Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les jeunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 18:13

Pendant que je flâne en essayant de me réveiller, je suis happée par les éclats de rire de mes jeunes. J'en ai actuellement 7 sous le barnum, ils jouent au poker (avec des pions AngeR) et ça y va.

Les grandes tablées sont joyeuses en même temps que les sujets graves sont abordés, dans un mélange rempli de vie. On taxe souvent les jeunes d'inconscience, on les charge de tous les défauts du monde, on les réduits à ce qu'ils finissent par nous montrer : pas grand chose.

En réalité, dès lors qu'on leur permet d'être eux-mêmes et non l'image de ce qu'on voudrait qu'ils soient, dès lors qu'on leur laisse l'opportunité de s'exprimer sur n'importe quel sujet (je me marre, nous avons parlé religion, hier soir, et je repensais à ce fameux fil d'ici qui avait viré au ring), ils disent simplement et sincèrement ce qu'ils pensent et voyez-vous ; ils ont bien plus de sagesse que ces fous d'adultes aux grands principes. Leur spontanéité n'est pas synonyme de tête en l'air ni de vent dans la cervelle. Ils savent très bien, déjà, et savent surtout dire "je ne sais pas", qualité que bien des adultes ont perdu en cours de route.

J'aime terriblement naviguer au milieu d'eux, jamais naufragée (même dans le poker), mais plutôt rassurée. Notre bonne vieille Terre serait insipide, sans leur fraîcheur et leur vivacité, sans leurs rires et leurs rêves, sans leur regard sur le monde.

Et vous, qu'en pensez-vous, de nos p'tits fillots ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 19:27

J'en pense tout comme toi, Ro !

J'adore mes jeunes, et les jeunes. J'apprends beaucoup, sans cesse, de leur vision du monde, des conventions qu'ils ont jetées aux orties et dont nous ne savons comment nous défaire.

Avec eux, je peux être moi-même bien plus facilement qu'avec les gens de ma génération. C'est précieux, ça !

J'en parle d'autant plus convaincue que mon meilleur ami est un jeune homme exceptionnel de 21 ans. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 19:41

Il n'y a pas d'âge pour l'amitié. Wink

Je dis toujours que "j'ai plein d'enfants" et c'est à peu près ça. L'activité théâtre y est pour beaucoup, mais aussi les copains et copines de mes garçons. La ribambelle que j'entends papoter, là, me donne un bonheur ineffable. Rien (ni personne AngeR) pour troubler leur spontanéité. On pourrait croire qu'ils flanquent le bordel. Eh bien non. Fausses idées, que tout ça. J'aimerais pouvoir enregistrer certaines conversations, certains délires, mais non, ça ne se fait pas, d'une part, et puis pris sur le vif, c'est tellement chouette.

Je déteste les castrateurs de jeunesse.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 20:31

Citation :
Je déteste les castrateurs de jeunesse.

Arghhhh, oui ! Je me bats sans cesse avec acharnement contre ceux qui ne les veulent que bien conformés pour le moule.
C'est sans doute pour ça que les miens ne rentrent dans aucun Gaga
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 21:42

Je suis tombée sur un article passionnant :

Citation :
CHEMINER VERS L'AUTONOMIE DES JEUNES.
trait
Posté le 25 avril 2008

L'acquisition de l'autonomie n'est pas une tâche aisée. Peut-être encore moins dans une société où la prolongation des études, l'absence d'autonomie financière et la prolifération du chômage poussent de plus en plus de jeunes vers la marginalisation. Les conditions socio-économiques ne suffisent cependant pas à expliquer pourquoi certains jeunes n'accèdent pas à l'autonomie. Encore faut-il considérer le type de famille dans laquelle ils évoluent.

Chaque famille, chaque couple entretient des inquiétudes quant à sa survie. L'adolescent, de son côté, a besoin de la survie de la famille pour se développer au plan physique, mais aussi au plan affectif. Il a besoin de sa famille pour maîtriser son environnement et préparer son avenir. D'où l'inquiétude de perdre un membre de la famille, ou d'y perdre sa place. Inquiétude vécue non seulement par chacun des enfants, mais aussi parfois par chacun des conjoints. Dans ce contexte, tout comportement ou attitude qui risque d'être perçu comme une menace pour la famille devra être évité.

Cette inquiétude repose au fond sur une illusion : si la famille change ou évolue, chacun risque de ne pas survivre psychologiquement. D'où la nécessité de répéter sans cesse les mêmes comportements, plutôt que d'investir dans la croissance et la quête de l'autonomie. Une famille devient moins fonctionnelle quand ses membres considèrent leurs efforts vers l'autonomie comme une menace à la survie de l'unité familiale plutôt que comme un processus de croissance.

L'acquisition de l'autonomie n'est jamais une tâche facile !

Elle se fait toutefois plus aisément si, dans la famille, chacun cesse de dépendre de l'autre pour sa survie. A l'encontre du mythe entretenu dans certaines familles, mythe selon lequel leurs membres doivent maintenir leurs schèmes relationnels familiers actuels afin de survivre psychologiquement. Chacun porte la responsabilité de sa croissance, avec ses désirs et ses limites, et s'enrichit à partir de l'autre. Une relation conjugale saine, une famille épanouie ne résulteront jamais de la fusion de deux ou quatre individualités en une seule, mais de l'épanouissement de personnes qui évoluent ensemble.

Entouré d'adultes cohérents dans leur vie personnelle, le jeune pourra plus facilement poursuivre son cheminement vers l'autonomie. Cette autonomie qui permet de contrôler adéquatement son environnement, de réaliser l'unité de sa personne, de se percevoir correctement dans le monde qui l'entoure, de faire arriver dans sa vie les événements qu'il souhaite plutôt que de simplement réagir à ceux qui se préparent.

Même si, dans son enfance, un jeune a subi de mauvais traitements ou a été l'objet d'agression ou d'exploitation, parvenu à l'âge adulte, il garde toujours la possibilité de poser certains choix à partir desquels il peut rebâtir sa vie. Mais cela ne se fera pas sans aide. Et l'aide disponible pour ces jeunes, une aide sans complaisance mais aussi non menaçante, demeure difficile à trouver dans un contexte où les services sociaux sont surchargés. Mais, bon nombre de jeunes arrivent rapidement à prendre leur vie en main avec, un minimum d'aide.

A travers différentes étapes, un adolescent arrive à se définir aux plans sexuel, social et professionnel, en référence à certains modèles qu'il choisit. En référence à d'autres jeunes de son âge avec qui il entre en relation. A partir de cette identité qu'il arrive à se reconnaître, le jeune peut entreprendre une carrière, choisir un ou une partenaire, fonder un foyer, vivre sa vie, sans se laisser arrêter par les blessures du passé ou les aspects les plus douloureux de son expérience antérieure. Entourés d'adultes engagés au plan social et communautaire, les jeunes pourront apporter une contribution dynamique et enthousiaste à la construction de communautés humaines et fraternelles dont nous tous, jeunes et adultes, avons tant besoin.

Les difficultés rencontrées par les jeunes renvoient les adultes à la cohérence de leurs valeurs vécues, au-delà de celles énoncées verbalement, et les appellent à une plus grande authenticité. Dans la vie des adultes, quelle place concrète est faite à la solidarité et au partage, plutôt qu'à l'argent et au pouvoir que celui-ci procure ? Quelle place est faite au respect de la vie, mais aussi l'aide apportée aux familles monoparentales, sans parler de la tolérance affichée face aux marchands de canons qui s'installent parfois à nos portes ? Les exemples d'une cohérence à redécouvrir et à mieux incarner dans la vie de chaque jour pourraient ainsi se multiplier.

Interrogés par les jeunes sur la cohérence de leurs valeurs, les adultes sont aussi remis en question dans la cohérence de leur vie affective. Il arrive parfois que les adolescents soient l'enjeu des désirs contradictoires des adultes qui les entourent. Il arrive que les jeunes cristallisent les différences non assumées dans le couple et en incarnent les nombreux malentendus. La cohérence de la vie affective implique que chacun se situe face à lui-même et face à son conjoint, assumant ses attentes et ses frustrations, sans rendre les jeunes responsables des tensions vécues à l'intérieur du couple. Cohérence aussi d'une sexualité équilibrée et épanouie qui intègre la communion et le plaisir sans le dissocier l'un de l'autre, sans nier l'un au profit de l'autre...

Il existe des comportements incontournables qui rejoignent ce que j'appelle ici des adultes cohérents : mieux entendre le besoin de sécurité des jeunes, mériter leur confiance, leur permettre de rencontrer de vrais adultes, répondre à leurs besoins de modèles, les responsabiliser et leur donner à entendre des pensées et des convictions cohérentes. Un éducateur tel que Guy Gilbert incarne bien cette cohérence de convictions vécues au quotidien et cela fait sa crédibilité face aux jeunes dont il a la charge mais aussi, face au monde entier car ses valeurs ne sont pas de surface, elles jaillissent de son être profond. Nous devrions tous acquérir cette autonomie d'adulte par une cohérence de vie et devenir contagieux auprès de tout être rencontré afin de prouver aux jeunes qu'une existence autonome est viable quand un homme parvient à un sens supérieur des responsabilités, lorsqu'il cultive, telles de splendides fleurs, la beauté de ses valeurs intérieures qui le laissent debout en toutes circonstances.

Bruno LEROY.
L'adolescent, de son côté, a besoin de la survie de la famille pour se développer au plan physique, mais aussi au plan affectif. Il a besoin de sa famille pour maîtriser son environnement et préparer son avenir.

Source : http://www.grenelle-insertion.fr/blog/bruno-leroy/cheminer-vers-lautonomie-des-jeunes

Y'a du pain sur la planche...

Farouche, le moule en forme de mouton, tu as raison ; prendre ses jambes à son cou !!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 23:02

Mois j'vous dis : y'a p'us d'jeunesse ! Et ça ne date pas d'hier !


"Notre jeunesse (...) est mal élevée. Elle se moque de l'autorité et n'a aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfants d'aujourd'hui (...) ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans une pièce. Ils répondent à leurs parents et bavardent au lieu de travailler. Ils sont tout simplement mauvais."
Socrate (470-399 avant JC)


"Je n'ai aucun espoir pour l'avenir de notre pays, si la jeunesse d'aujourd'hui prend le commandement demain. Parce que cette jeunesse est insupportable, sans retenue, simplement terrible.
Hésiode (700 avant J.C.)

"Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n'écoutent plus leurs parents. La fin du monde ne peut pas être loin."
Un prêtre égyptien (env. 1000 avant J.C.)


"Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du coeur. Les jeunes gens sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d'autrefois. Ceux d'aujourd'hui ne seront pas capables de maintenir notre culture."
Inscription sur une poterie vieille de 3000 ans retrouvée à Babylone.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 23:06

Je précise que je n'ai pas vérifié ces citations, je les ai trouvées tel quel sur internet. (où l'on trouve tout et son contraire). Je connaissais seulement la teneur des propos de Socrate au sujet de la jeunesse

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 23:32

Yep, je connaissais aussi celle de Socrate, qui avait fait l'objet d'un magnifique article de journal il y a quelques années.
Comme quoi, l'entrechoc des deux générations ne date pas d'hier. AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Les jeunes   Mer 6 Aoû 2008 - 23:40

Concernant Socrate (un philosophe pouvant en cacher un autre), au sujet des propos qui lui sont attribués sur la jeunesse décadente, je trouve ça :

http://plato-dialogues.org/fr/faq/faq003.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les jeunes   Jeu 7 Aoû 2008 - 0:35

Extra ! Je ne sais pas quel effet ça vous fait, mais perso, je me dis que RIEN n'a changé ; ni le cheminement d'esprit de ceux qui creusent les sujets X ou Y, ni la déviance constatée, ni les commentaires énoncés.

Comme quoi, on a beau dire... faire est une autre paire de manches.
Est-il donc si difficile d'être parents (d'être adultes), puisque nous ne savons toujours pas guider nos enfants ?

De mon côté, j'ai trouvé ça ;
http://www.psychasoc.com/article.php?ID=178

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les jeunes   Jeu 7 Aoû 2008 - 0:40

Concernant les citations précédentes, le fait est que ces civilisations se sont belle et bien écroulées. A cause de leur jeunesse, je ne sais pas, mais le fait est que Babylone a complètement disparu et que l'influence grecque et égyptienne a sévèrement décliné.

La question que je me pose est s'il y a plus ou moins de différence entre deux jeunes de milieux différents ou entre un jeune et un non-jeune d’un même milieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les jeunes   Jeu 7 Aoû 2008 - 2:03

Une de mes amies est institutrice dans un établissement fréquenté par des jeunes de familles très aisées. Elle est écoeurée du manque de savoir vivre des jeunes, et plus encore du comportement des parents, qui, imbus d'eux-mêmes et forts de leur aisance, se pensent tout permis.
D'après elle, le principe de l'argent donne droit à tout, fait que l'on permet tout n'importe comment.

CQFD....

A propos d'autorité, quand je lis ces articles, je ne peux pas m'empêcher de penser que beaucoup de gens confondent leur rôle de guide avec l'autorité bête et méchante.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Les jeunes   Jeu 7 Aoû 2008 - 19:16

Que non, les critiques des "vieux" sur les jeunes datent pas d'hier, on pourrait citer une floppée de remarques acerbes.
Mais ce que montre Scapin, c'est qu'une citation tirée de son contexte peut être interprétée complétement à l'inverse de ce que veut dire l'auteur.

Il faudrait cesser de prendre les "jeunes" pour des attardés ou des êtres "pas finis" parce que, y'a que les adultes qui sont "finis", enfin on se demande, mais beaucoup le croient.
Il faut savoir les écouter, ils nous en apprennent beaucoup. mais les "grands" sont au dessus de ça n'est-il pas?
Et il faut les laisser s'exprimer parce qu'ils sont parfaitement capables de réfléchir et bien plus facilement que nous d'admettre qu'ils ont tord! Et s'ils ne nous "parlent pas", c'est parce quils sentent qu'on ne sait pas les entendre, encore moins les écouter.
Je vois des jeunes qui sont dans la rue pour faire connaître des ONG, des jeunes qui jouent dans des "Bagadous", les orchestres traditionnels de chez nous, des jeunes qui réfléchissent...
Mais ceux là, ils sont "jeunes", donc pas crédibles.
je ne sais pas si les citations datant des pleins de siècle sont exactes (j'ai un doute), mais si les "Civilisations" se sont ecroulées, ce qui est normal, ça évolue, c'est peut être de n'avoir pas voulu/ su donner à leur jeunesse la place qu'elle mérite?
Enfin,, nous on a un "Super Jeune" modèle et tout, le "Prince Jean"!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les jeunes   Jeu 7 Aoû 2008 - 20:21

Tryskel chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les jeunes   Ven 8 Aoû 2008 - 3:37

Si je me réfère à ma propre expérience, quand j’étais jeune j’avais certainement des opinions plus arrêtées et plus pures que maintenant. Je ne sais pas si je suis représentatif, mais ça me semble plutôt logique. Un jeune raisonne en adulte, mais pas depuis très longtemps. Avec l’âge, on a eu le temps de revenir sur des opinions qui autrefois apparaissaient sans appel mais qui par la suite sont apparues plus ambiguës, on a eu le temps de confronter que l’on croyait savoir avec la réalité, de réaliser que l’on a commis des erreurs notamment dans l’appréciation des choses, et mesurer multitude de nuances qui n’étaient pas évidentes au premier abord. Dès lors, ça me parait pas extravagant que d’avancer qu’un jeune a plus à apprendre d’un non-jeune qu’un non-jeune d’un jeune.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les jeunes   Ven 8 Aoû 2008 - 9:23

Ce matin, je me suis levé à sept heures pour aller travailler. Je suis arrivé dans la cuisine au moment même où mon grand y rentrait accompagné par un camarade dont je tairais ici le nom pour pas que son père le reconnaisse. Pendant que je préparais mon café, ils ont bu tranquillement le reste de vin du dîner de la veille. Ils rentraient juste de leur nuit où dixit "ils avaient rencontrés pas mal de copains". Ils dorment désormais du sommeil des bienheureux. Je leur laisse la veilleuse allumée ainsi qu'une cuvette au pied de leur lit pour leurs petits besoins et je pars travailler sur la pointe des pieds. Leur mère attentionnée veille sur mon sourcil ombrageux:
-Ben quoi? Tu n'as pas été jeune toi?

Ils m'ont rassuré. Eux n'ont pas été aux fêtes de Bayonne. Là-bas, leurs meilleurs copains ont terminé leurs libations grâce aux 250 CRS qui les ont entassés à 75 en cellule de dégrisement pour 48 heures de garde à vue. Il paraît qu'ils sont désormais très frais, rasés de près et tout et tout. Juste à temps pour les fêtes de Dax, station thermale bien connue.

Et on ne nous dit pas tout.

mèche
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les jeunes   Ven 8 Aoû 2008 - 14:05

mdr mdr

Pour remettre les choses à leur place, tout de même ; les accro des ferias ne sont pourtant pas les jeunes. D'une part parce qu'il faut de l'argent pour se déplacer loin, d'autre part parce qu'ils ont la plage à côté.
Par contre, je connais des hommes de la trentaine ou de la quarantaine, qui dévorent les km pour courir d'une feria à l'autre et ce chaque année.

Sinon, sur les fêtes elles-mêmes, il y a effectivement ceux qui débordent et qui finissent en cellule de dégrisement dans les divers points prévus à cet effet. Bien sûr, on compte parmi eux des jeunes du coin, mais il faut savoir que les gens affluent de partout (en revenant d'Ottawa, il y en avait tout un groupe à Orly, qui embarquaient avec nous, et je ne vous explique même pas en train, quant aux bus mis spécialement à disposition, ils sont carrément bondés, ce qui est bon signe ; les jeunes évitent les moyens de transport individuels), et que ces touristes qui viennent sont plus fous que ceux d'ici. On dirait qu'ils y voient une sorte de défouloir pour tous ces vacanciers.

Remarque de mes jeunes à moi, dont deux y venaient pour la première fois : un monde fou et pas de bagarres !

Ils sont beaucoup plus raisonnables que ce qu'on veut faire croire, et s'ils attrapent des fois un peu chaud aux oreilles, ils savent aussi tenir leurs limites. Des exceptions, il y en a toujours, mais comme en toute chose, forcément. En tout cas, de ce que je vois chaque année, je constate que tous les jeunes que je connais (et dieu sait que j'en connais) y vont et s'y amusent comme des fous, mais demeurent corrects. A la fin des fêtes, ils sont simplement très fatigués d'avoir trop longtemps veillé durant plusieurs nuits, mais jamais j'en ai vu avoir abusé de l'alcool au point de finir en cellule de dégrisement, ni même affalés sur les trottoirs ou sur le capot de la voiture.

Enfin, pour préciser, ce qui est vendu sur place en matière de boisson est très doux. Alors il y a l'astuce qui consiste à emporter la sulfateuse remplie de mélanges-maison, mais encore une fois, jamais je n'ai vu de mélanges hard chez tous "mes jeunes" (y compris ceux du théâtre, bref, tous ceux que je connais), ça leur permet juste de ne pas laisser un fric fou sur place.

M'enfin c'est vrai qu'il y a ceux qui abusent, et qui collent une mauvaise réputation aux autres.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les jeunes   Ven 8 Aoû 2008 - 14:24

Finalement, savoir faire la fête: c'est une culture...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les jeunes   Ven 8 Aoû 2008 - 14:35

Oui. Puisque j'habite dans une région festive, j'observe depuis pas mal d'années la manière dont ça se passe. Les gens sont épris de bonne bouffe et adorent manger dehors, entre amis. Les jeunes font la même chose, soit mêlés aux adultes, soit entre eux sur les plages, alternant les possibilités.

Les fêtes de Bayonne sont surtout le moyen de sortir en groupes, et d'un groupe à l'autre tout se passe bien, on se parle, on plaisante, on partage. Ah oui, le partage a été remarqué par mes jeunes parisiens. Grand étonnement de leur part à ce sujet, d'ailleurs ! Chez nous par ici, c'est un geste naturel dont on n'a plus conscience, c'est donc bien ancré dans le mode de vie.

A ce propos, un autre angle d'observation ; le poker. Ils y jouent avec des pions, juste pour le plaisir, et je me joins à eux pour ce même plaisir. A bien regarder, la manière dont ils jouent est très significative ; du rire à foison, et lorsqu'un joueur voit ses tas de pions trop baisser, le réflexe est de lui en offrir une réserve pour qu'il continue à jouer "ensemble".

Mais aussi un tas d'autres détails, comme le partage des petits gestes quotidiens ; préparation des repas, vaisselle, rangement, courses, lessives à étendre, et. Je remarque aussi l'attention à l'autre. Si l'un a envie d'un peu de calme, il est respecté. L'humour est au rendez-vous, et ce que je ne saurais définir autrement que par "une sorte de douceur" qui accompagne leur complicité constante.

Je le remarque aussi dans d'autres groupes tels que les jeunes du quartier, ceux du théâtre, etc.

Je crois que nous, adultes, sommes bien plus rudes que ces coeurs tendres.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les jeunes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les jeunes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ateliers pour vos jeunes cet été
» Le magasin des Jeunes Dames
» Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes
» La lecture chez les jeunes
» Les jeunes mariés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: