Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vénus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 3:10

Grâce à elle, je me souviens d'une nuit étoilée ou elle permit à quelques uns d'entre nous de rebrousser chemin et de retrouver l'itinéraire que nous avions perdu en cours de route...

Vincent Mollet - http://www.astrocosmos.net/article/venus.htm a écrit:
Seconde planète à partir du Soleil, Vénus est celle dont l'orbite est la plus proche de la nôtre. Elle tourne en effet autour de notre étoile en 224,7 jours, à une distance moyenne de celle-ci d'environ 108.000.000 km (contre 150.000.000 km pour la Terre). Elle est également l'objet du Système Solaire dont les dimensions se rapprochent le plus de celles de la Terre, avec un diamètre de 12.103,6 km (pour 12.756,28 km pour la Terre). Planète tellurique (disposant d'une surface solide) possédant une atmosphère, on pourrait, à première vue, en faire une sœur presque jumelle de notre planète bleue et, donc, une destination accueillante pour les voyages spatiaux. Mais à première vue seulement car, en l'examinant de plus près, on se rend très vite compte que Vénus est en réalité un enfer !

Les sondes qui s'y sont posées, les soviétiques Venera, ont eu à vaincre des conditions telles que plusieurs essais ont été nécessaires avant qu'une d'elles arrive au sol en état de marche. Et encore : leurs durées de vie, une fois entrées dans l'air vénusien, n'ont jamais excédé quelques heures !

En effet, l'atmosphère de Vénus est à ce point dense que la pression au sol est de 90 fois supérieure à celle qui règne à la surface de la Terre. On peut certes retrouver une telle pression sur notre planète … mais à 900 m de profondeur dans les océans !

Pour ne rien arranger, le composant majeur de cette atmosphère est le gaz carbonique, ce qui donne lieu à un effet de serre colossal. Outre la pression, les malheureuses sondes devaient donc également faire face à des températures de l'ordre de 450°C.

Enfin, piège supplémentaire à déjouer, il leur fallait résister à des nuages d'acide sulfurique ! Bref, un climat peu engageant, qui ne plaide pas vraiment en faveur de l'existence d'une quelconque vie sur la planète et n'incite pas spécialement à y envoyer un équipage humain, malgré qu'elle soit la planète la plus proche de nous…

En dépit de toutes ces difficultés, certaines sondes Venera sont parvenues à nous envoyer des images du sol de Vénus, une fois posées. Depuis l'espace, cette surface est invisible à cause de l'épaisse couche nuageuse qui recouvre toute la planète.

Des sondes américaines se sont également intéressées à Vénus : Mariner 2 (en 1962), Mariner 5 (en 1967) et Mariner 10 (en 1974), notamment, ont observé son atmosphère, dont les couches supérieures sont agitées de vents dont la vitesse dépasse celle des plus rapides vents terrestres.

Au niveau de la surface, par contre, les vents ne dépassent pas quelques km/h. Ils sont néanmoins responsables, tout comme la composition corrosive de l'atmosphère, d'une certaine érosion.

Au début des années 1990, la sonde américaine Magellan a cartographié 99 % de la surface vénusienne, à l'aide d'un radar. Celle-ci est marquée par de nombreux volcans (certains sont peut-être encore en activité) et des cratères provenant d'impacts de météorites. Il faut cependant noter que les petites météorites sont incapables d'atteindre le sol ; elles se volatilisent avant, brûlées par leur traversée de la dense atmosphère...

Pour ce qui est de l'étude actuelle de Vénus, signalons que la sonde européenne Venus Express, lancée le 9 novembre 2005, s'est placée en orbite autour de cette planète le 11 avril 2006...

Il faut enfin remarquer que, le 8 juin 2004, s'est produit un événement astronomique rare : le transit de Vénus. Le Soleil, la planète Vénus et la Terre ont alors été alignés, dans cet ordre. Vue de la Terre, Vénus est donc passée devant le disque du Soleil... Nous avons consacré une page de cet article à cet événement : transit de Vénus.



Vénus

Type de planète : planète tellurique
Découverte : connue depuis l'Antiquité
Distance moyenne au Soleil : 108.208.930 km = 0,72 U.A.
Période de révolution : 224,7 jours
Vitesse orbitale moyenne : 35 km/s
Inclinaison de l'orbite par rapport à l'écliptique : 3,39 degrés
Diamètre équatorial : 12.103 km
Masse (Terre = 1) : 0,81
Densité : 5,2
Gravité de surface (Terre = 1) : 0,9
Vitesse de libération équatoriale : 10,3 km/s
Température moyenne de surface : 460°C
Période de rotation : 243,02 jours (rotation rétrograde)
Inclinaison de l'axe : 2 degrés
Constituant principal de l'atmosphère : CO2
Nombre d'anneaux : 0
Nombre de satellites : 0

Visitons si vous le voulez bien le monde de cette extraordinaire petit bout de l'univers :
http://system.solaire.free.fr/venus.htm

C'est filo qui, soudain attentif à la carte du ciel, de l'autre côté du pare-brise, attira notre attention.
Depuis, j'y pense souvent et me demande comment on peut se repérer en regardant le ciel, aussi facilement qu'en consultant une carte...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 8:11

C'est simple : Vénus, autrement appelée l'Etoile du Berger (à tort car ce n'est pas une étoile mais une planète) est l'astre le plus brillant du ciel après le soleil et la lune, et c'est en général le premier astre qu'on voit apparaître le soir.
Elle a des phases, comme la lune. Ce soir-là, je savais qu'elle était parfaitement opposée à l'étoile polaire (qui indique le nord*), donc qu'elle était plein sud. Donc lorsque j'ai émergé de ma somnolence, je m'attendais à approcher Toulouse, et j'ai vu Vénus parfaitement en face de nous, j'en ai conclu que nous allions plein sud (donc vers l'Espagne), et ça clochait !


* La nuit, pour trouver les points cardinaux, c'est très simple : il faut trouver l'étoile polaire et on trouve le nord.
Comment fait-on ?
Toutes les étoiles tournent dans le ciel (en fait c'est la Terre, mais bon), toutes sauf l'étoile polaire qui pour nous est leur axe, le centre autour duquel toutes les autres tournent.
Pour la trouver, il suffit de repérer les deux Ourses., qui ont une forme de casserole, donc faciles à trouver, surtout qu'elles sont tête-bêche (en 69). L'étoile polaire est le bout du manche de la casserole la plus petite : la Petite Ourse.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 8:56

j'adore les étoiles...Je trouve qu'en regardant le ciel, un soir d'été, on se sent bien petit et bien peu de chose face à cette organisation extraordinaire qui se joue autour de nous, qui se joue de nous...
Quand j'étais jeune et insouciante, je voulais devenir astro-physicienne, et j'avais tous les livres d'Hubert Reeves que je voyais nous expliquer tout ça si simplement à la télé...Mais les 10 ans d'études de physique pure avant de se spécialiser là-dedans m'ont découragée de ma vocation...

Merci pour le cours, Filo, ce soir j'essaie de faire les travaux pratiques. chinois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 13:38

Ah, filo, j'espérais bien que tu verrais ce fil ! Tu vois, ce qui m'épates c'est qu'il faut toujours que je scrute le ciel un petit moment, avant de bien voir la petite ourse et la grande ourse. Toi, tu fais ça les doigts dans le nez depuis une voiture qui roule, en sortant d'un état de somnolence. Soit tu as de très bons yeux, soit tu connais le ciel par coeur, soit les deux à la fois, en tout cas moi, ça m'épate cette histoire, je te le dis tout de go.

Donc si je résume, Vénus porte trois noms : Vénus, l'étoile du berger et l'étoile polaire.

En vrai on dit d'elle qu'elle est une planète. Quelle différence y-a-t-il entre une étoile et une planète ?

Je crois bien que j'aimerais apprendre le ciel...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 13:56

Une planète, c'est "en dur", une étoile, c'est un soleil.

Eh hop ! SOS science à votre service mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 14:02

C'est pas un peu court, ça, comme explication ? Je crois qu'il va nous falloir chercher encore pour satisfaire les curiosités. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 14:58

Ah, ben moi, je vais à l'essentiel. Après, si des gens veulent développer... mèche

Bon, je fais un mini effort :

Selon la dernière définition de l'Union astronomique internationale (UAI), « une planète est un corps céleste :

* qui est en orbite autour du Soleil ;
* qui possède une masse suffisante pour que sa gravité l'emporte sur les forces de cohésion du corps solide et la maintienne en équilibre hydrostatique (forme sphérique) ;
* qui a éliminé tout corps se déplaçant sur une orbite proche ».

Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.

La masse d'une étoile est de quelque 1030 kilogrammes (dix milliards de milliards de milliards de milliards de tonnes) et son rayon de l’ordre du million de kilomètres.

Un tel astre rayonne de l’énergie par nucléosynthèse (fusion nucléaire) : la puissance rayonnée par une étoile comme le Soleil est de l’ordre de 1026 watts (cent millions de milliards de milliards de watts).
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 15:09

Merci m'dam ! Je continue à explorer le ciel via la toile. Je trouve ça :

Citation :
Définition
La définition d'une planète telle que reprise ci-dessus dit en substance qu'un corps doit présenter une masse d'au moins 5 × 1020 kg et un diamètre d'au moins 800 km pour être considéré comme une planète. Mais ce n'est pas tout. Le barycentre ou centre de gravité du système doit également se situer en dehors de l'astre primaire.

Pour le dictionnaire, dont les définitions n'ont qu'une valeur académique et non scientifique, une planète est un « objet céleste compact, dépourvu de réactions thermonucléaires (ou anciennement : sans lumière propre), gravitant autour du Soleil ou, par extension, d'une étoile. »

Jusqu'en 2006, la National Academy of Sciences américaine définissait une planète comme étant un corps de moins de deux masses joviennes gravitant autour d'une étoile. Mais cette définition ne tenait pas compte des récentes découvertes dont (136199) Éris découverte en 2005, de Sedna et autres objets de la Ceinture de Kuiper.

Historiquement, en 2003 Sedna avait déjà été décrétée comme étant soi-disant la dixième planète du système solaire, mais beaucoup d'astronomes étaient réticents à lui accorder ce statut. En fait, les astronomes n'étaient pas unanimes sur la définition d'une planète et l'UAI a donc tranché la question.

Classiquement, le terme planète s'oppose à celui d'étoile. Planète et étoile diffèrent en ceci que l'énergie lumineuse rayonnée par une planète ne provient pas de son sein propre mais de l'étoile autour de laquelle elle gravite (toute planète émet des rayonnements électromagnétiques, généralement dans l'infrarouge en raison de sa faible température). Même si cette opposition entre production et réflexion de lumière garde une part essentielle de sa pertinence, elle pose quelques problèmes conceptuels de définition.

Côté « planète » : elles produisent malgré tout un peu d'énergie propre. Pour la Terre c'est insignifiant vu de l'espace (4 000 fois moins que ce qui est reçu du Soleil) mais pour Jupiter, Saturne ou Neptune c'est plus sensible, détectable en infrarouge. Elles renvoient dans cette bande 2 à 2,5 fois plus d'énergie qu'elles n'en reçoivent au total du Soleil. Cette propriété peut être mise à profit pour la recherche d'exoplanètes, celles-ci devenant proportionnellement plus émissives dans l'infrarouge que les étoiles.

Dans un autre ordre d'idée on peut imaginer des planètes baladeuses, formées autour d'étoiles mais libérées ensuite de leur lien gravitationnel par éjection dans un système à N corps et ne réfléchissant plus de ce fait aucune énergie stellaire.

Côté « étoile » : les plus petites naines brunes n'ont jamais été assez massives pour engendrer un processus de fusion thermonucléaire en leur sein, à part les plus massives qui brûlent le deutérium de leur enveloppe pendant quelques dizaines de millions d'années avant de se refroidir. Les naines brunes rayonnent un grand nombre de milliards d'années mais pas selon le processus classique (proton/proton ou CNO) ; elles n'appartiennent pas de ce fait à la séquence principale.

Tout astronome a besoin de construire une définition scientifique qui peut s'avérer parfois assez éloignée de la définition communément admise.

Quatre définitions ont été proposées en 2005 par l'astronome Michael E. Brown qui permettent d'avoir une idée plus claire sur la question :

1. Point de vue purement historique. Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton sont des planètes et aucune autre de plus.
2. Historique mis à jour. On peut envisager des raisons historiques tenant compte des dernières découvertes. Dans ce cas Mercure jusque Pluton sont des planètes ainsi que tout nouvel objet plus grand que Pluton.
3. La sphère gravitationnelle. Tout objet arrondi en raison de sa force gravitationnelle, qui ne produit pas sa propre lumière et qui gravite directement autour du Soleil, et par extension d'une étoile, est une planète. Cette définition de l'aspect régi par la gravité permet de classer le corps Cérès de la ceinture d'astéroïdes parmi les planètes.
4. Les classes de populations. Cette définition du terme « planète » est la plus complexe mais également la plus satisfaisante d'un point de vue scientifique. Une population est un ensemble d'individus appartenant à la même espèce. Dans notre contexte il s'agit d'un ensemble d'objets solitaires partageant les mêmes propriétés.

Michael Brown et son équipe reconnaissent qu'il n'existe pas de définition scientifique qui épouse à la fois les conditions rencontrées dans le système solaire et notre culture. Comme il l'a écrit « pour une fois j'ai décidé de laisser gagner la culture. Nous, scientifiques, pouvons continuer nos débats, mais j'espère que nous serons globalement ignorés. » Pour lui, la question est donc entendue : en 2005 il existe donc 10 planètes dans le système solaire et une kyrielle d'autres populations de petits corps.

À l'inverse, beaucoup d'astronomes préfèrent considérer qu'il existe huit planètes (de Mercure à Neptune), et qu'en raison de leurs caractéristiques, Pluton et les autres corps de la ceinture de Kuiper, qu'ils soient petits ou gros, sont des objets d'un autre type (qu'on désigne d'ailleurs sous le terme générique de transneptuniens).

Ce qui aujourd'hui distingue le plus utilement le concept de planètes et celui d'étoile est le mode de formation. La formation d'une « étoile » résulte de l'« effondrement d'une sphère de gaz » ; celle d'une « planète » de l'« agrégation de poussières dans un disque », suivie ou non d'une accrétion gazeuse, en fonction de la masse du noyau.

Source : http://www.science-et-vie.net/definition-planete-34.html

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 16:51

C'est drôle... enfin c'est étrange. Non que tout cela ne m'intéresse pas (tout m'intéresse en fait, ou presque, je suis curieuse de nature) mais c'est fou comme je m'en fous.
Quand je regarde le ciel, les noms, les comment-ça-marche, les c'est-où ? ne m'effleurent même pas. Je n'ai surtout pas envie qu'on m'explique : tu vois là-bas, c'est Cassiopée, et là, c'est Machin ou Bidule. Pffff, mais tais-toi, et regarde, et sens, et profite !

Je ne demande qu'une chose aux étoiles : briller dans la nuit. Et ce que je sais d'elles, ce que j'en comprends, tient tout entier dans leur scintillement. Et ça me suffit. Et ça me remplit.

C'était juste comme ça, pour dire. Ange
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 17:08

Quand même, j'ai de grands moments de questionnements, pendant lesquels je pense à toutes nos découvertes, celles qui permettent de voir des images, de sonder ces virgules dans la marée de l'infini. Subjuguée et certaine d'une chose ; nous ne saurons jamais tout à fait, quand bien même nous scrutons le ciel de tous nos moyens.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 18:23

Romane a écrit:
Toi, tu fais ça les doigts dans le nez depuis une voiture qui roule, en sortant d'un état de somnolence. Soit tu as de très bons yeux, soit tu connais le ciel par coeur, soit les deux à la fois, en tout cas moi, ça m'épate cette histoire, je te le dis tout de go.
Non non, si tu m'as bien lu, je n'ai vu que Vénus en face, qui se reconnaît à sa brillance.

Citation :
Donc si je résume, Vénus porte trois noms : Vénus, l'étoile du berger et l'étoile polaire.
Arg ! Mais tu ne m'as pas lu du tout alors ! L'étoile polaire n'est pas Vénus ! Elle n'a même rien à voir :
filo a écrit:
Ce soir-là, je savais qu'elle était parfaitement opposée à l'étoile polaire (qui indique le nord*), donc qu'elle était plein sud.

Citation :
En vrai on dit d'elle qu'elle est une planète. Quelle différence y-a-t-il entre une étoile et une planète ?
Celle qu'il y a entre le Soleil et la Terre. Ou entre une explosion nucléaire et un petit caillou.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 18:25

J'ai encore tout à apprendre de l'exploration du ciel, mwaa Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Vénus   Sam 16 Aoû 2008 - 21:49

Il y aaaaaaaaaaaa le cieeeeeeeeeeeeeeeeel, le soleiiiiiiiiiiiil eeeet la meeeeeeeeeer... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Vénus   Mer 31 Déc 2008 - 14:12

almalo a écrit:
eeeet la meeeeeeeeeer... AngeR
et même les étoiles... dedans !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vénus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vénus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: La Science :: Etoiles-
Sauter vers: