Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les masques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Les masques   Jeu 18 Sep 2008 - 15:43



Nous portons tous des masques empilés les uns sur les autres, des masques qui parfois n’ont même pas de trous pour les yeux, ni pour la bouche, à peine deux orifices minuscules figurant les narines pour respirer, pas trop fort, pas trop fort. Ces masques blancs, figés, qui pourtant peuvent sourire à volonté que les grecs nommaient « Persona ». On peut leur faire dire ce qu’on veut dans une comédie sans fin. On peut finir par croire qu’ils sont nous. On peut le vouloir, par faiblesse, par paresse, par détresse.

Un jour, ils se craquèlent, leur sourire se déforme en grimace, on ne ressemble plus à rien. A personne. Entre deux nous-mêmes, nous naviguons perdus, sans boussole, sans repères, sans phare. C’est douloureux, ô combien. Nous errons dans un no-man’s land de nous-mêmes. Quelqu’un vit-il sous les masques ou allons-nous nous dissoudre avec eux ? La peur, de l’inconnu, des autres, du vide, de la liberté, de l’espace peut nous les faire rafistoler. Ce seront des masques à cicatrices, souriant encore. Et bien colmatés, ils pourront faire illusion.

Mais s’ils se sont craquelés, c’est qu’ils se préparent à tomber. Comme les feuilles d’automne qui se dessèchent sont appelées par le sol. Et tout comme le bourgeon qui ne peut naître que lorsque la feuille est à terre, c’est seulement quand la persona tombe que peut venir la personne. Est-il vrai ce visage-là ? Est-ce le mien ? Suis-je moi dessous ?

Il faut aller au bout. Il faut découvrir qui nous sommes sous nos masques. Il faut se réjouir qu’ils n’aient pas survécu. A un prise de conscience, à un réveil, à des réflexions, à un événement, à des mots. Pour confortables qu’ils aient pu être, ils n’étaient pas nos amis. Ils avaient pris le pouvoir, usurpé leur prééminence sur le visage vivant qui végétait dessous. Un visage en couleurs, avec du sang qui bat, un nez qui respire vraiment, des yeux qui voient, une bouche qui parle. Une bouche qui va parler, désormais.

Aucun masque aussi ancien soit-il ne peut survivre à la vérité. Celle qu’on accepte enfin et qu’on accepte de dire. Celle qu’on jette à la face du monde comme un défi. Celle qui nous délivre d’un passé de mensonges et de cette culpabilité, patiemment édifiée et alimentée qui nous servait de refuge pour ne pas avancer.

Le miracle -car en tout acte humain œuvrant pour le mieux réside un miracle- c’est que lorsqu’on rencontre un être qui a jeté bas tous ses masques, un être vrai dans ses imperfections et ses faiblesses, dans ses grandeurs et ses petitesses, dans toute son humanité sans fard, paré des couleurs de sa différence, magnifique, parce que totalement lui-même, son regard peut faire se craqueler les masques qu’il regarde.
Non seulement cet être n’aura pas souffert en vain -puisque dans la bataille il aura gagné sa liberté, sa vie, la lumière- mais il aura le pouvoir de les répandre autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les masques   Jeu 18 Sep 2008 - 18:33

C'est un peu l'idée que j'avais vu dans American Beauty, dont j'avais parlé dans ce fil (deuxième message) :

http://liensutiles.forumactif.com/cinema-f17/votre-dvdeotheque-ideale-t4072.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Les masques   Jeu 18 Sep 2008 - 18:59

Je viens d'aller faire un tour sur ton fil et je suis d'accord avec toi sur le fait que ce film est une parfaite illustration de mon propos.

(American Beauty est un de mes films culte.)
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 1:48

Derrière ces masques, emballages à manipuler avec précautions se trouvent des être tous magnifiques. Nous le savons et pourtant, dès que nous passons la porte, nous revêtons notre armure. La peur est notre première ennemie, la crainte du jugement des autres, de la dévalorisation, ou du ridicule...nous préférons paraître doués, intelligents, sportifs, sociables, généreux, et j'en passe ! Dans notre mansuétude nous tendons des masques à notre conjoint(e), à nos enfants.
Est-ce à un autre de faire tomber nos masques ou tout au moins les fragiliser, ou est-ce à chacun d'en prendre conscience et d'oeuvrer avec beaucoup de patience et d'indulgence envers lui même ? Si nous entreprenons cette aventure intérieure, c'est un long travail qui nous attend, travail qui jamais ne s'achèvera puisque, si nous ne sommes pas vigilants, un film commencera à nouveau à se former sur notre peau, film qui deviendra rapidement une cuirasse, puis un nouveau masque...
Où en sommes nous dans notre désir de nous libérer de ces masques ?
La vie de certains est si stressante, si contre nature que je me dis qu'ils n'ont même pas la chance de calmer leur hyper activité, pour identifier la voie de l'authenticité. Est-ce un problème de société ? Sans doute, mais malgré tout, une prise de conscience individuelle peut permettre à chacun d'amorcer un changement d'attitude dans la vie. Où en sommes nous sur cette voie, honnêtement (sans intellectualiser le sujet et sans devenir moralisateur)?
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 9:53

Farouche a écrit:


Il faut découvrir qui nous sommes sous nos masques.

Je crois que c'est Lacan qui disait que l'être humain est comme un oignon, une peau en cache toujours une autre. Pourtant, le véritable oignon n'est pas au centre de lui-même, il est cet ammoncellement de pelure. La conscience que l'on doit jouer plusieurs rôles dans sa vie, selon les époques mais aussi selon les milieux où l'on est permet d'accepter l'idée que nous pouvons être plusieurs personnages à la fois et le même malgré tout.
Faire coexister ces différentes facettes de nous-même devient parfois compliqué quand certaines de celles-ci sont entraînés dans des scénarii trop différents.
Tel père aimant pourra délaisser ses enfants et en être malheureux parce que il est en même temps quelqu'un de passionné par son boulot qui lui bouffe tout son temps familial. Etre authentique, c'est pour moi accepter de voir ce conflit pour choisir ce qui est conciliable mais surtout ne pas être dupe des sacrifices nécessaires: on ne peut toujours avoir le beurre et l'argent du beurre.
Pour éviter ces sacrifices douloureux, (je choisis soit de passer plus de temps au boulot et donc moins avec mes enfants, soit le contraire) la solution serait de jouer un même personnage entre deux. Faire semblant d'être aux deux endroits à la fois pour se donner l'illusion d'être le même partout. On voit bien au bout d'un moment que ce n'est pas tenable.

Je reprendrais donc la citation de Farouche pour plutôt dire: "Il faut savoir quels sont mes masques afin de choisir quel rôle je souhaite interpréter pleinement sur telle scène."
L'authenticité est alors dans ce je qui choisit.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 11:46

Je me trompe peut-être, mais le verbe "jouer" induit en erreur. Car si l'on part du principe du jeu, on insère dans le comportement la notion de plaisir, de malice, alors qu'en réalité on s'adapte à telle ou telle circonstance pour tenter de se frayer un chemin.

Par exemple, le chômeur ne joue pas à chercher une issue sociale (sauf le roublard qui va tout faire pour profiter du système d'aides). Il est confronté à une dure réalité, et se bat sans malice, en y mettant toutes ses tripes. Et ainsi de suite, on peut multiplier les circonstances à l'infini.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 11:54

Citation :
Je me trompe peut-être, mais le verbe "jouer" induit en erreur.
Je suis d'accord. Dans l'approche en question, "jouer" a une connotation péjorative de faire semblant et pas d' "acter" (celui-ci je crois bien que je l'invente...)
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 13:12

Sinon, si on prend "jouer" comme "acter", et bien que les jeux de scène soient sous forme d'actes (Acte I - Scène 2), il est évident que l'on fait en fonction de la situation et des circonstances. Nous avons le choix de certains actes, pas le choix pour d'autres où il faut alors se laisser couler dans tel ou tel moule. Toujours tout et son contraire. Je me trompe, Vic ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 14:26

Mais pour moi, psychomotricien, le jeu, c'est l'essence même de la vie. Cette année, génial! je suis directeur de mémoire pour une de nos étudiantes qui fait son mémoire de fin d'année justement sur le jeu. Alors, bien sûr, tu as raison, certains l'ont perverti en faisant du jeu une malice où l'on se jouerait de l'autre. Nous mentionnerons ces jeux pervers dans notre travail mais plus de façon anecdotique pour définir la notion de hors-jeu ...

Le jeu permet un mouvement, aussi un plaisir qui l'auto-entretient. On dit du jeu qu'il est autotélique. Sa seule fonction est de s'entretenir.

C'est aussi la seule possibilité pour un bébé humain de survivre avec et grâce à sa mère. Pour certains, il suffirait simplement que d'allaiter ou de téter.C'est effectivement une base à ne pas négliger. Imaginons donc que celle-ci fonctionne. Après, rien ne nous empêche d'élargir. Dans les limites de l'inquiétude maternelle, j'entend. On pourrait alors greffer sur ce besoin vital, un jeu de regards. Bébé ouvrirait les yeux et fixerait les prunelles de sa mère. Juste comme ça, pour voir, un peu comme au poker. Bébé s'accroche au regard de Maman pour permettre à sa bouche de ne pas se désolidariser du sein.On fait avec ce qu'on a. Il n'imagine pas une seconde que les yeux d'une mère sont en connection étroite avec son coeur. Alors, bêtement, il joue à pique et continue à la fixer au fond des yeux et du coup, voilà que sa mère lui parle, lui dit des choses gentilles du genre: "tu es le plus beau bébé du monde", Avec ça, Bébé se découvre des oreilles, on ne sait pas trop encore où, il faudrait des mains pour tâter, mais enfin une forme de jeu vient de s'enclencher.

Dans cet exemple les partenaires sont à égalité comme sur un court de tennis où rien ne truquerait la règle ou l'arbitrage. Mais, ce que je voulais dire, c'est que dans toute articulation entre des pièces, il faut du jeu. C'est cet espace qui permet le mouvement. Une confiance l'un dans l'autre car trop angoisse resserre les choses, il y alors de la gêne, des frictions et plus de plaisir. Le mouvement s'arrête et c'est dommage à dire mais le jeu est fini.

Alors les pervers dans tout ça, ça fait vraiment petits joueurs...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 15:01

C'est aussi ce que j'ai compris, quand tu as parlé pour la première fois du "jeu". Mais comme sa définition est très souvent détournée au profit de la perversion, il était utile de faire ce petit complément, que tu viens de décrire avec ce talent qui te caractérise.

chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 15:49

Je comprends bien l'exemple du jeu, le cas cité montre à quel point l'affection et la confiance permettent la communication vraie, celle qui se passe de mots.
Parfois on se dit: "Mais qu'est-ce que je f... là en ce moment ! ", cela aide beaucoup de considérer la vie comme un jeu, de savoir que ce sont des circonstances que nous avons plus ou moins choisies qui nous ont conduit là, de savoir que si nous avions prêté un peu plus d'attention à certains signes précurseurs nous ne serions pas en train de vivre cette expérience...ne reste plus qu'à assumer et espérer faire mieux la prochaine fois en sachant que de toute façon ce moment désagréable passera.
Je souhaite répondre aux postes précédents et réfléchir au sens de la phrase " il faut savoir quels sont mes masques afin de choisir quels rôles je souhaite interpréter pleinement sur tel scène...l'authenticité est alors dans ce je qui choisit." Si je comprends bien, à partir du moment où on dit je suis on valide l'identité qu'on veut se donner, on certifie l'authenticité d'un rôle ou d'un masque ?
je serait un masque choisi pour une situation donnée, si la situation est inconfortable ou défavorable je doit accepter de se couler dans un masque imposé pour survivre...dans ce cas je pense aux souffrances subies qui prendront la forme d'autres masques secondaires nommés maladresse ou tristesse ou colère ....ou maladie.
Je ne parviens pas à accepter l'idée que nous ne sommes que des masques, même choisis. Accepter cette idée équivaut à un renoncement. Emily Dickinson a écrit dans un de ses poème :
"...
Renonciation is the choosing
Against itself "
Il y a en nous une force vivifiante qui aspire à s'exprimer de diverses manières, dans les petites comme dans les plus grandes choses, ces formes d'expression si on peut les choisir ne sont pas des masques mais une manifestation colorée de notre être profond dans la présence à l'instant.
Ceci n'est que ma perception des choses, je la sais difficile à partager, je ne la crois pas utopiste, très réaliste au contraire la preuve ; quand je ne suis pas " présente", à l'épluchage des pommes de terre, je me coupe.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 17:11

Pour reprendre la métaphore de l'oignon, je n'est pas que le masque que je choisis pour telles scènes même si je dois alors être tout entier dans ce rôle. Je, c'est tous les masques, toutes les pelures de l'oignon avec, à cette différence entre l'être humain et le végétal, la possibilité de choisir ou de refuser de choisir de porter tel masque pour telle scène.

Ainsi qu'un mari choississe de jouer le petit garçon auprès de sa femme n'oblige en rien celle ci à jouer le rôle de sa mère. Dans son texte, elle possède des répliques concernant ses exigences de femme, et si elle ne les dit pas, personne d'autre ne le fera à sa place.
Je vois plutôt je comme un metteur en scène assurant la distribution. Il choisit tel acteur pour tel personnage. D'accord, je lui fait sa mère, ou non, je ne veux être que sa femme. Pendant les répétitions, le je metteur en scène cherchera à être le plus didactique possible. C'est important pour sa conscience professionnelle. Seulement, au lever du rideau, quand l'actrice jouera pour de vrai sur scène, le metteur en scène peut bien se mettre où il veut: dans la salle, dans le trou du souffleur où dans les chiottes... Désormais, c'est l'actrice qui seule joue et le metteur en scène de se dire à la fin: ben oui, mais c'était moi qui l'avait choisie et formée.
Allez après ça départager les responsabilités sur le succès ou le fiasco de la pièce ...
Je, c'est surtout la troupe entière avec toute la complexité de mes personnalités qui font que je suis à la fois le même et différent selon la scène que je joue.

Arlequin n'a jamais eu qu'un seul habit. Ca ne l'a jamais empêcher de multiplier les emplois.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 17:16

Décidément, non seulement je trouve là une explication imagée très facile à comprendre, mais en plus elle est porteuse et constructive, car grâce à elle la direction de la mise en scène est en valeur et ça me parle très fort.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 17:17

C'est clair.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 17:18

C'était voulu. Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les masques   Ven 19 Sep 2008 - 17:19

Vic Taurugaux a écrit:
C'était voulu. Gaga

bisou je le comprends un peu plus chaque jour. Vic = petits cailloux sur le bord du chemin.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les masques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les masques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des masques originaux...
» Rêveries de Masques (Patrick) - PC
» VALLA Kristoff - Le secret des masques - Coeur de Jade, Lame du Dragon tome 1
» COEUR DE JADE (Tome 1) LE SECRET DES MASQUES de Kristoff Valla
» Comment faire des masques pour figurines?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: