Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91113
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Mer 7 Mai 2008 - 20:01

Ce n'est pas la question de comparer un auteur à un autre, mais le légitime besoin de ceux qui écrivent de savoir où se situe la qualité de leur écriture. C'est complètement différent et n'engage aucune concurrence. C'est comme si tu sortais un linge blanc de ta machine, et que tu compares la blancheur à un autre, pour voir s'il te faut le relaver ou si ça suffit.

Nous avons forcément besoin de nous situer, nous avons forcément des doutes sur ce que nous produisons, ou bien nous ne nous posons pas de questions, nous ne nous remettons jamais en question, et là c'est pas bon, on se doit de faire une sorte de bilan.

Il y a donc des gens qui s'inscrivent à des concours dans ce but là, de même qu'un jour on passe les textes du tiroir à la diffusion sur le Net par exemple, et on reçoit donc des commentaires.

Se posent tant pour les concours que pour les commentaires, le problème de la sincérité, celui de la capacité du lecteur à apprécier une qualité d'écriture, celui de la capacité d'un organisateur de concours à évaluer les textes en concurrence, etc.

Même dans le domaine de l'édition, je parle de la vraie édition, pas du compte d'auteur ou de l'auto édition évidemment, on sait que le marché est ficelé par l'esprit commercial, donc encore une fois c'est faussé. La mode existe aussi dans ces boîtes là, c'est bien connu.

Donc ma conclusion est que nous sommes en perpétuel brouillard, mais qu'il n'en demeure pas moins que nous avons le besoin inné de nous situer. Littérairement, pour ce sujet, mais pas que. Si tu regardes la vie en général, besoin de comparer les salaires, les capacités quelles qu'elles soient, etc. Et cette nécessité fait partie de notre genre humain.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Mer 7 Mai 2008 - 21:01

Donc tu participes à un concours, tu le gagnes: quelles conclusions en tires-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Mer 7 Mai 2008 - 21:04

J'ai déjà répondu plus haut. Moi personnellement, Romane, au jour d'aujourd'hui, n'en tirerait rien puisqu'elle n'y participerait pas.

Plus jeune, j'ai tenté "pour voir". Le fait d'être primée m'a soufflé qu'on avait lu mes textes, mais jamais je ne me suis sentie plus ou moins que d'autres, d'autant que j'ai épluché les revues afférentes aux concours, et que j'ai eu la sagesse de ranger mes textes pour les relire quelques années plus tard. C'est ce "plus tard" qui m'a confortée dans mon idée qu'un concours n'est strictement pas une borne sur le chemin.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 2:49

pascaltruchet a écrit:
Donc tu participes à un concours, tu le gagnes: quelles conclusions en tires-tu?

Que je suis un auteur génial.
En revanche, si je ne le gagne pas j'en tire la conclusion que le jury était formé d'une bande de nazes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 8:35

alejandro a écrit:
pascaltruchet a écrit:
Donc tu participes à un concours, tu le gagnes: quelles conclusions en tires-tu?

Que je suis un auteur génial.
En revanche, si je ne le gagne pas j'en tire la conclusion que le jury était formé d'une bande de nazes.

Pareil.mdr


je suis d'accord avec tout le monde.

comme ça, je me fais plein d'amis...AngeR

Les concours auxquels j'ai participé m'ont donné envie d'écrire et de me frotter (en tout bien tout honneur) à un jury, qui par définition est composé d'être humains donc complètement subjectifs.
Ces concours m'ont permis d'aller jusqu'au bout de mon désir d'écrire, en me donnant un but de diffusion, ou tout du moins de comparaison avec d'autres écritures.
Pascal, tu as raison, comparer pour donner "le meilleur" c'est nul et archi-nul. Chacun ses goûts, y en a pour tout le monde.
Romane, pareil, ce côté balai-dans-le-fion et courbettes c'est rasant à souhait et n'a rien à voir avec le plaisir d'écrire.
Elisabeth, oui un auteur qui se voit publié dans un recueil de nouvelles ou de poésies suite à un concours a des chances de se faire connaître, du moins par ceux qui reçoivent ce recueil.
Jok, tu peux parler, oui, et ce que tu dis est vrai.
Moi de toute façon je n'ai participé à ces deux concours que parce que le premier prix était de 1500 euros, c'est tout.
Payer 20 euros pour avoir le droit de figurer dans un recueil que personne ne lira et qui ira rejoindre le recueil de poésies du concours que j'avais gagné en Sixième, c'est pas mon truc.
Autant continuer à poster mes textes ici, au moins j'ai des commentaires sincères et sans détours, et c'est gratos.

A vôt' bon coeur, m'sieur dâmes.tong
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 13:16

Ce peut aussi être la première démarche pour quelqu'un, de sortir le texte du tiroir et d'oser l'envoyer dans un esprit d'évaluation (presque scolaire, finalement nous sommes formatés), qui psychologiquement parlant serait à la fois signe d'un grand pas en avant (sortir du tiroir et oser), représentatif du rêve qu'on porte en soi (un jour je serai célèbre), représentatif de notre conditionnement (concours = classement), voire de notre ego (moi j'ai gagné !).

Bref, un p'tit mélange de tout ça.

Je me souviens (je ne sais pas si je l'ai raconté), lors d'une réception remise de prix de concours, j'avais rencontré des gens avec lesquels j'avais discuté ; figurez-vous qu'ils sillonnaient la France en long, en large et en travers, écumant les concours et collectionnant autant que faire se peut, ces rectangles de carton pompeusement appelés "Prix" et ces trucs ronds brillants "médailles" ou autres gadgets. Ils étaient visiblement ravis de l'ambiance de l'instant, tandis qu'un monsieur nous abreuvait d'un discours long comme ça et chiant comme ça, d'une voix monocorde et tout propret dans son beau costume de parade.

Que voulez-vous, ça me scie. Et ça me rappelle une autre anecdote, Alf s'en souviendra sans doute, à Orthez, ou à Pau, je ne sais plus, lorsque nous avions assisté à une manif littéraire je ne sais plus du tout pourquoi, tous ces gens coincés qui se passaient le micro de main en main pour lire des poésies d'une voix mourante je t'aime et tu t'en vas, 1-2-3-4-5-6-1-2-3-4-5-6-, vite un lit et un oreiller, l'assemblée s'endormait. Tu te souviens, Alf, on s'était dit qu'on allait faire quelque chose, n'importe quoi mais quelque chose... et on était arrivés au micro comme un chien dans un jeu de quilles, et tout à coup les gens s'étaient réveillés, et tout à coup la soirée a pris forme, chacun reprenant le micro et osant ENFIN sortir de l'ampoulage-emmerdage-bonnenuitage.

mdr mdr Je l'avais oubliée, celle là.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 17:43

pascaltruchet a écrit:
Imaginez un concours réunissant mon pote Arthur Rimbaud, Victor Hugo, Charles Baudelaire et disons Chrétien de Troyes: qui aurait la connerie de dire que untel est meilleur qu'untel??

Certes, mais tout le monde est-il comparable à Rimbaud, Victor Hugo et Baudelaire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 18:05

alejandro a écrit:
pascaltruchet a écrit:
Imaginez un concours réunissant mon pote Arthur Rimbaud, Victor Hugo, Charles Baudelaire et disons Chrétien de Troyes: qui aurait la connerie de dire que untel est meilleur qu'untel??

Certes, mais tout le monde est-il comparable à Rimbaud, Victor Hugo et Baudelaire ?

Certes, mais est-il inimaginable d'envisager qu'au sein d'un même concours, pourraient se trouver réunis quatre artistes talentueux ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 19:07

alejandro a écrit:
pascaltruchet a écrit:
Imaginez un concours réunissant mon pote Arthur Rimbaud, Victor Hugo, Charles Baudelaire et disons Chrétien de Troyes: qui aurait la connerie de dire que untel est meilleur qu'untel??

Certes, mais tout le monde est-il comparable à Rimbaud, Victor Hugo et Baudelaire ?

Oui! En cela que Rimbaud et ses contemporains ignoraient qu'il était un génie de la littérature. C'est nous qui les sacralisons parce qu'ils ont traversé le temps. La notion de valeur n'est en rien de l'ordre de la contemporanéité. On écrit dans l'ignorance de sa propre valeur et rien ne peut nous aiguiller là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 19:32

Eh bien voilà, Pascal, nous y sommes. On écrit dans l'ignorance de sa propre valeur et rien ne peut nous aiguiller là-dessus. C'est pourquoi bon nombre de concurrents se servent de ce moyen pour tenter de situer leur écriture sur une échelle de valeur.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 21:59

Tout à fait d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Jeu 8 Mai 2008 - 22:08

pascaltruchet a écrit:
alejandro a écrit:
pascaltruchet a écrit:
Imaginez un concours réunissant mon pote Arthur Rimbaud, Victor Hugo, Charles Baudelaire et disons Chrétien de Troyes: qui aurait la connerie de dire que untel est meilleur qu'untel??

Certes, mais tout le monde est-il comparable à Rimbaud, Victor Hugo et Baudelaire ?

Oui! [...] Rimbaud [...] C'est nous qui les sacralisons parce qu'ils ont traversé le temps.

Donc, tout le monde n'a pas traversé le temps.
Donc, tout le monde n'est pas comparable à Rimbaud.

Quant à cette idée que l'on n'est jamais conscient de son génie, ça me parait une affirmation assez discutable. Concernant Rimbaud en particulier, il y a peu j'ai lu un article de Michel Onfray à son sijet. Durant les années avant de partir en Afrique, il avait l'air de se faire une haute idée de sa poésie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
gudule

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 70
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   Sam 10 Mai 2008 - 19:32

C'est bien rare que les auteurs ayant pignon sur rue ne soient pas convaincus de leur valeur, au contraire, ils souffrent même souvent d'une boursouflure de leur ego. flower
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance   

Revenir en haut Aller en bas
 
04-07-08, éditions Volpilière, parfum d'enfance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quel (s) parfum(s) d'été portez vous ?
» Le parfum de la dame en noir...
» Les éditions Belfond
» Tom-Pouce (éditions de Montsouris)
» éditions Métal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: A propos de l'écriture & infos concours littéraires-
Sauter vers: