Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La construction dans la déconstruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 16:33

Je voudrais ici apporter un témoignage et en profiter pour en débattre, si vous en êtes d'accord.

Je veux vous parler de l'une de mes amies très proches avec laquelle je travaillais depuis des années, au sein des ateliers théâtre. Pour des raisons très compliquées liées à la vie politique de la ville, aux tiraillements associatifs, à des conditions de vie un peu particulières, et à une personnalité que j'ai envie de qualifier de "marginale" (c'est-à-dire en opposition avec la société dans laquelle nous évoluons difficilement), cette amie a craqué.

Pas n'importe comment. Très gravement. A l'issue d'un examen banal réclamant une anesthésie d'une quinzaine de minutes, vous savez, quand on entre le matin dans le service clinique et qu'on en sort l'après-midi, bref, à l'issue de cette anesthésie, elle a été prise de convulsions impossibles à maîtriser de la part du personnel médical. Transportée d'urgence à l'hôpital, on a réussi à vaincre les convulsions à coups de calmants en dosages massifs. Le problème est qu'ensuite elle ne se réveillait plus. Lorsqu'elle a pu revenir à elle, en extrême limite, les convulsions ont alors repris, et ainsi de suite...

C'était au printemps dernier. Un long séjour à l'hôpital, puis un parcours de maisons de repos en maisons psychiatriques, des traitements de cheval, des entretiens avec les psy, des électrochocs, des crises d'épilepsie, enfin la totale, quoi.

Je n'ai pas été étonnée de ce qui lui arrivait, car non seulement je connais parfaitement la vie de cette amie, mais surtout depuis environ deux ans je la voyais moralement décliner à grande vitesse, et physiquement s'épuiser en parallèle. Il était évident qu'elle allait sombrer gravement...

J'ai souvent tenté de la contacter, et n'avais pu l'obtenir qu'une fois au téléphone la veille de sa sortie d'hôpital, fin mai. Plus jamais par la suite. Sauf hier soir.

Alors nous avons longuement parlé. Très. C'est l'objet de ce fil. Je vais tenter de m'exprimer clairement ;

Marginale c'est un fait. "Pas comme les autres", sous-entendu "hors conventions", un peu comme les artistes, les écorchés vifs, ceux qui ne trouvent pas leur place dans la société, mal à l'aise, inauthentiques pour l'extérieur, terriblement authentiques en eux-mêmes. Des difficultés de communication puisque les oreilles ne sont pas toutes aptes à saisir l'essentiel. Donc un mal être plus profond chaque jour, jusqu'à la brisure finale.

Il est fantastique pourtant de constater que dans l'éclatement, le pan de vie rompu par un événement quel qu'il soit ; handicap, accident, dépression, rupture de couple, etc., une autre partie de l'Etre flamboie et ne veut ni ne peut mourir, au contraire irradie d'une manière évidente.

Se servir du négatif pour le transformer autrement, laisser tomber les valeurs superficielles et factices au profit des valeurs profondes ; observer, écouter, comprendre, offrir, recevoir, et toutes sortes de variantes prenant source depuis ces éléments.

Cette amie me disait : "Je ne suis plus celle d'avant et ne le serai plus jamais, quelque chose est définitivement mort et j'en suis débarrassée. Je n'ai pas de forces, mais j'ai des projets plein la tête, et je suis assise au bord de mon chemin sans pouvoir me relever, mais une chose est claire dans ma tête ; désormais je vivrai dans l'authenticité et refuserai de me couler dans le moule destructeur de notre société. J'ai des moments de gouffre profond, et des moments de bonheur à crever le regard de sa lumière".

Elle doit réapprendre à écrire, retrouver dans sa mémoire des visages, des noms, des mots qu'elle ne sait plus, retrouver les gestes élémentaires comme le fonctionnement de son téléphone portable ou réapprendre la couleur de ses tee shirts, mais malgré tout cela, malgré le travail considérable que représente son réapprentissage à une autre vie, elle est terriblement belle et vraie.

"Je rencontre dans ces établissement psychiatriques des êtres exceptionnels qui n'entrent pas dans le cadre conventionnel, des êtres que je n'aurais pas remarqué dans la rue"

Ma réflexion (qui était notre réflexion conjointe, hier soir) est que dans le pire, on construit malgré soi le meilleur, on appréhende la vie sous un angle différent qui peut paraître marginal, mais...

... c'est quoi, marginal ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 16:57

Romane a écrit:

… laisser tomber les valeurs superficielles et factices au profit des valeurs profondes ;

" … mais une chose est claire dans ma tête ; désormais je vivrai dans l'authenticité et refuserai de me couler dans le moule destructeur de notre société. "

Et c’est quoi, être authentique ?

Romane a écrit:

Ma réflexion (qui était notre réflexion conjointe, hier soir) est que dans le pire, on construit malgré soi le meilleur, on appréhende la vie sous un angle différent qui peut paraître marginal, mais...

Coluche disait que ce qui est terrible avec la pauvreté, c’est que ça rend méchant.

Personnellement, je me garderai bien de faire de l’affirmation de Coluche une règle générale, mais il en va de même avec ta réflexion.

Romane a écrit:

... c'est quoi, marginal ?

Ben tu le dis toi-même, non ?
Marginal, être à la marge, à la marge d’une société dans laquelle on ne trouve pas, ou on ne veut pas trouver, sa place.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 17:05

alejandro a écrit:
Romane a écrit:

… laisser tomber les valeurs superficielles et factices au profit des valeurs profondes ;

" … mais une chose est claire dans ma tête ; désormais je vivrai dans l'authenticité et refuserai de me couler dans le moule destructeur de notre société. "

Et c’est quoi, être authentique ?

à mon sens , c'est mettre en application pour soi ce que l'on voudrait que les autres fassent.....AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 17:14

Vilain a écrit:
alejandro a écrit:
Romane a écrit:

… laisser tomber les valeurs superficielles et factices au profit des valeurs profondes ;

" … mais une chose est claire dans ma tête ; désormais je vivrai dans l'authenticité et refuserai de me couler dans le moule destructeur de notre société. "

Et c’est quoi, être authentique ?

à mon sens , c'est mettre en application pour soi ce que l'on voudrait que les autres fassent.....AngeR

Pas d'accord. L'authenticité en soi, n'a rien à voir avec la volonté de changer les autres. C'est déjà prendre conscience qu'on ne changera personne car ce n'est pas en notre pouvoir d'une part, cela ne nous appartient pas d'autre part.

C'est être en accord avec soi-même, profondément, et l'acter.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 17:15

alejandro a écrit:
Coluche disait que ce qui est terrible avec la pauvreté, c’est que ça rend méchant.

Personnellement, je me garderai bien de faire de l’affirmation de Coluche une règle générale, mais il en va de même avec ta réflexion.

Pardon d'être lente, mais je ne comprends pas ce que tu veux dire, Alex. Tu peux développer ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 17:30

Romane a écrit:
Vilain a écrit:
alejandro a écrit:
Romane a écrit:

… laisser tomber les valeurs superficielles et factices au profit des valeurs profondes ;

" … mais une chose est claire dans ma tête ; désormais je vivrai dans l'authenticité et refuserai de me couler dans le moule destructeur de notre société. "

Et c’est quoi, être authentique ?

à mon sens , c'est mettre en application pour soi ce que l'on voudrait que les autres fassent.....AngeR

Pas d'accord. L'authenticité en soi, n'a rien à voir avec la volonté de changer les autres. C'est déjà prendre conscience qu'on ne changera personne car ce n'est pas en notre pouvoir d'une part, cela ne nous appartient pas d'autre part.

C'est être en accord avec soi-même, profondément, et l'acter.



Mais c'est exactement ce que je dis...je n'ai pas dis "changer les autres".....je disais simplement qu'il faut mettre en pratique soi-même ce qu'on dit qu'il faudrait faire....
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 17:41

@ Romane

Tu proposes l'idée que dans l'adversité on devient meilleurs. Coluche dit le contraire.

Moi, je dis qu'il n'y a pas de règle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 17:41

Sorry, je n'avais pas compris. Alors oui. Nous sommes d'accord.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Dim 19 Oct 2008 - 17:42

alejandro a écrit:
@ Romane

Tu proposes l'idée que dans l'adversité on devient meilleurs. Coluche dit le contraire.

Moi, je dis qu'il n'y a pas de règle.

Non. Je dis que dans les pires moments, il est possible d'inverser son regard et de transformer ce pire en positif, autrement en soi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 15:40

Romane a écrit:


Ma réflexion [...] est que dans le pire, on construit malgré soi le meilleur, on appréhende la vie sous un angle différent qui peut paraître marginal, mais...

Tu sais mieux que moi ce que tu as voulu dire. Reste que j'ai beau retourner la phrase dans tous les sens, je comprends qu'il en sort que dans l'épreuve du pire quelque chose de mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Novocaïne

avatar

Nombre de messages : 1106
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 16:09

Je pense comme vous concernant les changements opérés en nous suite à de grands chamboulements traumatisants.

Par exemple, mon père ( décédé du cancer) avait complètement changé , il avait lâché prise sur tout ce qui le conditionnait avant. Il a brillé autant qu'il cherchait à se cacher avant sa maladie. Il était comme il n'avait jamais été.
J'essaye de voir , je cherche encore le sens qu'il a tenté de me transmettre sur peu de temps. Je suis parfois écœurée par mon impuissance et le fait d'être écœurée m'empêche d'avancer.

Je veux dire, que la vie est profondément injuste ( oui, je sais, c'est un pléonasme) car elle nous offre sa beauté lorsqu'il faut partir....
Et lorsqu'on a eu un papa qui nous a sans cesse ,sur la fin de sa vie, renvoyé vers les priorités de la vie; on ne peut pas l'ignorer mais lorsqu'on arrive pas à les saisir, alors, on se déteste, on se trouve médiocre.
En ça, je suis plus mauvaise qu'avant je crois parce que je n'accepte pas que mon père soit si vite parti et comme je me sens impuissante, je me rebelle ou je joue dans la même cour que les cons.
Revenir en haut Aller en bas
Allart

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 21:05

Je tappe marginal sur Google, et le premier sujet qui apparait c'est:
Le marginal est-il nécessairement l'ennemi de la société ...



Après je voulais voir les définitions dans le sens où tu poses ta question, et la réponse basique selon Wikipédia est:

"Qui est à l’écart de la société, de l’opinion commune.Individu marginal, personne vivant à l’écart de la société."

J'aime les gens marginaux, ce sont pour moi de "vrais individus".
Mais ce qui est marginal pourrait devenir la norme et vis versa...
Je ne sais donc pas quoi répondre, juste te faire partager ces deux citations qui me parlent.Dans un monde où la sensibilité est devenue marginale Sad

"La pensée du tremblement est une manière d'être attentif à l'incompréhensible et à la poésie des autres, une pensée prête à vivre dans un monde imprévisible." Edouard Glissant

"Je désire accorder aux choses secrètes une haute signification, au quotidien un mystérieux prestige; au connu la dignité de l'inconnue et au fini l'apparence de l'infini..."

Voilà pour ma contribution.
chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 21:35

alejandro a écrit:
Romane a écrit:


Ma réflexion [...] est que dans le pire, on construit malgré soi le meilleur, on appréhende la vie sous un angle différent qui peut paraître marginal, mais...

Tu sais mieux que moi ce que tu as voulu dire. Reste que j'ai beau retourner la phrase dans tous les sens, je comprends qu'il en sort que dans l'épreuve du pire quelque chose de mieux.

Il s'agit peut-être de l'instinct de survie, ou bien ce truc qu'on porte en soi plus ou moins consciemment qui sait instinctivement ce qui est bon ou pas pour soi, qui ressort dans ces moments précaires, et selon la capacité que l'on a d'aborder une nouvelle philosophie de vie. Je n'en sais rien, je constate, c'est tout.

Ce cas n'est pas unique. J'ai en mémoire les nombreuses personnes handicapées moteurs, c'est facile, puisque je travaille dans ce domaine notamment ; leur faculté à la joie de vivre pourrait sembler indécente à certains valides que nous sommes, ils la portent en eux et l'expriment d'une incroyable manière.

L'amie dont je parle en début de post me disait qu'elle rencontrait des personnes fabuleusement riches dans leur tête, dans les établissements psychiatriques qui l'accueillent. Cela voudrait dire que certes, tourner son regard dans l'autre sens ne pourrait pas forcément retourner la situation, mais que l'être s'est enrichi quelque part au fond de lui, de valeurs que les insouciants futiles n'imaginent même pas.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 21:41

Novocaïne a écrit:
je n'accepte pas que mon père soit si vite parti et comme je me sens impuissante, je me rebelle ou je joue dans la même cour que les cons.

Il y a tout un travail à faire sous forme de cheminement naturel en parcours à sa propre vitesse, pour parvenir à accepter que la vie soit comme ceci plutôt que comme cela. Enfin je le vois ainsi, vu de ma petite hauteur de rien, faite de quelques années d'expérience.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Allart

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 21:44

Un handicapé est marginal?
Un marginal n'est pas forcément handicapé...?
Je ne comprends pas, chaque individu peut être un trésor, non?
Je n'aurai pas du intervenir, je suis hors sujet avec mon post précédent... Chuuttt
Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 21:47

Allart a écrit:
J'aime les gens marginaux, ce sont pour moi de "vrais individus".
Eh bien moi aussi, figure-toi. D'ailleurs, parler avec eux (qui sont noyés dans la masse et qu'on ne peut pas forcément déceler au premier degré), révèle de fabuleuses conversations et des pensées très poussées.
Après, évidemment, que nous soyons ou pas marginal n'empêche pas que nous ayons ou pas les capacités d'exprimer de manière construite, ou simplement de progresser dans sa tête, mais c'est un autre sujet.

Citation :
Mais ce qui est marginal pourrait devenir la norme et vis versa...
Encore une fois, je pense la même chose. Il suffirait que le monde s'inverse. La société de consommation, en priorité.

Citation :
Voilà pour ma contribution.
Fort belle, y compris les deux citations ! Merci m'sieur.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 21:50

Allart a écrit:
Un handicapé est marginal?
Un marginal n'est pas forcément handicapé...?
Je ne comprends pas, chaque individu peut être un trésor, non?
Je n'aurai pas du intervenir, je suis hors sujet avec mon post précédent... Chuuttt

Il est quelque part marginal, parce que le regard des valides fait de lui quelqu'un de "différent". Nous commençons tout juste à nous réveiller, et faire en sorte d'équiper les voies, trottoirs, villes, cinés, restaus et tout le tralala. Il est assez curieux de constater qu'une personne qui ne peut pas se servir de ses membres, par exemple, est regardée comme si elle tombait de Mars.
Ben non, ils sont comme nous. Nous sommes très cons, quand nous avons la chance d'avoir tout ce qu'il faut comme il le faut.

Mais il n'est pas "marginal" dans le sens de ce que tu décrivais plus haut, tu as parfaitement raison. Sauf s'il l'est dans sa tête. Comme toi ou moi, ou n'importe qui d'autre.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Allart

avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 40
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 22:12

Ok je comprends.
Revenir en haut Aller en bas
http://undatalethe.free.fr/
Novocaïne

avatar

Nombre de messages : 1106
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 23:40

Allart a écrit:
Je tappe marginal sur Google, et le premier sujet qui apparait c'est:
Le marginal est-il nécessairement l'ennemi de la société ...

"..."
J'aime les gens marginaux, ce sont pour moi de "vrais individus".

"...."
"Je désire accorder aux choses secrètes une haute signification, au quotidien un mystérieux prestige; au connu la dignité de l'inconnue et au fini l'apparence de l'infini..."

Voilà pour ma contribution.
chinois

De ta contribution, je retiens tout, mais particulièrement ceci, ci-dessus. chinois

@Ro; je sais ma belle dame, mais le temps me fait défaut car la patience n'est pas encore née. ;-)
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Lun 20 Oct 2008 - 23:42

Romane a écrit:


"Je ne suis plus celle d'avant et ne le serai plus jamais, quelque chose est définitivement mort et j'en suis débarrassée. Je n'ai pas de forces, mais j'ai des projets plein la tête, et je suis assise au bord de mon chemin sans pouvoir me relever, mais une chose est claire dans ma tête ; désormais je vivrai dans l'authenticité et refuserai de me couler dans le moule destructeur de notre société. J'ai des moments de gouffre profond, et des moments de bonheur à crever le regard de sa lumière".


Pas le temps de lire le fil ni de débattre sur la marginalité, juste que je voulais noter ce qui m'a marquée dans ses paroles. On est sur la même longueur d'ondes, même si je n'ai pas craqué (peut-êre un jour, qui sait) de la même manière.
Quand le corps exprime ce que la tête ne veut pas dire...
Et quand on se réveille de tout ça, mort et plus vivant que jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Mar 21 Oct 2008 - 2:35

Vaste question Romane.
Seul , l'Etre compte, en chacun se trouve le sublime, mais nous cachons notre authenticité sous tant de masques qui se nomment contraintes, devoirs, respectabilité, responsabilité...
La marginalité, la souffrance, la folie, nous défont petit à petit de ces fards (fardeaux) et, quand la peur est dominée, la vie peut s'exprimer dans la joie, cela nous surprend toujours.
L'idéal serait que notre vie soit joyeuse naturellement sans passer par de telles épreuves, mais il y a tant de tensions autour de nous, comment s'en désolidariser sans se marginaliser et passer par des expériences intimes qui nous font découvrir, tout au fond de nos abîmes le sens de la vie.
Impression de tourner en rond dans mon raisonnement.
Peut-être suffit-il de savoir quels trésors cachent les êtres qui nous entourent quelle que soit la réalité à laquelle ils essaient de se confronter ou de s'adapter, les aimer pour ce qu'ils sont malgré leurs erreurs ou les nôtres et en dépit des apparences...ne pas juger, ni la folie, ni l'activisme...mais toujours se positionner clairement dans notre compréhension du moment en sachant qu'elle est limitée, que nous avons tant à comprendre encore.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Mer 22 Oct 2008 - 21:40

almalo a écrit:
Quand le corps exprime ce que la tête ne veut pas dire...
Et quand on se réveille de tout ça, mort et plus vivant que jamais...

Tu as trouvé l'expression exacte.
Une fois de plus, en la lisant je constate l'omniprésence de "tout et son contraire" et je suis de plus en plus convaincue que les principes de vie sont basés sur ce non-pilier qui nous perd souvent, car comment imaginer tout et son contraire de manière rationnelle dans note petit cerveau d'humain qui cherche des repères fiables, des garde-fous sûrs et un sol solide sous les pieds. Comment arriver à comprendre que justement, rien n'est saisissable ni figé et que les paradoxes s'épousent en chaque instant.

Est-ce la raison qui fait que pour débattre de certains termes, la solution ne se trouve jamais ?

Car en effet, comment expliquer qu'on est mort et plus vivant que jamais... et pourtant, et pourtant...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Mer 22 Oct 2008 - 21:47

Alizé a écrit:
Peut-être suffit-il de savoir quels trésors cachent les êtres qui nous entourent quelle que soit la réalité à laquelle ils essaient de se confronter ou de s'adapter, les aimer pour ce qu'ils sont malgré leurs erreurs ou les nôtres et en dépit des apparences...ne pas juger, ni la folie, ni l'activisme...mais toujours se positionner clairement dans notre compréhension du moment en sachant qu'elle est limitée, que nous avons tant à comprendre encore.

Le problème est que nous "n'avons souvent pas le temps" de nous attacher à l'étude de celui ou celle qui nous fait face. Trop de tourbillon de vie, trop de mouvements, d'urgences, trop de tout partout à la fois. Alors les relations demeurent souvent futiles, et il m'est arrivé de me dire, lorsque je fais de vraies rencontres profondes au point d'en être émerveillée, que si la possibilité nous était donnée de rencontrer ainsi chaque personne que nous côtoyons, nous serions en tel état d'overdose merveilleuse que nous en claquerions.

Alors oui, tâcher de ne pas juger. Plus que jamais la notion d'insaisissable me tenaille, parce que nous sommes soumis à des périodes de vie plus ou moins faciles à vivre, qui nous rendent plus ou moins réceptifs/écorchés/attentifs, et toutes sortes d'autres états. Alors nous nous croisons plus ou moins, souvent moins que plus. A vouloir trop embrasser le monde, avec la meilleure volonté possible, nous nous perdons quand même dans "trop", presque autant que dans le cas inverse.

euh... je ne sais pas si je suis bien claire, là, pour le coup.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
LylaTsB

avatar

Nombre de messages : 4714
Age : 58
Localisation : Entre allanguie & languissante ...
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Mer 22 Oct 2008 - 22:54

cristaline chinois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   Mer 22 Oct 2008 - 22:58

Laughing tou mé rassoures, ma lylou !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La construction dans la déconstruction   

Revenir en haut Aller en bas
 
La construction dans la déconstruction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La construction dans la déconstruction
» Construction d'une tribune sur ossature....
» CONSTRUCTION D'UNE CHALOUPE A CLINS par TUTUS
» La Cathédrale
» Question technique pour les voileux :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: