Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S.O.S psy de LU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
alejandro
Hors catégorie


Nombre de messages : 1868
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Jeu 25 Sep 2008 - 22:11

Romane a écrit:
… il te suffira d'observer n'importe quel élément de ce qui constitue la vie dans son côté concret comme dans toutes ses facettes dites "abstraites", pour te rendre compte qu'elle fonctionne sur le système des paradoxes.

Que les choses de la vie et, en particulier, les affaires humaines, soient volontiers paradoxales, je serais bien le dernier à le nier. Néanmoins, on est en droit d’attendre de celui qui cherche à les décrire et à les expliquer qu’il tienne un raisonnement sans contradictions. Par exemple, le système financier international est, comme nous en avons actuellement largement l’illustration, contradictoire et paradoxal. Mais si le discours de celui qui veut nous expliquer ce qui se passe est aussi contradictoire et paradoxal, je pense qu’on peut lui dire que son raisonnement ne tient pas.

Il me semble utile de signaler qu’en logique formelle il y a un symbole qui en langue naturelle peut se traduire par « il est au moins un objet a tel que a fait partie de E » Par exemple : « il existe dans l’histoire de l’humanité au moins un mariage arrangé qui a été un mariage heureux. » Il y a en logique un autre symbole qui peut se traduire par « tout objet a appartenant à E appartient aussi à F. » Par exemple : « Tout mariage aboutit nécessairement à l’inhibition des élans vitaux de chacun des partenaires. »

Romane a écrit:

Diego nous montre un aspect positif (sans dire qu'il est généralisé) dans le mariage arrangé, soit non conclu par suite d'un coup de foudre, mais bel et bien par ce que les familles nomment "sagesse" qui prennent en compte les intérêts plutôt du fonctionnement communautaire, d'ailleurs, et non les intérêts personnels (sentiments amoureux des futurs époux), quoiqu'il faut là encore à mon avis émettre une réserve, car dans l'esprit de la famille il est probable que la définition de l'intérêt des époux trouve sa base dans la conception de l'équilibre communautaire, soit les biens, par exemple, le rang peut-être, et toutes sortes de détails arrangeant deux familles au point de les faire s'unir par le biais de ce mariage.

Je ne retrouve pas le propos de Diego dans ce que tu dis. A ce que je comprends, il parle de l’opposition de nature entre la vie en commun à l’occidentale, reposant sur le coup de foudre et comme processus individuel, et la vie en commun à l’indienne, décidée par la famille. Il parle aussi du choc qu’il a ressenti au contact de cette autre conception, s’opposant à celle dans laquelle il a été élevé ; choc que j’interprète comme une remise en question de la supériorité de ce que jusque là il considérait comme la bonne conception. Il évoque une histoire où un homme dit, je cite : « Le jour de notre mariage je n'avais encore jamais vu ma fiancée. Au moment du dévoilement, je ne puis pas dire que nous nous soyons plus. Je la trouvais repoussante. Elle m'exprimait un sentiment bien réciproque. Mais c'est maintenant, après trois ans de coexistence et de compromis difficiles au sein d'une famille d'une maison et d'un ordre social difficile, que je reconnais ses qualités, qui sont extraordinaires. […] je puis dire que nous sommes très amoureux tous les deux, et que je suis convaincu que ce sentiment est bien plus solide que si je m'étais entiché d'elle dans des circonstances de la vie courante, rencontre par personnes interposées, discothèque, fêtes. Ce que vous ne semblez pas comprendre, vous autres Occidentaux, c'est que le coup de foudre ne constitue qu'un point de repère idéologique et non une condition nécessaire, ni même favorable, à un amour durable. Tout au contraire. » Cet homme n’est pas en train de dire qu’il arrive que des mariages arrangés soient heureux, il édicte une règle générale selon laquelle un mariage arrangé, contrairement à un mariage par amour, débouche sur un sentiment amoureux solide et qu’en ceci, il est préférable à un mariage par amour. Et Diego suggère la possibilité que cet homme ait raison.

De son coté, François ne dit pas qu’il existe de mariages malheureux, il édicte la règle générale selon laquelle, par nature, le mariage détruit chacun des partenaires. Ce qui peut difficilement être compris comme l’expression du bonheur amoureux.

Si l’un disait « il existe des mariages arrangés heureux » et l’autre « il existe des mariages, arrangés ou par amour, malheureux », bien sûr, on peut sans contradiction être d’accord avec les deux simultanément et trouver une ligne médiane que l’on peut nuancer à loisir. Mais, entre « les mariages arrangés sont préférables » et « les mariages, arrangés ou par amour, sont à proscrire », il n’y a pas de position médiane possible. Il est contradictoire d'être simultanément d'accord avec les deux, même si ce n'est que partiellement.

Romane a écrit:

Quand François parle du mariage en ces termes directs dont il a le secret, j'y vois personnellement un regard affûté sur les échecs nombreux et variés dont il a pu être témoin, ou souffrir à titre personnel, au point d'en tirer ces conclusions. Mais comme mon regard à moi n'est pas celui de François, ou celui de Diego, ni même le tien, je reprends et j'acquiesse, tout en nuançant puisque je pars, comme pour l'exemple précédent, de l'autre possibilité qui serait un mariage d'amour heureux dans le temps, avec les transformations du sentiment qui peut très bien traverser les âges et s'adapter d'une manière épanouissante pour le couple.

Pourtant, tu as fait tien le propos de l’un et de l’autre.

J’ai souvent observé que tu as tendance à être d’accord avec tout le monde, même quand les uns et les autres défendent des positions antinomiques. Peut-être parce que tu ne veux froisser personne, peut-être parce que tu te dis que la position entre les deux est la plus raisonnable, peut-être pour autre chose encore, je n’en sais rien. Le fait est que tu te retrouves souvent à défendre des drôles de positions. En te répondant, c’est tout ce que je voulais montrer. Que Farouche veuille bien m’excuser pour cette dérive de fil.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Jeu 25 Sep 2008 - 22:52

Je ne cherche pas à être agréable à l'un ou à l'autre, et c'est ce que tu ne veux ou ne peux pas comprendre. Mon mode de pensée est que je ne m'arrête que rarement à un avis tranché sur ce genre de sujet (je répète, sur ce genre de sujet), parce que l'observation me porte à croire qu'il est possible d'être partiellement d'accord avec deux avis opposés, justement en raison des nuances qui sont souvent occultées et cela me dérange qu'elles le soient (cela dérange ma propre pensée).

J'ai donc pris ce que disent Diego et François, et en ai fait ma propre synthèse, reconnaissant aux deux qu'ils ont raison, et y ajoutant mes propres ingrédients. Raison "à mes yeux" et ingrédients "les miens".

Rassure-toi, j'ai un avis très personnel qui n'a rien à voir avec l'arrangement qui pourrait éviter de me confronter à Untel ou à Tel autre, et justement la plupart des gens ne comprennent pas que l'on puisse prendre du noir et du blanc, y ajouter un tas de gris nuancés, et réfléchir en englobant le tout, plutôt que de virer d'un côté ou d'un autre. Je me refuse à cela quand je ne le pense pas ainsi, et je maintiens mon point de vue, ce qui ne m'empêche pas (au contraire) de continuer à me nourrir de ma propre expérience et des avis d'autrui.

Quant aux propos de Diego et de François, je ne les ai pas cités car je les ai étoffés de ma propre démo, selon ce que je vois ou imagine ou comprends ou réfléchis. J'ai bien compris leur démo, elle n'est pas incompatible avec mon propre raisonnement, elles ne sont que des pièces d'un puzzle géant qui s'assemblent à merveille, justement grâce à leurs différences.

Je ne vois pas du tout ce qui te coince, à vrai dire, ou plutôt on dirait que tu veux me faire prendre position en refusant que je puisse avoir un mode de pensée plus élastique. Je n'y peux rien, j'ai plutôt l'habitude de ne pas regarder à la loupe mais en global, et ça donne ça. Finalement, je m'y retrouve très bien, car je constate que ça me permet de prendre beaucoup de recul sur un tas de sujets comme celui-ci par exemple, et j'aurais envie de conclure ce message par le constat du formidable bordel qu'est la vie, un tel chaos que je la trouve rassurante, même si ça peut surprendre.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Jeu 25 Sep 2008 - 23:02

Ce qui aurait pu être ma réponse se trouvé déjà dans mon post précédent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Jeu 25 Sep 2008 - 23:04

C'est donc que tu n'as pas voulu ou pu comprendre, mais ce n'est pas si grave. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Jeu 25 Sep 2008 - 23:06

Sur un point au moins on est d'accord : notre désaccord ce n'est pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Jeu 25 Sep 2008 - 23:16

Il est un peu difficile de scinder ce fil, étant donné le suivi du débat tel qu'il s'est présenté. Cependant, Alex, si tu veux aborder le sujet du système de réflexion, soit plus globalement que sur le mariage, c'est très simple, on peut ouvrir le sujet ailleurs qu'ici. Je suis en fait assez curieuse de savoir pourquoi tu coinces à un moment précis de la démo de mon propre mode de fonctionnement.
Mais ce n'est pas obligatoire, uniquement si tu en as l'envie. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 1:20

Non, je n’en ai pas spécialement envie.

Ceci dit, je ne comprends pas ce que tu ne comprends pas ; il me semble que dans mon dernier long post j’ai expliqué assez clairement pourquoi il y a des types d’affirmations qui sont incompatibles, dont on ne peut pas faire la synthèse, comme tu dis. Je ne sais pas comment je pourrais tourner de façon plus claire, alors, j’insiste pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 1:24

En lisant toutes ces réponses, j'en oublie le sujet de départ la "cristallisation" en amour !
Chaque individu étant particulier, et l'amour étant la rencontre de deux individualités, la simple idée de fusion n'est qu'un rêve...que les coups de foudre et les passions passagères nous font prendre pour réalité.
Deux individus se rencontrent et décident de faire un bout de chemin ensemble, une fois l'engagement pris ( le mariage officialisant juste cet engagement), il faut veiller à entretenir la nouvelle entité qu'est le couple...s'il y a déséquilibre, l'un portant seul la relation, ou l'autre se montrant sous un jour invivable, la relation n'est plus vivifiée, elle n'est plus source de soutien et d'épanouissement pour les deux, petit à petit cette relation s'étiole, s'use jusqu'à la rupture, ou jusqu'à l'anéantissement de deux personnalités. Les membres du couple changent avec les années, réagissent différemment à certains évènements, mais la relation- couple change également, si cette relation est saine elle est soutien, inépuisable soutien, que les épreuves renforcent, et que les joies amplifient...
De mon point de vue, la cristallisation a lieu dans cet espace relationnel.
Cette cristallisation peut être ressentie, dans des mariages arrangés, si les deux sont d'accord pour accepter le poids d'une telle entrée en relation...mais c'est un peu la roulette russe. Cette cristallisation peut aussi ne jamais franchir le cap du coup de foudre amoureux.
Dans notre société nous avons la chance de choisir notre partenaire, ensuite, de plus en plus de personnes ont le courage de se positionner et de dire stop quand leur vie de couple devient sclérosante...je trouve que c'est parfait, la rupture est une occasion de se reconstruire sur de nouvelles bases, de comprendre là où nous n'avons pas été assez vigilants, et d'agir avec plus de lucidité la prochaine fois...
Je souris parce que la prochaine fois...ce sera encore un coup de foudre, et emballés comme nous le serons, la lucidité aura fait sa malle, et la relation fera ses premiers pas hésitants sans qu'on la remarque... C'est humainement touchant !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 1:28

alejandro a écrit:
Non, je n’en ai pas spécialement envie.

Ceci dit, je ne comprends pas ce que tu ne comprends pas ; il me semble que dans mon dernier long post j’ai expliqué assez clairement pourquoi il y a des types d’affirmations qui sont incompatibles, dont on ne peut pas faire la synthèse, comme tu dis. Je ne sais pas comment je pourrais tourner de façon plus claire, alors, j’insiste pas.

Si je dis : J'adore fumer et je déteste fumer.
J'y vois deux opposés tout à fait compatible.
L'exemple est simple, eh bien il ne se limite pas à ce type d'exemple.
C'est tout et vraiment pas dur à piger, mais je peux admettre que ce le soit pour d'autres.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
semeur_Kiss_semeur

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : a gauche en sortant de la boussole
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 1:30

Alizé, tu es sublime Smile

Romane a écrit:
J'adore fumer et je déteste fumer
Es-tu balance ? Very Happy


Dernière édition par semeur_Kiss_semeur le Ven 26 Sep 2008 - 1:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 1:31

Alizé, je te lis et je vois que je ne situais pas la cristallisation au même moment que toi, dans la relation amoureuse. A mon sens, elle prenait plutôt place dans la phase d'idéalisation de l'Autre, et non dans l'implantation toujours plus profonde d'un sentiment qui a commencé à se vivre au fil du temps.

Mais je me trompe peut-être, je n'en sais trop rien.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 4:51

Romane a écrit:

Si je dis : J'adore fumer et je déteste fumer.
J'y vois deux opposés tout à fait compatible.


Encore une fois, la réponse à ta remarque se trouve déjà dans le post plus haut. J’ai écrit :

alejandro a écrit:

Que les choses de la vie et, en particulier, les affaires humaines, soient volontiers paradoxales, je serais bien le dernier à le nier. Néanmoins, on est en droit d’attendre de celui qui cherche à les décrire et à les expliquer qu’il tienne un raisonnement sans contradictions. Par exemple, le système financier international est, comme nous en avons actuellement largement l’illustration, contradictoire et paradoxal. Mais si le discours de celui qui veut nous expliquer ce qui se passe est aussi contradictoire et paradoxal, je pense qu’on peut lui dire que son raisonnement ne tient pas.

Que simultanément tu aimes et n’aimes pas fumer est une contradiction tout à fait courante dans notre vécu. Mais si je m’attèle à expliquer comment ça se fait que tu puisses simultanément aimer et ne pas aimer fumer, cette explication ne peut pas avoir de contradictions. Ou alors, c’est une mauvaise explication.

Donc, si je comprends bien, tu t’es remise à fumer …. Courage ! tu finiras bien par y arriver. Moi, tu vois, j’éteins ma dernière cigarette à l’instant. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 9:34

Ce que tu es de mauvaise foi, c'est pas croyable ! Laughing
Et puis je te signale que je t'ai donné un exemple, et que tu as interprété cette phrase comme étant un fait réel. Est-ce que tu as bien ou mal interprété ? Ceci est ton cheminement de pensée, il te fait dire cela. Eh bien par le même processus, j'en conclue que Diego et François n'ont pas tort. tong

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 11:07

Cristallisation : N.m. En 1822, Stendhal écrivait :

Aux mines de sel de Salzbourg, on jette, dans les profondeurs abandonnées de la mine, un rameau d'arbre effeuillé de l'hiver ; deux ou trois mois après on le retire couvert de cristallisations brillantes : les plus petites branches, celles qui ne sont pas plus grosses que la patte d'une mésange, sont garnies d'une infinité de diamants, mobiles et éblouissants ; on ne peut plus reconnaître le rameau primitif.
Ce que j'appelle cristallisation, c'est l'opération de l'esprit, qui tire de tout ce qui se présente la découverte que l'objet aimé a de nouvelles perfections…

(Stendhal, de l’amour.)

Du latin crystallus , le français et l’espagnol cristal, l’anglais crystal, l’italien cristallo et l’allemand kristall remontent tous du grec krustallos. Ce mot grec signifie à l’origine »morceau de glace », puis désigna le cristal de roche. Les anciens croyaient en effet, que cette roche cristalline était un morceau de glace solidifiée avec le temps. Cette croyance eut cours jusqu’au moyen-âge, mais l’observation de la nature conduisit à la critiquer : on trouve du cristal de roches dans des lieux qui –pensait-on- n’avaient jamais été touchés par les glaces. Par sa provenance supposée, le cristal, symbole du froid, passait pour calmer les esprits et rendre les corps chastes. Selon certains mythes, ce minéral, appelé « pierre de lumière » passait pour détaché du trône céleste (chez les aborigènes australiens) et on y voyait un instrument de clairvoyance. En Allemagne, elle fut appelée pierre du vertige car elle était censée le guérir.
Le cristal, intermédiaire entre le visible et l’invisible, est le support privilégié de la divination. Les premiers témoignages de pratique de cette divination (catopromancie chez Rabelais, plus tard cristallomancie) remontent à la fin du XIIIème siècle. Cet art était pratiqué avec des miroirs ou des récipients exceptionnellement transparents.

L’histoire de la verrerie européenne fournit, à partir du XVème siècle, une occasion d’emploi nouveau du mot cristal et ses équivalents. Un verrier de Murano près de Venise, est crédité de la mise au point en 1465, d’un verre dit cristallino (le verre de Venise), au silicate de potasse et chaux. Quand on substituera le plomb à la chaux on obtiendra le véritable cristal, qui, parmi les verres, fournit l’équivalent « artificiel » du cristal de roche.

C’est à la même époque, au XV ème siècle, qu’on trouve les premières mentions de boules de cristal. Condamnée vivement par l’Eglise, par Paracelse comme par Luther, la boule de cristal (souvent en verre ordinaire) est néanmoins jusqu’aujourd’hui l’emblème des voyants et sa vertu magique a perduré : elle apparaît encore dans « les Sept boules de cristal » des aventures de Tintin.

A partir de l’observation du cristal, substance chargée de pouvoir symbolique et à ce titre employée en alchimie, un chapitre important des sciences de la nature s’élaborera. En effet, ce minéral et d’autres analogues, présentaient des qualités optiques et morphologiques. Plus tard, Pierre Curie précisera les relations entre symétries cristallines et propriétés physiques.

Ainsi, une substance naturelle, formée de « cristaux » (au sens scientifique) de quartz, a fourni à la fois un support symbolique centré sur la transparence, la lumière et aussi la pureté, un stimulant pour la technique du verre et un point de départ pour la connaissance de la structure de nombreux.

(Alain Rey, dictionnaire culturel de la langue française).

La métaphore de Stendhal nous laisse à penser que le coup de foudre amoureux est bien plus qu’une illusion et pourrait plutôt s’apparenter à une voyance. Des qualités nouvelles jusqu’alors insoupçonnées apparaissent dans l’objet aimé. Bien sûr pour ce faire, il est nécessaire que les pupilles se dilatent et que les cristallins des yeux amoureux prennent une courbure particulière.
Le "miroir magique » de la Reine l’informait de ce qu’elle savait déjà : à savoir qu’elle est la plus belle. Mais la magie de cet objet est qu’il l’informe également d’une préscience : non seulement Blanche-Neige est toujours vivante malgré les ordres donnés mais se confirme l’abomination : Blanche-neige deviendra la plus belle. La deuxième tentative d’assassinat, le recours à la pomme empoisonnée (qui joue sur l’envie) est déjoué par la cristallisation de la jeune fille dans le cercueil confectionné par les nains. Chacun, animaux ou humains pouvant désormais venir admirer cette véritable icône de la beauté féminine. Mais faire la une des papiers glacés n’a qu’un temps. Pour s’en délivrer, il faut bien que l’amour de l’autre s’en mêle. La maladresse du Prince qui portant le cercueil, trébuche, délivre enfin le morceau de pomme resté en travers de la gorge de la belle empoisonnée qui enfin se réveille…
Le sort de blanche-Neige est plus donc enviable que celui de Narcisse. Pourtant, au début les choses étaient, de la même façon, mal parties. La mère de Blanche-Neige ne pouvait avoir d’enfant et son désir contre nature forcément irraisonné : « Ah ! Si j´avais un enfant, au teint blanc comme la neige, aux lèvres rouges comme le sang et aux cheveux noirs comme le bois d´ébène ! » ne pouvait, bien entendu, n’attirer que le malheur. Heureusement (pour l’enfant), cette mère par trop envieuse meurt en couches. Bien sûr la pauvre gosse hérite de la plus exécrable belle-mère que l’on puisse trouver mais le désir maternel de beauté survit en elle non plus comme le but ultime à atteindre (voir Narcisse) mais comme une simple condition de son sort de fille. Elle est belle, d’accord mais elle n’en fait pas un plat, elle se lie d’amitié avec les monstrueux petits nains, preuve s’il en est de la qualité de ses sentiments.
De même, le Prince ne calcule rien, n’hésitant à tomber amoureux d’une moribonde. Les défauts de chacun disparaissent donc dans la pureté des cœurs.
Quant à la méchante Reine, en sa qualité de membre de la famille, elle fut bien entendu invitée au mariage, institution ô combien utile malgré les rires sarcastiques que j’entends ici dans certains posts, car l’intérêt principal des mariages, c’est d’abord la noce qui suit le recueil des consentements mutuels, noce durant laquelle la méchante reine fut condamnée à chausser des escarpins de fer rougis au feu et à danser jusqu´à ce que mort s'ensuive.
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Ven 26 Sep 2008 - 16:49

Citation :


Aux mines de sel de Salzbourg, on jette, dans les profondeurs abandonnées de la mine, un rameau d'arbre effeuillé de l'hiver ; deux ou trois mois après on le retire couvert de cristallisations brillantes : les plus petites branches, celles qui ne sont pas plus grosses que la patte d'une mésange, sont garnies d'une infinité de diamants, mobiles et éblouissants ; on ne peut plus reconnaître le rameau primitif.
Ce que j'appelle cristallisation, c'est l'opération de l'esprit, qui tire de tout ce qui se présente la découverte que l'objet aimé a de nouvelles perfections…

(Stendhal, de l’amour.)

J'aime lire tes réponses Vic, elles sont toujours édifiantes. Je sais, je ne suis pas la seule.

L'histoire de Stendhal et de son rameau me convient bien aussi, il parle " des plus petites branches, celles qui ne sont pas plus grosses que la patte d'une mésange," et moi je vois le lien d'amour entre deux personnes, fin comme une fibre optique, se lien se renforce au fil du temps et on découvre les trésors que cette relation apporte à chacun.

Dans la revue Psychologies du mois de novembre, il y a un dossier sur l'Amour, son titre : "Etes-vous sûr d'aimer". L'intitulé est spécial, on ne va pas attendre d'avoir lu cet article pour savoir si oui ou non on aime son partenaire !
Je n'ai pas lu encore ce dossier, par contre j'y ai vu une échelle de l'amour qui définit les différents degrés de l'amour, échelle établie par Catherine Bensaïd, elle s'est inspirée des philosophes antiques. Son échelle part du niveau 1 "Porneia" et va jusqu'au niveau 7 " Agape".
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Sam 27 Sep 2008 - 10:38

Romane a écrit:
Ce que tu es de mauvaise foi, c'est pas croyable ! Laughing

Mauvaise foi? Où est-ce que tu vois de la mauvaise foi, toi?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   Dim 28 Sep 2008 - 16:52

J'ajoute une goutte de cristal de sel...
J'ai suivi le débat, qui comme tous les fils de LU ou presque passe de la question de Farouche sur la "cristallisation" à un double débat sur le mariage et les opinions...

Sur la cristallisation, je laisse aux psy, mais ce que dit Sthendal est interessant et probablement vrai, on cherche consciement ou non à sublimer l'aimé, à le/ la parer de toutes les qualités... Serait ce pour se prouver à nous mêmes qu'on a raison d'aimer un être si remarquable, et se conforter de la chance qu'on a qu'il/ elle nous aime? Ca nous grandit et nous rassure, sur le coup (de foudre)... Aprés... le cristal peut fondre ou se briser... Ou briller de plus en plus fort...
On n'est jamais dans le "toujours" en amour, même si ça rime et rassure.
L'humain étant un être évolutif (normalement, y'en a qui se fixent à un stade et ne bougent plus), on ne peut jamais préjuger de ce que deviendra une relation, au mieux donner de son meilleur pour qu'elle perdure et soit gratifiante aux deux, mais il faut être Deux pour que ça fonctionne.
Si un seul se défonce pour maintenir l'idéal cristallisé, ça craque!
Et s'il ne croit plus au cristal, mais tente quand même de garder une cohésion alors que l'autre tire dans l'autre sens ça casse aussi!
Je rejoins François à 100% dans sa position sur le mariage!
C'est historiquement une institution sociale d'abord, qui se soucie de paperasse et transmission du patrimoine, du nom ect, mais se fiche de l'amour comme d'une guigne!
Ce qui n'empêche qu'on se marie "Par amour" de nos jours dans nos pays occidentaux.

Les mariages arrangés par les familles nous choquent en Occident?
Mais ils y ont été de trés longtemps pratiqués chez les bourgeois, les nobles, les paysans aisés... On mariait des noms, des biens, on nouait des alliances, et d'amour il n'était pas question. On échangeait des assurances, les "mariés" n'avaient pas leur mot à dire. Et ce n'est pas si vieux que ça, et les princes et rois actuels de sang ou d'argent n'épousent toujours pas les bergères... Fi des mésalliances!
L'Amour Courtois qui est une magnifique cristallisation, est né de ce manque d'amour entre mariés. La "dame"" devait être mariée, et malheureuse pour que le "Chevalier Servant" lui célibataire puisse se consacrer entièrement à l'aimer, la consoler, la réconforter...
Certes c'est devenu un jeu littéraire qui a sombré dans le conventionnel, mais à la base c'était bien répondre à un besoin d'amour et de cristallisation. Parce que l'amour dans ces 7 acceptions, Agape étant la plus sublimes, on en a besoin, on a besoin d'y coire!

Et je rejoins Ro sur le fait qu'on puisse avoir son opinion à soi, trés carrée même, et considérer cependant celles des autres comme recevable.
Lire, entendre ce qu'ils disent, même et surtout s'ils ne sont pas d'accord avec nous est un enrichissement qui ne peut que nous aider à comprendre mieux et à avancer nous mêmes.
Le Yin n'est rien sans le Yang et réciproquement.
Le Noir et Blanc en photo c'est du gris dans toutes ses nuances...


" J''ai l'honneur de ne pas te demander ta main
Ne gravons pas nos noms au bas d'un parchemin"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S.O.S psy de LU   

Revenir en haut Aller en bas
 
S.O.S psy de LU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: