination, de possession de l’autre mais dans une parfaite égalité entre les partenaires dans le partage du désir et du plaisir.

Une vie sexuelle active et satisfaisante est une composante essentielle de santé globale et elle est garante de longévité. La frustration sexuelle ne peut qu’entrainer toutes sortes de maux. Et Freud qui croyait avoir tout découvert! La pratique sexuelle fait partie de la Nature. Elle est conforme à ses lois. Désir et jouissance sont le fondement de la Vie en général et humaine en particulier. Nul ne peut s’en priver ou en être priver sans dommage. Faire l’amour est une condition sine qua non de l’équilibre et de l’harmonie individuels et entre les individus. Faites l’amour pas la guerre, le slogan bien connu des hippies est en fait un principe taoïste!

Bien avant les découvertes des modernes neuro - sciences et de la psychologie, les Taoïstes, par une simple mais attentive observation en étaient arrivés aux mêmes conclusions. Se préoccuper de sexualité, c’est se mettre à l’écoute de l’être humain dans toute sa complexité, envisager toutes ses difficultés à vivre, ses angoisses, sa souffrance. Car la sexualité est le fondement et le moteur de toute vie. C’est l’énergie qui en assure l’apparition, le développement, c’est l’énergie de toutes nos potentialités d’épanouissement, d’aptitude au plaisir, de notre capacité à être libre, à nous transcender. C’est la seule énergie, mais quelle énergie!, dont nous disposons pour simplement être capables d’aimer l’autre et pour accepter d’être aimé de l’autre. Le Taoïsme, et à juste raison, en a même fait une énergie auto curatrice puisqu’il recommande même de faire l’amour lorsque l’on est malade. Il a ainsi codifié les positions curatives spécifiques à telle ou telle pathologie. Cela peut faire sourire, mais... Mais quand on veut bien connaître et reconnaître le lien entre le corps et l’esprit... En langage moderne cela s’appelle de la psycho - somatique. A condition de respecter les enseignements, finalement simples, taoïstes d’hygiène de vie, le choix des partenaires, d’observer un parfait respect de soi et des autres, l’épanouissement sexuel est la voie royale, accessible à tous, d’accomplissement de soi.

L’art d’aimer chinois n’existerait certainement pas sans le souci constant qu’il a du plaisir féminin. Tous ces textes merveilleusement ciselés n’auraient jamais été écrits. Et le Taoïsme amorce par là sa révolution sexuelle. En effet, la femme n’y est plus considérée comme un objet du plaisir mâle, elle nest plus cette pauvre chose soumise et passive. Au contraire, elle est actrice dans l’acte sexuel à l’égal de l’homme. Elle occupe, par nature et nécessairement, un rôle prépondérant en matière de sexe.

C’est dire quelle place le Taoïsme lui reconnaissait au sein de l’univers, dans la société, dans la famille, dans le couple. Il y a plusieurs millénaires, la question de l’égalité des sexes ne se posait même pas tant elle était déjà une évidence pour ces vieux Sages.

Au contraire, les Taoïstes considéraient la femme comme sexuellement supérieure à l’homme. Les manuels sexuels mettent en exergue l’inépuisable source d’énergie qu’elle est. Naturellement - poly orgasmique, ses possibilités de jouissance sont illimitées alors que l’homme, une fois qu’il a éjaculé perd toute sa puissance. La femme, elle, n’a aucun besoin de temps de récupération entre deux orgasmes. Elle ne subit aucune déperdition d’énergie. En puisant à cette source, l’homme se régénère et accroît sa propre énergie jusqu’à en devenir, nous assurent les anciens Maîtres, immortel. Au delà de cette anecdote, l’homme peut devenir lui aussi multi - orgasmique. Mais ceci fera l’objet d’une autre page sur ce blog.

Pour conclure, je ne suis pas loin, quant à moi, de penser que les Taoïstes avaient une conception matriarcale de la société tant ils reconnaissaient à la femme non seulement un rôle prépondérant, mais aussi d’initiatrice. L’Empereur jaune lui - même, premier et mythique souverain - fondateur de l’empire, fut initié aux arcanes de la sexualité par une femme, la Jeune fille candide. La femme, centre de la vie sexuelle et de tout ce qui en découle, est le pivot de la vie qu’elle conçoit, porte et met au monde, protège tout au long de sa croissance jusqu’à sa maturité. Mais allons plus loin encore. C’est par elle que se réalise la grande alchimie universelle, le grand œuvre de la transcendance du Yin et du Yang dans une union sexuelle parfaite qui correspond à celle du ciel et de la terre dont sont issus les dix mille êtres. Elle est la pierre philosophale par laquelle l’homme peut transformer son plomb en or dans une vision cosmologique des phénomènes humains dont elle est le l’indispensable catalyseur.
Revenir en haut Aller en bas
Allart

avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Mer 30 Avr 2008 - 14:00

Merci pour cet article balançoire
Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Belaruska

avatar

Nombre de messages : 510
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Dim 14 Mar 2010 - 15:31

francoisdalayrac a écrit:

en ces temps là, en effet, le désir, le plaisir, l’amour étaient des valeurs bourgeoises, féodales, contre révolutionnaires. Le prolétaire radieux ne pouvait y gaspiller une énergie toute entière dévouée à la lumineuse révolution de “l’homme nouveau”.

Je me souviens du "Code moral du constructeur du communisme"
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Dim 14 Mar 2010 - 21:31

Excellent, cet article, François, je l'avais raté... je connaissais déjà un peu le sujet, mais ton texte a le mérite de très bien résumer l'affaire, très clairement.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Lun 15 Mar 2010 - 11:21

blue note a écrit:
Excellent, cet article, François, je l'avais raté... je connaissais déjà un peu le sujet, mais ton texte a le mérite de très bien résumer l'affaire, très clairement.

Merci à vous.

François
Revenir en haut Aller en bas
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Lun 15 Mar 2010 - 13:26

Je n'avais pas encore vu cet article. Je l'ai lu. Très bel article ! Merci François.
Revenir en haut Aller en bas
shuriken



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Excellent article!   Jeu 3 Fév 2011 - 11:36

Merci pour cet article très intéressant. Je suis très reconnaissant envers la sexualité taoiste car elle m'a permis il y a quelques années de vaincre l'éjaculation précoce dont je souffrais. J'ai beaucoup appris grâce au livre "l'homme multiorgasmique" de Chia Mantak, ou des sites web dédiés à l'utilisation des techniques taoistes pour vaincre l'éjaculation précoce tels que le site TAO-SEX (visible ici www.tao-sex.fr )
Revenir en haut Aller en bas
hakyuu



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Dim 24 Juin 2012 - 15:46

Merci pour ces informations, j'aurais quelques questions à te poser, je dois les poser ici ou en MP ?

Edit: ne pouvant pas envoyer de mp je vais poser mes questions ici.

Que pense le Taoïsme de la transexualité ?
En sachant que e transexualisme répond à un besoin essentiel et existentiel de se mettre en conformité avec soi.
De plus le changement de sexe existe dans la nature:
"Dans le régne animal; il existe des espèces qui sont capables de changer de sexe ou bien d'être mâle ou femelle simultanément."
de même que l'hermaphrodisme (escargots).

Mais ces animaux font ca naturellement, l'Homme n'ayant pas cette capacité doit subir de lourdes interventions ainsi que prendre un traitement d'hormones a vie.
Ensuite tu dis que l'energie se trouve dans le sperme et les ovules, une personne transexuelle n'as plus d'ovules/sperme après la prise d'hormones et même elle dois se faire retirer les ovaires (hysterectomie) enfin la je parle pour la femme allant vers le sexe masculin, quelles conséquences y a t'il sur l'énergie ? A savoir que malgré tout ca ces personnes ont encore des désirs sexuels et peuvent avoir des orgames.
Et je finis avec une question: Certains moines n'ont plus aucunes activités sexuelles, non ?
Je ne sais pas si je me suis bien exprimer..
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Dim 24 Juin 2012 - 21:14

D'abord bonjour et ensuite : François a disparu de la Toile ces temps-ci, il est assez peu probable qu'il réponde. Mais peut-être les infos pourraient se trouver sur Google ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
hakyuu



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Dim 24 Juin 2012 - 22:31

Bonsoir, quel malpoli je fais, veuillez m'excuser chinois
Dommage pour moi, j'avais pleins de questions.. J'ai trouver certaines réponses à mes questions mais il y a pas (du moins je n'en trouves pas) de sites/forum spécialisés sur le taoïsme mais je continue mes recherches.
Merci de m'avoir prévenu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Lun 25 Juin 2012 - 0:26

Ah oui, maintenant c'est "bonsoir" (ce que le temps passe vite ! Laughing )

Peut-être que si filo passe par là, il saura trouver les réponses, je n'en sais rien. Il faut un peu de patience, vous pouvez consulter ce fil de temps à autre.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Lun 25 Juin 2012 - 2:02

Je suis moins "spécialiste" que François sur le sujet, mais il existe plusieurs courants inhérents au Tao, dont certains sont à prendre avec prudence car, comme pour le yoga et autres formes de courants de pensée/spiritualité/philosophie/rites, le galvaudage et la récupération abondent. Il faut dire que c'est très facile, tant les limites n'en sont pas toujours précises. D'ailleurs, le Tao fut jadis plus ou moins fondu au bouddhisme pour donner naissance au "Chan", récupéré lui-même par les Japonais qui en ont fait le "Zen".
Et un prétendu spécialiste pourra toujours broder et ajouter des éléments propres, que ce soit pour son intérêt personnel ou pour le prestige, comme beaucoup de charlatans et prétendus "connaisseurs" dans maintes disciplines exotiques et orientalistes attirant l'occident. C'est le cas, disais-je, du yoga, mais aussi du bouddhisme, de la méditation, du tantrisme, voire même du Kamasutra dont le but premier a été oblitéré par les occidentaux. Et ça ce n'est que pour ce qui vient de l'Inde, sans parler de maintes formes de "développement personnel" à la mode utilisant des mots comme "shakra", "kundalini" yoga, méditation transcendantale, "darshan", et autres formulations évoquant un ésotérisme séduisant et mystérieux pour ceux qui ont besoin de ça.
hakyuu a écrit:
Que pense le Taoïsme de la transexualité ?

Le Taoïsme (d'origine) ne pense rien de la transexualité, car à l'époque cette notion même n'était pas à l'ordre du jour, et encore moins les opérations chirurgicales induites. Le travestissement était monnaie courante (mais surtout pour l'art, comme le théâtre et la danse), mais dès lors qu'il s'agissait d'homosexualité (constatée ainsi malgré le discours actuel des intéressés s'en défendant, au profit d'un sentiment d'être homme dans un corps de femme ou vice-versa), on concluait directement à la déviance. Or le Tao s'intéressait à l'humain dans son acception courante.

hakyuu a écrit:
nsuite tu dis que l'energie se trouve dans le sperme et les ovules, une personne transexuelle n'as plus d'ovules/sperme après la prise d'hormones et même elle dois se faire retirer les ovaires (hysterectomie) enfin la je parle pour la femme allant vers le sexe masculin, quelles conséquences y a t'il sur l'énergie ? A savoir que malgré tout ca ces personnes ont encore des désirs sexuels et peuvent avoir des orgames.
L'énergie ne siège pas dans le sperme et les ovules plus que dans le cœur ou dans le cerveau, ou dans la respiration, etc. Cette théorie n'en est qu'une, orientée et fumeuse (ou au moins obsolète) à laquelle je n'adhère pas. En revanche ils sont produits par de l'énergie, certes, qui est tout simplement le principe vital, tributaire de la somme de tous les fonctionnements vitaux du corps et de l'esprit.

hakyuu a écrit:
Et je finis avec une question: Certains moines n'ont plus aucunes activités sexuelles, non ?
Ils y en a probablement, mais les moines taoïstes ne sont pas tenus à l'abstinence sexuelle, au contraire, ils fondent des familles, ont des enfants ; et le sexe est encouragé puisque il est pour eux un moyen supposé de prolonger la vie.
La science a d'ailleurs confirmé récemment qu'une sexualité riche est excellente pour l'équilibre général, la santé, et par là, le prolongement de la vie.

Tout le mystère immense qu'on fait autour du Tao du sexe tient en fait simplement à la technique de rétention, souvent par la respiration, voire par le coïtus interruptus, afin de prolonger l'acte et aussi d'économiser l'énergie (non pas celle qui serait contenue dans le sperme mais juste celle (physique et mentale) qu'on gaspille en s'abandonnant à l'orgasme. J'ai eu l'occasion de l'expérimenter, et c'est efficace, mais en toute franchise, pas besoin de passer par le Tao ou autre voie pseudo-spirituelle.
Cependant, le Tao ancestral évoque aussi le comportement inverse des "tigresses blanches": des femmes dont le but est justement d'arriver à contrecarrer l'homme dans cette volonté de rétention, bref relever le défi de le faire "craquer". Sont également évoqués les "dragons de jade", c'est à dire avec cette même volonté, mais de la part des hommes. C'est la seule piste qu'on pourrait suivre sur le sujet du transgenre, mais à mon avis c'est une impasse.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
hakyuu



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Lun 25 Juin 2012 - 3:01

Merci Filo pour tes réponses.
Que veux tu dire ici exactement: "constatée ainsi malgré le discours actuel des intéressés s'en défendant, au profit d'un sentiment d'être homme dans un corps de femme ou vice-versa"
Citation :
Or le Tao s'intéressait à l'humain dans son acception courante.
Donc pour les transsexuels il aurait fallut qu'ils acceptent leurs corps malgré qu'ils ne se sentent pas à leur place dedans ?
Je compare le transsexualisme à une sorte de malformation, une erreur de la nature, ça arrive. Prenons pour exemple l'hermaphrodisme (c'est surement ce qui se rapproche le plus du transsexualisme), cela peut être vu comme une erreur de la nature, il faut donc rectifier cette erreur grâce aux progrès de la science.

Citation :
En revanche ils sont produits par de l'énergie, certes, qui est tout simplement le principe vital, tributaire de la somme de tous les fonctionnements vitaux du corps et de l'esprit.
Sans eux il y a donc une sorte de dysfonctionnement ? L'énergie passe moins bien qu'une personne "normale" ?

Je demandais ça car j'ai vu un ermite qui vivait seul, et comme je savais que la sexualité est une chose "importante" chez les taoïstes...

Merci encore chinois

Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Lun 25 Juin 2012 - 12:14

hakyuu a écrit:
Que veux tu dire ici exactement: "constatée ainsi malgré le discours actuel des intéressés s'en défendant, au profit d'un sentiment d'être homme dans un corps de femme ou vice-versa"
Je veux dire que ce qui était constaté à l'époque comme une homosexualité déviante est de nos jours appelé autrement par les intéressés. Les trans aujourd'hui diront qu'ils ne sont pas nés dans le bon corps, qu'ils sont le produit d'une erreur de fabrication, etc. Ils font de ce discours l'argument principal qui leur permet de justifier avec plus de prestige et de reconnaissance ce qu'avant on prenait moins de gant pour nommer juste déviance homosexuelle.

Citation :
Donc pour les transsexuels il aurait fallut qu'ils acceptent leurs corps malgré qu'ils ne se sentent pas à leur place dedans ? Je compare le transsexualisme à une sorte de malformation, une erreur de la nature, ça arrive. Prenons pour exemple l'hermaphrodisme (c'est surement ce qui se rapproche le plus du transsexualisme), cela peut être vu comme une erreur de la nature, il faut donc rectifier cette erreur grâce aux progrès de la science.
Beaucoup de gens n'acceptent pas leur corps mais sont bien obligés de faire avec : certains sont très moches, limite repoussants, certains sont albinos, d'autres sont cul-de-jatte ou toute sorte de handicap. Mais le fait de naître homme et de vouloir devenir une femme ne saurait être comparé à ces handicaps avérés, n'exagérons pas. La science ignore encore à quel point l'orientation identitaire consistant à accepter ce qu'on est ou à le fuir et du coup choisir la seule option qui reste serait plutôt fonction de l'inné ou de l'acquis. Les intéressés (les trans eux-mêmes) feront tout pour convaincre que c'est inné, qu'il y a une erreur dès la conception, etc, alors que la tendance générale (scientifique ou opinion populaire) penche pour l'acquis, c'est à dire le vécu, qui inciterait la personne à ne pas s'assumer.

Citation :
Sans eux il y a donc une sorte de dysfonctionnement ? L'énergie passe moins bien qu'une personne "normale" ?
Je demandais ça car j'ai vu un ermite qui vivait seul, et comme je savais que la sexualité est une chose "importante" chez les taoïstes...
Sans les fonctions vitales générales, évidemment oui. Par exemple la coagulation du sang : sa dysfonction appelé hémophilie est un handicap pouvant mettre à mal la santé, la vie, et donc l'énergie. Alors que sans sperme ou sans ovule, on peut vivre normalement, excepté pour la reproduction.
Ton ermite doit mélanger les courants spirituels en un amalgame syncrétique comme on en voit beaucoup en ce moment.
Ou alors, s'il respecte vraiment le vrai Tao, il est : soit une exception (il y en a toujours, et les ermites ont un comportement exceptionnel dans notre espèce qui est grégaire), soit un charlatan qui use du prestige de se prétendre ermite et qui se fait des meufs ou se branle dès que personne ne le voit (donc peut-être souvent, ha ha).

D'une manière générale, je te conseille de ne pas croire tout ce qu'on te dit, ou tout ce que tu lis sur le sujet.
Fais-toi ta propre opinion sur les choses, assume ce que tu es sans vouloir absolument le faire passer pour une erreur. Certains en font même un atout.
Si tu es en bonne santé, sache que tu as de la chance, car certains sont handicapés moteurs ou très malades.

Enfin, un dernier conseil : ce que tu es, ta vie, ne tournent pas uniquement autour de ton identité sexuelle, de ta sexualité. C'est à mon avis une grande erreur de le croire, que je constate souvent chez les homo en général, et qui les mène à la stigmatisation plus ou moins obsessionnelle.
Bonne chance.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
hakyuu



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   Mar 26 Juin 2012 - 7:40

Je ne sais pas pour moi si c'est inné ou acquis. Mais si c'est acquis, je l'ai acquis en très peu de temps... (disons depuis mon dernier souvenir sur, soit le cp..)

Concernant l'ermite (vivant en Chine) il a apparu dans une emission sur Arte La voie du tao, si tu l'a vu. Il vivait dans des montagnes habitées par des ours, ca m'etonnerais que des meufs viennent jusqu'ici pour un billet lol

Pour moi cette transition est vitale, je ne sais pas comment l'expliquer mais c'est comme si tu logeais chez un parfait inconnu, on est mieux chez soi. On peut vivre chez cet inconnu, mais on est mal à l'aise et nous ne sommes pas libre finalement.

Merci pour tes réponses et conseils chinois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Taoïsme et le sexe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Taoïsme et le sexe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE TAOÏSME EST ANARCHISTE
» INTRODUCTION AU TAOÏSME
» philosophie taoïste
» nouvelle 908 ABS
» Aux portes du ciel : la statuaire taoïste du Hunan : Art et anthropologie de la Chine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Géographie - Peuples du Monde - Voyages, culture, art :: Chine :: Le taoïsme-
Sauter vers: