Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour en trois dimensions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Selmer
Perturbateur de masses en fils


Nombre de messages : 4270
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 23:52

Romane a écrit:
D'ailleurs, qu'est-ce qui vous fait craquer, vous, qui que vous soyez ?
Celles qui disent oui.
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 23:54

Romane a écrit:
T'es pas psy, Selmer ?
Non mais j'aimerais bien. Ça doit ouvrir des opportunités.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Sam 10 Mai 2008 - 23:57

Vic ? Diego ? Chuuttt mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 0:44

Selmer a écrit:
On dirait que tu parles de l’époque de la diligence…
La généralisation du Net, c’est la fin des années 1990, voire le début des années 2000. C’est très récent. On n’a pas plus de moyens de franchir les distances aujourd’hui qu’à cette époque et les mœurs n’ont pas évolué à ce point-là sur le fond.

Oui mais à la différence du temps où on pouvait se rencontrer par le biais d'annonces par exemple, et correspondre par voie postale, les échanges s'étiraient dans le temps et étaient du coup moins intenses.
Aujourd'hui, c'est très rapide, que ce soit par mail ou par msn. D'où une fièvre montante et le besoin de se voir plus vite.
C'est ce que je voulais dire.

Citation :
Si tu veux dire que le Net encourage les rencontres initiales, favorise leur poursuite et qu’elles peuvent déboucher sur des rencontres réelles parfaitement viables, je suis évidemment d’accord avec toi. C’est tout à fait possible mais pas garanti pour autant.
Oui, c'est ça. Et je suis d'accord avec toi, ce n'est pas garanti pour autant. Mais dans le réel non plus.

Citation :
Enfin quoi, tu peux saliver pendant des semaines devant la vitrine d’un pâtissier, quand tu es môme, ou devant un beau jouet, tu vas l’idéaliser, il peut devenir obsessionnel, c’est un rêve. Le jour où tu entres dans la boutique, le rêve est fini.

Pas d'accord. Ça dépend de l'appétit, j'allais dire (sous entendu "de vie", parce qu'il n'y a pas que la pâtisserie, il y a un tas d'autres domaines. Je pense au théâtre, par exemple. Tu me diras que ça n'a rien à voir avec l'amour. Je suis d'accord. Mais avec la faim et le rêve, si.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 1:05

Romane a écrit:
Oui mais à la différence du temps où on pouvait se rencontrer par le biais d'annonces par exemple, et correspondre par voie postale, les échanges s'étiraient dans le temps et étaient du coup moins intenses.
Aujourd'hui, c'est très rapide, que ce soit par mail ou par msn. D'où une fièvre montante et le besoin de se voir plus vite.
C'est ce que je voulais dire.
D'accord mais tu oublies le téléphone. Avant le Net y'avait quand même le téléphone. J'ai connu des maniaques qui y passaient des heures languissantes à vivre une histoire et à préparer des rendez-vous qui n'avaient jamais lieu.
Mais peu importe le moyen. Je croyais que JPJ voulais explorer un peu le thème de l'amour platonique, via Internet ou n'importe quoi d'autre. Ça nous changeait de l'Amour sur lequel on s'est déjà cassé les dents maintes fois, ici.
Et JPJ, pendant qu'on discute, là, il s'est tranquillement barré...
C'est Moni qu'il faut brancher là-dessus. Je suis sûr qu'il a des choses à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 1:07

Selmer........... m'a TUER mdr mdr Trop fort !

Euh. Tu sais que le virtuel n'empêche pas plus de téléphoner que la lettre postale ? Tu sais que sur msn, même si tu n'as pas l'image, tu peux avoir le son ? C'est même donc encore plus facile qu'avant, tu ne vides plus ton compte en banque pour France Télécom.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 6:20

En fait la vraie icône c'est le train : un inconnu et une inconnue dans le même compartiment entre Vienne et Paris, entre Saint-Pétersbourg et Vladivostok. A côté, la toile c'est du pipi de chat. On pourrait faire un fil, que dis-je, un wagon de fils en reprenant les descriptions littéraires des rencontres dans les trains. Un président français s'est même jeté en pyjama de son compartiment de train : sait-on l'autre partie de l'histoire ? Si sa légitime est entrée à l'improviste, par où s'est donc échappée sa connaissance ? Les trains, de toute façon, furent des véhicules idéaux pour toutes sortes de fantasmes. Le premier fut typique : la rumeur courut que lorsque les trains dépasseraient la vitesse de cinquante kilomètres à l'heure les passagers mourraient irrémédiablement. C'était une évidence qui était basée sur le fait que pour la première fois l'Homme se permettait de dépasser les limites de vitesses imposées par le Créateur, du moins aux yeux de certains, qui n'avaient sans doute jamais vu un épervier de leur vie. Mais les spécialistes du Créateur avaient alors une tendance certaine à ne travailler que dans leur cabinet.

On cherche un psy ? En voici un. Ce n'est pas une espèce si rare. Je puis témoigner à titre personnel que la sidérodromophobie n'est pas très répandue dans la profession. Mais il peut y avoir un biais d'observation du fait que les gens prennent de plus en plus l'avion. Je ne sais pas. L'étude serait à faire. Je n'ai pas le temps. Quant aux avantages dont bénéficieraient les psys, je n'ai pas compris où vos fantasmes les placent exactement. Pourriez-vous préciser quelque peu ?
Revenir en haut Aller en bas
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 7:15

Selmer a écrit:
Mais peu importe le moyen. Je croyais que JPJ voulais explorer un peu le thème de l'amour platonique, via Internet ou n'importe quoi d'autre. Ça nous changeait de l'Amour sur lequel on s'est déjà cassé les dents maintes fois, ici.
Et JPJ, pendant qu'on discute, là, il s'est tranquillement barré...
C'est Moni qu'il faut brancher là-dessus. Je suis sûr qu'il a des choses à dire.

Je ne me suis pas barré, je vous suis, pour vous découvrir, sur ce tout petit sujet au moins.
Je remarque quand même que pour les deux premières définitions (les cas de la vie réelle, bestiaux et cérébraux (je le fais exprès....)), il y a un mélange confus et que personne ne semble avoir défini la notion de temps, ou plutôt la gamme de temps de vie de chacune de ces deux facettes.
Moi, je suis de la vieille époque, donc la vente libre de la pilule et la loi Weil n'ont absolument eu aucun impact sur la façon d'aborder l'amour à l'époque où j'étais si beau.
La règle était assez simple :
1) Bien sûr, il fallait une attirance physique, jusque là, c'est normal.
2) Tous les ados de l'époque considéraient la rupture (très rare) de leurs parents ou de ceux de leurs copains comme une sanction très pénible liée à la trop grande précipitation du mariage après une période de prise de contact trop écourtée (moins d'un an, voire de deux ans).
Il faut quand même se remetre en tête qu'à l'époque les moyens de transport compliquaient automatiquement la possibilité d'être fiancés longtemps si on habitait très loin l'un de l'autre, et que le choix de la fiancée se limitait à une centaine de partenaires possibles, souvent connues à l'école, au lycée, en fac, dans le voisinage.
La personne abordée pour le "sérieux" était déjà connue sur le plan de son comportement avec les autres, on savait à qui on souhaitait se lier.
Toutes les "valeurs" de la personne étaient connues, et ça permettait de faire le "tri" efficacement.
Ca ne signifie pas qu'il n'y avait pas de galipettes, mais elles restaient peu fréquentes (faire ça où ?) et étaient déclenchées/acceptées plutôt à titre de test de l'accord physique, mais assez tard quand même (rarement moins d'un an).


Maintenant, tout ça est encore possible, mais la notion (nouvelle) de la bande de copains/copines et de son effet d'entraînement a changé la donne (je ne parle même pas de l'alcool et des drogues).
On baise vite, et ensuite on devient déçu pour une raison ou pour une autre, on change, jusqu'à six fois alors qu'on pensait que c'était le dernier et on finit blasé/suicidaire à 25 ans.
C'est tout bonnement LAMENTABLE.

Tout simplement parce que la bête est lachée, et que le soi disant "être pensant" est refoulé au fond de sa coquille, puisque la consommation immédiate est devenue la règle marketing de ce petit jeu de ce qu'on ose appeler l'amour

Je parlais des ados, je ne parlerai pas de ceux qui ont foiré et de la manière dont ils poursuivent leur carrière amoureuse, s'occupant correctement ou non des rejetons éventuels, car c'est plus compliqué.

Moi, je me suis engagé, je vais "fêter" bientôt mes 50 ans de mariage, mes 3 enfants ont entre 40 et 46 ans et mes 5 petits enfants vont de 3 à 17 ans.
Bien sûr qu'il faut savoir être résistant, et ne pas tout lâcher sur un coup de tête, mais ces capacités résultent essentiellement de sa propre éducation parentale (du fameux foetus que l'on est et qui ne sera fini qu'à l'âge de 19 ans).

Ce qu'on n'a pas appris pendant ces 19 ans, il n'y a aucune chance qu'on le reproduise dans sa propre vie, y compris bien sûr vis à vis de ses propres enfants.

Je reparlerai de l'amour virtuel plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 8:44

[quote="JPJ"]
almalo a écrit:


Je t'adore. Roméo bisou

Merci.Rêve AngeR

Pour ce qui est de mon expérience, il est vrai que j'en connais déjà un petit rayon sur l'amour des parents envers leurs enfants, comme pas mal d'entre nous ici..Si tu veux en savoir plus sur moi, c'est quand tu veux.
En tout bien tout honneur, heing.mdr
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 8:46

Romane a écrit:
Harlequin a tuer beaucoup de monde. Pas seulement sur le Net. Et pas seulement aujourd'hui. Et c'est pas forcément fini. Un tueur en série, l'Harlequin en question.

Ouais, je confirme.
Ma soeur en était dingue, je les ai lus moi aussi.
Et voilà comme on se casse la g... des années plus tard, parce qu'aucun grand aristo friqué n'est venu me chercher avec son cheval blanc pour m'arracher à ma tour miteuse.grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 8:49

Lilylalibelle a écrit:
Il y a l'homme qu'on aime parce qu'il est le mari et le père idéal... et il peut y avoir celui qu'on aime parce qu'il est celui qui vous fait lever le matin en vous donnant l'envie de conquérir le monde.

Alors là, je m'incline.
J'aime beaucoup, ma Lily-midinette.
C'est où qu'on s'inscrit pour avoir sa carte de membre ?Rêve
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 8:51

JPJ a écrit:
Romane a écrit:
JPJ a écrit:
Pas besoin de parler, les nombrils à l'air sont suffisamment explicites.

Merdeuuuu j'ai raté le spectacle ! ILS SONT OU, LES NOMBRILS A L'AIR ?? Gaga

Il y en a plein les rues.
Ca manque ici, yen a même pas dans le coin photos persos.

Oui ben alors déjà je peux te dire que tu n'en verras pas dans mon coin perso.
je déteeeeeeeeeste avoir le nombril à l'air, surtout après trois grossesse.tong
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 11:16

Diego Ortiz a écrit:
Quant aux avantages dont bénéficieraient les psys, je n'ai pas compris où vos fantasmes les placent exactement. Pourriez-vous préciser quelque peu ?
Dans l'humour très conventionnel, exclusivement. Le cliché, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 12:03

Romane a écrit:
Prof de quoi, sans indiscrétion ? En tout cas, apparemment ils conservent un super souvenir de toi, les mouflets du BTS.

La pauvre femme ne te remerciera jamais assez. Laughing Laughing Laughing

Réponse très tardive, je n'avais pas vu/lu la question...

Nan, ils viennent pour que je les aide sur leurs exos de BTS et d'élèves ingénieurs actuels.
Dans ma déclaration d'arrivée, j'en dis déjà pas mal : j'ai simplement omis (volontairement) de signaler que les deux écoles d'ingénieurs que j'ai faites sont E.S.E. (Supelec) et E.S.I.E.E., et que j'y ai été prof free lance, au delà de mon job, pendant 4 ans (entre 29 et 33 ans) en automatismes et informatique industrielle.
Mes derniers souvenirs "scolaires" remontent à cette époque, mais il semblerait que j'ai une mémoire colossale pour ces techniques là.
Mais toi/vous, je ne t'/vous oublierai pas non plus, car vous êtes le soleil permanent dont j'ai besoin en ce moment.

T'imagine Fulmi te parler comme ça ?


Dernière édition par JPJ le Dim 11 Mai 2008 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 12:05

[quote="almalo"]
JPJ a écrit:
almalo a écrit:


Je t'adore. Roméo bisou

Merci.Rêve AngeR

Pour ce qui est de mon expérience, il est vrai que j'en connais déjà un petit rayon sur l'amour des parents envers leurs enfants, comme pas mal d'entre nous ici..Si tu veux en savoir plus sur moi, c'est quand tu veux.
En tout bien tout honneur, heing.mdr

Attends, je ne saisis pas très bien à qui tu parles, là !
Je ne sais pas si ce sont mes lunettes qui sont en cause ?
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 12:18

Diego a écrit:
Les trains, de toute façon, furent des véhicules idéaux pour toutes sortes de fantasmes.

La dernière fois que j'ai pris le train, c'était il y a quelques semaines, pour monter à Paris. Ils n'ont plus grand chose à voir avec les trains de jadis, dont je fréquentais les wagons couchettes et j'adorais ça parce que c'était magique de se coucher en roulant vers le ciel des vacances. Tu quittes la grisaille de la banlieue, tu t'endors et hop, tu te réveilles sous l'or des Landes, presque les pieds dans l'eau. J'adorais ça. Au début, je partais avec ma mère, puis seule quand j'ai un peu grandi. Puis rien durant des années et des années. La voiture a tué bien des rêves.

La dernière fois donc, que j'ai pris le train, je pensais précisément à tout ce dont nous parlons maintenant, et les fantasmes dans les wagons et tout ça. Un homme a traversé le wagon que j'occupais, je corrigeais un manuscrit. Le monsieur s'est assis en face de moi, sourire charmeur sur les lèvres, et m'a ni plus ni moins invitée à plus si affinités. Ben merde alors ! J'avais pas l'air con avec mon crayon, ma gomme, le manuscrit de je ne sais plus qui et ce type en face de moi. Dans un sourire tout aussi charmant, j'ai décliné l'offre et il a eu la délicatesse de ne pas insister. Mais j'ai quand même haussé un sourcil, en hésitant entre l'éclat de rire (yé né souis pas encore ouna vieille peau), le soupçon (quoi ? Y'aurait un truc agicheur dans mes fringues ou sur mes cheveux ??), et le caractère universel et intemporel de la démarche de cet homme devant une femme.

Mais en réalité, mon vrai problème dans un train, c'est : Montauban est-il avant ou après Marseille ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 12:32

JPJ a écrit:
(…) personne ne semble avoir défini la notion de temps,
Je me répète (tant pis) : la période passionnelle ne peut évidemment pas s’étendre à l’infini et pour fonder un couple capable de durer au moins le temps d’élever les enfants (c’est-à-dire, actuellement, une quarantaine d’années…) il faut trouver autre chose. Quand on ne s’est pas trop planté au départ sur le choix réciproque, c’est largement possible. Je préfère traverser les crises avec la mère de mes enfants et la garder que d’entreprendre la quête illusoire d’un couple mieux construit en laissant les enfants se débrouiller avec un divorce. Je sais : un bon divorce vaut mieux qu’un mauvais mariage mais dans mon entourage je ne vois que des mauvais divorces, des enfants paumés et beaucoup de complications pour tout le monde, sauf les avocats. A moins d’une très grosse incompatibilité qui détruit la famille – ça existe, bien sûr – on doit pouvoir s’arranger avec la femme ou l’homme qu’on a aimé très fort. Il est possible de se redécouvrir, d’évoluer ensemble, de franchir les obstacles pour préserver ce qu’on a essayé de construire et, dans le pire des cas, de trouver un compromis. Ah ! on est loin de la passion romantique du début mais la vie n’est pas un conte de fées, contrairement à une idée qui tend à se répandre. Question de priorités : la famille qu’on a fondée ou la recherche de l’amour parfait ailleurs. Sauf les cas graves, je le précise encore.

Une chose que je ne comprends pas : on a désormais tous les moyens à sa disposition, contraception pour éviter les naissances non désirées qui obligeaient autrefois au mariage et large évolution des mœurs pour se mettre tranquillement en ménage et faire tous les essais qu’on veut. Donc quand deux personnes décident de vivre ensemble et de faire des enfants, elles devraient se tromper beaucoup moins qu’avant. Or, c’est l’inverse puisqu’il y a de plus en plus de divorces. Où est l’erreur ?

Personnellement je préconiserais la tribu comme mode de société idéal. Les tipis en cercle et toute la marmaille au milieu. Quand les parents font défaut, le papoose trouvera toujours un régiment de squaws en mal de pouponner et un guerrier glorieux à prendre comme modèle pour sa construction intime. Les couples illégitimes s’arrangent dans les buissons, les différends graves se règlent en duel à la hache ou au baby-foot. Les anciens montrent les sentiers où on peut marcher et ceux où on tombe. Et roulez jeunesse ! Le seul problème c’est la consanguinité.
Revenir en haut Aller en bas
JPJ



Nombre de messages : 111
Age : 78
Localisation : Suivre mon panache blanc
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 12:51

@ Selmer

Entièrement d'accord.
C'est en fait vous qui définissez la durée de vie des deux facettes dont j'ai parlé, et que je n'avais pas précisée.
Selon moi, dès qu'il y a volonté de faire un ou plusieurs enfants, il faut impérativement que l'accord soit parfait sur le plan cérébral (les valeurs essentielles en commun, et sans compromisssion ou mensonge).
Et la durée d'engagement (c'est un engagement, c'est clair), ce doit être jusqu'aux 22 ans du petit dernier.
Lorsque cette période est écoulée, on peut toujours voir à revoir le contrat, car il reste encore la moitié de la vie à parcourir, et ce n'est pas rien, 45 ans à tirer.
Mais avant, niet.
La loi devrait pénaliser beaucoup plus les séparations, en fonction inverse du temps parcouru ensemble (plus c'est court, plus ça coûte).
Je ne crois pas aux deux piliers séparés qui s'occuperaient correctement des enfants, deux piliers séparés n'ont jamais pu porter le fronton du portail qui doit protéger les enfants (sans parler de la distance géographique entre les adultes séparés qui s'accroit chaque année en moyenne nationale)
Au delà de ça, il ne faut pas oublier que les pièces rapportées suite à rupture ne sont sûrement pas à effet nul sur le développement global de ces enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://anticipation-jpj.fr/Test.aspx
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 13:30

Citation :
Personnellement je préconiserais la tribu comme
mode de société idéal. Les tipis en cercle et toute la marmaille au
milieu. Quand les parents font défaut, le papoose trouvera toujours un
régiment de squaws en mal de pouponner et un guerrier glorieux à
prendre comme modèle pour sa construction intime. Les couples
illégitimes s’arrangent dans les buissons, les différends graves se
règlent en duel à la hache ou au baby-foot. Les anciens montrent les
sentiers où on peut marcher et ceux où on tombe. Et roulez jeunesse !
Le seul problème c’est la consanguinité.

Voilà. Tu le dis mieux que moi, même si je n'avais pas la vision de la hache en quelque sorte inévitable.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 13:33

Citation :
Selon moi, dès qu'il y a volonté de faire un ou
plusieurs enfants, il faut impérativement que l'accord soit parfait sur
le plan cérébral (les valeurs essentielles en commun, et sans
compromisssion ou mensonge).

Oui mais ça, c'est dans l'idéal, une sorte d'utopie, en quelque sorte. Tu te maries à 20 ans, quand tu en as 40 tu as évolué, quand tu arrives à 60 ressembles-tu au jeune homme que tu étais ?

A 20 ans, réfléchit-on au parcours cérébral du couple ? A l'osmose ou la rupture de ces deux chemins qui s'unissent en ce jour de mairie pour signature des actes officiels ? Comment le pourrait-on ?

A 20 ans, j'étais complètement différente de ce que je suis aujourd'hui, bon sang.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 13:36

JPJ, je pense qu'il vaut mieux deux piliers séparés auxquels les enfants se raccrochent quand même parce qu'ils savent qu'ils peuvent le faire, plutôt que des parents qui se déchirent et/ou font payer leur mal de vivre à leurs enfants qui n'ont rien demandé.
Quant aux pièces rapportées, bien sûr que ce n'est pas l'idéal, mais que celui qui vit dans un monde parfait me jette la première pierre.
Protéger les enfants, oui. Mais les enfants sont de véritables éponges et on ne peut pas les surprotéger. On ne peut que répondre à leurs questions, en toute sincérité, sans pour autant faire peser un poids qui ne leur appartient pas sur leurs frêles épaules, mais sans leur cacher la profondeur et la complexité de la vie pour autant.
Ils sont confrontés à l'amour, à l'amitié, à la mort, à la vie. Nous sommes là pour les accompagner. Pour moi, d'ailleurs, ça va plus loin que 22 ans.



Selmer, fondons notre tribu. Tu trouveras mes coordonnées sur l'annuaire.
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 13:36

Romane a écrit:


A 20 ans, j'étais complètement différente de ce que je suis aujourd'hui, bon sang.

Pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 13:37

Totalement d'accord avec toi, almalo. Tout en précisant qu'à mon avis, l'idéal n'existe pas pour la simple raison que nous ne sommes que des mutants dans le brouillard.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 13:40

J'ai 45 ans, j'ai élevé 4 enfants (25,23,20 et 18 ans), je suis mariée depuis 22 ans. J'ai beaucoup vécu, et beaucoup aimé.

L'amour est un sujet sans limites, et ô combien palpitant.
J'ai lu presque tous les post de ce sujet. J'y vois s'exprimer des sensibilités proches sous des mots différents.

Je n'aurai pas la prétention de tenter de donner une définition de l'amour, ni d'en faire aucune généralité, je crois la chose impossible.
Je ne peux que vous livrer ma perception personnelle qui est qu'il n'y a pas trente-six sortes d'amour (filial, fraternel, amical, amoureux etc...)
Il n'y en a qu'un.
Il change seulement de vêtements. Il s'habille de nos tabous sociaux ou conventionnels. Il est aisé d'observer que selon les peuples, les époques, les civilisations, l'amour se définit différemment.

J'ai vu des divorcés réussir leur famille et avoir des enfants heureux et bien construits, comme j'en ai vu concocter de retentissants fiascos. J'ai vu des couples s'acharner à rester ensemble pour leurs enfants, et réaliser de remarquables désastres éducatifs, comme j'en ai vu accomplir l'exploit de s'aimer toujours et de faire pousser des ailes magnifiques à leur progéniture.

Dans notre civilation décadente, il n'est plus de règles ni de recettes infaillibles. Mais il reste une chose admirable entre toutes. C'est la capacité de l'être humain à vouloir aimer encore dans un monde où les sentiments sont aussi aseptisés que galvaudés. Ces tentatives, pour maladroites et pathétiques qu'elles soient souvent, font la beauté de l'humanité.
Si un jour ne devaient rester sur terre que deux êtres qui s'aiment d'un amour sincère, nous n'aurions pas échoué en tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 13:44

Farouche a écrit:

Dans notre civilation décadente, il n'est plus de règles ni de recettes infaillibles. Mais il reste une chose admirable entre toutes. C'est la capacité de l'être humain à vouloir aimer encore dans un monde où les sentiments sont aussi aseptisés que galvaudés. Ces tentatives, pour maladroites et pathétiques qu'elles soient souvent, font la beauté de l'humanité.
Si un jour ne devaient rester sur terre que deux êtres qui s'aiment d'un amour sincère, nous n'aurions pas échoué en tout.

chinois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   Dim 11 Mai 2008 - 13:45

Citation :
il reste une chose admirable entre toutes. C'est
la capacité de l'être humain à vouloir aimer encore dans un monde où
les sentiments sont aussi aseptisés que galvaudés.

J'ai souvent pensé que si nous n'avions pas cette capacité là, je ne sais pas vous, mais moi en tout cas je me serais suicidée.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour en trois dimensions   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour en trois dimensions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'amour en trois dimensions
» POUR DESSINER EN TROIS DIMENSIONS
» L’amour dure trois ans.
» [Beigbeder, Frédéric] L' amour dure trois ans
» L'AMOUR DURE 3 ANS de Frederic Beigbeder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: