Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39  Suivant
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei


Nombre de messages : 9703
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 11 Nov 2012 - 18:40

Vic Taurugaux a écrit:
Tryskel a écrit:
J'ignorais qu'il se nomma aussi "Cardinal"

Le français laisse le choix. Doit-on dans cette phrase employer le subjonctif imparfait? Si oui, nomma s'écrit nommât. Si non, on peut utiliser l'indicatif présent. J'ignorais qu'il se nomme cardinal.
Quelle est la différence?
Avec la concordance des temps, les deux propositions demeurent dans un temps similaire: ici, le passé. Hier, jusque je lise le dernier post de Vic, j'ignorais qu'il se nommât Cardinal. C'est à dire que jusqu'à hier, il se nomma Cardinal.
Mais on peut aussi admettre que ce que tu ignorais hier, demeure vrai aujourd'hui; à savoir qu'encore maintenant et pour de nombreuses années, un cardinal = un communard. Donc l'indicatif présent c'est mieux.

Cependant, l'usage du subjonctif imparfait décroit dans notre sociolecte. Du coup, son utilisation sert de nos jours, soit à produire des jeux de mots douteux, soit, plus inélégamment, à railler le côté pédant et précieux de son interlocuteur en le singeant.

J'ose espérer, chère amie, que vous n'en êtes pas réduite à de telles bassesses. Au bar, en toutes circonstances, cardinal ou communard, nous nous devons, vous et moi, de garder un semblant de dignité. On n'est tout de même pas chez les Finistériens!

Fi donc, loin de moi toute bassesse cher lexicateur. Nenni, il m'apparut simplement cohérent avec la concordance des temps qu'à la suite d'un imparfait indicatif, vint un imparfait subjonctif, lequel tombant en désuétude dans notre moderne langage vicié par les SMS et les kévin/kikoolol a besoin de réaffirmer sa légitimité. Je couvre mon clavier de cendre de l'avoir mal orthographié, spc Ce bien qu'il doive sa décadence à la complexité de sa conjugaison et de son orthographe. Il me serait agréable que vous m'excusassiez...

Si je puis m'autoriser, chère finistérienne (et ce outre la remarque sectaire concernant les habitants de ce merveilleux pays) il me semble qu'il eût fallu écrire: " Il eut été aimable de votre part..."


Dernière édition par Tryskel le Dim 11 Nov 2012 - 21:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 11 Nov 2012 - 18:56

Il eût été, mame Tryskel, avé l'accent sur le "u". J'ai beau être kevin, j'avions appris l'français cheu nous à l'école du village. Crénom de diou !
Revenir en haut Aller en bas
JoK
Poulet branché


Nombre de messages : 4997
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 11 Nov 2012 - 19:29

Je vous en conjure
Cessez les parjures
Sans quoi de ma césure
Je vous censure...

Chuuttt Ange tong
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 11 Nov 2012 - 19:42

Trys a écrit:
vous m'excusaciez
Il m'étonnerait que l'on excuse cette faute impardonnable. Que vous m'excusassiez, chère Trys !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Dim 11 Nov 2012 - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 11 Nov 2012 - 19:44

Tryskell a écrit:
il me semble qu'il eut fallu écrire: " Il eut été aimable de votre part..."
D'abord, on peut très bien l'écrire comme ça, c'est correct.... tong

Vic a écrit:
Passé Guidel, ce sont tous des sauvages! Mais ne va pas le répéter, ils pourraient me faire des ennuis!
Je suis d'accord, je dirais même plus : passé les frontières du Finistère, ce sont tous des sauvages... tong
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 11 Nov 2012 - 20:56

Tenez, puisque nous sommes en plein cours de français, potassez-moi ça ! Ah, ah, vous n'avez fini de vous écharpiller les méninges...


Gens


Gens est de genre féminin, mais masculin par l'idée qu'il exprime, les hommes, les individus.
Il veut au féminin les adjectifs et participes qui le précèdent et au masculin ceux qui le suivent : de vieilles gens, des gens résolus, il y a de certaines gens qui sont bien sots.
L'adjectif ou le participe mis en tête du membre de phrase où gens est sujet se met toujours au masculin : déchus comme ils sont de leurs honneurs, ces gens n'en paraissent pas moins heureux.
Quand il est précédé d'un adjectif des deux genres, on met tous au masculin ; quand il l'est d'un adjectif féminin, on met toutes au féminin : tous les honnêtes gens, toutes les vieilles gens.
Quels est traité comme tous : quels honnêtes gens, quelles sottes gens.
Tous se met au masculin, lorsque gens est suivi d'une épithète ou de quelque autre mot déterminatif : tous les gens sages, tous ces gens-ci, tous ces pauvres gens, ces messieurs tous honnêtes gens.
Tous devant les gens se met au masculin, quand bien même les gens n'est suivi d'aucun déterminatif : vous prenez tous les gens pour des bêtes.
Si, avec tous, gens n'est pas accompagné de l'article ou de ce qui en tient lieu, tous se met au féminin, quand même gens aurait après lui une qualification marquée par de… : le chat grippe-fromage, triste oiseau le hibou, ronge-maille le rat, dame belette au long corsage, toutes gens d'esprit scélérat. Cependant, en cet emploi, si l'on nuance autrement l'idée, on peut mettre tous au masculin : le maire, le notaire, les conseillers municipaux, tous gens bien connus.
Gens est toujours masculin quand il désigne une profession, une qualité : gens de lettre, gens de guerre, gens de cour.
Gens étant un nom collectif, c'est une faute de dire : dix gens, vingt gens.
En revanche, si gens est précédé d'un adjectif on pourra très bien y joindre tel nom de nombre qu'on voudra : dix jeunes gens, trois vieilles gens.
On dit habituellement : ce sont des jeunes gens et non de jeunes gens, à cause que, l'adjectif étant accolé, jeunes gens est regardé comme un mot unique. Autrefois, on disait souvent de jeunes gens.
Jeunes gens est toujours masculin.


Je ramasse les copies demain...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Dim 11 Nov 2012 - 22:02


Manche à ... de manche à ... faut k'j'arrête de faire semblant de savoir causer comme dans le salon de Philaminthe. Ca m'apprendra à vouloir étaler ma science langagière, malesdoué!

Volée de bois vert, ou s'il sied mieux à notre lexicateur bien aimé dont nous squattons présentement le fil , bois rouge (cardinal) ou noir.

On dit LA gent: féline, ailée, serpentine. Toutes ces circonlocutions et circonvolutions qui nous font perdre notre orthographe sont dues à la prétention du masculin à l'emporter sur le féminin. Amour, délices aigles et orgues furent féminins, on décida qu'ils seraient mâles, sauf toutefois s'ils sont pluriels, mais qui s'en souvient en ces jours de perdition du beau langage?
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Mar 13 Nov 2012 - 11:18

Osmonde royale
Nom vernaculaire de l'osmunda regalis. On dit aussi, bien que moins couramment, l'osmonde fleurie. L'osmonde est donc le nom d'une fougère qui apparaît dans notre langue en 1200 dans le tissage de la légende de Godefroy de Bouillon : la naissance du chevalier au cygne.
Ce texte est en fait une compilation, on dirait ici un recueil, des premières chansons des croisades, telles, la chanson d'Antioche, la conquête de Jérusalem. Il vous faut savoir que cette épopée de la première croisade se trouve alors inscrite au cœur d'un récit sur les origines et le devenir d'un lignage et d'un seul : celui de Godefroy de Bouillon. La composition et les variations sur ce monument composé à la gloire d'une seule famille s'arrêtera dès lors que flotte sur la Terre Sainte, un autre étendard, celui des Lusignan, et qu'ainsi naîtra une autre épopée, les Romans de Mélusine.
L'ascendance féérique des Bouillon se trouve donc attestée dès la fin du XIIème siècle, c'est à dire bien avant l'apparition dans notre littérature de cette star actuelle.
Georges Duby a analysé comment l'écriture de récits généalogiques, en plein essor au XIIème siècle, aussi bien en latin qu'en français, a pu susciter l'invention d'êtres féériques, dans des chroniques familiales écrites en latin et commandées par des mécènes aristocratiques. L'introduction de personnages ailés dans le monde des hommes ne va pourtant pas de soi. Marie de France, dans son célèbre lai, Yonnec, imagine un chevalier-oiseau comme ancêtre des seigneurs de Bretagne. Elioxe, à qui on doit, entre autres, la naissance du chevalier au cygne, avait, de son temps, annexé à son œuvre un conte folklorique où il était question d'enfants-cygnes. Plus tard, on verra combien, avec Mélusine, une telle ascendance féérique peut comporter de risques pour votre propre descendance. Des fois, vaudrait mieux demeurer modeste, mais je vous résume le truc un peu vite fait bien fait.

L'analogie entre l'aile d'un cygne, celle d'une fée des sources, et le feuillage d'une plante aquatique, telle que l'osmonde permettra ainsi par la suite de qualifier cette plante de royale.

Qui veut s'approcher des origines doit donc un peu s'éloigner des apparences aguichantes et factices de notre monde contemporain. Sa réflexion l'obligera à tout un cheminement, un pèlerinage dans son passé. Ensuite, ce mouvement historique devra également être raccord avec sa propre géographie.

C'est un peu pour cela que je vous disais que les finistériens étaient tous des sauvages : ils ne vivent rien que dans les bois...

Gérard Hocquet, Huelgoat, in http://liensutiles.forumactif.com/t22076p30-gehographies
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Mar 13 Nov 2012 - 16:28

Il y a un peu de ça. Disons.... beaucoup. Enormément beaucoup. Bien vu, Vic !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Mar 13 Nov 2012 - 20:14

Incroyable ! Shocked
Vic, je t'adore....tu es comme une source claire au coeur de la forêt Rêve
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Mar 13 Nov 2012 - 21:37


Vic bisou
J'aime beaucoup les fougères, et Georges Duby, et Mélusine...
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Mer 14 Nov 2012 - 10:51

Gens : subst.masc. et fém. Plur.
On dit des gens pour du monde. Exemple : Tiens, il y a de plus en plus de monde sur ce fil ! Des gens comme Vivor, Filo qui me font le boulot, (une partie du boulot, n'exagérons rien) et donc, que nous pourrions, si ce n'était une redite, qualifier de gens gentils. Et puis, il y a aussi tous les autres, ceux du Finistère et d'autres bouts du monde. Bref tous ces gens mis bout à bout, ribambelle de post à post, forme mon monde, ma maison. Les gens de maison sont toujours fort utiles. Gens de lettres, gens de cour, d'armes, de ville ou de village, gens de rien ou du voyage, etc. mais toujours gens de qualité.
Il y a même des gens du Québec qui parlent comme nous, c'est vous dire !
http://www.youtube.com/watch?v=chZ0cu17yDo

Née, bien née, la gente ou le gent qui feuillette mon ouvrage est donc accueilli ici avec toute la courtoisie qu'implique ce mot. Car ceux sont là personnes nobles, jolies, gracieuses, du latin classique genitus, c'est à dire engendrées, bref forcément de mon lignage.
Dans l'antiquité romaine, l'élément constitutif de toute société était la gens, avec son culte, son chef héréditaire, sa clientèle. Pour lui, la cité ne pouvait pas être autre chose que la réunion des chefs de gentes.
Le clan romain, c'est la gens, et il est bien certain que la gens était la base de la constitution romaine : nous apprend Durkheim.

Si nous souhaitons continuer dans la sociologie, il faut avouer que la parole fut de tout temps imparfaitement distribuée. Il existe des tribuns, mais aussi des bateleurs, des bonimenteurs à la parlure évidente et d'autres, beaucoup d'autres qu'on entend beaucoup moins. Ces derniers s'expriment, ou tentent de s'exprimer avec des « petits mots » et c'est pour cela qu'on les appelle « les petites gens ». Il ne faut pas les oublier du fait de leur silence. Ils sont un peu plus discrets, c'est tout, mais ce sont également mes lecteurs et donc ont droit à mon plus grand respect.
Romane, les petites gens in http://liensutiles.forumactif.com/t17940p390-poesies-de-romane





Dernière édition par Vic Taurugaux le Mer 14 Nov 2012 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Mer 14 Nov 2012 - 13:59

Entre Vivor et Vic, les gens n'ont qu'à bien se tenir, avec leur multiplicité d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Laughing

Je me souviens de la virulence de l'intervention d'une internaute au sujet de l'emploi de l'expression les gens, mais aussi du on, dérangeants parce qu'enveloppant tout le monde dans les propos. Et paradoxalement son aversion pour l'étiquetage, donc la dissociations de certains par rapport aux autres. Mais alors, comment faire pour parler de l'humain ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gérard hocquet

avatar

Nombre de messages : 2724
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Jeu 15 Nov 2012 - 0:36

les gens d'armes, chicaneurs au demeurant, ne savent pas quel os prendre entre les dents pour polémiquer. Continue de parler des gens comme tu le fais, petites ou autres, ça nous va, RO.
Merci encore Vic de tes lumineuses assertions lexicatives.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Jeu 15 Nov 2012 - 10:41

Chicanerie.

Les gendarmes, parlons-en ! Il en faut malheureusement de ces gens. Bon, d'accord, si c'était des intelli-gents, ce serait mieux, parce qu'en face, je vous prie de croire, ils ont de sacrés filous... La malignité de ces derniers est incommensurable ! Surtout, depuis l'invention d'internet. Tous les jours, une nouvelle escroquerie sur la toile, c'est terrible... Des spams, des chevaux de troie pour casser vos codes bancaires, des abus sexuels avec votre propre webcam ! Ça fait peur !Heureusement que nous, ici, avons de supers modos !
Tenez l'autre jour, j'ai trouvé un truc pas croyable sur la toile. C'était un site qui faisait atelier-écriture, rencontres amicales : la chose apparemment la plus sympathique qui soit. Les gens y écrivaient de jolis poèmes et les copains et les copines ébaubis par un tel génie de les féliciter à qui mieux mieux. Bref, une saine émulation comme on n'ose plus la rêver dans notre monde actuel. Et bien, en lisant de plus près, j'ai découvert dans ce paradis une supercherie pas croyable, de là à vous laisser penser que le Serpent est vraiment partout chez lui. Sur ce forum, il y en avait un, pas foutu d'aligner deux vers correctement ! Du coup, pas le moindre petit poème de sa plume. Alors, forcément, les félicitations, les congratulations, il pouvait toujours les attendre …

Alors, voyez un peu jusqu’où va se loger le machiavélisme des orgueilleux. Ce gars-là a eu l'idée de créer un fil spécial pour commenter le travail des autres. Un peu comme à la DDE. Eux, tous flattés sont venus lui dire que finalement, il avait aussi du talent, que ce qu'il disait, c'était pas si mal, faut pas te biler, toi aussi un jour tu deviendras un grand poète, tout ça....

Or, ce gars était plus fourbe qu'on ne le pense, mais les autres ne s'en doutaient pas ! Au bas de chacun de ces commentaires, il avait disposé en guise de chausse-trappe, un hyperlien permettant d'aller directement sur le poème dont il faisait la promo. Ainsi éclairés, les gens auraient pu laisser sur le recueil du poète un énième billet de satisfactions...
Seulement, au bout d'un moment, sous le coup de l'émotion sans doute, les admirateurs de toute cette poésie ont commencé à se mélanger les pinceaux. Ils se mirent à féliciter la poésie non plus sur les recueils mais sur le fil même de ce sacré renard qui n'attendait que ce fromage ! Tout allait désormais passé par lui, il était devenu incontournable !

Bien sûr, loin de moi l'intention de dévoiler l'identité d'un tel usurpateur ! La gendarmerie étant sur le Net depuis belle lurette, je les laisse faire leur travail sans leur faire l'affront de répandre l'idée qu'ils auraient besoin de délateurs. Mais qu'en même ! C'est pour dire !
Revenir en haut Aller en bas
gérard hocquet

avatar

Nombre de messages : 2724
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Jeu 15 Nov 2012 - 11:40

Tu as tord Ugaux de crier ainsi VICtoire,
Car plus fourbe que toi il y a sur la toile
Comme un certain G. rare, venant-ci sur ta toile
Déposer son couplet façon incantatoire
Et sur ton fil à linge où sèchent des mots dits
Que tu laves à foison, en repassant les plis
Te voler la Vedette un instant ce matin
Que chacun sait machine à laver avec soin.
Tsoin tsoin.
Ce qui t'obligerait, sachant ta politesse
Fourbe certes et généreuse, à voir,
A venir tout de GO, Ululer tes prouesses
Chez chaque rimailleur, tes fric frac en miroir.
Poet, poet.

Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 10:46

Api : n.m.
L'api qui est véritablement une pomme de Demoiselle et de bonne compagnie, est connue de tout le monde, par la couleur qu'elle a extraordinairement vive et perçante ... elle veut être mangée goulûment, c'est à dire sans façon avec sa peau tout entière.
La Quintinye : instructions pour les jardins fruitiers et potagers 1797

Dans la gens Claudia existait un romain répondant au doux nom d'Appius. Claudius Appius Caecus, premier écrivain latin connu à ce jour, pour être tout à fait précis quant à son patronyme. Et bien, vous me croirez si vous voulez, mais c'est pourtant là la stricte vérité, ce gent alla dans le Péloponnese cueillir cette Melle, ou mala en latin classique pour l'introduire à Rome. Les « emprunts » aux grecs étant chez les latins, chose fort courante. Ces voleurs de pomme disaient : quibus, cotoneo insito ab Appio e Claudia gente Appiana mala sunt cognominata.
Donc, sans plus d'embarras, un peu comme Maurice Chevalier, le gars Appius donna son nom à sa pomme.
Après, nous autres, les français, ont a dit : pomme apie, pomme apiane, pomme-appie, parce qu'on n'était pas trop sûrs. Mais, le larcin était pourtant signé ! Y a de ces gens, je vous jure !
Et donc, c'est comme cela quand 1571, François de Belleforest qui avaient de beaux vergers a pu écrire son bouquin : Secrets de la vraye apiculture.

Seulement, ce qu'il ne savait, notre bon François, c'est qu'il y avait eu également quelques latins qui dans le temps, s'étaient trompés dans leur vocabulaire botanique. Maintenant, ce n'est pas moi non plus qui irai leur jeter la pierre. Toujours est-il que lorsqu'ils découvrirent à leur tour ce fruit défendu sous le pommier, ils confondirent la pomme et l'herbe ! Alors, quand une connerie est faite, faut bien l'assumer, donc, l'herbe en question, le persil de marés, on l'appela Apium palustre, à cause des marais, lieu de prédilection de cette plante.
Alors, après, il a fallu feinter pour qu'en français, nous n'ayons pas, nous non plus deux apis. Nous décidâmes donc à une grande majorité de prononcer apium lacustre : ache. Et, il n'y a plus guère que les provençaux qui de nos jours, nomment encore apis leurs céleris .

Alors, tant qu'il était censeur, en 312 avant J-C, notre Claudius dont il est question ci-avant, construisit la voie appienne et l'aqueduc appia pour ramener de l'eau, sinon à mon moulin, surtout au cœur de Rome. Comme quoi péché de jeunesse, ne fait pas automatiquement de vous quelqu'un de pourri.

J'en reviens donc au propos de Vivor en ce qui concerne le genre des gens. Non pas pour ouvrir ici un énième débat sur l'hétéro-homosexualité de nos contemporains, mais pour mieux introduire le propos de notre cochon :
La guerre d'Essex, P@sc@l, in http://liensutiles.forumactif.com/t17986p525-de-l-art-ou-du-cochon

Quoi ? Les abeilles ?










Revenir en haut Aller en bas
gérard hocquet

avatar

Nombre de messages : 2724
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 11:17

et dis-moi, c'est pas ton Claudius aussi qui a fondé Appel ? Et l'apis lazzuli, genre de petite pomme bleue dure à la dent et belle au cou des belles ?
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 11:21

Tryskel a écrit:
Amour, délices aigles et orgues furent féminins, on décida qu'ils seraient mâles, sauf toutefois s'ils sont pluriels, mais qui s'en souvient en ces jours de perdition du beau langage?
Facile de retenir : les fatales délices de Capoue, les amours clandestines, les grandes orgues. Pour Aigle, il n'est féminin, me semble--t-il, que dans son acception héraldique : quand on parle de l'animal en lui-même, il reste masculin : Rome déployait ses grandes aigles - Les aigles imposants tournoyaient au-dessus de la montagne.
Voilà, voilà...
En revanche, café fort est toujours masculin, je vous l'affirme haut et fort, et la preuve, c'est que je vais m'en couler un de derrière les fagots.

Tenez, comme tout propos est aisément discursif, fagot, justement. Il est amusant de noter que ce mot désigne en anglais un homo dans son sens méprisant et péjoratif, en allemand un basson et en français, je cite Littré (que j'ai sur mon ordi, en plus d'une vieille version papier), un assemblage de menues branches.
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 11:27

Tant est le beau talent de Vic sur ce fofo
Qu'il nous tient en haleine avec de nouveaux mots,
Et que par sa présence, ô si réconfortante
De nous instruire encor et encor il nous tente.
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 14:35

"Eh, d'you know what ? I'm happy..."
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 15:17

You are épi ? Combien d'épis par are ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 15:58

Disons -le tout clair tel Zola dans le journal L'Aurore du 13 janvier 1898 sous la forme d'une lettre ouverte au président de la République française, j'accuse....Tel Jean Jaurès qui dénonçait le capitalisme fauteur de la prochaine future guerre ( et quoiqu'il est été assassiné par un fumier qui se nommait ViLLain) avec lequel je n'ai aucun rapport.....Oui, j'accuse....

J'accuse un certain nombre de membres de ce forum de perturber ( et le mot est faible) ce fil qui n'est là que pour permettre a un pauvre et faible petit garçon ( au bas mot 1m92) de s'exprimer..;en effet ce petit garçon ( 1m98....je haie ou hait ( va savoir) les grands) a sûrement été gravement traumatisé dans sa tendre enfance, la seule preuve en est qu'il en devint par la suite psychiatre ( pire pédo-spychiatre, c'est dire) .... en clair ce pauvre individu, consacra sa vie à traumatiser des enfants qui ne demandaient rien à personne ( et surtout pas à lui).....et vous, vous êtes là à perturber ce fil qui nous apprend le Latin ( un truc qui sert à rien) alors que vous pourriez être tranquillement en train de rien faire (comme moi)....je vous méprise grave !
Revenir en haut Aller en bas
Vivor
Scribouilleur infernal
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 31
Localisation : Chez les Bigourdans
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 16:07

Nous prenons acte (de contrition...) et nous courons ventre à terre à confesse, le Lexicalf dans une main, le Syllabus dans l'autre.
Ayez pitié, père Vilain, de nos âmes peccamineuses, et priez pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 16:22

Ouais..;et vous avez intérêt sinon, j'expliciterais ce que je veux dire ci-dessus.... ( et Vic ne supporte pas qu'on intervienne dans son fil....il a un égo démesuré ce mec...Il devrait voir un spy....).....
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   Ven 16 Nov 2012 - 16:56

Et dire que pendant ce temps, Dieu fait sa retraite complémentaire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le lexicalf à la portée de tous. Tome 1
» Le lexicalf à la portée de tous. Tome 2
» Le dessin est-il à la portée de tous?
» [Site partenaire] Androland.com - Des Sensations Fortes à Portée de Tous
» La Semeuse... "à la portée de tous"(Louis Barrier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Dictionnaires et outils d'écriture-
Sauter vers: