Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les gens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: les gens   Dim 6 Juil 2008 - 22:19

Les gens sont comme-ci, les gens sont comme-ça. Nous émaillons tous notre discours de ce genre d’expressions. Elle sont légion.
A tout bout de champ, nous faisons un distinguo entre « les gens » et nous. Mais ne sommes-nous pas des gens ? Qu’est-ce qui nous différencie donc tant de ces « autres » que nous ne considérons pas comme étant « d’autres nous-mêmes » ?
Y aurait-il une sorte de grosse masse indistincte qui formerait « les gens » et un groupe, fait de nous et de ceux que nous accepterions comme nos semblables et qui ne seraient pas des gens ?
Admettons, mais ce qui est effarant alors, c’est qu’à un moment ou un autre, ceux que nous appelons « les gens » peuvent quitter cette catégorie pour faire un moment partie (le temps d’une conversation où ils pensent comme nous) de cette autre catégorie où ils deviennent des « nous ».
Est-ce présomption ou orgueil ? Différence ou désir de se particulariser ?
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: les gens   Lun 7 Juil 2008 - 0:15

Dans Tout est bien, de Roger Stéphane, une sorte de autobiographie littéralisée, l'auteur évoque ce mot de "gens" pour dire qu'il ne l'aimait pas parce qu'il y avait quelque chose de méprisant. Tout est bien est un bien trop gros pavé pour commencer à chercher le passage, j'en suis désolé.

Pour ma part, j'ai remarqué que "les gens" est une façon commode de médire à peu de frais. Quand on dit "les gens sont cons", par exemple, on est assez sûr que personne s'identifiant aux gens ne surgira pour les défendre. Sauf peut-être moi qui suis sans doute un peu con et qui déteste que l'on méprise les gens, justement.






* Pour que ceux qui ne le connaissent pas, pour situer, c'était un ami de Malreaux et de Cocteau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: les gens   Lun 7 Juil 2008 - 9:09

Chez nous, nous avons une belle et grande table dans la salle à manger réservée pour les repas avec invités. Autrement, nous nous serrons quotidiennement et plus modestement autour de la table de la cuisine. Autrefois,quand ils étaient petits, ma femme expliquait à mes fils, que sur cette grande table en bois, on n'y mangeait que lorsque nous recevions "des gens". C'est à dire, qu'il fallait faire bien attention, et pour bien recevoir ces invités, bien se tenir à table, etc...

Maintenant que mes garçons sont plus grands, s'estimant "adultes" et qu'ils ne rentrent que certains week-ends, ils annoncent leur venue à leur mère en lui téléphonant le vendredi "qu'elle aura des gens à manger".
Trop heureuse de leur retour, elle se fout de leur moquerie et leur prépare la grande table.

Eux: des gens! Des petits saligots oui!
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: les gens   Lun 7 Juil 2008 - 10:17

mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: les gens   Lun 7 Juil 2008 - 14:28

C'est vrai que c'est une formule comode et généralisatrice.
Mais à cette aune, nous sommes tous du nombre "des gens" pour les autres.
Si je dis "les gens sont cons" ou, suivant le sketch de Fernand Reynaud: "les gens sont méchants", je me sépare de la masse , je ne suis pas comme eux, s'ils sont cons, je suis intelligente, s'ils sont méchant je suis gentilles ect...
Les "gens" c'est les autres...
Etymologiquement Gens, vient du latin: "gentis: race, peuple repris par les historiens avec la prononciation latine et le genre féminin- la gent féminine, la gent ailée-.
Il désigne donc un groupe auquel je m'assimile ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: les gens   Lun 7 Juil 2008 - 15:25

Considération inverse ma grand-mère (99 ans) parle du "beau monde" comme si elle s'en sentait exclue.
Gens du monde...parfois dans nos colères ou notre incompréhension nous nous dissocions du lot, mais nous ne pouvons rester longtemps dans notre tour d'ivoire.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: les gens   Lun 7 Juil 2008 - 19:12

Ces gens-là

D'abord d'abord y a l'aîné
Lui qui est comme un melon
Lui qui a un gros nez
Lui qui sait plus son nom
Monsieur tellement qui boit
Ou tellement qu'il a bu
Qui fait rien de ses dix doigts
Mais lui qui n'en peut plus
Lui qui est complètement cuit
Et qui se prend pour le roi
Qui se saoule toutes les nuits
Avec du mauvais vin
Mais qu'on retrouve matin
Dans l'église qui roupille
Raide comme une saillie
Blanc comme un cierge de Pâques
Et puis qui balbutie
Et qui a l'oeil qui divague
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne pense pas Monsieur
On ne pense pas on prie

Et puis y a l'autre
Des carottes dans les cheveux
Qu'à jamais vu un peigne
Qu'est méchant comme une teigne
Même qu'il donnerait sa chemise
A des pauvres gens heureux
Qui a marié la Denise
Une fille de la ville
Enfin d'une autre ville
Et que c'est pas fini
Qui fait ses petites affaires
Avec son petit chapeau
Avec son petit manteau
Avec sa petite auto
Qu'aimerait bien avoir l'air
Mais qui a pas l'air du tout
Faut pas jouer les riches
Quand on n'a pas le sou
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne vit pas Monsieur
On ne vit pas on triche


Et puis y a les autres
La mère qui ne dit rien
Ou bien n'importe quoi
Et du soir au matin
Sous sa belle gueule d'apôtre
Et dans son cadre en bois
Y a la moustache du père
Qui est mort d'une glissade
Et qui regarde son troupeau
Bouffer la soupe froide
Et ça fait des grands chloups
Et ça fait des grands chloups
Et puis y a la toute vieille
Qui en finit pas de vibrer
Et qu'on attend qu'elle crève
Vu que c'est elle qui a l'oseille
Et qu'on n'écoute même pas
Ce que ces pauvres mains racontent
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne cause pas Monsieur
On ne cause pas on compte

Et puis et puis
Et puis y a Frida
Qui est belle comme un soleil
Et qui m'aime pareil
Que moi j'aime Frida
Même qu'on se dit souvent
Qu'on aura une maison
Avec des tas de fenêtres
Avec presque pas de murs
Et qu'on vivra dedans
Et qu'il fera bon y être
Et que si c'est pas sûr
C'est quand même peut-être
Parce que les autres veulent pas
Parce que les autres veulent pas
Les autres ils disent comme ça
Qu'elle est trop belle pour moi
Que je suis tout juste bon
A écorcher les chats
J'ai jamais tué de chats
Ou alors y a longtemps
Ou bien j'ai oublié
Ou ils sentaient pas bon
Enfin ils ne veulent pas
Enfin ils ne veulent pas
Parfois quand on se voit
Semblant que c'est pas exprès
Avec ses yeux mouillants
Elle dit qu'elle partira
Elle dit qu'elle me suivra
Alors pour un instant
Pour un instant seulement
Alors moi je la crois Monsieur
Pour un instant
Pour un instant seulement
Parce que chez ces gens-là
Monsieur on ne s'en va pas
On ne s'en va pas Monsieur
On ne s'en va pas
Mais il est tard Monsieur
Il faut que je rentre chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: les gens   Lun 7 Juil 2008 - 19:44

Brel ?
Revenir en haut Aller en bas
boudufle

avatar

Nombre de messages : 1960
Age : 59
Localisation : en vadrouille!!!
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: les gens   Lun 7 Juil 2008 - 19:58

mdr jok !!! bonne pioche !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://boudufle.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: les gens   Mar 8 Juil 2008 - 14:58

bravo Vic, pour avoir répondu par Brel interposé.
On critique les "gens" mais on en est!!!!
Bon y'a "Les Gens du Nord" aussi, sont vachement sympas eux!
Revenir en haut Aller en bas
lafanette

avatar

Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: les gens   Jeu 10 Juil 2008 - 8:58

A vous lire de bon matin j'entends que la notion "les gens " représenterait un ventre mou , un collectif terne mais représentatif d'une norme à laquelle on ne veut surtout pas s'identifier . Comme une pensée collective sans originalité .
Sans doute notre besoin de différenciation nous porte à nous singulariser de ce magma informe, phagocytaire , tyranique .
Que vont dire les gens s'interrogeait souvent ma mère comme si cette masse mouvante dictait une conduite sociale .
Pourtant l'histoire nous a à maintes reprises montré la lacheté des "braves gens " plus aptes à hurler avec les loups car pris dans ce phénomène de groupe, le sujet ne peut se penser comme individué et son sentiment de responsabilité est alors dilué .
Pour ma part l'expression " les gens " évoque quelque chose du confinement , de l'étroitesse de pensée , de la crainte d'oser . Mais je me garde d'oublier que ce ventre mou est fait d'hommes qui à tout moment peuvent reprendre une place individuelle bien différenciée .
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: les gens   Jeu 10 Juil 2008 - 12:32

lafanette a écrit:

Pourtant l'histoire nous a à maintes reprises montré la lacheté des "braves gens " plus aptes à hurler avec les loups car pris dans ce phénomène de groupe, le sujet ne peut se penser comme individué et son sentiment de responsabilité est alors dilué .

"Oh que oui...Lafanette !"


Pour ma part l'expression " les gens " évoque quelque chose du confinement , de l'étroitesse de pensée , de la crainte d'oser . Mais je me garde d'oublier que ce ventre mou est fait d'hommes qui à tout moment peuvent reprendre une place individuelle bien différenciée .

Seul on ne peut rien dit-on souvent, pourtant mieux vaut se démarquer que de se contenter d'hurler avec les loups et d'éprouver une sensation de force, un sentiment d'invulnérabilité qui ne sont qu'impressions trompeuses liées à l'appartenance au groupe. Parfois quand une voix s'élève, la conscience du groupe en est ébranlée, souvent aussi l'individu non conformiste est rejeté.
Alors "les gens " peuvent être considérés comme un entité dont il faut se méfier - pour sa respectabilité, son pouvoir ou sa bêtise- ou au contraire on peut s'y intégrer malgré tout en accordant une confiance inconditionnelle aux individus qui la composent - croire en leur libre arbitre, à leur capacité de raisonnement-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les gens   

Revenir en haut Aller en bas
 
les gens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens qui n'aiment pas les films d'horreur
» Pourquoi s'attacher aux gens...
» [Labro, Philippe] Les gens
» Chers gens et gentes, je me présente
» Bonjour les gens =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: