Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour en trois dimensions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91113
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 19:12

almalo a écrit:
JPJ, j'ai un exemple cas d'école chez moi pour ce qui est des enfants / foetus non finis à 19 ans par absence d'amour et erreurs d'éducation diverses de ses parents...
Il suit actuellement une thérapie pour démêler les fils et remuer "sa merde" comme il dit. Il a l'impression de "renaître", et en est au stade du travail avant l'accouchement. Sans péridurale.
Le psy lui a même dit qu'il était limite cas psychiatrique.
Les ravages de l'amour / haine familiaux...

Je ne sais pas quelles erreurs je ferai envers mes enfants, mais j'espère qu'ils ne manqueront jamais d'amour et n'en auront jamais trop.
J'ai personnellement beaucoup pardonné à mes parents lorsque je suis devenue maman. Pas à la naissance de mon fils, mais plus tard, lorsqu'en grandissant mes enfants m'ont mise devant mon rôle de maman.

J'ai mis plus de 40 ans à me dépêtrer de mon père, avant de pouvoir entamer librement la conquête du Moi-Libre...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
BARBELL

avatar

Nombre de messages : 488
Age : 44
Localisation : fond de la cour
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 19:15

Romane a écrit:
Citation :
Oui encore une fois.
La perfection dans le domaine amoureux ne signifie pas la perfection absolue. Dieu merci.
C'est
pour cela que je disais que l'analyse forcenée conduit à une
dissociation incompatible avec l'amour, dans toutes ses facettes et sa
complexité


Et puis je vais te dire. Je pense que si un jour l'Homme parvenait à disséquer tous les rouages de l'amour, il se retrouverait aussi con que s'il perçait le mystère de l'infini ou du big bang. Il est des choses à conserver jalousement mystérieuses, pour ne point en déflorer le charme.

Oui entièrement d'accord. Mettre des mots sur ce genre de choses, conduirait surtout au mot "FIN" je pense ...
Comme la magie finalement, quand tu comprends le "truc", c'est terminé, l'intérêt disparait.
Revenir en haut Aller en bas
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 21:48

almalo a écrit:
JPJ, j'ai un exemple cas d'école chez moi pour ce qui est des enfants / foetus non finis à 19 ans par absence d'amour et erreurs d'éducation diverses de ses parents...
Il suit actuellement une thérapie pour démêler les fils et remuer "sa merde" comme il dit. Il a l'impression de "renaître", et en est au stade du travail avant l'accouchement. Sans péridurale.
Le psy lui a même dit qu'il était limite cas psychiatrique.
Les ravages de l'amour / haine familiaux...

Je ne sais pas quelles erreurs je ferai envers mes enfants, mais j'espère qu'ils ne manqueront jamais d'amour et n'en auront jamais trop.
J'ai personnellement beaucoup pardonné à mes parents lorsque je suis devenue maman. Pas à la naissance de mon fils, mais plus tard, lorsqu'en grandissant mes enfants m'ont mise devant mon rôle de maman.

Je t'adore. Roméo bisou
Enfin quelqu'un qui parle des enfants et de l'engagement sur la durée des parents.
Et qui en plus a un contre exemple "sous la main", si je puis dire.
Tu m'intéresses (ton expérience, j'entends) au plus haut point (j'ai bien écrit haut, hein ? j'ai du mal à lire ces petits caractères grrrr09 )
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
Mahaut

avatar

Nombre de messages : 396
Age : 57
Localisation : Boulogne-sur-Mer
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 22:01

Pour mieux lire JP, tu peux tenir la touche "ctrl" enfoncée pendant que tu tournes la molette de ta souris, cela adapte le grandeur des caractères.

(Un truc de Pascal quand je me plaignais par ailleurs d'avoir du mal à passer tant de temps à m'abîmer les yeux sur mon écran, incl36 )
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.bebook.fr/mahaut/index.php/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 22:11

Citation :
des enfants et de l'engagement sur la durée des parents.

Si on appelle "engagement sur la durée des parents" le fait que ces derniers sachent garder conscience de leurs responsabilités parentales, c'est indispensable, voire essentiel. Il suffit de voir combien la démission de l'un ou des deux peut être douloureuse dans la vie d'un enfant.

Si on appelle "engagement sur la durée des parents" le fait qu'ils s'obligent à rester ensemble alors qu'ils se déchirent ou finissent simplement par faire toit commun sans aucun autre sens au lien qui les retient sous ce toit, autant rompre cet engagement et permettre aux deux, séparément, d'offrir leur main-pilier à l'enfant, mais de l'offrir bien.

Un jour, j'ai lu quelque part : aimer, oui, mais aimer BIEN.

Cette phrase ne m'a plus jamais quittée.

BIEN n'est pas de manière absurde.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 22:27

Vous m’excuserez, mais étant du genre rapide à qui il faut expliquer longtemps, je n’ai pas bien saisi ce que c’est censé vouloir dire « amour biologique », « amour cérébral ou intellectuel » et « amour purement virtuel. »

Pour tout dire, j’ai pas bien compris de quoi parle ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 22:34

Ben euh... il parle d'amour.
Chacun l'aborde comme il le sent, perso j'ai évacué ces notions là aussi, puisque je considère l'amour autrement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 22:42

Romane a écrit:
Ben euh... il parle d'amour.

OK. Moi j'aime le steak frites sauce à l'échalote. Bleu, le steak. Ensuite ... ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Ven 9 Mai 2008 - 22:42

Laughing couillon ! Laughing Laughing Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gohelan

avatar

Nombre de messages : 1086
Localisation : en l'air
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 1:11

Excuse JPJ, mais je trouve la manière dont tu as présenté le sujet très artificielle, comme si l'amour pouvait être un sujet décomposable, analysable comme un objet .
L'amour se vit, puis éventuellement, il se raconte. Il n'y a rien de plus subjectif, c'est à dire lié à l'éducation, à la culture et au tempérament, à la sensibilité de chacun, sinon aux pulsions.
Il n'a pas pour seul objet la relation avec l'autre: on peut "aimer" un objet, un paysage,ETC comme le dit Filo.
L'amour des enfants apporte sans doute une dimension supplémentaire: parce que l'enfant est dépendant, comme tu le dis, de l'amour des deux parents pour se finir et devenir autonome et indépendant, cela engage une dimension de responsabilité.. Aussi parce qu'un enfant est une reproduction et un prolongement de soi, à la fois pareil et différent. L'amour d'un enfant est à la fois un choix et un devoir.
Quant au virtuel, même quand quelqu'un essaye d'être différent de ce qu'il est, cela se ressent dans l'écriture et finalement, on "sent" aussi bien les gens dans ce qu'ils livrent d'eux sur l'écran que s'ils étaient là, présents physiquement. Aussi, je ne vois pas de nuances de classification à apporter pour l'amour virtuel.
Revenir en haut Aller en bas
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 1:29

gohelan a écrit:
Excuse JPJ, mais je trouve la manière dont tu as présenté le sujet très artificielle, comme si l'amour pouvait être un sujet décomposable, analysable comme un objet .
L'amour se vit, puis éventuellement, il se raconte. Il n'y a rien de plus subjectif, c'est à dire lié à l'éducation, à la culture et au tempérament, à la sensibilité de chacun, sinon aux pulsions.
Il n'a pas pour seul objet la relation avec l'autre: on peut "aimer" un objet, un paysage,ETC comme le dit Filo.
L'amour des enfants apporte sans doute une dimension supplémentaire: parce que l'enfant est dépendant, comme tu le dis, de l'amour des deux parents pour se finir et devenir autonome et indépendant, cela engage une dimension de responsabilité.. Aussi parce qu'un enfant est une reproduction et un prolongement de soi, à la fois pareil et différent. L'amour d'un enfant est à la fois un choix et un devoir.
Quant au virtuel, même quand quelqu'un essaye d'être différent de ce qu'il est, cela se ressent dans l'écriture et finalement, on "sent" aussi bien les gens dans ce qu'ils livrent d'eux sur l'écran que s'ils étaient là, présents physiquement. Aussi, je ne vois pas de nuances de classification à apporter pour l'amour virtuel.

Je l'ai fait exprès pour qu'on ne tyombe pas dans les explications nunuches/midinettes à la Harlequin.

Le terme biologique est volontairement choisi, pour nous ramener à la réalité des bêtes que nous sommes.
Le terme cérébral est volontairement choisi pour essayer de nous rappeler que nous sommes des êtres "pensants", paraît-il !
Les enfants pour essayer de faire le lien indispensable (bio+la béquille cérébrale) et faire éclore la responsabilité collective (mais ça prend du temps, et tout se consomme trop vite aujoiurd'hui).

Le côté virtuel, j'aime les réponses qui ont été faites, car je suis tombé en plein dedans, et c'est récent/inimaginable/sidérant/terriblement délicat/tellement plus difficile à gérer qu'un coup de foudre purement bio ou un coup dans l'ascenseur.
On craint toujours le faux pas, par méconnaissance de l'autre contexte, etc..
Pas facile du tout, et là, les aléas sont de mise, pour ne pas aller trop vite, trop loin, trop profond, et tout ça à distance, sans même le téléphone, pour compliquer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 1:40

Bonne chance ! Tu te prépares de belles nuit blanches, des aubes à transpercer les yeux, des déclarations de guerre au réseau défaillant, des engueulades avec ton clavier, des séductions à broyer l'écran pour en faire un ascenseur, et dans le creux du ventre, une faim démesurée qu'il faudra faire patienter. Tout va bien, tu survis ? Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
BARBELL

avatar

Nombre de messages : 488
Age : 44
Localisation : fond de la cour
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:09

JPJ a écrit:
Le côté virtuel, j'aime les réponses qui ont été faites, car je suis tombé en plein dedans, et c'est récent/inimaginable/sidérant/terriblement délicat/tellement plus difficile à gérer qu'un coup de foudre purement bio ou un coup dans l'ascenseur.
On craint toujours le faux pas, par méconnaissance de l'autre contexte, etc..
Pas facile du tout, et là, les aléas sont de mise, pour ne pas aller trop vite, trop loin, trop profond, et tout ça à distance, sans même le téléphone, pour compliquer un peu.

Alors tout ce côté "scientifique" serait une façon de se rassurer, d'essayer de maitriser le tout ???
Moi, même si je n'ai jamais pratiqué la rencontre internet, j'aurais tendance à dire : pas de pression inutile, si le début est prometteur, autant laisser venir ...
Revenir en haut Aller en bas
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:10

Romane a écrit:
Bonne chance ! Tu te prépares de belles nuit blanches, des aubes à transpercer les yeux, des déclarations de guerre au réseau défaillant, des engueulades avec ton clavier, des séductions à broyer l'écran pour en faire un ascenseur, et dans le creux du ventre, une faim démesurée qu'il faudra faire patienter. Tout va bien, tu survis ? Laughing

Tu sauras peut-être un jour, demain peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:16

BARBELL a écrit:


Alors tout ce côté "scientifique" serait une façon de se rassurer, d'essayer de maitriser le tout ???
...

D'une certaine manière, c'est pour être sûr qu'on parle des mêmes choses, avec les vrais mots qui les décrivent, sans le fatras poétique qui fout tout en l'air.
Harlequin m'a TUER.
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:17

Allons bon. Merdeuuu où est passé le confessionnal ? Qui m'a piqué la boîte aux confidences ??

Tu n'es obligé de rien, Jean-Pierre, surtout pas de raconter ce qui t'appartient. Jamais.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:18

Harlequin a tuer beaucoup de monde. Pas seulement sur le Net. Et pas seulement aujourd'hui. Et c'est pas forcément fini. Un tueur en série, l'Harlequin en question.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:24

Romane a écrit:
Allons bon. Merdeuuu où est passé le confessionnal ? Qui m'a piqué la boîte aux confidences ??

Tu n'es obligé de rien, Jean-Pierre, surtout pas de raconter ce qui t'appartient. Jamais.

Meuh non, si je dis "je te dirais peut-être demain", ce serait de toute manière par email.
Et aussi, quand on dit demain, ça laisse planer un doute, le dira-t-il vraiment ?
Et si la journée passait et qu'il n'y a rien dans la boîte quand je rentre ?
Merde, fait ch**r ce mec, si il croit que je vais jouer les curieuses en le relançant, il se met le doigt dans l'oeil !
Mais c'est pas vrai ! il m'a fait ce coup là, il n'a rien envoyé !.
Tu vas voir ta gueule sur Facebook, je vais te la retravailler ta photo, moi, non mais !
Etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:30

Laughing Laughing

Grand écran cinoche & cauchemar du scalp.
Genre te crever un oeil avec mon talon aiguille, t'enfoncer mes ongles dans la bouche pour t'arracher les mots, te punaiser entre le buffet et le frigo, et lacérer ta chemise pour te laisser en lambeaux ? maaaah l'image douce de la femme en furie !

Faudrait que je prenne des cours accélérés Facebook, c'est mal barre.

Demain, normalement, tu devrais te réveiller pour cause de poumons en fonction, de coeur en état de marche, et tes jambes devraient pouvoir te porter jusqu'à la cafetière. Après, c'est qu'une question de détails.

Ro, point d'interrogation.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:39

Si c'est demain, j'ai donc le temps de m'en remettre ;-)).

T'inquiètes, j'ai aussi été prof dans la vie réelle.
Je le suis encore d'ailleurs avec des BTS et des terminales qui viennent voir pour me dire bonjour avec leur cahier d'exos sous le bras.
J'essayerais de ne pas trop faire souffrir une pauvre femme qui appelle à l'aide.
A demain ;-))
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 2:43

Prof de quoi, sans indiscrétion ? En tout cas, apparemment ils conservent un super souvenir de toi, les mouflets du BTS.

La pauvre femme ne te remerciera jamais assez. Laughing Laughing Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 9:54

JPJ a écrit:

Le terme biologique est volontairement choisi, pour nous ramener à la réalité des bêtes que nous sommes.

L'amour chez nos amies les bêtes :

    En Europe, Mantis religiosa s'accouple d'août à octobre. Le mâle, comme tout animal s'approchant d'une mante, se fait parfois ou souvent dévorer pendant ou après la copulation. Plusieurs accouplements peuvent avoir lieu, mais un seul est nécessaire pour la fécondation. Même après avoir eu la tête coupée, le mâle continue à copuler et envoyer des spermatozoïdes.

    wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 10:33

On ne l'a jamais appelé amour pour les animaux, pourtant, il est des comportements de groupe, et des comportement familiaux qui vaudraient exemple de beauté et de perfection, si on considère qu'ils ne réfléchissent pas et font tout l'instinct.

Petits hommes que nous sommes.... avec notre grosse tête et notre grande gueule.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Lilylalibelle

avatar

Nombre de messages : 867
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 11:42

Je rejoindrais un peu tout le monde pour dire que l'amour ça ne se catégorise pas. ça se vit, "simplement".
Ce serait trop facile si chaque relation amoureuse pouvait rentrer dans les cases du "biologique", "cérébral", "virtuel". Que dire des hommes (et des femmes ?) qui sont incapables de faire l'amour et/ou d'en tirer une quelconque jouissance s'il n'y a pas de sentiments avec ?
Il y a des histoires "virtuelles" qui sont de vrais amours passionnels... et pourtant en ayant seulement rencontré la personne quelques heures sans jamais l'avoir touchée. Est-ce que tant qu'il n'y a pas "conclusion", l'histoire amoureuse reste inachevée ? Le sentiment meurt-il de n'être pas concrétisé ?
Je ne croyais pas tellement non plus à l'amour "platonique" et puis... la vie ménage ses surprises. Au point d'en être destructeur aussi.

Je pense aussi qu'il y a des amours avec lesquels on construit une vie, on bâtit une famille, on élève des enfants. Ce ne sont pas forcément ces amours-là qui nous transcendent le plus, humainement parlant, qui vont nous donner un sens en tant qu'individu, qui vont nous révéler, nous permettre de nous découvrir, de devenir ce qu'on est (pour paraphraser Nitch Gaga ). Il y a l'homme qu'on aime parce qu'il est le mari et le père idéal... et il peut y avoir celui qu'on aime parce qu'il est celui qui vous fait lever le matin en vous donnant l'envie de conquérir le monde. Quelquefois, c'est le même... et quelquefois pas.
L'amour, c'est multiple... mais c'est toujours très beau. Rêve

Lily-midinette mèche
Revenir en haut Aller en bas
http://espacedudehors.wordpress.com
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 16:21

Romane a écrit:
Petits hommes que nous sommes.... avec notre grosse tête et notre grande gueule.
Pourquoi ?
En tant qu’espèce, l’homme peut effectivement se flatter d’être sorti de sa condition intitiale pour accéder à une perception du monde qu’aucune autre espèce ne soupçonne. C’est plutôt positif. En tant qu’individu, il serait stupide d’en tirer une quelconque fierté. Ce n’est qu’un héritage assorti de privilèges et, quand on a un peu de conscience, de devoirs.
En même temps, l’animalité est toujours présente et nombre de conflits, intérieurs ou sociaux, tiennent à la négation de cette incontournable réalité.

L’amour virtuel, est-ce que ce n’est pas tout simplement un vocabulaire technologique pour désigner l’amour platonique qui a toujours existé et qui a nourri des passions autrefois épistolaires ? Il peut durer toute une vie sans déboucher sur une rencontre. C’est sûrement l’absence de rencontre qui lui permet de durer dans l’intensité, précisément. Les étapes traditionnelles, si l’on peut dire, ne sont jamais franchies.

Si la rencontre se produit, elles vont l’être. Alors se pose la question de n’importe quelle histoire d’amour : la durée. On sait bien que l’enthousiasme passionnel doit glisser vers un autre mode de relation pour qu’un couple dure. Ce n’est pas nécessairement décevant. Il y a des histoires faites pour être vécues dans l’adversité, la brièveté, la clandestinité, le mystère ou l’inachevé et qui, si elles devaient être vécues autrement, perdraient tout leur sel. Il faut juste savoir à quoi on joue et si l’autre joue à la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: L'amour : combien de dimensions ?   Sam 10 Mai 2008 - 18:17

L'amour, je me suis souvent demandé si on était deux à employer le mot avec le même sens. Je parie que non, et cela fait partie du charme de cette conversation. Je viens de lire le fil d'un bout à l'autre, et conclus que c'est un peu comme dans ma vie : à tel moment l'amour était plutôt comme ceci, et à d'autres comme cela. Je rejoins ceux qui disent qu'il est inutile de commencer à poser des étiquettes : l'amour ne se laisse rien coller dans le dos, voilà une de ses caractéristiques essentielles. Trois dimensions, cela me paraît un peu exigu pour un phénomène aussi fluide, iridescent, et dont le caractère panique, du dieu Pan, inattendu, fascinant, implique qu'il advienne là où préexistaient certaines conditions mystérieuses. Ah, je ne suis pas clair, zut, mais comment l'être ? Personne ne l'est.

Tant que nous restons crochés dans les métaphores physiques, les amphores qui communiquent, les atomes qui se décoiffent, les glandes qui cherchent des débouchés, il me paraît bien difficile de rendre compte de ce qu'il y a d'éthéré dans toute cette affaire. Ether ! Quel mot! [Ortiz, il faut vous reprendre]. Oui, quand même, quelque chose de si volatile, de si apte à se dilater dans tout l'espace disponible, qu'une autre comparaison pourrait être le passage du noir et blanc à la couleur, du bruit à la musique, de la liste des commissions au sourire des convives. [Il débloque, faites-le donc taire !].

Oui. La couleur, la lumière, là où avant il y avait un bout d'espace neutre, grisaille, encore en friche. L'amour la création et une certaine manière de respirer l'air c'est un peu pareil, voilà sans doute ce qu'il essaie d'exprimer, Ortiz. Il a bien de la peine. Regardez un poème, par exemple. Il y a des gens doués sur ce forum. Bon. Certains jours je les trouve lisibles parce que la qualité de mon attention est imprégnée du désir et de l'attente d'une surprise, et d'une panique au sens premier : cela fait quelques minutes que je suis à la peine, ne vois rien, à la limite ressens une sorte de malaise, et voilà que lààààh : l'origami s'envole, la grenouille fait plouf dans le séculaire étang zen, et je ne suis plus pareil pour jamais, voilà. [Il dit voilà. Il n'a pas dit deux trucs qui fassent avancer le schmilblick, et voilà. L'estrapade aussi cela vous secoue les tripes, Ortiz, alors gaffe.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour en trois dimensions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'amour en trois dimensions
» POUR DESSINER EN TROIS DIMENSIONS
» L’amour dure trois ans.
» [Beigbeder, Frédéric] L' amour dure trois ans
» L'AMOUR DURE 3 ANS de Frederic Beigbeder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: