Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 John Grisham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aristarque

avatar

Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 24/12/2003

MessageSujet: John GRISHAM   Jeu 21 Oct 2004 - 23:49

La TRANSACTION par John Grisham Editions Laffont

J'aime à lire les romans de John Grischam depuis que je l'ai découvert avec l'un de ses meilleurs titres "Le Maitre du Jeu" Je n'ai donc pas hésité à m'offrir son dernier ouvrage "La Transaction". Autant l'avouer tout de suite, j'ai été déçu.
La 4ème de couverture donne en sous-titre: "Quand un modeste avocat devient un chasseur de primes sans scrupule". Pour Clay Carter II , pour le différencier de son père avocat rayé du barreau après faillite et réfugié au Bahamas, il n'y a ni scrupule ni panache
Après cinq années de galère comme avocat employé aux bureaux de l'aide judiciaire de Washington, il se laisse soudoyer, pour quinze millions de dollars et pour le compte d'une important laboratoire pharmaceutique . Le but de l'opération est de torpiller un concurrent qui à mis sur le marché un médicament permettant de décrocher de l'emprise de la drogue. Mais ce médicament à des effets secondaires ravageurs, certains utilisateurs étant pris d'une rage meurtrière incontrôlable.
Clay s'initie ainsi au système des actions collectives en justice. Elles sont dirigées contre les grosses entreprises, qui ont commis une erreur dans la composition de leurs produits, qui ont une solide assise financière et que la peur de tout perdre dans des procès individuels , préfèrent transiger avec les avocats, pour des dommages-intérêts, avant procès, calculés pour leur permettre de survivre. Dans le roman, ce sont les fabricants de produits pharmaceutiques qui ont la vedette.
Pour les avocats-requins qui s'unissent pour démarcher, par tous les moyens, des milliers de clients potentiels, les gains sont fabuleux grâce aux 30 pour cent qu'ils gardent sur les dédommagements versés.
Clay, notre héros, gagne à ce jeu cent millions de dollars en un an!. Sans avoir jamais plaidé!. Qu'il s'empresse de dilapider en agrandissant sans retenue son nouveau cabinet, multipliant les avocats et les employés qui y travaillent; en s'offrant jet privé, bateau, château, pin-up de haut vol. la grande vie. Plus dure sera le chute !....
Une affaire qui foire, et c'est la débâcle. Clay dépose le bilan. Il est obligé de s'expatrier. En jet privé tout de même. et en récupérant la femme de sa vie qui sera bien utile pour panser ses blessures morales et physiques après avoir été copieusement rossé par des clients mécontents.......Le rêve américain !!!!!
Un livre à oublier bien vite. Et pour l'exorciser, je vais relire du même auteur, "La Firme", "Le Client", et "Non coupable" que j'ai sous la main. Qui sont de vrais chefs-d'oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Bachy

avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/08/2004

MessageSujet: John Grisham   Mer 6 Aoû 2008 - 9:07

Le Contrat

Avec “Le Contrat”, John Grisham revient au thriller juridique, celui qui vous dégoûte de l’appareil juridique et du milieu politique.

La firme multi-milliardaire Krane Chemical est condamnée par les douze jurés du tribunal de Hattiesburg à verser 41 millions de dommages et intérêts. On lui reproche pour en arriver là d’avoir inlassablement déversé des restes toxiques dans une nappe aquifère en contrebas de la ville de Bowmore (Cancer County), provoquant la pollution de l’eau potable et causant des cancers et des décès à la chaîne. Le groupe avait construit une usine de pesticides à Pétaouchnock, Mississippi, parce que la terre et la main-d’oeuvre, là-bas, y étaient pour rien. La compagnie avait dissimuleé ces rejets pour tromper l’Agence de protection de l’environnement et acheter des politiciens au niveau local et fédéral.

La lourde sentence à peine tombée, l’action de Krane Chemical entame une rapide descente aux enfers jusqu’à atteindre des records absolus. Carl Trudeau, PDG de la boîte, décide pourtant qu’il ne versera pas un seul centime de ce qu’il reste de sa fortune aux victimes et à leurs familles. Il entame une longue procédure d’appel mais surtout organise un mécanisme machiavélique. Il va soutenir un candidat au poste de juge de la Cour Suprême: Ron Fisk, avocat installé à Brookhaven, Mississippi, localité située à une heure au sud de Jackson, deux heures à l’ouest de Hattiesburg, et quatre-vingts kilomètres au nord de la frontière avec l’État de Louisiane. Il avait fait l’objet d’un examen attentif. Sexe masculin, jeune, blanc, un mariage, trois enfants, assez bien de sa personne, pas mal habillé, conservateur, baptiste fervent, carrière juridique sans accroc d’ordre éthique, pas d’ennui judiciaire hormis une contravention pour excès de vitesse, aucune affiliation auprès d’un quelconque groupement d’avocats à la cour, pas un dossier controversé, pas la moindre expérience de magistrat.

http://users.skynet.be/pierre.bachy/grisham_contrat.html
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy
 
John Grisham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'associé (John Grisham)
» John Grisham (USA)
» John GRISHAM (Etats-Unis)
» John Grisham, avocat et auteur de thrillers
» LE MANIPULATEUR de John Grisham

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: