Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le juge et l’assassin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Le juge et l’assassin.   Mar 5 Aoû 2008 - 15:44

Ce fut un très beau film relatant à la fois le délire mystique d’un homme, l’exposition expiatoire de ses victimes, une société bourgeoise en proie à sa sexualité.
Le Juge et l'Assassin

Aujourd’hui comme toujours, votre garde de sceaux se penche au chevet de nos victimes. « Plus jamais ça, nous serons désormais intraitables ». Madame Dati initie sa loi. Une de plus après tant d’autres. Durant ce temps, politique nationale oblige, on supprime à tout va des postes de psychiatres, de psychologues, d’infirmiers psychiatriques, l’hôpital psychiatrique français enfin tout ce bazar désormais obsolète. Un député de l’UMP s’insurge : il ne faudrait pas que le délirant ne ressorte. De quoi ? Des prisons françaises que l’Europe juge indécentes s’il s’agissait d’y appliquer les droits de l’homme ? On suppose qu’il dit ça pour les journalistes. C’est une belle phrase. Un scoop qui le mettra un instant dans la lumière.

L’asile, puisqu’il faut appeler les choses par leur nom, l’asile que l’Eglise française a offert à ces deux routards partait pourtant d’un bon sentiment : la charité. Le nécessaire d’humanité dans leur sac à dos. Ces deux pèlerins suivaient comme bien d’autres sur leur chemin de Compostelle une voie mystique. La leur. D’aucuns diront qu’ils y étaient un peu seuls. Abandonnés. Un peu comme des enfants de la DASS que la société, une fois la majorité passée laisse à l’abandon. Mais, que voulez-vous, il y aura toujours des médisants. En cheminant vers Dieu, on imagine bien des choses. Une pureté. La lumière. Une obscurité. Des tourments. Et le diable. De celui-ci aussi, quand on est au bout de la route, il faut bien se défendre. Il se présente à vous avec toute son innocence, en short, à vélo, il vous interpelle. Mais, vous ne le connaissez que trop. C’est celui-même qui hante depuis si longtemps toutes vos nuits.
On imaginerait une société qui prendrait enfin ses rebuts pour compte. Tous ces routards le long de nos kilomètres d’autoroutes.
Juste un asile.
Un repas.
Une parole.
Ce ne serait somme toute qu’une affaire de société. Mais cela sans doute, maintenant qu’après que Stéphanie Ropers à Pontivy, puis aussi quelques autres, Valentin est mort, ce serait trop rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Mar 5 Aoû 2008 - 20:39

Moi ce qui me gène vraiment, c'est que les victimes, elles, prennent vraiment "perpétuité". Mais les coupables, lorsque jugés et condamnés, lorsqu'ils prennent "perpétuité" ça veuille dire 30 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Sancho Panza

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Mer 6 Aoû 2008 - 9:46

Moi ce qui me gêne, ce sont ces autres délirants dangereux qui errent toujours dans la nature parce qu'on ferme actuellement ce qui nous reste d'hôpitaux psychiatriques. Ce n'est pas maintenant que ces pauvres malades mentaux: Stéphane M. et sa compagne n'ont plus tant besoin de soins et qu'on s'occupe enfin d'eux. C'était avant leur passage à l'acte que cela aurait mieux valu pour tout le monde. Mais, paraît-il, faut faire des économies!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Mer 6 Aoû 2008 - 14:58

Entièrement d'accord avec toi, mon cher. Enfermer purement et simplement me semblera toujours barbare et solution de facilité "pour se débarrasser de". Alors que nous sommes capables de mettre tant de fonds dans un tas de choses (destructrices clairement ou destructrices par moyens détournés sans qu'on s'en rende compte, c'est-à-dire très perverse), nous ne sommes pas encore capables de nous pencher sur nos semblables quand ils ont un vice de fond.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Mer 6 Aoû 2008 - 15:58

Ouais...

Faudra juste me préciser comment on les trouvera ces "semblables qui ont un vice de fond"...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Mer 6 Aoû 2008 - 16:51

Il existe un débat fort intéressant ici, le sujet a été pas mal abordé, lis voir.
http://liensutiles.forumactif.com/societe-f51/la-peine-de-mort-en-france-t5839.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Jeu 7 Aoû 2008 - 0:34

Dans le genre débat houleux, il n'y a pas mieux qu'un débat sur la peine de mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Jeu 7 Aoû 2008 - 4:00

Il y en a encore quelques uns. La religion et la politique. Tu me diras que la peine de mort peut tout englober, comme ça c'est plus simple.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Sam 16 Aoû 2008 - 14:04

Se pencher sur le "vice de fond" des "semblables" serait risquer de voir les siens!
Et ça (je me répète) c'est absolument hors de question!
Le "délirant" c'est toujours l'autre, et c'est tellement plus médiatique de pleurer sur les victimes, de taper sur la table avec des "plus jamais ça"...
de pondre dans la précipitation pour calmer les esprits une loi de plus qui ne réglera rien, on n'applique déjà pas les existantes...

En fait la société est complétement désarmée devant ces "débordements"...
Une société "moderne" et "civilisée" se retrouve face au pire de l'humain, et côté pire, l'été fait florés, et ne sais absolument pas répondre à ça!

Deux pères "oublient" leurs gamins dans leur voiture, ils en meurent!
Un enfant de 11 ans est tué par deux "marginaux"
Une gamine de 12 ans est séquéstrée et violée par un voisin.
Un gamin de 2 ans 1/2 erre dans une banlieue sans que personne ne le réclame, et personne ne le connaît dans le coin...
Une jeune fille de 22 ans est assassinée à Pontivy.
Un père tue à force de maltraitance son enfant de 5 ans...
Un môme de 10 ans en tue un de 11 ans en jouant avec un fusil...

Et la liste n'est pas close, c'est juste sur 1 mois 1/2.
L'été n'est pourtant pas caniculaire pour déclencher de telles réactions chez nos "semblables".
Peut être l'effet "13 lunes" il paraît que ces années là sont fertiles en événements inhabituels.

On peut, peut être, juste pour voir ce que ça donnerait:

1) Cesser de traiter les "marginaux" en marginaux et se demander comment et pourquoi ils le sont devenus? Coment notre société si civilisée, si conviviale engendre des "marginaux"?
2) Cesser de considèrer la famille comme exemplaire et ne plus y maintenir des enfants qui y sont maltraités ou simplement négligés.
mais, on en ferait quoi de ces mômes?
3) Cesser de considérer que les drames ne se produisent que chez les autres et dans certaines catégories sociales.
On signale toujours "marginal" lors d'un crime ou d'un vo violent. Jamais "honorable citoyen , bon père de famille". c'est pourtant ce qu'étaient les deux papas "étourdis".
Et les mères, hein, elles faisaient quoi pour que le père soit obligé de se charger du gamin? C'est forcément leur faute!
La mère doit assumer le changement de couches et les biberons, aller accompagner les gosses et les récupèrer, c'est son devoir de mère.
le père gagne dignement de quoi faire vivre la famille, c'est son devoir et son rôle social. Il ne faut pas inverser les situations...
4) Cesser de démolir ce qui reste d'un système de soins, et acepter les "déviations" comme possibles, éviter en amont qu'elle ne tournent au drame.
La "folie" fait peur, les déviants font peur, et ça ne peut pas arriver chez moi!

C'est cet aveuglement volontaire, cette certitude absolue et si confortable que " Moi je suis quelqu'un de bien et je fais tout bien, mes enfants sont de bons enfants ect..." qui cause beaucoup de drames.
Je sais parce que cet aveuglement je me suis battue contre. Et j'ai cogné dans le mur. Mettre le doigt sur ce qui ne va pas c'est mal vécu par ceux qui pourrait se sentir concernés.
J'en ai entendu des cris indignés et je me suis fait remettre à ma place, de quoi je me mêle? De quoi se mêlent tous ceux qui essaient d'alerter avant la cata? Qui disent qu'avec un peu de bonne volonté on pourrait au moins en éviter certaines?

Et la prison ne sert qu'à mettre entre parenthèse un temps des gens auxquels on n'apporte aucune proposition de solution, dans la majorité des cas ils ressortent pires.
Sans compter ceux qui y sont sans avoir rien fait!

Mais les médaillés de Pékin sont félicités par le président, ça c'est une bonne image sociale!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   Sam 16 Aoû 2008 - 14:39

J'adore tes interventions, Tryskel.

Depuis l'observation que je peux en faire, l'humain est ni plus ni moins la race humaine la plus perverse qui existe. Elle n'est pas exempte de malfaçons en tous genres, ceci explique cela, mais la perversion est le jeu de l'autruche entre vitrine et planque à vices (pour servir la vitrine).

Les belles phrases font passer la pilule, paraît.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le juge et l’assassin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le juge et l’assassin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le juge et l'assassin (1976)
» Le juge et l’assassin.
» Création Perso Spé : Altaïr (Assassin's Creed)
» Assassin's Creed Brotherhood III - [Xbox360/PC/PS3]
» Ordre de lecture conseillé pour l'assassin royal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Coups de blues-
Sauter vers: