Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etre normal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Etre normal   Ven 31 Oct 2008 - 14:27

Le névrosé s'épuise dans la recherche d'une adaptation symbolique à ce qui est pour lui intolérable ou angoissant. Dans son effort d'une adaptation à lui-même, à ses conflits, à son angoisse, il apparaît le plus souvent comme peu adapté, par rapport aux normes habituelles du groupe où il vit.

Devons nous en conclure qu'être normal, c'est réussir parfaitement son adaptation ?

Nous sentons bien qu'il y a là une voie inquiétante, dans laquelle avanceraient les gens ordinaires, moyens, dont l'âme "habituée" collerait aux normes d'une société fermée sur elle-même. Etre comme les autres, faire comme tout le monde, s'adapter sans histoire à ce qui définit notre groupe d'appartenance, c'est sans doute une garantie de survie. Est-ce réellement vivre ?

La personnalité doit trouver son équilibre, s'il est vrai que les déséquilibrés, les inadaptés, les névrosés se voient plus ou moins rejetés de la vie sociale. Mais "l'équilibre" fait aussi penser à la médiocrité, dans la mesure où il semble faire bon marché de toute passion, de toute générosité, de toute création. A vouloir tout ménager, on finit par tout perdre. Vivre, c'est se risquer.

Parce que l'angoisse nous est apparue comme l'axe même de la névrose, allons-nous condamner toute angoisse comme symptôme d'inadaptation ? Et que dire de l'angoisse authentique qui saisit l'homme aux prises avec le temps, le cosmos, et sa propre mort ? Si on peut parler à juste titre selon nous de l'entreprise de vivre, c'est bien que vivre ne va pas sans un effort pour assumer l'angoisse humaine, en la reconnaissant d'abord pour ce qu'elle est, "conscience malheureuse" de notre état de nature.

Etre normal ? L'ambivalence de la normalité nous saute aux yeux, si l'on distingue clairement l'un de l'autre les deux sens de ce terme.

Est normal ce qui est conforme à la norme statistique, c'est-à-dire à une moyenne ou encore à une majorité de cas. En ce premier sens, la personnalité normale tend à ne pas se faire remarquer. Par ses comportements, ses conduites, ses attitudes, elle respecte la norme, se confond avec ce que fait le plus grand nombre. Toute anormalité pose alors une question : ne pas être ou ne pas faire comme les autres, qu'est-ce que ça veut dire ? Gardons-nous de répondre trop hâtivement, car le sens de l'anormalité est ambigu.

Est normal ce qui est conforme à une valeur véritable, reconnue en droit et en principe comme telle par les hommes, quand bien même elle n'est pas vécue par le plus grand nombre. La beauté, la vérité, la liberté sont des valeurs reconnues, au moins théoriquement. Si je conforme ma vie à telle valeur, ne suis-je pas normal, dans le moment où mon entourage s'étonne de ce que je refuse les chemins habituels, dans le moment où je lui apparais comme original ?

L'équilibre, reconnu à la lumière de cette distinction, prend alors un sens bien éloigné d'une médiocrité avare où se comptabiliseraient le pour et le contre d'une générosité parcimonieuse. Etre équilibré, c'est ne s'écarter de la moyenne que pour se rapprocher d'une valeur "normalement" impliquée dans le destin de la personne humaine.

Loin d'être victime des ambiguïtés et des exigences contradictoires de la société et de lui-même, l'homme normal sait trouver des solutions constructives et personnelles représentant un choix authentique et positif.


(Eléments de psychologie pour l'infirmière - Olivier Cotinaud - 1974)


Je suis tombée sur ce bouquin ce matin et vous ai retranscrit un passage qui me semble d'autant plus intéressant que notre société actuelle nous oblige à passer dans un moule assez rigide. Tout est passé à la moulinette, la "qualité" semble un mot clé de notre actuel. Mais justement, à force de lisser de qualité en qualité supérieure, et de qualité supérieure à qualité extra-parfaite, ne sommes-nous pas globalement en train de perdre nos vraies valeurs, et de nous rendre anormalement anormaux dans nos comportements et surtout dans notre manière de penser ?

Enfin ça me questionne. Que pourriez-vous en dire, votre avis ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Ven 31 Oct 2008 - 17:46

Le regard des autres fait de nous quelqu'un de normal ou d'anormal, selon ce qu'il perçoit.

Prenons n'importe quelle situation, à laquelle X est confronté. Selon ce qu'il va décider de dire ou faire, il sera considéré comme étant normal ou pas selon la sensibilité du regard qui se posera sur lui.

Un artiste, la plupart du temps est un écorché vif qui fait passer sa sensibilité dans l'oeuvre, quel que soit le domaine artistique dont il s'agit. Il est décalé par rapport au monde environnant, qui lui, se contente de regarder l'oeuvre en l'aimant ou pas, mais qui n'ose en tout cas pas se lancer lui-même.

Itou pour ceux dont on dit qu'ils sont hyperactifs, ou dont le QI dépasse la norme, ce qui fait qu'ils sont toujours en décalage avec l'environnement.

Le mouvement majoritaire est fait de quoi, si ce n'est un petit groupe de tireurs de ficelles (politique, économie, pouvoir) et un énorme groupe de consentants. Les autres, les marginaux de pensée et d'actes, semblent rebelles à ce que la majorité tente d'insuffler en affirmant que les règles qu'ils instaurent sont les règles "normales".

Normales par rapport à quoi ?

Les échelles de valeurs humaines me semblent en contradiction avec "l'être" (être prenant ici son sens "vie dans son intégralité, espace, planètes, et plus proche de nous ; Terre).

C'est ainsi qu'on considère normal que les grands-parents meurent avant les parents, eux-mêmes avant les enfants. Ben non, je ne vois pas en quoi ce serait "normal". C'est souffrant pour nous, certes, lorsque la donne s'inverse, mais ce n'est pas pour autant injuste ou anormal. Nous avons inventé un ordre mais la vie l'ignore superbement et nous souffrons dès lors que nous sommes contrariés.

Il en va de même avec le temps, la notion de l'amour, voire même des détails plus concrets comme l'entraide aux pays défavorisés, et on se fait regarder de travers quand on dit clairement : nous ne sommes pas là pour compenser les conneries des gouvernements qui foutent des populations entières dans le pétrin. A côté de ça, humainement parlant, nous voudrions aider, tendre la main et faire un geste. Toujours confrontés à ces deux états de faits qui sont l'un insufflé par les règles établies par les hommes au sein d'une société qu'ils ont fabriqué, l'autre insufflé par le mouvement humain sans considération politique, rien qu'humain.

Euh... j'espère que je suis claire... Gaga

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 13:01

Romane a écrit:
Enfin ça me questionne. Que pourriez-vous en dire, votre avis ?
L’auteur de ta citation se fait volontairement l’avocat du diable en jouant sur la confusion entre marginalité et déséquilibre personnel. La névrose ayant pour conséquence, entre autres, une difficulté d’adaptation à la vie, entraîne des comportements ou des modes de vie qui tirent le névrosé vers la marginalité. Faut-il en déduire que tout marginal est un névrosé ou que tout comportement équilibré consiste à faire comme tout le monde ? Il me semble que l’intention de ton auteur est de mettre en garde contre ce schéma simpliste.

A mon sens, si la névrose est une anomalie, ce n’est pas seulement par les comportements sociaux décalés qu’elle provoque, pas seulement par différence avec une norme collective donnée mais surtout et d’abord par différence avec l’état d’équilibre auquel le sujet pourrait prétendre si la névrose n’était pas là pour lui gâcher la vie. La névrose, c’est d’abord la souffrance personnelle et le combat permanent contre cette souffrance. C’est là que réside l’anomalie. La claudication, avant d’être cette singularité qui fait de vous un boîteux aux yeux des autres, est surtout un handicap qui vous empêche de marcher aisément d’un point à un autre.

La réponse à la question de la normalité est donnée à la fin de la citation. Se distinguer du comportement général, quand on le fait pour rejoindre des valeurs universelles dépassant les circonstances, la conjoncture ou la mode, oui. Quand l’originalité, la marginalité sont le résultat d’un « choix authentique » oui. Mais le névrosé est-il capable d’un choix authentique ? Probablement non.

D’accord avec l’auteur, il faut se garder de considérer comme obligatoirement névrotique un comportement atypique. Mais, à l’inverse, toute marginalité n’en devient pas pour autant un signe d’équilibre et de choix authentique. Il y a sans doute quelques personnalités puissamment équilibrées qui nagent à contre-courant pour des valeurs supérieures, on leur en donne acte avec admiration, mais je reste convaincu qu’il y a beaucoup plus de déséquilibrés qui utilisent abusivement la façade de la marginalité positive ou du décalage social pour dissimuler commodément leurs inaptitudes personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 16:15

Sagesse que ton intervention, Selmer, et j'en rejoins tous les termes, ne perdant jamais de vue qu'il vaut mieux éviter de catégoriser ferme et définitif. Il y a toujours les ensembles et les sous-ensembles, multiples et variés.

Encore une fois, je ressens une sorte d'émerveillement devant la richesse infinie des possibilités. Elle nous empêche de saisir totalement, elle nous poste toujours en position "jamais finie". J'aime ça, même si ça peut sembler inconfortable j'y trouve matière à me rassurer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 21:00

Dans Les poupées russes, le héros se rêve écrivain mais est bien obligé de mettre du beurre dans les épinards, ce qu’il cherche à faire en écrivant pour la télévision (française, faut-il préciser) où le téléspectateur moyen est une valeur absolue. Le héros est très content et très fier, car il a trouvé « l’homme moyen. » C’est que l’homme moyen est très rare, c’est très dur, très difficile, de le trouver ; mais le héros en a déniché un dans la personne de son voisin. L’homme moyen en question est tellement moyen qu’il en est pathologique, et certainement pas normal.


Romane a écrit:

Je suis tombée sur ce bouquin ce matin et vous ai retranscrit un passage qui me semble d'autant plus intéressant que notre société actuelle nous oblige à passer dans un moule assez rigide. Tout est passé à la moulinette ...

Je ne sais pas à quoi précisément s’oppose « société actuelle » mais, a priori, je ne suis pas d’accord. Au contraire, la difficulté de la société actuelle tient justement à ce que nous n’avons pas de repères obligés et précis sur lesquels nous appuyer, pas de moules où nous couler confortablement, comme en témoigne, par exemple, la multitude de « tribus » dans lesquels les jeunes, comme on dit, se retrouvent. Autrefois, on était né à une place et on était tenu d’y rester. Il a été question sur LU de mariage d’amour versus mariage arrangé il n’y a pas très longtemps. C’est assez typique de notre société : notre âme sœur, c’est à nous de la trouver, ce n’est pas la société – en l’occurrence, les parents – qui la trouve pour nous. D’où qu’il en résulte une plus grande instabilité dans les couples chez nous que là où les couples sont formés par des tiers ; une instabilité qui ne fait pas que du bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 21:18

On est pris dans un système de consommation, d'informations manipulatrices, dans la gestion de plus en plus confuse de l'administration et des entreprises privées, dans le cercle vicieux du vernis à étaler au mépris de ce qu'on pourrait trouver si on grattait un peu, etc. et ce moule-là me paraît réducteur, non ?

Citation :
Au contraire, la difficulté de la société
actuelle tient justement à ce que nous n’avons pas de repères obligés
et précis sur lesquels nous appuyer, pas de moules où nous couler
confortablement, comme en témoigne, par exemple, la multitude de «
tribus » dans lesquels les jeunes, comme on dit, se retrouvent.

La "tribu" dont tu parles (et qui existe bien) est justement un moyen de se démarquer de l'intégralité du groupe, en sous-groupe. Il ne faut pas oublier que nos jeunes ont besoin de ce passage quasi obligé pour trouver leur propre personnalité. Je désolidariserais donc ce passage du débat, considérant qu'il porte sur un autre thème qui mériterait un fil à lui tout seul.

Quant au mariage, notre société laisse la liberté et il n'est pas dit que la liberté est confortable. Mais elle permet à l'individu de prendre ses propres décisions (sa responsabilité) et d'en assumer les conséquences, chose impossible lorsque les décisions sont prises par d'autres (on rejoint le premier paragraphe de ce message)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 21:29

Romane a écrit:
On est pris dans un système de consommation, d'informations manipulatrices, dans la gestion de plus en plus confuse de l'administration et des entreprises privées, dans le cercle vicieux du vernis à étaler au mépris de ce qu'on pourrait trouver si on grattait un peu, etc. et ce moule-là me paraît réducteur, non ?

Je n’ai pas dit que le monde actuel soit le paradis sur terre. J’ai dit que le monde actuel, et chez nous, ne se caractérise pas par l’enfermement dans un moule. A tout le moins, en comparaison avec d’autres époques.

Romane a écrit:

Quant au mariage, notre société laisse la liberté et il n'est pas dit que la liberté est confortable. Mais elle permet à l'individu de prendre ses propres décisions (sa responsabilité) et d'en assumer les conséquences, chose impossible lorsque les décisions sont prises par d'autres (on rejoint le premier paragraphe de ce message)

On est bien d’accord, et je te remercie d’abonder dans mon sens. Je prenais le mariage comme exemple d’une situation typique de notre culture où l’on n’est justement pas enfermé dans un moule, mais où l’on est obligés de choisir. J’aurais pu proposer d’autres exemples, comme le choix d’un métier, le choix d’habitation, de nos fréquentations, ou autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 21:39

alejandro a écrit:
Je n’ai pas dit que le monde actuel soit le paradis sur terre. J’ai dit que le monde actuel, et chez nous, ne se caractérise pas par l’enfermement dans un moule. A tout le moins, en comparaison avec d’autres époques.

Tu trouves ? Perso je pense que c'est plus inquiétant car sous le couvert d'un certain confort, le moule passe comme une lettre à la poste. Anesthésie savamment dosée...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 21:52

Tu penses à quelle époque ou à quel endroit, qu'on puisse comparer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 21:53

Ici et maintenant, chez nous et partout dans le monde. Prenons déjà l'exemple de chez nous, c'est pas si mal.

Ro a écrit:
On est pris dans un système de consommation,
d'informations manipulatrices, dans la gestion de plus en plus confuse
de l'administration et des entreprises privées, dans le cercle vicieux
du vernis à étaler au mépris de ce qu'on pourrait trouver si on
grattait un peu, etc. et ce moule-là me paraît réducteur, non ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 21:57

On s'est pas bien compris. Tu dis qu'aujourd'hui on est plus dans un moule qu'autrefois. Je te demande à quel autrefois tu penses afin qu'on puisse voir si dans cet autrefois on était plus ou moins enfermés dans un moule qu'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 1 Nov 2008 - 22:08

L'important n'est pas de comparer les autrefois à aujourd'hui, sinon on peut remonter jusqu'à la création. Le propos voulait dire qu'on peut se perdre dans le moule, quel qu'il soit, dès lors qu'il atteint une certaine limite. Il est évident qu'il faut obéir à des règles de vie en communauté, mais dans une limite acceptable et non abusive.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Dim 2 Nov 2008 - 10:10

Tu as dit :

Romane a écrit:

... notre société actuelle nous oblige à passer dans un moule assez rigide.

ce qui laisse entendre qu'il en allait autrement autrefois.

Si on parle d'aujourd'hui uniquement, je dirais que la difficulté est plus de trouver sa place que la contrainte d'un moule. Si moule il y a, c'est celui que nous nous imposons nous-mêmes dans l'espoir de trouver notre place, et pas celui imposé par la société.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Dim 2 Nov 2008 - 15:04

Tu chipotes sur les mots, Alex. Et de toute manière, quelle que soit l'époque et le lieu, le problème est toujours le même, même si le contexte et les preuves sont différents ; il y a toujours un moule dans lequel il faut s'encastrer, ceux qui s'y encastrent et ceux qui refusent.

Que tu le veuilles ou non, ce n'est pas aussi simple que tu l'expliques, car nous ne sommes jamais seuls en face du monde, mais parmi le monde, et la nuance est de taille. C'est elle qui fait que si parfois tu as le choix, souvent tu ne l'as pas et toujours tu es balloté entre les deux selon les circonstances, l'environnement immédiat, l'état d'être et tout le reste.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Dim 2 Nov 2008 - 18:27

Je ne chipote sur rien du tout. Tu généralises et je te fais remarquer que ta généralisation est, à mon humble avis, inséxacte, pour décrire le monde dans lequel nous vivons, sur lequel tu as porté un jugement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Dim 2 Nov 2008 - 18:32

Donc tu te sens parfaitement à l'aise dans un monde parfaitement permissif, c'est ce que tu essayes de démontrer ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Lun 3 Nov 2008 - 0:53

non, ce n'est pas ce que j'ai essayais de démontrer. Qu'est-ce qui te fait dire ça ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Lun 3 Nov 2008 - 0:56

La teneur de tes messages, pardi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Etre normal   Lun 3 Nov 2008 - 1:53

alejandro a écrit:

Je n’ai pas dit que le monde actuel soit le paradis sur terre. J’ai dit que le monde actuel, et chez nous, ne se caractérise pas par l’enfermement dans un moule. A tout le moins, en comparaison avec d’autres époques.

alejandro a écrit:

Si on parle d'aujourd'hui uniquement, je dirais que la difficulté est plus de trouver sa place que la contrainte d'un moule. Si moule il y a, c'est celui que nous nous imposons nous-mêmes dans l'espoir de trouver notre place, et pas celui imposé par la société.

Tu trouves que ça ressemble au discours de quelqu’un qui essaye de démontrer qu’il est parfaitement à l’aise dans un monde qu’il considère parfaitement permissif ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Etre normal   Lun 3 Nov 2008 - 2:08

Je trouve que les rouages d'une société sont montés par des hommes et des femmes, et qu'ils sont appliqués sur l'ensemble d'une population, que ça lui plaise ou non. Et que si on a le malheur de ruer dans le tas pour quelque raison que ce soit que l'on trouverait indispensable à défendre, il faut être fortiche pour ébranler le système. Dès lors que tu te démarques du troupeau, sous le prétexte de ne pas vendre ton âme au diable, on te regarde comme si tu étais un extraterrestre, un provoc, un emmerdeur, un empêcheur de tourner en rond, bref, un pas comme il faudrait.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
jujuramix

avatar

Nombre de messages : 40
Localisation : Malmedy - Gelbique
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Etre normal   Mer 31 Déc 2008 - 20:46

Romane a écrit:
Je trouve que les rouages d'une société sont montés par des hommes et des femmes, et qu'ils sont appliqués sur l'ensemble d'une population, que ça lui plaise ou non. Et que si on a le malheur de ruer dans le tas pour quelque raison que ce soit que l'on trouverait indispensable à défendre, il faut être fortiche pour ébranler le système. Dès lors que tu te démarques du troupeau, sous le prétexte de ne pas vendre ton âme au diable, on te regarde comme si tu étais un extraterrestre, un provoc, un emmerdeur, un empêcheur de tourner en rond, bref, un pas comme il faudrait.
ouf ! moi j'suis pas tout çà ....j'suis juste un Lapinou ..... balançoire
Revenir en haut Aller en bas
http://le-village-informatix.be/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Etre normal   Sam 3 Jan 2009 - 20:01

"Avant" pourquoi on considère que c'était toujours mieux avant?
Aussi loin qu'on remonte dans les témoignages contemporains, la Rome Antique par exemple, ils pleurnichent sur un hypothétique "avant meilleur"!

Avant, oui, dans nos sociétés le "groupe" était fondamental et l'individu devait se plier à ses régles, ce qui ne signifie pas qu'il les appréciait.
Mais cette contrainte du groupe avait comme contrepartie la solidarité, qu'elle soit de classe élitiste, villageoise, ouvrière, elle existait...
Mais elle a disparu!
Les "tribus" dont tu parle Alex, ne sont qu'une forme d'adhésion à un groupe et un asservissement à ses contraintes, ça peut aller trés loin et c'est plutôt glauque la plupart du temps! ce n'est pas fuir les moules en tant que tels, mais choisir le sien! ce qui ne libère pas franchement!

Ce matin au marché de ma trés bourgeoise petite ville, deux mecs se baladaient avec des pancartes: "Sortez du normal", et tentaient d'expliquer leur démarche, que c'était pas pour autant être "fou"...
Parce que si tu n'entre pas dans une norme quelconque, tu es forcément "fou" et de toutes façons, tu es dangereux parce qu'incôtrolable de ce fait!
Et le sens des "normes" sociales, c'est bien le contrôle de l'individu!

Bien sûr que pour qu'une société fonctionne il faut un minimum de régles, à commencer par le respect de l'autre en tant qu'autre, mais ça, c'est pas gagné parce que justement le problème de l'autre c'est qu'il est autre, donc pas comme moi, et ça, ça ennuie beaucoup de monde!

Bien sûr que si notre société "évoluée", moderne tout ça , a ses moules et ses contraintes, sauf qu'ils ne disent plus leur nom! qu'on veut nous faire avaler qu'on est "libre" et tout...
Libre de choisir notre métier? J'ai plus que des doutes, ça reste trés séléctif selon les origines sociales, rien qu'un "Tu y arriveras pas" et on se rabat sur un boulot plus "A notre portée"...
On choisit son mari, sa femme? Et souvent on se plante, bah, oui, et alors, c'est risqué la liberté!
Et je ne sache pas que si on divorce plus, la société se délite pour autant!

Il n'est que voir dans les bahuts coment sont traités ceux qui ne portent pas l'uniforme des marques à la mode, si c'est pas un moule...
Je me suis fait détailler des pieds à la tête par une vieille peau bien mise parce que voyageant en première (privilège de l'âge, j'ai 50% de moins) je portais jean et tennis, pas dans la "norme" pour ces wagons là!
Bien sûr (je sais, je me répète) qu'il existe des tas de contraintes, d'autant plus pernicieuses qu'invisibles, et qu'il est trés facile de se faire mettre à l'écart, le tout est de l'accepter parce qu'on a choisi ses valeurs...
Et combien, de nos jours, chez nous rejoignent des groupes juste pour ne pas être montré du doigt, juste pour ne pas être seul, et ne mouftent pas quand ces groupes délirent grave pour ne pas être rejété???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etre normal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre normal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est normal d'être triste: Shahrukh Khan
» Astuces pour mode normal !!!!! Enfin !!!!
» Etre accomplie...
» un petit mot qui mérite d'etre dit!
» FALGOR ETRE MAGIQUE OU CRAPAUD GLOBULEUX ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: