Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pièce : Ciboulette Alexandrine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Pièce : Ciboulette Alexandrine   Sam 14 Juin 2008 - 21:34

Quatre Alfactes Moliérisés adaptés de « CIBOULETTE » une pièce de Romane...

Les personnages :

Alcantor Boucalot, le père
Lucette Boucalot née Tarnos, épouse d’Alcantor
Claudine Deslandes née Boucalot, fille aînée de Lucette et Alcantor
Léandre Deslandes, époux de Claudine
Célimène Boucalot fille cadette d’Alcantor et de Lucette
Cléon Mironton fiancé de Célimène
Arsène Mironton père de Cléon
Gonzague de Sotenville amant de Célimène

La pièce principale de vie d’une ferme.
C’est le matin.


à suivre...


Dernière édition par Alf le Lun 16 Juin 2008 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Pièce : Ciboulette Alexandrine   Sam 14 Juin 2008 - 21:36

ACTE I

Lucette entre, à peine réveillée
Elle jette un œil par la fenêtre
et commence à préparer le petit déjeuner.
Soupe, pain de campagne, pâté, vin rouge…
Claudine entre, pas plus réveillée.
Elle va embrasser sa mère,
puis commence à l’aider.


...
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte I Scènes 1 à 6   Sam 14 Juin 2008 - 22:24

SCÈNE 1
Claudine et Lucette

Claudine
Comment fait-il dehors, aujourd’hui ?
Lucette
……………………………………………...................Comme hier,
Il pleut toujours, tudieu ! Nos champs ne sont pas fiers.
Pourvu que cette-eau-là ne soit pas éternelle !
Claudine
Léandre avait prédit une saison mortelle.
Lucette
Je sais. Va me chercher un pot de confiture.
Les figues, je te prie… Pour être toujours sûre
De ne pas en manquer…

Claudine sort, Lucette continue à préparer.
Alcantor entre et s’assoit.
Lucette vient lui servir la soupe.


SCÈNE 2
Alcantor, Lucette et Claudine


Alcantor
.........................................Elle sent bon, dis-donc !
Lucette
Sais-tu qu’il pleut toujours, par Énée et Didon !
Je n’ai pas l’impression d’une proche accalmie.
Alcantor
Avant midi, pour sûr, je l’ai senti, ma mie.

Retour de Claudine, confiture en main.
Elle vient embrasser son père.


Claudine

Bonjour papa.
Alcantor
.........................Bonjour.
Claudine
......................................Comment fut ton sommeil ?
Alcantor
Très bon, fille, très bon… Et j’attends le soleil.
Il pleut, mais il viendra… Tiens, donne-moi le pain,
Je te prie.

Claudine lui passe le pain et s’installe pour déjeuner.
Elle prend un café et une petite tartine.
Elle a du mal à manger, visiblement écœurée.


Lucette
.....................Un café n’est plutôt pas très sain
Pour le bébé, Claudine. Et il faut que tu manges
Plus que cela, sinon, celui d’entre les anges
Que tu vas nous donner sera fort rabougri.
Claudine
Je n’ai aucune faim… Mon estomac aigri
Ne peut rien accepter. Je me sens nauséeuse,
Mon cœur est retourné…
Lucette
......................................Claudine, sois sérieuse !
Alcantor, sacrebleu, veux-tu dire à ta fille
Qu’il lui faut se nourrir pour créer sa famille.
Sans doute, il te souvient que dans son état, moi,
Pour elle, je mangeais comme quatre…
Alcantor
...........................................................Et pour toi !
Tu étais potelée avant quand j’y repense.
Lucette
De telles moqueries, mari, je vous dispense !
Alcantor
Laisse-la donc, veux-tu ? Son âge n’est plus bas.
Elle saura, pour sûr, éviter les faux pas.
Claudine
Cela se fait tout seul. Mais les nausées pour l’heure,
M’empêchent d’avoir faim. Un peu de pain sans beurre
Me suffira…

Léandre entre, ébouriffé et pas réveillé.


SCÈNE 3
Alcantor, Lucette, Claudine et Léandre


Léandre
.......................Bonjour !

Il embrasse Lucette,
donne une tape sur l’épaule d’Alcantor
et embrasse Claudine dans le cou,
la main sur son ventre.


...........................................Ils vont bien, tous les deux ?
Claudine
Ils essayent toujours un ménage hasardeux…
Mais à présent, vois-tu, c’est le futur qui gagne.
Pour moi, le moindre mets me semble une montagne
Léandre, en s’installant pour déjeuner
Encore sept bons mois, je t’en fais la promesse,
Et tu retrouveras ton appétit d’ogresse.
Il fait comment, ce pour ?
Alcantor
.........................................Il pleut. Il va falloir
Que nous allions régler la fuite et l’avaloir.
Cela m’inquiète fort. Mais je crois qu’à mi-jour
La pluie aura cessé. Nous verrons au retour…

Ils finissent de manger.
Le père se lève, s’habille se chausse et sort.
La mère attrape un fichu, un châle et sort.



SCÈNE 4
Claudine et Léandre


Claudine
Je n’y arrive pas. J’ai fait tout le possible.
À midi, je serai peut-être moins sensible ?
Léandre
Il a déjà du caractère, on dirait, cet enfant.
Il me ressemble, tiens.
Claudine
.....................................Quel front bien triomphant !
Comment peux-tu, parbleu ? Attends au moins qu’il naisse.
Léandre
Mais je ne fais que voir cette fière grossesse !
Bon, ce n’est pas le tout, ma belle de Padoue,
Il me faut en l’instant affronter la gadoue.

Il se lève, embrasse Claudine et s’habille pour sortir.
Claudine débarrasse la table et commence à balayer.
Entrée de Célimène. Frivole.
Elle s’étire longuement, embrasse sa sœur
Et file voir par la fenêtre …


SCÈNE 5
Claudine et Célimène

Célimène
Bonjour ma sœur !... Il pleut ! J’aime quand ça barbote !
Claudine
Quel surprenant plaisir que de chausser des bottes !
Tiens, reprends-moi, veux-tu, j’ai des douleurs aux reins.
Célimène
Foin du balai, ma sœur, l’heure est au ventre plein !
J’ai une faim de loup ! (Elle s’attable)
Claudine
....................................Oui mais, mange en silence !
Mes nausées sont là et mon tréfonds me lance.
Célimène
Ne sois pas rabat-joie et comprends que je dise
Que j’ai faim quand j’ai faim…
Claudine
..............................................Ne dis point de bêtise !
Tu connaîtras pour sûr un jour ma situation.
Célimène
Nenni, assurément ! Je ferai mon attention
De garder plus longtemps mon ventre plat !
Claudine
..................................................................Ah bon ?
Célimène
Je serai une dame de cour…
Claudine
............................................Et Cléon ?
Célimène
Il me suivra.
Claudine
..........................Attends de voir pour être sûre.
Célimène
Quel délice au palais que cette confiture !
C’est ma première…
Claudine
.................................Ah non ! Célimène, je vais…
Point de plai…santerie… ou ça va arriver…
Célimène
Le beurre, je te prie.

Claudine passe le beurre, avec dégoût. Puis elle sort.
Célimène continue à manger.
Entrée d’Alcantor.



SCÈNE 6
Alcantor et Célimène


Alcantor
…………………………..Oh le bel appétit !
Célimène
Eh oui ! Bonjour papa.
Alcantor
……………………………Aujourd’hui, mon petit,
Tu te vêtiras bien ! Non point en sauvageonne.
Nous allons recevoir Mironton en personne,
En fin de matinée…
Célimène
……………………….Ah peste de cela !
Il me verra ainsi que je suis, et voilà.
Alcantor
Que non assurément. Tu mettras des dentelles
Qu’il sied revêtir en gente demoiselle.
Je ne veux point avoir quelque honte à montrer.

Célimène soupire, hausse les épaules
et continue à manger de bon appétit.
Alcantor repart.


à suivre


Dernière édition par Alf le Mer 18 Juin 2008 - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte II Préambule   Dim 15 Juin 2008 - 8:34

ACTE II

Préambule

Musique. Scène visuelle. Célimène sort.
Entrées, sorties, la matinée évolue.
Travaux ménagers
préparation du repas de midi,
préparation d’un apéritif.
Puis encore des entrées et des sorties,
chacun revenant coquet et prêt.

On frappe à la porte, en guise de brigadier….

Entrent Monsieur Mironton accompagné de son fils Cléon.
Civilités. Un apéritif. Ça parlemente.
Stop musique.


Dernière édition par Alf le Mer 18 Juin 2008 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte II Scène 1   Dim 15 Juin 2008 - 11:00

SCÈNE 1
Alcantor, Lucette, Claudine, Léandre, Mironton et Cléon


Alcantor
Claudine, s’il te plaît, dis-lui que vient d’entrer…
Claudine
À qui ?
Alcantor
..................Mais à ta sœur ! Frappe donc à sa porte.
Dis qu’elle est attendue…
Claudine sort
Alcantor En aparté
..........................................Que le diable m’emporte !
À Mironton
Elle est par trop distraite, en la vivacité
Où sa flamme encor jeune éclate, en vérité.
Ne lui en veuillez point.
Mironton
........................................Serviteur, Alcantor.
Je ne blâmerai point cet agréable tort
Des filles d’aujourd’hui, éprises d’insouciance.
De mon temps…
Alcantor
.............................Voulez-vous, en attendant l’audience,
Prendre un petit cordial ?
Mironton
.........................................Cela m’est agréable,
Même si, comme on dit, ce n’est point raisonnable.
Merci.
Alcantor
................Jeune Cléon ? Tends ton verre, morbleu !
Je m’en vais le remplir de ce vin liquoreux,
Pour attendre un instant notre jeune outrageante.
Écervelée, oui-da, mais fort intelligente.
Cléon
Merci sieur Alcantor. Elle est belle, surtout…
Lucette
Et très capable, ah oui ! (À Mironton) Elle sera en tout,
Si je puis exprimer ainsi mon sentiment,
Un parti efficace, unique, assurément.
Elle vous triplera le gain de votre affaire.
Habile également, elle doit pouvoir faire
Un paquet d’un bestiau entier, sans déchirure…
Mironton
À propos de bestiau, sera-t-il donc loisible
D’aller en votre étable et d’y voir…
Alcantor
......................................................C’est possible.
Elles sont au Pastou entre meules de foin.
Nous pouvons d’un bon pas…
Lucette
..............................................Oh oui, ce n’est pas loin.
Mais il faudra, bien sûr, qu’avant notre cadette
Vous salue.
Mironton
.......................Avec joie. On la dit belle bête.
Je voudrais y penser sans erreur.
Alcantor
.....................................................Vigoureuse,
Saine, au lait abondant…
Lucette
.........................................À la crème onctueuse !
Il est à croire que son sens est judicieux
Quand il lui faut choisir son coin d’herbage.
Mironton
.................................................................Ô Cieux !
Que cela est tout bon ! Que je suis très satisfait !

Claudine revient et soupire en s’asseyant.

Alcantor
Célimène ?
Claudine
.....................Elle vient.
Cléon
........................................Ô oui ! Ah quel bienfait !
Mironton
Mon fils est impatient.
Lucette
.....................................Cela n’est pas durable.
Léandre
Pour moi, si.
Mironton
..........................Votre femme est charmante et affable,
Il faut le reconnaître.
Léandre
...................................Avouer m’est fort doux !
Claudine
Qu’entends-je tout soudain ? Que dit là mon époux ?
Alcantor
Et alors ? Nous trouvons agréables nos filles.
Différentes de sens, sans elles, la famille
Aurait pu être pis. N’est-ce point ma Lucette ?
Lucette
Ça mon ami, pour sûr ! Mais dans quelques lurettes
Nous verrons, sacrebleu, si d’elles vous aurons
De semblables petiots, souriants et bien ronds !
Claudine
Maman !
Cléon
..................Je veux trois fils. Il faudra, si l’affaire,
Comme il nous est prédit, est durable et prospère.
Un à la livraison, deux autres en suivant.
Léandre
Quelle hâte, Cléon ! Te voilà bien vivant !
Attends déjà d’être marié, pour tenter cette veine
D’en avoir dix ou douze, ou treize à la douzaine…

Ils rient tous.
Entrée de Célimène.
Elle ressemble à une gravure de mode parisienne.
Elle serre la main de Mironton.
Cléon se penche pour l’embrasser.
Mais elle l’esquive et lui serre la main.


Dernière édition par Alf le Mer 18 Juin 2008 - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte II Scène 2   Lun 16 Juin 2008 - 13:51

SCÈNE 2
Les mêmes plus Célimène



Alcantor
Ah te voilà enfin ! Quel long préparatif !
Mironton
Que le pétale est beau qui rend mon fils hâtif !
Célimène, je suis bien aise de te voir.
En regardant son fils
Et Cléon plus encor ?

Cléon ne répond pas, il la dévore des yeux, béat.

Lucette à Cléon...................................Venez donc vous asseoir.

Célimène va et vient dans la pièce.
Cléon s’assoit distraitement sans la quitter des yeux.
Elle se sert un verre.


Célimène
C’est à lui qu’entre tous va bien ma préférence !
Alcantor
Célimène ! Morbleu ! Mais quelle impertinence !
Croyez bien, Mironton, que jamais elle n’eut
De pareille habitude…
Célimène
.......................................Eh quoi ! C’est bien connu,
J’adore ce vin cuit ! Il chauffe l’intérieur !
Alcantor
Célimène ! (À Mironton) Excusez ce ton par trop rieur.
Il est peut-être tard…
Mironton
....................................Mais non, pour être honnête,
Ne vous mettez donc point quelque martel en tête,
Elle est commotionnée et Cléon l’intimide
Cela est bien normal. Quand j’ai connu Cléide…
Célimène
La raison de cela, je voudrais détenir :
Quoi donc vous a poussés tantôt à nous venir,
Messieurs les Mironton ?
Lucette
........................................Quelle est cette manière
De s’exprimer voyons ? Tu ne m’en vois point fière !
On ne s’adresse pas ainsi aux invités !
Excusez, Mironton, sa spontanéité
Et vous Cléon itou. Sachez bien qu’elle est douce.
Célimène
Mais qu’y a-t-il et quoi dans vos têtes vous pousse
À avoir ces rictus ?
Alcantor
................................Ils ont fait le chemin,
Mironton et Cléon, pour demander ta main,
Comme nous l’attendions, au profit du jeune homme.
Il saura, en t’aimant te rendre heureuse en somme…
Mais buvons à cela puisque tu es servie
Célimène
Ma main ? Et pour Cléon ? Dois-je en être ravie ?
Cléon tout sourire
Célimène, si fait !
Célimène
.....................................Vous me la baillez belle !

Elle boit son verre d’un trait, se ressert aussitôt et revide aussi vite.

Alcantor
La demande est enfin à l’instant officielle.
Que n’es-tu arrivée avec moins retard
Pour entendre cela, exprimé avec art,
En tournure courtoise et avec un grand soin !
Célimène
Je déclare tout net que je ne le veux point !

Elle se lève brutalement et quitte la pièce.

Mironton
Qu’est-ce que …
Cléon
..............................Et pourquoi…
Alcantor
......................................................Sans doute la surprise.
N’est-ce point ma Lucette ?
Lucette
.............................................Ah… Oui… Nulle méprise
Ne doit vous inquiéter et miner votre for :
Cette impulsivité cache, en fait, un cœur d’or.
Alcantor
Buvez, je vous amène en l’instant au Pastou.
Cléon
Sera-t-il malséant que je reste…
Lucette
....................................................Oh, du tout !
Il faudra bien plus tard que l’usage vous prenne
De régulièrement amener Célimène.
Vous êtes donc chez vous, ou presque, assurément.

Ils sortent.
Ne restent que Léandre et Cléon.
Célimène revient et se plante
au milieu de la pièce, visiblement en colère.
Cléon sort son mouchoir le tortille, gêné.
Léandre reste sans bouger, il regarde son verre.


Dernière édition par Alf le Mer 18 Juin 2008 - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte II Scène 3   Mer 18 Juin 2008 - 14:08

SCÈNE 3
Célimène, Léandre et Cléon



Léandre
Le repas sera pris, je crois, tardivement.
J’irai donc terminer quelques travaux agrestes.
Avertis-moi, veux-tu, de leur retour…
Célimène
..........................................................Tu restes !
Léandre
C’est que…
Célimène
....................Tu resteras t’ai-je dit !

Silence

Cléon
..........................................................Célimène…
Célimène
Ah, fi ! Moi, j’ai dit non ! Cela n’est point la peine
Cléon
Léandre…
Célimène
...................Ah peste donc ! Ce n’est pas un censeur
Qui veut ou ne veut point c’est moi !
Léandre
.........................................................Ma belle-sœur,
Sans vouloir m’immiscer, mais pour être serviable…
Célimène
Si fait ! Ce ne sont point tes affaires que diable !
Célimène, c’est moi ! Et moi, je ne veux pas !
Moi, j’irai à la cour peaufiner mes appas
Que les dames du lieu auront en jalousie.
J’y deviendrai actrice ou…
Léandre
........................................Avec courtoisie,
Bien que restant ici, de cela, je suis sourd.
Cléon
Nous ferons le trajet, ma mie, un de ces jours,
Lorsque nous fermerons la boutique pour prendre
Quelque repos. Une huitaine pour nous rendre
À Paris ou ailleurs en voiture à chevaux ;
J’ai déjà voyagé ainsi…
Célimène
......................................Ah ! Rien ne vaut
La peine d’insister de façon anodine !
J’ai dit non. Et c’est non ! Je ne suis point Claudine !
Moi, je suis Célimène et elle a dit que non.
Léandre
Ta sœur et moi, faisons…
Célimène
.....................................Diantre ! Mais faites donc !
Si cela vous plaît tant de vivre dans les champs,
Perdus, et du matin jusqu’au soleil couchant,
Qu’il pleuve ou non, qu’il vente ou que le temps soit chaud
Que la ferme vous soit léguée, ô peu me chaut !
Moi c’est non.
Cléon
..........................Mais ils sont heureux ! Puis, ma très chère
Je vous… je t’offrirai la chaîne de ma mère
Et sa croix. C’est de l’or qu’i siéra que tu portes
Dans la boutique…
Célimène
..............................Ah fi ! Quels fols souhaits t’emportent
Moi, passer tout mon temps derrière ton étal ?
Vendre des bouts de viande à Rose Testemal ?
Quelqu’un me voit remplir le sac des ménagères
Romane, Jimenez, Roche ? Tu exagères !
Peuh…. Une boucherie !
Léandre
......................................Oui, mais dans le village.
Célimène
Eh bien, je m’y languis au patelin sans âge !
Je n’aime pas Cléon, en plus.
Cléon
...............................................Je… Célimène…
Célimène, en se bouchant les oreilles et criant
Non ! Non ! Je t’ai dit non ! Vers nulle part nous mènent
Tous vos sens contre moi ! Me garder ? Je devine…
Et puis que m’a-t-on dit de notre Alexandrine ?
Quelle histoire est-ce là ? Pour dot notre animal ?
Léandre et Cléon se regardent et ne répondent pas.
Elle va se planter devant Cléon et articule

Je ne veux pas. Fi donc !!
Elle s’enfuit en courant...
Cléon
..............................................Qu’ai-je dit d’anormal ?
Pourquoi ne pas vouloir de moi…
Léandre
.................................................Les femmes, cher, je pense
Que ce n’est pas aisé… Et moi, j’ai de la chance
Avec la mienne… Mais la petite, pour sûr,
N’est facile à vivre et cela semble dur.
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte III Scène 1   Mer 18 Juin 2008 - 15:43

ACTE III



SCÈNE 1
Lucette et Claudine



Lucette reprise des chaussettes. Claudine brode

Claudine
Que se produira-t-il, si notre Célimène
Refuse le parti que papa lui amène ?
Lucette
L’éventualité me paraît impossible.
Aux efforts de nous deux, elle sera sensible :
Ton père et moi avons toujours tout réfléchi
Pour que votre avenir soit sain et enrichi.
Pour offrir le meilleur du futur à chacune…
Il n’y aura pour eux, ni oubli, ni lacune :
D’Arsène Mironton ils seront successeurs
Pour ne manquer de rien. Tu sais bien que ta sœur
N’a point envisagé de reprendre la ferme,
Tandis que toi tu veux amener à son terme
L’idée, en en faisant une priorité
Et demeurer ici, sur la propriété.
C’est avec équité, tu le sais bien ma fille,
Que nous partagerons les biens de la famille ;
Ta sœur aura son lot pour la contrepartie.
Claudine
Oui, mais si d’aventure un jour elle est partie,
Après avoir dit non à la vie au village ?
Lucette
Elle est jeune, parbleu, et deviendra plus sage
Quand elle aura compris l’offre de sûreté
Que nous lui avons faite et qu’en la vérité,
L’avenir en nos lieux donnera le meilleur.
Claudine
Oui, mais l’on sait aussi, que nulle part ailleurs
Que sous son front, elle est part trop déterminée !
Lucette
Pour sûr, grande, elle aura l’affaire terminée.
Donne-moi les ciseaux, ma fille, s’il te plaît.
Claudine
Cléon…
Lucette
Assurément, Cléon. Ton père et moi tu sais,
Nous ne nous sommes point choisis. Eh bien pourtant
Nous nous aimons beaucoup. Il messied tout le temps
De mêler les questions. Et Léandre, Claudine,
N’est-il point un époux à l’humeur fort câline ?
Claudine
Si, mais…
Lucette
....................Eh bien tu vois.

Un silence.

Claudine
.................................................Ma sœur est différente.
Lucette
Elle est surtout si jeune et rêve la tente.
Ce qui la rend un peu désordonnée et vive.
Mais elle deviendra sérieuse et attentive.
Claudine
Tout de même, maman, cela me rend morose
De la penser tenir, elle, ta tendre rose,
En tranchant dans le vif, un étal de boucher…

Baisse lumière, elles sortent…
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte III Scène 2   Ven 20 Juin 2008 - 15:53

SCÈNE 2
Célimène et Gonzague


On entend les cloches de l’église. C’est dimanche.
Célimène entre, visiblement impatiente.
Elle regarde souvent la pendule.
On frappe à la porte. Elle va ouvrir
Gonzague de Sotenville entre discrètement.


Célimène
Ah ! L’attente de toi faillit m’effaroucher
Et je me demandais…
Gonzague
...................................Non, non, point d’inquiétude.
Je veux être discret, comme à mon habitude.

Ils s’embrassent très vite.

Célimène
L’impatience était intenable et la peur
Que tu ne viennes pas me tiraillait le cœur.
Tellement que j’avais toute ma raison folle…
Gonzague
Mais il ne fallait point. Je n’ai qu’une parole :
Tu deviendras par moi la Dame de la cour,
Que viendront aduler les nobles alentours.
Les gazettes feront sur toi de belles pages.
Et le Paris des grands te louera sans gages;
Belle comme tu es, ils seront à tes pieds…
Célimène
Gonzague, m’aimes-tu ? Dis-le-moi sans un biais.
Gonzague
Comment pourrais-tu donc en douter, ma déesse ?
Tu es la plus jolie et mon cœur n’eut de cesse
Que de désirer, là, que devînt son attente
La réalisation du désir qui le tente.
Tu seras mon épouse un jour si tu le veux.
Célimène
Ah ! Quel bonheur d’ouïr enfin mon plus cher vœu !
Mes parents désiraient que Cléon me mariât
Mais, je ne l’aime pas, car, en plus d’être fat,
Il voudrait me garder dans une triperie !
Mon feu brûle pour toi, sans fard ni tromperie.
Et puis, Dieu, je veux vivre !
Gonzague
..............................................Eh bien, nous le feras !
Je t’en fais la promesse, oui-da ! Tu seras,
Avec moi, de bonheur comblée, aimée et riche.
Célimène
Je n’en puis plus, sais tu, de l’existence chiche.
Gonzague, comprends-tu ? Dis-moi ?
Gonzague
..........................................................Évidemment.
Comment se pourrait-il qu’en ces lieux, constamment
Le rêve d’un ailleurs demeurât confiné,
Sans que l’ennui tuât jusques à l’in-fine ?
Célimène
Ah ! Quel bonheur soudain !
Gonzague
..............................................Célimène, il est temps
Que nous nous activions. Dans quelques courts instants,
Ils vont tous revenir…
Célimène (elle calcule…)
.................................. Une heure pour la messe…
Pour le trajet… Mais bon, il faut que je me presse…
Si fait, tu as raison. Sait-on jamais …
Gonzague
..........................................................Voilà.
As-tu bien préparé ton bagage ?
Célimène
....................................................Il est là…
Euh… Je vais tout chercher… Attends-moi… Hein… Gonzague ?
Gonzague
Bien sûr que je t’attends ! Crois-tu à une blague ?
Si je suis venu là te chercher, ce n’est point
Pour repartir sans toi !
Elle sort rapidement, puis revient avec deux valises et un sac.
.......................................C’est tout ?
Célimène
...........................................................Je n’ai besoin
Que du strict minimum d’ici et de sa vie,
Qui finit pour toujours. Je n’ai nulle autre envie.
Gonzague
Quelques regrets peut-être auront-ils ?...
Célimène
...............................................................Leur amour…
Gonzague
Moi, je t’en donnerai tant et plus chaque jour !
Ma Célimène, viens. Je t’en donne déjà…

Elle jette un regard circulaire,
attrape son sac
et ils sortent...
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte III Scène 3   Sam 21 Juin 2008 - 15:55

SCÈNE 3
Alcantor, Lucette,
Arsène, Cléon,
Claudine et Léandre



La famille revient de la messe.
Elle est accompagnée des Mironton ;
Cléon porte un bouquet de fleurs.


Alcantor
Que dire, sacrebleu, de la prime jeunesse,
Qui ne veut plus prier ni aller à confesse,
Qui dédaigne l’hostie et les sermons sacrés,
De mon temps nous tenions ces devoirs bien ancrés…
Mironton
Boucalot, vous donnez votre ire en pure perte.
Cléide et moi, tenons notre boutique ouverte
Pendant l’office. Eh bien le curé a compris
Que nous n’y pouvons rien et qu’il faut à tout prix
Sustenter nos prochains. Pendant l’eucharistie,
Nous honorons tous deux leurs vœux. À leur sa sortie,
Nous remplissons, par Dieu, leurs paniers des commandes.
Qu’est-ce cela, sinon de divines offrandes ?
Lucette (Fort, vers la porte des chambres)
Célimène ? Où es-tu ? Avance-toi, de grâce !
Nous voici. Et Arsène et Cléon, en la place,
Voudraient te saluer…
Claudine
.....................................L’apéritif, papa ?
Alcantor
Bien sûr, oui… Oh, Cléon, morbleu, il ne faut pas
Rester ainsi comme une tige de tes fleurs !
Il est fort à parier que ce don de ton cœur
Saura la contenter… Prenez donc une chaise
Dimanche n’est-il point le jour où rien ne pèse ?
Le jour où le Seigneur nous permettra d’errer ?

Ils s’assoient.
Cléon est embarrassé par ses fleurs sous le nez.

Lucette
Pose-les là…
Cléon
....................Non, non, ça ira, vous verrez…
Mironton
C’est qu’il est fort fiévreux du cadeau à sa belle !
Et future fiancée ! Et impatient d’elle !
(À Cléon)
N’est-ce point ?
Cléon
.......................Oui, un petit peu…
Léandre
...................................................Laissez-le donc tranquille…
N’avez-vous point fini d’enquiquiner sa bile ?
Prends ce siège, Cléon, au bout de la tablée :
Ainsi la verras-tu rejoindre l’assemblée.
Tu pourras te lever et offrir ton bouquet.
Si fait, tu as raison.
Claudine
...............................Quelques instants coquets
Me rappelle ceci : Lorsqu’offrait un Léandre
Des fleurs à sa Claudine…
Léandre
........................................Ah ! Que faut-il entendre !
Elles sont au jardin ! Je ne vais point, aussi,
Enrichir les marchands de fleurs, alors qu’ici,
Toutes seules, morbleu, elles sortent de terre !
Alcantor
Mais que fait-elle donc ? Éclaircis ce mystère,
Claudine, s’il te plaît. rappelle-la !
Claudine
....................................................Attends.
Je m’en vais la chercher. Quelquefois ne s’entend
Pas clairement la voix qui vient de cette pièce. (Elle sort).
Mironton
Une semaine après, les noces et leur liesse,
Je prends Alexandrine. Et vous, c’est convenu,
Pour la contrepartie, au dimanche venu,
À l’ite missa est, de votre jeune fille,
Aurez un beau paquet pour toute la famille.
Elle saura s’y prendre et choisir les morceaux
Les plus goûteux. Cléine a pour les jouvenceaux
Son savoir à offrir…
Lucette
..............................Merci. Cela est beau !
Mais ma fille n’a point les pieds dans un sabot.
Elle a un esprit vif, elle comprend fort vite
Logique avec cela. Cléon, cette petite
Est très intelligente ! Oh… Est-ce dérangeant ?
Cléon
Point du tout Point du tout… Au contraire, obligeant.
Je… J’aime tout en elle… Et dehors et dans l’âme...
(Il montre les fleurs)
Croyez-vous qu’elle va aimer, dites, madame ?
Léandre
C'est indéniablement que je te réponds oui !
La femme aime les fleurs. Ton bouquet d’aujourd’hui
L’enchantera pour sûr. Si ses mots sont rigides,
Sang bleu, elle fondra devant tes fleurs splendides…

Retour brutal de Claudine

Claudine
Elle n’est plus ici !
Alcantor
.............................Ailleurs, c’est bien probable,
Elle fait un travail. Va donc voir à l’étable…
Claudine
Je t’ai dit « Plus ici » ! Évaporée… Partie…
L’armoire est porte bée et ses robes sorties.
Sa valise non plus n’est plus là. Et sa pièce
Est fort désordonnée…
Lucette
..................................Par tous les Saints, mais qu’est-ce ?...

Elle se précipite vers les chambres et sort.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Pièce : Ciboulette Alexandrine   Sam 21 Juin 2008 - 16:57

Dis-moi Alf, quand tu parles, c'est aussi en alexandrins ? mèche
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Pièce : Ciboulette Alexandrine   Sam 21 Juin 2008 - 21:54

Lucette revient…

SCÈNE 4
Les mêmes


Inquiétude générale. Agitation.
Cléon, ahuri regarde ses fleurs…
Claudine et Léandre sont muets…


Mironton
Tout cela est fâcheux, inopportunément.
Car un engagement est un engagement.
Nos accords étaient clairs. Toute la mise en place
Que j’ai faite tantôt se trouve dans l’impasse !
Alexandrine avait un rôle capital…
Euh…Votre fille aussi, pour sûr, c’est bien normal.
Alcantor
Arsène, voyez là mon embarras du fait !
Je ne sais que vous dire et pour le trancher net,
Jamais je n’aurais cru Célimène fougueuse
Au point de s’en aller de la façon douteuse
Qui fut la sienne ici. J’en suis compatissant,
Ignorant les tenants et les aboutissants
Mironton
Cléon s’en trouve bien bafoué de la chose !
Et je m’en vais pour lui prendre ici fait et cause !
Et demander pour l’heure une réparation…
Lucette
Arsène, si je puis…
Mironton
..............................Non ! Point de concession,
Madame Boucalot. Et vous, sieur Alcator,
Je vous donne céans, pour expier votre tort,
Rendez-vous à demain aux lueurs de l’aurore :
Et vous me remettrez Alexandrine. Encore,
Que ce don ne soit point juste compensation
D'un mariage perdu. À moins que Célimène
Vous ne retrouvassiez cette nuit…
Alcantor
...................................................Bon. Arsène,
Peut-être, pourrions-nous, moins radicalement,
Attendre quelques jours pour y voir clairement.
Laissez-moi, s’il vous plaît, consulter ma famille
Et le temps de penser au retour de ma fille…
Mironton
Mais vous n’y pensez pas ! Cléon est courroucé !
De quoi aurons-nous l’air, tout le village sait
Comment ira demain mon commerce de viande !
Une réparation, c’est ce que je demande !
Et le plus tôt sera le mieux.
Lucette (À Cléon)
.......................................... Mon cher garçon,
Peut-être sauras-tu découvrir la façon
D’influencer papa… Je sais que ma cadette
Te chérit, que cela est le fait qu’en sa tête,
Règne le spontané. Elle va revenir.
Cléon
Je ne sais pas… Pourquoi, sans même prévenir,
Son œil fut-il distant ? Et ce bouquet n’est guère
Plus qu’un vil ornement.
Mironton
......................................Des filles les espèrent,
Au village, tes fleurs ! Il s’en trouvera une
Pour te faire espérer, et sans distance aucune,
Un mariage heureux et fort sécurisant.
Alcantor
Mironton, je voudrais, sans être courtisan…
Mironton
Fi de l’aménité ! Plus un mot ! Peste soit !
Demain Alexandrine ! Et il va bien de soi,
Que vous n’en aurez point quelque contrepartie.
Mais vous l’aviez compris.
À son fils
..........................................Cléon, elle est partie ?
Eh bien quittons aussi cette maison, que diable !

Ils saluent froidement la famille et sortent. Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Pièce : Ciboulette Alexandrine   Sam 21 Juin 2008 - 22:41

SCÈNE 5
Léandre et Alcantor


Le matin très tôt. Dans la cuisine.

Léandre
Si nous lui promettions un délai raisonnable
Pour trouver Célimène, il se peut que l’Arsène,
Qui est intelligent, radoucira la peine ?
Alcantor
Et comment ferais-tu pour la trouver la gamine
Au cœur du tout Paris ? En effet, je devine
Qu’elle y est.
Léandre
......................Et comment ?
Alcantor
............................................Je n’en sais rien, mon gendre,
Mais elle y est, pour sûr. Au village, Léandre,
Il serait fort aisé de débusquer l’intrus
Mais Paris est très grand, possède force rues !
Tu sais qu’Alexandrine est perle des laitières !
Comment s’en séparer ! Et de quelle manière !
Léandre
Il faut négocier. Je ne vois que cela.
Alcantor
Il faut… il faut ! Il faut ! Quel naïf es-tu là !
Notre homme est un têtu ; il sera difficile
De convaincre l’Arsène et le rendre docile.
S’il eût été question de la blonde Roussette
Cela ne causerait aucun désagrément.
Nous prendre Alexandrine est un dol, carrément !
Léandre
Si je résume, en fait, je sens qu’en votre tête
Votre fille est moins là que votre chère bête ?
Alcantor
Léandre ! Mais comment peux-tu dire cela !
L’une et l’autre me tient en éveil et voilà.
Notre réputation va souffrir de dérive.
Je crains les quolibets de la coopérative.
Léandre
Eût-il été séant de mieux la préparer ?
Alcantor
Ah si je la tenais ! C’est sans désemparer
Que je lui montrerais quel bois est dans mon âtre !
Qui peut faire cela à son nom ! Oh, bellâtre !
À sa propre famille ! Ah Dieu ! Tu réalises ?
Léandre
Six heures vont sonner au clocher de l’église.
Mironton va venir…
Alcantor
...............................Verse-moi une goutte !
Je suis dans le besoin d'un bon cordial sans doute.

Léandre va chercher un verre
et la bouteille d’eau de vie…
Il le sert.
Baisse de lumière. Montée de la musique.




ACTE IV


SCÈNE 1
Sans paroles, Célimène et Gonzague


Seul un coin de la scène est éclairée.
On les voit, une coupe de champagne à la main,
Ils rient et minaudent,
comme s’ils assistaient à une soirée mondaine.
Ils miment la foule…
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte IV Scène 2 et 3   Dim 22 Juin 2008 - 11:56

SCÈNE 2
Claudine et Lucette



Claudine prépare le repas
Elle s’est arrondie, elle semble fatiguée.
Lucette entre, un panier de linge dans les bras.
Elle pose le tout sur la table et commence à plier le linge.


Claudine
De plus en plus souvent mon ventre se contracte.
Si cela se poursuit, le cri du premier acte,
De ce petit viendra avant le brigadier !
Lucette
Il vaudrait mieux, pourtant, qu’il allât, sine die.
Ou bien jusques au terme susdit. Ou alors,
Peut-être manque-t-il quelque chose à ton corps ?
Et notre Alexandrine ! Ah ! si elle…
Claudine
.....................................................Tant pis
Lucette
Son lait te nourrirait en deux coups de ses pis.
Claudine
Ne recommence pas…
Lucette
....................................Il n’empêche, ma fille...
Ma bile et mon courroux, envers l'autre famille
Sont à leur au comble là !... Pendant que ton enfant
Souffre de pénurie, ils sonnent, l'olifant
Des fiançailles… Ah ! Cela me laisse amère !
Si ta sœur avait eu de l’amour pour sa mère
Et quelque jugement…
Claudine
....................................Maman… je n’ai pas faim !
Je suis lasse surtout, un peu. J’attends la fin,
Que je pressens très proche.
Lucette
..............................................En plus, je suis soucieuse !
Tu devrais demander à Manon, l’accoucheuse
De nous rendre visite et de t’examiner.
Claudine
Point encore, maman. Et pour en terminer :
Je ne suis que lassée et c’est tout. Aie confiance.
Il faut attendre encor un mois la délivrance.
Lucette
Si ta sœur était là…
Claudine
.................................Écoute-moi bon sang !
Elle n’est pas ici. Voilà tout. Ah ! Maman,
Quand donc cesseras-tu de ressasser l’histoire ?
Et d’en rêver, morbleu ! Aucune mer à boire :
Si son bonheur est là où elle est, rien n’est vain.
La ferme, néanmoins en poursuivra son train.
Mironton a la vache ? Eh bien, la belle affaire !
Nous n’en mourons jamais…
Lucette
...........................................Ce qu’elle vient de faire
Est un réel affront, qui me tue à jamais !

Claudine vient s’asseoir en soupirant.


SCÈNE 3
Sans paroles, Célimène et Gonzague


Montée de musique triste.
Baisse de lumière et montée en coin.


Célimène est assise, effondrée.
Elle pleure…
Gonzague, debout, fait les cent pas
Il semble très fâché.

Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Acte IV Scène 4   Dim 22 Juin 2008 - 20:35

SCÈNE 4
Lucette, Alcantor,
Claudine et Léandre


C’est dimanche
Ils reviennent de la messe.
Lucette déballe le contenu d’un panier.


Lucette
....................................Sacrebleu ! Quel butor !
Quelle infamie !
Alcantor
.........................Allons !
Lucette
.......................................Mais regarde, Alcantor :
Mironton m’a vendu à un prix impensable
Ce paquet de rebuts, cet amas détestable !
Il se moque du monde ! Après nous avoir pris
Alexandrine, oh Dieu, je crus avoir compris,
Qu’il s’en estimerait dédommagé !
Alcantor
......................................................Voyons ?
Tu as raison ! Morbleu, quelle loi du Talion !
Il a pris du meilleur pour nous vendre du pire !
Dès lors chez Mironton, cet homme qui aspire
À nous dévaliser pour engraisser sa panse,
Nous n’irons plus jamais !
Claudine
........................................Papa, maman, je pense
Qu’il faut un peu de temps...
Alcantor
............................................Ils l’ont eu les canailles !
Léandre
De toute la façon nous avons nos volailles,
Ainsi que nos lapins pour d’excellents repas.
Cela est un régal que ce loup n’aura pas !
Lucette
Tout cela parce que Céli… Ah ! Boucalot !
Ah, si je la tenais ! Quel affront ! Quel culot !
Cette fille, Alcantor, n’est plus mienne.

On frappe à la porte.

Alcantor
..................................................................Qu'on entre !
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Pièce : Ciboulette Alexandrine   Dim 22 Juin 2008 - 22:39

SCÈNE 5
Les mêmes,
Plus Célimène et Gonzague



Célimène et Gonzague entrent.
Tout le monde reste pétrifié.


Célimène
Le manque du pays m’a fait souffrir le ventre,
Car j’y pensais souvent depuis la grande ville.
C’est pourquoi je voulus que monsieur Sotenville,
Gonzague, m’emmenât jusques à la maison,
Embrasser ma famille. Il dit : « Tu as raison,
Ma mie » et la demande, a traduite aussitôt
Par un retour. Alors, nous revoilà tantôt !

Personne ne bouge…
Ils entrent comme si tout était normal.
Ils posent leurs bagages
Célimène se dirige vers la cuisinière.

Que cela fleure bon !... Deux convives de plus
Auront-ils une place au milieu des élus
De la maitresse-queue ? Ah mais que je suis sotte !
Elle a toujours de quoi dans l’abondante hotte
De la… Ah mais au fait : Gonzague, mon fiancé.
Elle sourit et à Gonzague
Monsieur de Sotenville, ici… mais, avancez…
Papa, maman, Claudine et Léandre…
Gonzague
..........................................................Enchanté.
De vous connaître enfin j’étais vraiment tenté
Après ce que m’en dit votre fille cadette.
Célimène, en effet, se faisait une fête
D’ici m’accompagner… Vous me voyez ravi
D’avoir, pour son bienfait, son désir assouvi.
Merci pour cet accueil que je sens chaleureux,
À l’image de ce qui me fut dit…

Alcantor et Lucette se regardent.
Elle lui dit quelque chose à l’oreille.
Un petit temps de silence.


Alcantor
...................................................Oui… Euuuuh…

Célimène lui saute au cou.

Célimène
Ah, je le savais bien ! Très cher, mes père et mère,
Comme je le disais, sont extraordinaires !
Elle sourit

Mon Sotenville a craint d’être fort battu froid.
Sacrebleu, comme si les hôtes de l’endroit
Ne savait démonter nulle belle âme et rendre
Grâces aux visiteurs… Je veux dire à leur gendre.

Tout le monde se regarde. Silence.
Puis Claudine rit. Puis tout le monde.
Embrassades. Danse… Liesse
Tout le monde parle en même temps.

La lumière baisse.
Ils sont tous à table et tout le monde parle.
On frappe à la porte.


Lucette
Entrez ! Entrez !

Les Mironton entrent .
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine Épilogue (annonce)   Dim 22 Juin 2008 - 22:48

ÉPILOGUE
Tous sauf…
Alexandrine !


Très bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Pièce : Ciboulette Alexandrine   Lun 23 Juin 2008 - 14:53

Alcantor
..................................Sang bleu ! Quelle émotion subite !
Messieurs les Mironton ! Que nous vaut la visite ?
Serait-ce qu’un bovin ne serait point assez ?
Viendriez-vous quérir de nos gallinacés ?
Nos lapidés, monsieur, sont tendres et à terme !
Avez-vous l’intention de racheter la ferme ?
Cléon, pour marier ma fille, il est trop tard.
Cela est déjà fait. Et bien. Mais, sans retard,
Je vous présente ici Monsieur de Sotenville,
Gonzague, son mari, mon gendre de la ville.
Export-import en cour. Le parti que, sans peine,
Rencontra à Paris, par bonheur, Célimène.
Ma fille y est en vogue…
Mironton éternue dans son mouchoir…
......................................Ah ça ! Vous pétunez ?
Mironton
Pardon…
Alcantor
..................Ah j’oubliais : Gonzague est fortuné !
En plus de réputé. Mais son esprit modeste
L’empêche d’en montrer le moindre fait et geste…
Vous sentez-vous fiévreux, Arsène Mironton ?
Quelque peu dérangé ? Mais asseyez-vous donc…
Mironton
Euh… Oui… Cléon et moi, passions tout à l’heure,
Tout à fait par hasard, devant votre demeure
Et nous nous sommes dit qu’il n’y aurait nul drame
D’entrer pour saluer Boucalot et sa dame
Et ceux de leur famille… Est-ce cela Cléon ?
Cléon
Oui, oui. Comme cela. Par hasard. « Pourquoi non »,
Lui ai-je répondu alors sur le sujet.
Célimène
Tiens, Cléon ! Je vois donc que tu n’as pas changé !
Toujours aussi… euh… Oui…Toujours dans le sillage
De son père, le fils, pour confirmer l’adage
Et pour faire avancer l’affaire de concert ?


à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine (Épilogue suite...)   Lun 23 Juin 2008 - 20:01

Gonzague
Arène Mironton ?
Celui-ci,gêné, fait un signe tête
............................Cléon ?...
Cléon
...............................................Oui.
Gonzague
...........................................................Il appert
Que ton goût, ma chérie, est toujours à la pointe !
Messieurs, je vous présente céans ma conjointe,
Qui, entre nous soit dit, vaut bien mieux qu’un bovin
Et qu’une Alexandrine…
Lucette
.........................................Au lait, ma foi, divin !
Et d’un rapport parfait ! Non, ne prenez pas mal,
Mironton, ce trait-là. Mais je trouve anormal
Que depuis quelques temps, votre viande s’étiole
Et que son prix, là-haut, atteint votre Acropole !
Léandre
Nous nous disions tantôt que vous étiez sans doute
En besoin matériel, pour taxer, somme toute,
Vos chalands de la sorte. Et pour vous rassurer,
Je vous dis que sans fin l’ennui ne peut durer.
Ne désespérez pas.
Gonzague
...................................Vous êtes donc tripier ?
Mironton
Boucher.
Gonzague
.................Oui, c’est cela, pardon. Quel beau métier !
Pour moi, je n’aurais pu conserver la hardiesse
De vivre entre un comptoir, un étal et des esses !
À chacun son bonheur, n’est-il pas vrai ?
Mironton
...............................................................C’est que…
Euh… Oui… Enfin… oui non. Plus exactement … Euh…
Je voudrais… Euh… serais bien aise de vous rendre…
Que vous acceptassiez… Euh… de me la reprendre…
Lucette
Quoi nous rendre monsieur ?
Léandre
..................................................Qui, plutôt…
Célimène
.......................................................................Et pourquoi ?
Mironton
Euh… Elle… Alexandrine… En échange de quoi,
Je vous ferais livrer le meilleur de mes lots,
Dominicalement, l’office une fois clos.
Par amitié. Bien sûr. Tous mes vœux accompagnent
Monsieur de…
Cléon
............................Sotenville…
Mironton
................................................Euh…Oui. Et sa compagne…
Alcantor
En quel honneur, parbleu, ce retour si soudain ?

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alexandrine (Épilogue fin...)   Lun 23 Juin 2008 - 22:59

Léandre
Je vois que les rumeurs par chez vous vont bon train.
Sans doute de l’ami le brillant équipage
Ne fut point ignoré par les gens du village !
Mironton
Léandre, mais comment, parlant de la façon,
Croire que nous aurions quelqu’intérêt…
Lucette
..............................................................Tiens donc ?
En êtes-vous si sûr ?
Célimène
......................................Le prix d’une bovine
Était le mien jadis ! Dès lors, Alexandrine
Vaudrait le prix, morbleu, de la transaction !
Vous mettriez ainsi, avec prétention,
La gente Boucalot toute en votre gousset !
Ou plutôt, … laissez-moi deviner…Ah, oui, c’est
Pour ranger à l’instant par devers vous Gonzague.
Oh, Monsieur Mironton ! Vous plantez une dague
En mon cœur qui avait toute ma confiance !
Et moi, qui ai failli, sans aucune méfiance,
Devenir votre bru !… Je reviens de très loin !
Mironton (Il s’étrangle à moitié)
Mais, Célimène, enfin ! Comment… Euh… à ce point,
Pouvez-vous donc douter et parler de la sorte…
Alcantor
Dites-moi, Mironton, seriez-vous, à ma porte,
En train d’insinuer que ma fille est stupide ?
D’elle pourtant, jadis, votre fils fut avide ?…
Cléon
Viens Papa. Nous n’avons plus rien à faire ici !
C’est à grand tort, pour sûr, que les gens que voici
Nous veulent sans arrêt fort ridiculiser.
Lucette
Cléon, mon cher Cléon : Quoi ! Ainsi deviser ?
N’avez-vous point songé un instant à le faire
Durant le temps passé ? Et puis, la belle affaire,
Parce que vous avez eu vent de l’arrivée
De Gonzague en ces lieux, de son aura privée,
Sa réputation et de sa belle bourse,
Vous arrivez ici, tous deux, au pas de course…
N’appelleriez-vous pas cela une façon
De vous moquer de nous ?
Alcantor
.............................................Bon, Mironton, passons.
Pour le trancher tout net : Je veux Alexandrine
Aux aurores demain ! Quant à votre officine,
Chaque dimanche, donc, vous servirez Lucette
En cliente ordinaire et de façon honnête.
Il est bien entendu que nous vous règlerons
Comme tous les clients du village feront.
Est-ce bien clair ?
Mironton
...............................Euh… Oui… Ainsi va ma pensée.
N’est-ce point Cléon ?
Cléon
...................................Si
Mironton
............................................D’une façon sensée,
Je lui disais de vous, « comme tous ils sont donc. »
Comme n’importe qui au village…
Célimène
........................................................Pardon,
Point tout à fait, dès lors, toi Cléon, vous Arsène,
Nous sommes désormais plus riches… Mais à peine…
Lors ne l’ébruitez point s’il vous plaît, pour l’instant.
Claudine
Pardon de déranger, mais… je crois… que l’enfant… (Elle s’assoit)
Lucette
Vite ! Va t’allonger, ma fille ! Et toi Léandre
Va-t-en chez la Manon, morbleu, et sans attendre !
Et dis-lui, s’il te plaît, qu’un ventre veut son art.
Célimène, de l’eau ! Alcantor, sans retard,
Apporte des cuvettes aussi ! Vous, Arsène...
Nous n’avons plus le temps…
Alcantor
............................................Une vie entre en scène !
Gonzague à Mironton
Souffrez, mon cher monsieur, que je vous raccompagne.
Alcantor
Et à potron-minet : Ma vache en sa campagne !

FIN


À tantôt, vous les LUs, sur d'autres vers, sans doute...
Demeurez près d'ici, Alexandrin écoute.

ALF
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pièce : Ciboulette Alexandrine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pièce : Ciboulette Alexandrine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pièce : Ciboulette Alexandrine
» Pièce de 10 euros en argent
» Chocolat à l'emporte pièce
» Une pièce d'échec (par lollipop)
» Extension de Maison : Création d'une pièce a proders et au 7ème art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Alf-
Sauter vers: