Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mena



Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Jeu 19 Juin 2008 - 11:17

HUUlala! Ma pôvre tête qui éclate! Pauvres gamins! ça sert à quoi de parloter? Ils veulent du travail, pouvoir manger, faire connaissance du reste de l'univers et dire "merde" à cette sociète!
V'là un truc à enlever du secondaire, comme au Chili (le seule bon exemple, ahum!). Les études secondaires finissent en Terminale, là, celui ou celle qui veut passer un BAC? Le peut, s'il ou elle veut poursuivre des études supérieures, en fait c'est un examen pour entrer en Fac ou dans une grande Ecole, à l'étranger, avec un pointage minimum à obtenir. De mon temps, pour faire médecine, il fallait 25 points minimum ( 25-30) Droit (23-28) Prof (dans n'importe quelle matière (18-25) les études duraient 5 ans pour prof, en comptant la "Propedéutica" (je ne sais comment ça se dit en français), avec le stage dans un lycée sous tutelle d'un gradé, et ta thèse sur le sujet choisi! Pas de la tarte. A la sortie du secondaire tu pouvais travailler si tu voulaisoù on te prennais! Très peu allaient en Fac! Il fallait passer l'exam et ce n'était pas de la tarte. Là oui, BAC bienvenu! Tandis que maintenant, pauvres gamins, qui se trouvent sur le carreau, en les jetant de la poudre aux yeux. C'esr merdique. J'en ai eu en secondaire et en Fac, tiens! L'autre jour, j'appele l'ambulance pour faire transporter Michel à la clinique, examen général avant d'aller en maison de repos et qui vois-je arriver Mon blondinet préféré, que j'avais eu, en troisième, première et terminale. Je lui dis Toi(s) ici? Il me dit, Buenos días señora! J'ai fait deux années de droit et y en a eu marre!
Voilà. Tu me diras, être bracandier ce n'est pas deshonorant, non, heureusement, autrement comment est-ce qu'il ferait le pauvre Michel? mais ils ne restent pas, ils ont exploités à mort, travaillent presque 12 heures par jour! (on ne leur payent pas les heures sup. ça c'est un mensonge de Sarko! et qui sévit?) Bon un jour je le verrai ailleurs, peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.literaturismena.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Jeu 19 Juin 2008 - 12:49

"propédeutique" en français.

Pour ma part, je trouve ça très bien de faire réfléchir les jeunes sur de grands sujets, c'est une particularité de la culture française à conserver, mais l'appellation philosophie est mensongère. J'ai fait une licence de philo (pour le plaisir, en dilettante) et je ne crois pas qu'on ait à 18 ans la faculté de disserter philosophiquement, au sens très noble du terme. Même maintenant je m'en sens incapable. Je renommerais donc le cours mais je le conserverais. Tout ne doit pas être accès sur le boulot à l'école, sur les débouchés, le travail, les emplois. L'école doit contenir des zones de réflexion situées en dehors des contingences sociales.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Jeu 19 Juin 2008 - 13:32

Comment le renommerais-tu, ce cours précieux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Jeu 19 Juin 2008 - 14:07

Réflexion. C'es moins pompeux que "philosophie" et surtout ça ne banaliserait pas la philo.
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Jeu 19 Juin 2008 - 14:26

Je n'ai pas poursuivi de longues études, mais j'ai le souvenir de mes cours de philo. du lycée. Tout comme en dissertations je m'en sortais bien ; j'aimais exercer mon esprit, trouver les mots justes pour exprimer mes idées originales.Tant pis s'il me manquait l'expérience de la vie...maintenant j'ai la maturité, mais je constate qu'il me manque des références pour être crédible. Tant pis encore une fois.
Je pense que permettre aux élèves de s'exprimer, de développer la confiance en eux et en parrallèle l 'écoute de l'autre, de veiller à leur aisance dans le groupe classe et de leur permettre de présenter et représenter le fruit de leur vécu collectif à l'extérieur est le véritable enjeu d'une année scolaire. En dehors des résultats (notes, examens obligés) , nous nous engageons en tant que pédagogues à veiller sur l'épanouissement de la personnalité de nos élèves, quel que soit leur âge, la matière enseignée, leur vécu. Dans notre domaine, à notre niveau, la classe est un lieu protégé où il se passe quelque chose, où se construisent des personnalités. Soyons avec nos élèves dans le présent, sans agiter devant leurs forces vives le spectre démoniaque d'un futur noir. Le sujet peut être abordé, pour laisser s'exprimer des angoisses, mais il faut leur laisser l'espoir...de toute façon ils feront face au moment voulu et leurs choix seront les réponses adaptées à leurs situation. Leurs choix seront d'autant plus "bons" qu'ils auront été ancrés dans le présent et la confiance. La confiance ne peut pas les faire chuter, elle les soutiendra.
Le bien pour l'être humain n'est pas nécessairement dan l'utile et le payant, l'inutile même s'il passe inaperçu a sa raison d'être...pour la beauté et le bonheur qu'il apporte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Jeu 19 Juin 2008 - 18:15

Ca fait du bien de lire ça! Ne faisons pas de l'école une antichambre de l'anpe ou de l'emploi. Ca va bien au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
lafanette

avatar

Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: chakras   Ven 20 Juin 2008 - 1:37

je vous lis et une pensée obsédante ...
monsieur bébé a beau avoir toute ses quenotes , il a encore la goutte de lait au bout du nez ..juste l'age pour le permis vélo .
Que sait-il de la vie ?
Votre réflexion " vachement "corticalisée , parle de maturité , de capacité à métaboliser les concepts .
Il y a des fruits verts comme il y a des fruits secs . La jeunesse est un fruit vert porteur de promesses .
L'enseignement de la philosophie a-t-il pour vertu ( à cet age ) d'ouvrir les chakras ?
Car l'énergie , la pensée universelle mettra du temps avant de circuler ..
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 3:08

Je n'ai jamais suivi un seul cours de philosophie personnellement, ayant arrêté mes études en milieu de première. Mais cela m'a permis d'être plus "vierge" devant certains réflexions, certains concepts.
La philosophie, c'est bien de l'enseigner, mais l'idéal serait d'enseigner à penser par soi-même. Apprendre à désapprendre.
Quant aux chakras, contrairement à ce qu'on pourrait croire, ils ne font pas partie de mon vocabulaire.
Bref, pourrais-tu formuler une question plus claire ?

À propos, tu n'es pas la seule à employer ici le terme de "monsieur bébé". J'ignore d'où ça sort, il me manque certainement une référence, j'aimerais comprendre.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 8:33

Jsuis paumé aussi par chakra et monsieur bébé (qui est peut-être ton fils) Wink Je ne parle que pour moi: à part Nietzsche, il y a un problème de langage avec la philo, ils ont un vocabulaire d'une telle complexité, et je m'empresse d'ajouter que ce vocabulaire a sa raison d'être pleine et entière, que j'y suis hermétique. C'est pour ça que je suis allé suivre l'année de licence, pour essayer de me familiariser. Mais j'ai vraiment besoin d'une pensée incarnée, l'abstraction me pose problème. Ou alors il faudra un ami philosophe à portée de main, là ça devient passionnant...

Le bon apprentissage c'est justement la découverte par soi-même des vérités et non asséner des concepts ou des théories. C'est la base de l'enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 11:02

Oui, justement. C'est d'ailleurs en cela que la maïeutique m'interpelle.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 11:11

Monsieur bébé est une expression pour désigner le jeune immature.
Moi, les chakras, je vois très bien, mais je ne vois absolument pas ce qu'ils viennent faire dans un fil sur la philo.

Mais je ne suis pas d'accord !
Bien que bachelière (et pour des raisons que je vous donnerai si vous y tenez, mais là, on s'en fout) je n'ai jamais eu la chance d'étudier la philo avec un professeur.
Eh bien, je le regrette vivement !
Mes enfants, depuis tous passés par la classe de terminale m'ont -à ma demande- "raconté" leurs cours, et je me suis rendue compte de combien j'aurais appris en approchant les grandes questions humaines sous cet angle-là.

Alors, oui, oui, il faut apprendre par soi-même, certes. Mais bénéficier des réflexions antérieures des philosophes, ce n'est pas autre chose que demander l'avis d'un vieux sage du village. Et ça, tout le monde trouve ça louable.

Et il faut arrêter de considérer toute forme de vulgarisation comme une catastrophe interplanétaire. La vulgarisation, même si le mot est moche, est réductrice souvent, bien sûr, mais elle permet à des esprits non supérieurs comme le mien d'appréhender des notions qui sans elle resteraient totalement étrangères.
Par exemple, je remercie infiniment Monsieur Isaac Asimov, dont les ouvrages de vulgarisation de la science m'ont fait approcher des concepts trop grands pour moi avec succès.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 11:54

Farouche a écrit:
Et il faut arrêter de considérer toute forme de vulgarisation comme une catastrophe interplanétaire. La vulgarisation, même si le mot est moche, est réductrice souvent, bien sûr, mais elle permet à des esprits non supérieurs comme le mien d'appréhender des notions qui sans elle resteraient totalement étrangères.
Entièrement d'accord.
J'ai dans l'idée qu'à part quelques concepts particulièrement ardus et des domaines de pointe réservés aux spécialistes, tout ce qui se pense doit pouvoir se dire de manière accessible au commun. Dans les disciplines qui évoluent on crée de nouveaux mots ou, pire, on donne à des mots connus un nouveau sens qui peut dérouter. Il n'y a pas moyen de faire autrement et les initiés de la spécialité ont besoin de ce lexique pour avancer sans être prisonniers d'interminables périphrases. Il leur faut bien un mot pour représenter un concept nouveau. C'est ainsi que naissent les jargons hermétiques qui deviennent un obstacle à la compréhension de tous et, parfois, un moyen bien commode de briller à bon compte ou de rester entre soi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 13:55

"Alors, oui, oui, il faut apprendre par soi-même, certes. Mais bénéficier des réflexions antérieures des philosophes, ce n'est pas autre chose que demander l'avis d'un vieux sage du village. Et ça, tout le monde trouve ça louable."

Mais c'est exactement le sens de nos propos: la maïeutique, c'est lart d'accoucher les esprits, celui qui sait, le vieux sage ou le philosophe, n'assène pas des concepts mais pose des questions à celui qui ne sait pas et qui va ainsi découvrir par lui-même les vérités. On a besoin des professeurs à condition qu'ils placent celui qui ne sait pas dans un processus de découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 14:00

Selmer a écrit:
Farouche a écrit:
Et il faut arrêter de considérer toute forme de vulgarisation comme une catastrophe interplanétaire. La vulgarisation, même si le mot est moche, est réductrice souvent, bien sûr, mais elle permet à des esprits non supérieurs comme le mien d'appréhender des notions qui sans elle resteraient totalement étrangères.
Entièrement d'accord.
J'ai dans l'idée qu'à part quelques concepts particulièrement ardus et des domaines de pointe réservés aux spécialistes, tout ce qui se pense doit pouvoir se dire de manière accessible au commun. Dans les disciplines qui évoluent on crée de nouveaux mots ou, pire, on donne à des mots connus un nouveau sens qui peut dérouter. Il n'y a pas moyen de faire autrement et les initiés de la spécialité ont besoin de ce lexique pour avancer sans être prisonniers d'interminables périphrases. Il leur faut bien un mot pour représenter un concept nouveau. C'est ainsi que naissent les jargons hermétiques qui deviennent un obstacle à la compréhension de tous et, parfois, un moyen bien commode de briller à bon compte ou de rester entre soi.

On évoque ici les grands philosophes, pas les pseudo-intellos qui veulent briller, t'es dacc? Wink Pour les premiers, ce n'est pas une question d'économie. Les mots sont créés parcequ'ils inventent de nouveaux concepts et que par définition, si c'est nouveau, il n'y a pas encore de mots existant. C'estce qui fait que tout ça reste hermétique pour moi comme pour tant d'autres. Il faudrait vraiment y passer des heures et des heures, être aidé, consacrer une bonne part de sa vie à la philo. Tout n'est pas vulgarisable. Certaines notions de base le sont, je suis d'accord avec toi. La vulgarisation affaiblit le concept mais a au moins le mérite de le transmettre, je ne suis pas totalement contre, bien entendu.Mais ca a ses limites. Simplifier, c'est dénaturer. Sinon je ne vois pas pourquoi des génies de la pensée comme Hegel ou Kant se seraient cassé la tête à inventer un langage.
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 15:46

pascaltruchet a écrit:
On évoque ici les grands philosophes, pas les pseudo-intellos qui veulent briller, t'es dacc? Pour les premiers, ce n'est pas une question d'économie. Les mots sont créés parcequ'ils inventent de nouveaux concepts et que par définition, si c'est nouveau, il n'y a pas encore de mots existant. C'estce qui fait que tout ça reste hermétique pour moi comme pour tant d'autres. Il faudrait vraiment y passer des heures et des heures, être aidé, consacrer une bonne part de sa vie à la philo. Tout n'est pas vulgarisable. Certaines notions de base le sont, je suis d'accord avec toi. La vulgarisation affaiblit le concept mais a au moins le mérite de le transmettre, je ne suis pas totalement contre, bien entendu.Mais ca a ses limites. Simplifier, c'est dénaturer. Sinon je ne vois pas pourquoi des génies de la pensée comme Hegel ou Kant se seraient cassé la tête à inventer un langage.
Bien sûr que je suis d'accord.
On ne s’attend pas à ce qu’un grand philosophe (ou un scientifique) se mette constamment à la portée de tous lorsqu’il expose sa pensée (ou ses travaux) mais on est en droit de l’espérer quand il s’adresse au plus grand nombre ou quand sa pensée est rapportée par ceux qui s’adressent au plus grand nombre.
N'importe quel mot est le résumé de sa définition.
On pourrait parler d'objet à surface plane doté de quatre pieds, sur lequel on peut poser des assiettes et autour duquel on peut s'asseoir mais il est plus simple de dire table. Je crois que les concepts les plus compliqués relèvent du même principe. Tout le monde aurait à peu près une chance de comprendre si la définition était donnée chaque fois à la place du mot mais ce serait ridicule et incommode – et parfois tout aussi nébuleux. C’est pourquoi les mots nouveaux, ou les mots anciens dotés d’un sens nouveau, sont nécessaires. C’est aussi pourquoi on fait souvent le rappel de leur sens particulier en parlant par exemple de relativité au sens d’Einstein ou d’inconscient au sens de la psychanalyse. N’importe quelle discipline, quand on l’approfondit, exige l’acquisition d’un vocabulaire. C’est inévitable.
Quand est paru Le monde de Sophie, il s’est trouvé des penseurs pour crier à la simplification abusive et d’autres pour se féliciter de cette passerelle entre la philosophie de savoir et les non-initiés. Personnellement, je trouve qu’il vaut mieux ouvrir une porte vers la connaissance, même imparfaite, que de laisser chacun face à l’ascension d’un Everest impossible que le découragement l’empêchera d’entreprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 16:13

pascaltruchet a écrit:
Selmer a écrit:
Farouche a écrit:
Et il faut arrêter de considérer toute forme de vulgarisation comme unecatastrophe interplanétaire. La vulgarisation, même si le mot est moche, est réductrice souvent, bien sûr, mais elle permet à des esprits non supérieurs comme le mien d'appréhender des notions qui sans elle resteraient totalement étrangères.
Entièrement d'accord.
J'ai dans l'idée qu'à part quelques concepts particulièrement ardus et des domaines de pointe réservés aux spécialistes, tout ce qui se pense doit pouvoir se dire de manière accessible au commun. Dans les disciplines qui évoluent on crée de nouveaux mots ou, pire, on donne à des mots connus un nouveau sens qui peut dérouter. Il n'y a pas moyen de faire autrement et les initiés de la spécialité ont besoin de ce lexique pour avancer sans être prisonniers d'interminables périphrases. Il leur faut bien un mot pour représenter un concept nouveau. C'est ainsi que naissent les jargons hermétiques qui deviennent un obstacle à la compréhension de tous et, parfois, un moyen bien commode de briller à bon compte ou de rester entre soi.

La vulgarisation affaiblit le concept mais a au moins le mérite de le transmettre, je ne suis pas totalement contre, bien entendu.Mais ca a ses limites. Simplifier, c'est dénaturer. Sinon je ne vois pas pourquoi des génies de la pensée comme Hegel ou Kant se seraient cassé la tête à inventer un langage.

Se poser les questions de la philosophie, c'est vouloir comprendre le pourquoi des grandes questions de La Vie, réfléchir à un sens...les philosophes y ont consacré leur vie afin que nous les intégrions à nos propres vies pour y apporter plus de lucidité, plus de dépassement de soi, plus d'acceptation joyeuse...

Faut-il sensibliser les élèves à la philo. dès la terminale ? A cet âge l'élève ne voit pas l'utilité d'une réflexion sur la mort, la maladie, la désillusion, mais il peut commencer à y penser. Pour l'instant dans le meilleur des cas il vit encore dans le cocon familial, mais il faudra bien qu'il en sorte pour affronter l'existence, le but n'est pas de l'angoisser mais de le rendre lucide.

Que penser de la vulgarisation ? Les jargons permettent de gagner du temps entre spécialistes, mais - et je suis d'accord- comme "tout ce qui se pense doit pouvoir se dire de manière accessible au commun", pourquoi pas la vulgarisation ; des mots simples pour faire passer le savoir des Maîtres sans dénaturer leur pensée.

Le monde dans lequel nous vivons a besoin que nous agrandissions nos horizons, nos rapports les uns aux autres, la philosophie peut nous aider, ne nous en privons pas. Que les philosophes n'aient pas pensé en vain, ils nous ont laissé un magnifique héritage, libre à nous de l'accepter.

Je reconnais que tous ne peuvent pas consacrer du temps à la philosophie...
Personnellement j'ai été heureuse de la découvrir en Terminale, je me posais tant de questions depuis si longtemps et aucune personne de mon entourage ne pouvait y répondre, j'avais besoin d'un autre regard, la religion ne me suffisait pas, j'avais besoin d'un espace plus grand, de réponses "ouvertes".
Je comprends aussi qu'on puisse se passer de philosophie, j'admire les personnes qui vivent simplement et abordent les expériences de la vie avec bon sens, elles possèdent un équilibre une sagesse naturels...moi j'ai eu besoin de nombreux détours et d'éclairages dans les zones obscures pour trouver mon équilibre qui se cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Ven 20 Juin 2008 - 16:26

"des mots simples pour faire passer le savoir des Maîtres sans dénaturer leur pensée." C'est précisément impossible. Sans cela, les maîtres eux-mêmes auraient utilisé ces "mots simples".
Revenir en haut Aller en bas
lafanette

avatar

Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Lun 23 Juin 2008 - 13:58

En fait un autre sujet finit par émaner de la proposition première .
Je vous ai lu et de vos fils à mes aiguilles je me rends compte combien mon approche de la philosophie reste profane . L'absence de sous-bassements théoriques solides me satelise loin de votre pensée .
L'initié doit il se mettre à la portée de l'ignorant ?
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Lun 23 Juin 2008 - 14:02

lafanette a écrit:
L'initié doit il se mettre à la portée de l'ignorant ?
Oui. En présence de l'ignorant, l'initié doit s'adapter et vulgariser, répondre aux questions en allant au plus simple. Cela ne l'empêche pas de continuer à côté la conversation de haut niveau avec les autres initiés.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Lun 23 Juin 2008 - 23:26

pascaltruchet a écrit:
"des mots simples pour faire passer le savoir des Maîtres sans dénaturer leur pensée." C'est précisément impossible. Sans cela, les maîtres eux-mêmes auraient utilisé ces "mots simples".
.
Pas tout a fait d'accord, oui, il faut bien inventer des mots nouveaux pour nommer de nouveaux concepts, de nouveaux objets, mais ça doit pouvoir s'exprimer clairement.
Oui, l'initié doit se mettre à la porté du néophyte pour que celui ci puisse franchir les degrés d'accés à la connaissance, et oui au sens fort le "Maître" n'est maître qu'un temps puisque son but est d'aider l'élève à acquérir son autonomie de pensée, à atteindre une conception de la Vérité qui ne s'acquiert que par son expérience personnelle aprés avoir écouté les maîtres.
Le but de la Philo c'est justement faire réfléchir, et Mille Mercis de le dire Alizé parce que rares sont les profs (à part ceux de philo) qui acceptent que la connaissance peut être gratuite et avoir pour objet non l'accumulation de savoirs mais l'ouverture de l'esprit et de l'être qui se construit par cette connaissance. Savoir et Connaissance ce n'est pas une nuance ou un distingo subtil, ce sont deux choses différentes.
Co-Naissance= naître à nouveau, naître avec...

Mon fils vient de découvrir Krisnamurti et mn'arrête pas de m'en parler, genre: "Tu te rends compte, il remet tout en question", ben oui, je n'ai pas encore lu, mais je vais le faire,, et pour ce que j'en sais, j'approuve totalement.
J'aime beaucoup "L'ailleurs n'a rien promis", non, cest nous qui nous imaginons qu'ailleurs se sera mieux, mais comme on s'y traîne soi même ce n'est pas vraiment "ailleurs", le vrai ailleurs c'est ne rien demander mais être ouvert à ce qui peut arriver, et ça peut arriver au coin de la rue!
L'ailleurs est à portée de main quand on se débarasse de tout les apriori, de tout les "savoirs", les "vérités" imposés, qu'on admet sans comprendre.
Il faut savoir désaprendre ce qu'on nous a appris pour s'ouvrir à l'aileurs et aux autres.
Ce que dit magnifiquement le texte de Baudelaire cité par Vic!
Bac (philo) en poche, j'ai hésité entre histoire et philo, j'ai opté pour l'Histoire, mais je garde un faible pour la philo, même si je n'ai pas pratiqué depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Lun 23 Juin 2008 - 23:32

Citation :
il faut bien inventer des mots nouveaux pour nommer de nouveaux concepts, de nouveaux objets, mais ça doit pouvoir s'exprimer clairement.

"Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement
Et les mots pour le dire nous viennent aisément." mèche
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Lun 23 Juin 2008 - 23:42

Tryskel a écrit:
pascaltruchet a écrit:
"des mots simples pour faire passer le savoir des Maîtres sans dénaturer leur pensée." C'est précisément impossible. Sans cela, les maîtres eux-mêmes auraient utilisé ces "mots simples".
.
Pas tout a fait d'accord, oui, il faut bien inventer des mots nouveaux pour nommer de nouveaux concepts, de nouveaux objets, mais ça doit pouvoir s'exprimer clairement.

Pour ma part, je ne pense pas que Kant ou n'importe quel grand philosophe ait le moindre problème de langage, ils sont au contraire dans la recherche permanente de la clarté. C'est à nous à faire l'effort de suivre pas à pas leurs pensées pour saisir pleinement les nouveaux concepts qu'ils proposent. On est dans le siècle du moindre effort et vulgariser, c'est faire croire 1) que les philosophes ne sont pas clairs justement (je ne suis donc pas étonné de cette remarque sur la clarté) 2) que n'importe qui n'est pas capable de les comprendre (ce qui est faux).

La philo est accessible à tous à condition de faire des efforts répétés. C'est comme le solfège: vous ne serez jamais musicien avec des petites méthodes de vulgarisation. Apprendre à lire les notes est un travail quotidien et douloureux au départ en tout cas. On trouvera dans la vulgarisation quelques idées-clichés du genre "recherche de la sagesse, connais-toi toi-même, désapprendre pour apprendre...", des banalités. Mais on confond réflexion du café du commerce et philosophie.
Revenir en haut Aller en bas
Mihou
Palala hi hou
avatar

Nombre de messages : 1150
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Mar 24 Juin 2008 - 1:21

AngeR


Dernière édition par Mihou le Dim 7 Sep 2008 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Mar 24 Juin 2008 - 1:44

pascaltruchet a écrit:
C'est comme le solfège: vous ne serez jamais musicien avec des petites méthodes de vulgarisation. Apprendre à lire les notes est un travail quotidien et douloureux au départ en tout cas.
L'exemple est assez mal choisi car il existe précisément des genres musicaux où le solfège n'intervient pas et qui comptent des virtuoses de tout premier ordre, parfois enviés par les possesseurs de la maîtrise parfaite du solfège. Je ne me hasarderai pas à transposer cela à la philosophie, ce n'est pas le propos, mais je ne peux pas laisser dire qu'on ne peut devenir musicien que par le solfège car c'est une inexactitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Mar 24 Juin 2008 - 1:57

Toute comparaison a ses limites.
Revenir en haut Aller en bas
Mihou
Palala hi hou
avatar

Nombre de messages : 1150
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   Mar 24 Juin 2008 - 20:38

AngeR


Dernière édition par Mihou le Dim 7 Sep 2008 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..   

Revenir en haut Aller en bas
 
chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» chut ! j'ai un des sujets philo du bac ..
» Sujets en chocolat
» Un peu de philo ?
» Sujet de philo
» Chutes d'os, chut d'haut.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: