Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 39  Suivant
AuteurMessage
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Sam 30 Aoû 2008 - 9:52

Le problème avec nos poètes, ça reste leur vocabulaire.
Petite contribution pour ne pas mourir idiot à http://liensutiles.forumactif.com/vos-recueils-de-poesie-f135/le-recueil-d-alfred-t7862.htm:

Le petit lexicalf.

Villanelle : D’origine italienne, la villanelle, de l’italien villanella dérivant du latin villanus (paysan), est, en littérature, une sorte de petite poésie pastorale à forme fixe et divisée en couplets qui finissent par le même refrain. En musique, c’est une ancienne danse rustique accompagnée de chant ainsi qu’une mélodie, un air d'instruments composé sur le modèle de cette danse.

Flacher : marquer les arbres

Ecacher : v. tr. XIIe siècle, esquachier ; XVIIe siècle, comme terme technique. Dérivé de cacher (voir ce mot), au sens ancien de « presser, comprimer ».Vieilli. 1. Écraser en comprimant, en foulant. Écacher des noix, les broyer. Écacher de la cire, la pétrir pour l'amollir. 2. Abîmer, déformer par une pression ou un heurt. Écacher la lame d'un rasoir. Écacher la pointe d'un couteau, l'émousser. Pron. S'écacher le doigt. Fam. Un nez écaché, un nez camus et aplati. 3. TECHN. Amincir. Écacher du fil de fer, écacher l'or, l'argent filé, passer au laminoir du fil de fer, d'or ou d'argent. Écacher une lame, la repasser à la meule.

Aicher : Amorcer une ligne.

Apercher : Terme d'oiseleur. Apercher un oiseau, c'est remarquer l'endroit où il se retire, où il se perche pour y passer la nuit.

Enchevaucher : Faire se chevaucher.
Plier les deux côtés opposés de la crêpe pour enchevaucher la garniture. (Recette de crêpe fourrée)
Il faut utiliser la technique de tricotage et enchevaucher les mèches. (Examen de coiffure)

Matacher : Tatouer, teindre la peau de différentes couleurs.

Ocelles : nom masculin
Sens 1 Tache ronde sur le pelage, le plumage de certains animaux [Zoologie]. Synonyme moucheture
Sens 2 Oeil simple de certains insectes [Zoologie].

Ecrancher : Effacer les faux plis d'une étoffe.

Détricher : Exécuter l'opération du détrichage. Première façon qu'on donne aux laines avant de les peigner.

Exponcher Confused????
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Sam 30 Aoû 2008 - 9:56

Alaire : Qui a rapport ou qui concerne les ailes. (Exemple : la couverture alaire)
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Sam 30 Aoû 2008 - 10:19

Merci Vic, tu nous fait gagner un temps précieux ! Wink

pas trouvé exponcher non plus...
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Sam 30 Aoû 2008 - 13:08

Je ne l'ai pas sous les yeux, mais peut-être faudrait-il fouiller dans le dictionnaire des mots rares et anciens ou quelque chose comme ça ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Sam 30 Aoû 2008 - 13:37

Exponcher, v. t. Paléogr Indiquer par des points qu'une lettre ou un mot doit être retranché d'un manuscrit.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Sam 30 Aoû 2008 - 14:40

Alf a écrit:
Exponcher, v. t. Paléogr Indiquer par des points qu'une lettre ou un mot doit être retranché d'un manuscrit.

Mon lexicalf n'étant pas un manuscrit, le terme exponcher muni de cette précieuse définition y acquiert donc droit de citer.

P.S. Qu'il ne fasse pourtant pas le fier de cette dérogation,
Il est ici couché parmi d'autres, et à la moindre vélléité de sa part, grâce à notre nouveau vocabulaire, qu'il sache bien que nous l'exponcherons!
Ici, chaque mot posséde sa case sémantique, il n'est nullement question de faire le mariole.
Signé: le lexicoalfographe en chef!
mèche
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Sam 30 Aoû 2008 - 14:50

Le dimanche onze mai, notre poète écrit:

Petite Fleur déchirée
desséchée
défrichée
Petite Fleur trichée
arrachée
ensachée
mâchée
Petite Fleur entachée
empêchée
cachée
Petite Fleur bêchée
alléchée
Illéchée
Petite Fleur je t’aime…


Illéchée?????
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Sam 30 Aoû 2008 - 15:13

Néoalflogisme !!
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 13:02

Néoalflogisme : (n.m.) Néologisme créé à partir du mot néologisme et du pseudonyme Alf. Peut se définir comme un néologisme créé par Alf. Le néologisme (du grec νέος néos « nouveau » et λόγος lógos « parole ») est un nouveau lemme (ou la création d'un nouveau lemme) apparaissant dans le lexique d'une langue, construit (par dérivation (dont parasynthèse), dérivation impropre, mot composé, acronymie, abréviation, utilisation d'un mot-valise, etc.) et non hérité d'un état plus ancien de la langue ou emprunté d'une autre langue. Le néologisme peut avoir un auteur, au contraire des mots hérités.

Ici nous avons à faire à un mot-valise. Je rappelle pour mémoire que : « L'expression « mot-valise est la traduction de l'anglais « portmanteau word ». Le mot « portmanteau » désignait autrefois une grande valise à deux compartiments3. C'est la raison pour laquelle Lewis Carroll, dans son célèbre roman De l'autre côté du miroir, utilisa l'image du portmanteau pour montrer l'intérêt des mots télescopés : il suffit d'un seul mot pour dire deux choses à la fois.
Au chapitre 6, Humpty Dumpty (l'œuf Gros Coco) explique à Alice la signification du mot « slithy » (« slictueux ») qu'elle a lu au début du poème Jabberwocky :
« Eh bien, “slictueux” signifie : “souple, actif, onctueux.” Vois-tu, c'est comme une valise : il y a trois sens empaquetés en un seul mot. »


Dans le mot Néoalflogisme, l’auteur s’y empaquète lui-même. Non pour fournir un pataquès qui rimerait davantage avec Dalès, mais plus par narcissisme, l’auteur se reflétant lui-même dans son invention. Ce néologisme ne peut donc servir qu'à un usage interne au lexicalf. Des orgueilleux pour illustrer leur propos créeraient des exemples tels que :néoviclogisme pour démontrer la vanité d’un tel jargon. Notre modestie nous l’interdit. En effet, le nouveau lemme ainsi créé ne pourrait être apprécié de tous, certains l’aimant, d’autres pas. Car un mot se doit de survivre dans son contexte, dans son sociolecte pour employer un néologisme de linguistes. Ainsi seul dans « notre dialecte de Lu », que nous pourrions empaqueté sous le terme : « Ludolecte », le mot « néoaflogisme » tire sa compréhension de son appartenance à notre topolecte . Ceci ne serait pas le cas si notre ami ne créait ses mots rien que pour lui, pour enrichir son propre délire encore appelé idiolecte, ce qui, ma foi, serait de sa part complètement … (Ah ! Mince, il me manque un mot !)


Dernière édition par Vic Taurugaux le Dim 31 Aoû 2008 - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 13:04

Supalflu. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 15:22

Idiot : adj. et n.m . C’est le mot que je cherchais. Dér. D’idiotisme.

Idiotisme : n.m. (Empr. Au latin idiotismus « expression propre à la langue », lui-même empr. Au grec idiôtismos « langage particulier », d’abord : « genre de vie, habitude, langage d’une personne simple »

Sens 1 : Ling. Forme ou locution propre à une langue impossible à traduire littéralement dans une autre langue de structure analogue. Idiotisme français (gallicisme), anglais (angliscisme ; américanisme), allemand, (germanisme), espagnol, (hispanisme), grec (héllénisme), latin (latinisme) etc.

« Mais, monsieur le philosophe, il y a une conscience générale, et puis des exceptions dans chaque langue, que vous appelez je crois, vous autres savants, des … Aidez-moi donc ... des… (Idiotismes. Diderot, le neveu de Rameau.


Sens 2 : (1611. « Absence de culture » ; dér. De idiot)
Vx : caractère d’une personne idiote. Voir idiotie.


Idiophone : N.m. (XXème s ; empr. De l’allemand idiophone 1913)

Mus. Instrument de musique dans lequel le son est produit par la mise en vibration du corps même de l’instrument, et non par un élément rapporté tel que corde ou membrane.

Les cloches, les castagnettes, les cymbales sont des idiophones.
Pour un poète prompt à l’allitération le mot « illéché » placé en fin du poème qui nous préoccupe n’aurait-il pour d’autre fonction qu’idiophonique ? Sachant que les fleurs n’ont par nature aucune conscience de leur propre musique et que notre verbiage ne demeure qu’une hypothèse.


Idiotie : N.f. (1818 : dér. D’idiot, créé pour remplacé idiotisme du sens 2 à cause de l’homonymie avec le sens 1 !!!)

1 Fam. Œuvre stupide : « Ne lisez-pas cette idiotie ! »

2 (1690 Furetière) Méd.
Ex. « Il ya quelques jours, j’ai rencontré trois pauvres idiotes qui m’ont demandé l’aumône. Elles étaient affreuses, dégoûtantes de laideur et de crétinisme, elles ne pouvaient pas parler ; à peine si elles marchaient. »
Flaubert. Correspondances. 26 mai 1845.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 17:09

Girande : N.f.

En 2005 Alf écrit :
Mon cœur est une main…
… Aux cinq doigts-offrandes,
Aux ongles rubis ou carmin,
Flammèches d’âtre, girandes
De phalanges douces…


Sens 1 : Terme de fontainier. Faisceau de plusieurs jets d’eau.
Sens 2 : Terme d'artificier. Gerbe de fusées volantes.
Lat. gyrare, tourner.

Ce terme est à rapprocher du mot girandole.

Girandole. N.f. (1571 ; empr. A l’ital. Girandola, dimin. De giranda « gerbe de feu » (cf. girande en franç classique), dérivé de girare « imprimer un mouvement circulaire », du bas latin gyrare « tourner en rond »

1 Vx. Faisceau de jets d’eau, de fusées. Gerbe. La girandole d’un feu d’artifice : gerbe tournante bouquet, soleil.

2 a (1689) Chandelier à plusieurs branches disposées en pyramide et souvent orné de pendeloques de cristal. « Une curieuse girandole à trois branches éclaire ce curieux oratoire ». (M. Barrès, la colline inspirée)
b Assemblage de diamants, de pierres précieuses formant pendant d’oreilles.
c. (1787) Bot. Grappe de fleurs que forment certaines plantes. « Le lilas de Perse, qui élève droit en l’air ses girandoles gris de lin. » (Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie.
d Arbor. Taille en pyramide des arbres à fruits.

3 (fin du XIX ème S. Daudet par attraction de guirlande.) Guirlande lumineuse servant d’enseigne, de décoration. Girandoles formées de photophores posés sur les appuis des fenêtres. (Dans le sud de la France, en Italie.)
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 17:12

Chanterelle : N.f

Dans :
Maintes mains

Main-Espérance verte
Au jardin du demain
Main-Poésie ouverte
Sur un parchemin
Main-Ritournelle diserte
Chanterelle sur guitare
Main-Caresse alerte
Et qui s’égare !
Main-blancheur déserte
Sans anneau d’or
Main-Pleur recouverte
D’une eau qui s’endort
Main-Offrande offerte
Aux replis du chagrin
Main-onguent experte
En beauté grain par grain
Main-Pamoison inerte
Sans souffle de chacune…

Ces maintes mains certes
Sont plusieurs mais n’en font qu’une
C’est la Mienne-Tétragone
Que je donne.


Alfred 2005

Sens 1 : Champignon à chapeau. Girolle. L’homophonie nous renverrait facilement à girante mais ici le poète préférerait le sens 2.

Sens 2 : 1. La corde d'un instrument à manche qui a le son le plus aigu. Mettre une chanterelle à un violon. Autrefois on désignait respectivement sous les noms de chanterelle et de bourdon les cordes de mi et sol. On en trouve la trace dans la traduction de la méthode de Leopold Mozart par exemple.
Appuyer sur la chanterelle, faire ressortir la partie qu'on exécute sur la chanterelle, la partie du chant qui est la plus intéressante ; et fig. appeler l'attention sur ce qu'il y a de plus important en une affaire. Franç. Du Canada : Frotter la chanterelle : jouer du violon.
Fig. et familièrement. Ne haussez pas tant la chanterelle ; je vous ferai baisser la chanterelle, c'est-à-dire ne le prenez pas si haut, je vous ferai baisser le ton, je vous rabattrai le caquet.
En breton, levriad est la flûte, le chanter, la chanterelle ou le chalumeau nécessaire pour l’exécution de la mélodie sur les binious appelés communément en français cornemuses.
Ainsi, la corde mi, est celle sur laquelle tradionnellement on chante quand le bourdon n’est là que pour accompagner.

D’ailleurs le sens 3 offre une autre façon d’entendre le poème et de s’y laisser séduire.
La chanterelle est aussi un oiseau servant d’appeau. Un oiseau qu'on met dans une cage, pour en attirer d'autres dans les pièges qu'on leur tend. « On se sert de la femelle de la perdrix pour prendre le mâle. Cela s’appelle chasser à la chanterelle. » (A. France, la vie littéraire.)

Sens 4 : Pièce de l'arçon des chapeliers. Ce dernier étant un archet donnant la forme du chapeau.

Sens 5 : La fausse équerre des menuisiers et des charpentiers aussi appelée « sauterelle ».
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 17:21

Tétragone : N.f. (1808, ainsi appelé par Linné à cause de la forme de ses graines)
’Tétragone ? Voilà un nom qui semble tout droit sorti d’’une pièce de Racine, ou peut-être d’’un manuel d’’algèbre ! Eh bien, vous y êtes puisqu’’en Grec, "tétragonus" veut dire qui a quatre angles. Un nom qui lui vient de la forme de ses graines taillées avec un sens aigu de la géométrie.
Surnommée épinard d’’été, la tétragone nous fût rapporté des terres Australes par le fameux capitaine Cook. Il fut immédiatement ramassé, cuit et consommé pour lutter contre le scorbut par son équipage. Il se propagea en Europe après y avoir été ramené par le botaniste et explorateur anglais Joseph Banks durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il fut introduit en France en 1830.

L'espèce pousse bien dans les terrains salés (halophyte) et aime les climats humides. La plante pousse en s'étalant sur le sol. Les feuilles triangulaires, d'un vert brillant, épaisses et gaufrées mesurent 3 à 15 centimètres de long. Les fleurs sont jaunes et le fruit est une capsule hérissée de petits piquants.



La Mienne-Tétragone renvoyant bien sûr à Main-Espérance verte
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 17:33

Continue Vic. Outre la racine des mots, il y a l'amour d'eux. chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 18:41

Le recueil d'Alfred Mer 29 Juin - 9:36

Il était une fois…

Elle chante aux buissons ravis
de la chaumine, une comptine
en do majeur.
La mercuriale devient fleur…



Mercuriale : N.f.(XIIème S. empr. Au latin mercurialis (herba) « herbe de Mercure ».

Sens 1 c’est une mauvaise herbe. Bot. La mercuriale est appelée localement aremberge, ortie, bâtarde, et, à cause de ses propriétés laxatives, caquenlit, chie-mou, foirade.

Sens 2 a : assemblée semestrielle des cours de justice qui se tenait les mercredis suivants les vacances de la Saint-Martin et de Pâques. Par ext. Allocution contre les abus de justice, prononcée par le président au cours de la séance.
b : (1672) Littér. Admonestation, remontrance, réprimande. Une sévère, une verte mercuriale.

Sens 3 Cours, tarif officiel des denrées. « Le marché des bestiaux, des grains, se tenait à Blangy, sur la place et ses prix servaient de mercuriale à l’arrondissement » Balzac, les Paysans.


Dernière édition par Vic Taurugaux le Dim 31 Aoû 2008 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 18:55

Surgirent de la nuit les deux mains charitables
Une main férié et une main ouvrable…


Ouvrable : adj. Opposé à férié. Est critiqué par les grammairiens du XVIIème S. qui lui préfèrent « ouvrier ». A ne pas confondre avec ouvré! La semaine comporte six jours ouvrables dont cinq jours ouvrés. Pour mieux comprendre la différence, relisez donc votre convention collective!
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 18:58

Ces maintes mains multipliées
Ne font qu’une assurément :
La mienne, ombelles dépliées.
Je vous donne ses battements…


Ombelle: N.f.

Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 19:01

VERBES

Ô, t’encabresser,
Ô, te brabiser,
T’adoquenlasser !
Ô, te minbiser,
Ô, t’embralasser,
Et te bilacer !
Et sans m’en lasser
Te berçabiser.
Ô, te caberser,
Te cabraliner,
Ô, te brabercer !
Te cajouminer
Ô, t’amadorir,
Et dormir...

Alfred


Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 19:05

Vic Taurugaux a écrit:
VERBES

Ô, t’encabresser,
Ô, te brabiser,
T’adoquenlasser !
Ô, te minbiser,
Ô, t’embralasser,
Et te bilacer !
Et sans m’en lasser
Te berçabiser.
Ô, te caberser,
Te cabraliner,
Ô, te brabercer !
Te cajouminer
Ô, t’amadorir,
Et dormir...

Alfred


Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage Rage

Voir Néoalflogisme Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 19:20

IN VINO VERITAS...

...Par ce nectar divin,
Sang de la noblesse
Des vignes de déesse,
Né de provins
Et de presses
Angevins,...


Provin : n.m. (1538, fin XIIème S. pravain, fig : « conséquence d’un péché ; issu du lat propaginem « bouture" de propagare : "propager par bouture".
Vitic : Marcotte de vigne « Et l’illustre Gaudissart, sortit avec Monsieur Margaratis qui le promena de provin en provin, de cep en cep, dans ses vignes." (Balzac, l’illustre Gaudissart.)

Ce mot est de la même famille que le verbe provigner dont:
le sens 1 est marcotter.
Mais (Ronsard 1572) lui donne un sens 2 différent : Créer des mots nouveaux. En fait, le provin est l’ancêtre du néologisme. A consommer avec modération.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 19:24

...L’échevin en ivresse,
Et qui se croit devin,
Caresse
Le désir vain
Coquin et alvin,
De la prêtresse…


Alvin ???????????
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 19:41

À Georges
(Vingt ans après...)

...Nous, nous sommes restés ici-bas, mais trop tôt,
La Camarde sans cœur, au nôtre a dérobé
La tendresse et le rêve et le rire enrobés,
Sous des cordes pincées, de douce poésie....


Camarde : Adj. Et n. On ne peut dans un hommage à Brassens ne pas évoquer la Camarde que l’on retrouve dans la Supplique pour être enterré à la plage de Sète ainsi que dans Mourir pour des idées.
Avant que d’être substantifié, ce mot est d’abord un adjectif qui nous vient de Rabelais 1534.
Qui a le nez plat et écrasé. Syn. Camus.
Par extens. En 1653 : La Camarde. La mort (parce qu’on la figure avec une face décharnée, dont le nez, réduit à l’arête osseuse, paraît aplati. ) « La vieille Camarde en cheveux gris ; une faux dans la main, elle s’avance pour frapper les heureux. » (Taine, Voyage en Italie)
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 20:08

Rime en « ouille » et glose à Georges...

Cornegidouille : Exclam. (1888, A Jarry, de corne et de gidouille « bedaine » autre mot de Jarry).
Exclamation du père Ubu comme Cornefinance ou Cornebleu !


Niquedouille : N. et adj. (1654 de Nicodème (initiale de nigaud avec l’élément –douille, de douillet « délicat, mou » avec infl. Possible de andouille.
Var. Niguedouille
A lire : http://www.languefrancaise.net/dossiers/dossiers.php?id_dossier=143


Cornouille : n.f. Fruit du cornouiller bande d'andouilles!



Ratatouille : N.f.
1778 croisement de tatouiller et ratouiller, formes expressives de touiller

Sens 1 Ragoût grossier : Rata.- Mauvaise cuisine : la ratatouille des gargottes Tambouille.

Sens 2 Préparation culinaire : la ratatouille niçoise.

Sens 3 1866 (fig. et fam.) Volée de coups, raclée. Prendre une ratatouille. Ouille !
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 31 Aoû 2008 - 21:12

Vic Taurugaux a écrit:
Alvin ???????????

ALVIN, INE, adj. Méd. Qui a rapport au bas-ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 39Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1
» Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2
» Le dessin est-il à la portée de tous?
» [Site partenaire] Androland.com - Des Sensations Fortes à Portée de Tous
» La Semeuse... "à la portée de tous"(Louis Barrier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Dictionnaires et outils d'écriture-
Sauter vers: