Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « La vie des autres » avec EDVIGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: « La vie des autres » avec EDVIGE   Lun 14 Juil 2008 - 13:30

Citation :
« La vie des autres » avec EDVIGE

Un décret publié le 1er juillet 2008 au Journal officiel institue un nouveau fichier dénommé EDVIGE, organisant le fichage généralisé et systématique de « toutes personnes âgée de 13 ans et plus » « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». En clair, tous les citoyens ayant un jour souhaité s’investir pour leur cité.

Il est également prévu de ficher tout individu, groupe ou organisation dont l’activité est susceptible de troubler l’ordre public et de permettre aux services de police d’effectuer des enquêtes administratives pour l’accès à certains emplois ou à certaines missions, sur la base des éléments figurant dans le fichier EDVIGE.

L’enregistrement des données à caractère personnel n’a aucune limite, ni dans le temps ni dans son contenu, puisque pourront être répertoriées toutes les informations relatives aux fréquentations, au comportement, aux déplacements, à l’appartenance ethnique, à la vie sexuelle, aux opinions politiques, philosophiques et religieuses, au patrimoine, au véhicule etc….

Si le décret du 14 octobre 1991 permettait déjà aux Renseignements Généraux de récolter et détenir des informations sur les personnes majeures impliquées dans le débat public, EDVIGE étend considérablement le champ des données collectables, comme les motifs justifiant le fichage.

En effet, il s’agit aujourd’hui d’informer le gouvernement sur des individus engagés et non plus de lui permettre d’apprécier une situation politique économique ou sociale.

Malgré les recommandations du Conseil de l’Europe et les nombreuses réserves de la CNIL concernant ce fichier, le gouvernement fait le choix d’adopter un mode de recensement des populations particulièrement attentatoire aux libertés et au respect de la vie privée.

De même que la rétention de sûreté a vocation à prévenir d’un crime hypothétique, EDVIGE pourra avoir vocation à se prémunir contre toute forme d’opposition.

En effet, comment ne pas rapprocher EDVIGE (on s’interrogera au passage sur le choix d’un prénom féminin) d’un contexte autoritaire plus global qui remet en cause l’indépendance des médias, comme celle de la Justice, et qui mène une lutte permanente contre les acteurs du mouvement social ?

Cette dimension nouvelle du fichage politique introduit, au prétexte toujours bien commode de l’ordre public, un moyen puissant de dissuasion de toute forme de contestation ou d’opposition citoyenne.

Le Syndicat de la magistrature appelle à la mobilisation contre la mise en place de ce fichier d’inspiration anti-démocratique et examinera toute forme d’action juridique pour empêcher sa mise en oeuvre.

source:http://www.syndicat-magistrature.org/spip.php?article729
Revenir en haut Aller en bas
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Le Zéro et l'Infini   Lun 14 Juil 2008 - 15:18

Ce que je me demande, parfois, c'est si nous ne gagnerions pas de la quiétude à nous laisser glisser entièrement dans le moule. Je viens de lire sur un autre fil l'histoire vécue d'une jeune femme qui se débat, seule, au milieu d'un monde kafkaïen, après avoir décidé de changer de ville. C'est le récit du jour de Novocaïne, qui m'a ému.

Et si nous avions un seul NIP (Numéro d'Identification Personnel) depuis la naissance, comme en Suisse où ce système s'installe depuis le début du mois, à la place de tous ces numéros, papiers, identifiants et codes ? Beaucoup de démarches administratives s'en trouveraient bien simplifiées, reconnaissons-le. L'étape suivante serait la puce sous-cutanée. Nos chiens et nos chats nous disent déjà que son insertion est indolore. Le système lui-même est par ailleurs tout à fait au point : il n'y a plus qu'à passer par des portails munis de différentes autorisations, et voilà les barrières des péages qui se lèvent comme par enchantement sans mettre la main à la poche, et idem au supermarché, au service des passeports, à l'hôpital, aux pompes funèbres et bien entendu à l'usine, avec ses zones ouvertes ou non selon les droits acquis.

Il y a des moments auxquels je rêve d'être totalement fiché, totalement officialisé. Il y aurait une forme de liberté à cela, ne trouvez-vous pas ? Bien des chicanes seraient évitées, dans nos existences, et les conflits seraient systématiquement désamorcés. Je transporterais partout avec moi mon propre droit, ma légitimité, mon NIP, et n'aurais plus jamais à répondre à aucune question de quiconque, puisque tout serait su de moi, à chaque instant. C'est à ces conditions, ou à d'autres similaires, qu'on a des chances d'accéder à la béatitude : regardez dans les monastères, dans les camps de rééducation, dans les sectes et les asiles : catharsis permanente, effacement total de l'ego, immersion dans la vague, fusion avec l'Océan. Oui, du bonheur.

Cela me rappelle une ancienne lecture. Koestler, Arthur. Il ne s'était pas gêné pour toucher un peu à tout avec ses pognes, le gars. Par exemple :

Citation :
Le Zéro et l'Infini

Accusé de s'être opposé au gouvernement, le citoyen Roubachof est arrêté et jeté en prison. Ancien apparatchik, il va être confronté à un système répressif auquel lui-même a collaboré durant sa carrière politique.

Le roman retrace au moyen d'analepses le parcours de cet ancien dignitaire jusqu'à son arrestation. Ses propres réflexions sur son passé et les interrogatoires auxquels il est soumis vont notamment l'amener à prendre conscience de la "fiction grammaticale", le "je", délaissé au profit du "nous" dans une société totalitaire où l'individu est considéré comme quantité infinitésimale par rapport à la collectivité, quantité infinie.

Le Zéro et l'Infini (Darkness at noon) est un roman d'Arthur Koestler. Écrit entre 1938 et 1940, il est publié pour la première fois en Angleterre en 1941, ensuite en France en 1945.

C'est dans Wiki :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Z%C3%A9ro_et_l%27Infini
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9738
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   Lun 14 Juil 2008 - 22:44

J'ai lu " Le Zéro et l'Infini", il y a longtemps, mais ça m'a marquée, dur/ dur...
Tu as raison Diego, il y aurait un "confort" à se laisser ficher, à porter son numéro dans une puce sous la peau, et c'est là le danger. Au nom du "confort" beaucoup, souvent par ignorance (c'est pourquoi il faut faire savoir) sont prêts à abdiquer leur liberté et celle des autres, je l'ai dit sur un autre fil, on sait (ou on devrait savoir si on écoutait l'histoire) où ça méne...
Aprés tout les "victimes" des dictatures sont ceux qui protestent contre, en se taisant, on ne risque rien... sauf à se retrouver sur un fichier parce qu'on a un jour porté plainte, ou fait une déclaration de perte de papiers d'indentité; suspect ça, perdre ses papiers; même si on a raison et l'âme pure, on peut être suspecté, ça les gens ne le voient pas. C'est fatiguant de toujours protester... D'être toujours vigilant parce que la liberté n'est jamais définitivement acquise.
Edvige n'est que le dernier avatar d'une longue liste de fichiers qui n'est pas close. Au nom de la "Sécurité", on ne veut plus voir une tête dépasser, et tous ceux qui ont le tort de l'ouvrir, même aprés quelques bières au Café du Commerce peuvent être suspectés.
La CNIL proteste, pas trop fort, et de toutes façons, elle ne sert pas à grand chose vu que son avis n'est que consultatif...
Le fichage, c'est toujours pour les "autres", c'est présenté pour rassurer les "bons citoyens", dont on sait de quoi ils sont capables pour être "tranquilles"...
Et quand, comme dans "Le Zéro et l'Infini" ou "Les Damnés" de Visconti, ou "L'Aveu" de Costa Gavras, le système qu'ils ont soutenus activement ou passivement se retourne contre eux, il est trop tard, pour tout le monde parce que ce système se nourrit de lui même...
Revenir en haut Aller en bas
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Koestler Arthue   Mar 15 Juil 2008 - 1:21

... Et si je me souviens bien de l'épilogue de Zéro, le Zélateur déchu de l'Infini finit par marcher avec allégresse dans le couloir de la Loubianka, devant son bourreau, en tout anonymat bienheureux, convaincu que la balle qu'il va recevoir dans la tête, qui va libérer son petit ego de son incarnation, n'est qu'une preuve de la Thèse Radieuse, ou un petit corollaire de celle-ci. La mort, l'exécution capitale, ne sont rien, aucune charge, quand l'enjeu c'est l'Avenir Radieux.
Revenir en haut Aller en bas
caramelle

avatar

Nombre de messages : 254
Age : 49
Localisation : près de mes chats
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   Mar 15 Juil 2008 - 12:23

Vilain a écrit:
Citation :
« La vie des autres » avec EDVIGE


En effet, comment ne pas rapprocher EDVIGE (on s’interrogera au passage sur le choix d’un prénom féminin) .

Exploitation Documentaire et Valorisation de l'Information Générale
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   Sam 2 Aoû 2008 - 23:09

Pétition anti-Edvige en ligne.

66000 signatures déjà (un peu plus quand même)

http://nonaedvige.ras.eu.org/
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   Dim 3 Aoû 2008 - 2:18

Eh bien oui, il est bien plus confortable de se laisser moutonner au point d'oublier qu'on est entier, responsable et apte à faire des choix.
Eh bien oui, il est crevant de se montrer rebelle. D'ailleurs, quand on a le malheur de sortir un tantinet des sentiers battus, on est montré du doigt, mis à l'index et pris pour un cinglé.

Que fait-on de la préciosité de la vie que nous tenons entre nos mains... !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   Dim 3 Aoû 2008 - 10:31

"Le suicide est la seule preuve de la liberté de l'homme."
Stig Dagerman dans "le serpent". (il l'a prouvé en se suicidant lui-même d'ailleurs.)
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   Dim 3 Aoû 2008 - 13:35

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec la citation. Nous avons d'autres choix, d'autres libertés, toutes sont conditionnelles (y compris le suicide, car c'est un échappatoire à quelque chose qu'on ne supporte plus, à condition de mourir) parce qu'on n'est pas seul au monde et que de ce fait on est obligé de s'encastrer dans une forme de sociabilité.

En tout cas, si l'on ne peut pas lutter individuellement contre une décision gouvernementale par exemple, on peut se rebeller de plein de manières différentes. Mais ce n'est pas confortable.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Allan

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 44
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   Mer 6 Aoû 2008 - 0:02

J'ai entendu parler de ce type de fichage... Déjà une nouvelle forme de fichage ( intitulé "Base élève") va commencer à l'école. Ensuite celui-ci... Eh ben! Cela fait peur...

Cela dit je suis un peu partagé... Quand on n'a rien à se reprocher, après tout un "fichage" (terme très péjoratif pour désigner une réalité qui l'est peut-être moins, je ne sais pas) ne porte pas à conséquence... Parce qu'à se stade on peut lancer des pétitions contre notre carte d'identité, qui contient de nombreuses indications personnelles aussi.

Tout dépend des informations récoltées et surtout... de leur utilisation.
Personnellement je me méfie autant de la naïveté de celui qui ne voit aucune dérive possible, aucun danger au fait d'instituer de tels fichages qu'au fait de tout diaboliser...


EX:
Citation :
pourront être répertoriées toutes les informations relatives aux fréquentations, au comportement, aux déplacements, à l’appartenance ethnique, à la vie sexuelle, aux opinions politiques, philosophiques et religieuses, au patrimoine, au véhicule etc….

La question que je me pose à cette lecture qui a de quoi glacer le sang est la suivante...

Quand on dit "pourront être répertoriées"... cela signifie-t-il "seront répertoriées" ou alors " nous pouvons imaginer que seront peut-être répertoriées..." ce qui est très différent et peut être une simple forme de diabolisation. J'ai quand même du mal à imaginer un policier derrière chaque arbre à noter qui sont les amis qui sont venus boire du thé chez moi, etc.

L'écueil serait de tomber dans la caricature. Si un jour je tue quelqu'un ou que je rentre dans une communauté de fanatiques connus pour préparer des attentats en revanche, je trouverai logique que ce genre de choses soit "fichée" et utilisée uniquement pour faire des recoupement en cas de problèmes... D'ailleurs ce genre de fichage des individus potentiellement dangereux existe déjà sans que cela offusque qui que ce soit à ma connaissance. C'est peut-être un simple dispositif supplémentaire car l'ancien ne semble pas toujours très opérationnel.


Par exemple, le "fichage" scolaire... Noter des choses dans un dossier élève -et ce dans le cadre d'un suivi- peut s'avérer parfois très utile et pertinent ( ensuite ce que j'ai lu dernièrement à ce sujet semble indiquer que ces informations ne sont plus récoltées dans ce seul et unique... et là c'est plus inquiétant)

De même, dans le cadre de la criminalité et de sa prévention, combien d'affaires auraient pu être élucidées plus vite, combien de criminels ou violeurs non arrêtés peut-être faute d'informations de ce type-là... Je ne cautionne évidemment pas le fichage en disant cela, je constate juste qu'il y a un avantage et un inconvénient à tout, au fichage, comme au non fichage... Toute pièce a son revers. Maintenant j'ai du mal à me dire que ce genre de mesure soit créée réellement dans un but de flicage gratuit et malveillant de chacun, enfin je l'espère.

Ce que j'aimerais c'est que le gouvernement lève clairement le voile à ce sujet et lève toutes les zones d'ombres, mais ça semble assez mal parti pour ça.


En l'absence de réponses claires sur les objectifs réels et l'esprit qui anime cette démarche, je reste bien sûr très très méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   Mer 6 Aoû 2008 - 1:03

Oui...mais ça peut ( donc, il est possible - pour ne pas dire "probable ") que ce soit ça....http://liensutiles.forumactif.com/societe-f51/commande-une-pizza-en-2015-t15379.htm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « La vie des autres » avec EDVIGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
« La vie des autres » avec EDVIGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Big Brother] Périclès espionne (entre autres) FaceBook
» [Personnage(s)] D'Artagnan et autres mousquetaires
» [Autres] Contes à guérir, contes à grandir
» [TUTO] Enlever les sous-titres (2 manières parmi d'autres)
» quelques expressions pour vous aider à communiquer avec les tricopines anglophones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: