Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le devoir d'être heureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91099
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 4:03

Citation :
En revanche, ce devrait être des droits.

La tournure de ta phrase est exactement celle autour de laquelle je tournicote depuis deux jours sans parvenir à la formuler ainsi. Merci !
Elle résume l'obligation de permettre l'accès à.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 4:11

Devoir d'être heureux, acte courageux de la personne qui se prend en main quelles que soient les conditions de sa vie actuelle, et ce n'est pas facile.
Le droit au bonheur est un état protégé (j'allais dire passif), indispensable à l'épanouissement des enfants (ou au rétablissement de personnes momentanément fragilisées). Les enfants petit à petit se responsabilisent, ouvrent les yeux comprennent le monde, et s'y fondent...non pas seulement pour "réussir" une carrière, "acquérir" des biens, mais par leurs attitudes, leurs pensées, pour tenter d'insuffler du bonheur dans la vie en eux et autour d'eux.
Va et vient continuel entre l'extérieur et nous même...notre équilibre à satisfaire pour pouvoir tourner notre attention vers les autres... L'amour a sa source en nous et doit être entretenu, il s'écoule discrètement vers l'extérieur, et est stimulé en retour par les marques similaires qu'on relève - et ces marques, ne proviennent pas toujours d'où l'on voudrait, mais il faut tout prendre dans la vie, ne pas rejeter les signes avant coureurs ...accueillir, observer sans forcer le jugement, c'est déjà être dans le bonheur.

Ceci n'était que quelques réflexions tardives sur le sentiment de bonheur.

Pour le droit au BONHEUR, j'y avais réfléchi il y a quelque temps, c'est un droit universel, mais qui se matérialise ou ne se matérialise pas dans la vie d'une personne...ce droit étant aléatoire, donc injuste, je pense plus efficace de le prendre à bras le corps et de lui redonner une petite place dans notre vie...alors il devient acte volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 4:24

Romane a écrit:
Citation :
En revanche, ce devrait être des droits.

La tournure de ta phrase est exactement celle autour de laquelle je tournicote depuis deux jours sans parvenir à la formuler ainsi. Merci !
Elle résume l'obligation de permettre l'accès à.

Bref : tu parlais bien du droit au bonheur ou du droit d'être heureux.
Pourquoi es-tu à ce point allergique à ce que je dis ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 4:39

J't'adore, et je ne suis pas allergique à ce que tu es. C'est déjà beaucoup. Un bonheur même. tong

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 10:01

Du devoir d'être heureux
in Alain, propos sur le bonheur

16 mars 1923














Il n'est pas difficile d'être malheureux ou mécontent ; il suffit de s'asseoir, comme fait un prince qui attend qu'on l'amuse ; ce regard qui guette et pèse le bonheur comme une denrée jette sur toutes choses la couleur de l'ennui ; non sans majesté, car il y a une sorte de puissance à mépriser toutes les offrandes ; mais j'y vois aussi une impatience et une colère à l'égard des ouvriers ingénieux qui font du bonheur avec peu de chose, comme les enfants font des jardins. Je fuis. L'expérience m'a fait voir assez que l'on ne peut distraire ceux qui s'ennuient d'eux-mêmes.

Au contraire, le bonheur est beau à voir ; c'est le plus beau spectacle. Quoi de plus beau qu'un enfant ? Mais aussi il se met tout à ses jeux ; il n'attend pas que l'on joue pour lui. Il est vrai que l'enfant boudeur nous offre aussi l'autre visage, celui qui refuse toute joie ; et heureusement l'enfance oublie vite ; mais chacun a pu connaître de grands enfants qui n'ont point cessé de bouder. Que leurs raisons soient fortes, je le sais ; il est toujours difficile d'être heureux ; c'est un combat contre beaucoup d'événements et contre beaucoup d'hommes ; il se peut que l'on y soit vaincu ; il y a sans aucun doute des événements insurmontables et des malheurs plus forts que l'apprenti stoïcien ; mais c'est le devoir le plus clair peut-être de ne point se dire vaincu avant d'avoir lutté de toutes ses forces. Et surtout, ce qui me paraît évident, c'est qu'il est impossible que l'on soit heureux si l'on ne veut pas l'être ; il faut donc vouloir son bonheur et le faire.

Ce que l'on n'a point assez dit, c'est que c'est un devoir aussi envers les autres que d'être heureux. On dit bien qu'il n'y a d'aimé que celui qui est heureux ; mais on oublie que cette récompense est juste et méritée ; car le malheur, l'ennui et le désespoir sont dans l'air que nous respirons tous ; aussi nous devons reconnaissance et couronne d'athlète à ceux qui digèrent les miasmes, et purifient en quelque sorte la commune vie par leur énergique exemple. Aussi n'y a-t-il rien de plus profond dans l'amour que le serment d'être heureux. Quoi de plus difficile à surmonter que l'ennui, la tristesse ou le malheur de ceux que l'on aime ? Tout homme et toute femme devraient penser continuellement à ceci que le bonheur, j'entends celui que l'on conquiert pour soi, est l'offrande la plus belle et la plus généreuse.

J'irais même jusqu'à proposer quelque couronne civique pour récompenser les hommes qui auraient pris le parti d'être heureux. Car, selon mon opinion, tous ces cadavres, et toutes ces ruines, et ces folles dépenses, et ces offensives de précaution, sont l'œuvre d'hommes qui n'ont jamais su être heureux et qui ne peuvent supporter ceux qui essaient de l'être. Quand j'étais enfant, j'appar-tenais à l'espèce des poids lourds, difficiles à vaincre, difficiles à remuer, lents à s'émouvoir. Aussi il arrivait souvent que quelque poids léger, maigre de tristesse et d'ennui, s'amusait à me tirer les cheveux, à me pincer, et avec cela se moquant, jusqu'à un coup de poing sans mesure qu'il recevait et qui terminait tout. Maintenant, quand je reconnais quelque gnome qui annonce les guerres et les prépare, je n'examine jamais ses raisons, étant assez instruit sur ces malfaisants génies qui ne peuvent supporter que l'on soit tranquille. Ainsi la tranquille France, comme la tranquille Allemagne, sont à mes yeux des enfants robustes, tourmentés et mis enfin hors d'eux-mêmes par une poignée de méchants gamins.



16 mars 1923
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 10:45

chinois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 12:11

Citation :
mais c'est le devoir le plus clair peut-être de ne point se dire vaincu avant d'avoir lutté de toutes ses forces. Et surtout, ce qui me paraît évident, c'est qu'il est impossible que l'on soit heureux si l'on ne veut pas l'être ; il faut donc vouloir son bonheur et le faire.

Ce que l'on n'a point assez dit, c'est que c'est un devoir aussi envers les autres que d'être heureux.

On n'apprend pas ce devoir là, très tôt dans la vie, de sorte qu'il prendrait la place qui lui convient : auprès des grandes valeurs de vie.
Je le regrette, car son absence génère parfois une sorte de capitulation, et pire ; l'ignorance du droit au bonheur.

Merci Vic, l'extrait est fameux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Novocaïne

avatar

Nombre de messages : 1106
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 15:18

[quote="Romane"]
Citation :
mais c'est le devoir le plus clair peut-être de ne point se dire vaincu avant d'avoir lutté de toutes ses forces. Et surtout, ce qui me paraît évident, c'est qu'il est impossible que l'on soit heureux si l'on ne veut pas l'être ; il faut donc vouloir son bonheur et le faire.

Ce que l'on n'a point assez dit, c'est que c'est un devoir aussi envers les autres que d'être heureux.

Je ne suis pas complètement d'accord avec ceci. C'est comme rejeter des personnes qui souffrent parce que soit disant, elles l'auraient choisi?!!!
C'est touchant tant de générosité d'âme.

Et si la personne qui souffre, a toujours lutté pour en revenir au même point, et qu'à bout de souffle, elle ne peut plus avancer dans le bon sens, les gens " capables d'être heureux" ne sont-ils pas en devoir de tendre la main vers ceux qui n'y arrivent plus?
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 15:22

C’est un sujet sur lequel je travaille avec mes collègues psys au sein de notre consultation. On y reçoit des enfants, des familles en détresse auxquels les mots de réconfort de différents intervenants ne servent à rien. Pourtant, tout le monde s’est montré de bonne volonté pour les sortir du pétrin : l’institutrice de maternelle qui a produit un projet pédagogique individualisé, puis l’assistante sociale, enfin l’éducatrice nommée par le juge des enfants. Par la suite, enfin convaincus, se programme une réunion où l’on se dit qu’un placement des bambins dans une famille d’accueil éviterait que ne se répète le malheur qui affecte ici tous et chacun, génération après génération.
Car le malheur, c’est d’abord une culture qui s’auto-entretient. Qu’on raconte et se raconte. Ce n’est en rien difficile : il suffit de gémir. Se plaindre. Porter plainte pour ensuite porter plainte. A tous. Il faut pour cela avoir largement dépassé le cap de l’indifférence et surtout ne jamais entendre tel intervenant qui souscrirait à votre malheur. Car, que peut-il connaître de votre drame, lui qui est riche et aimé ?
Alors, pour ne jamais baisser la tête, mais surtout vous montrez plus forts que leur charité, vous revendiquez vos droits. Droit à un travail décent, un logement décent, à la santé, au bonheur. Tous ce que les autres ont, et qui nous est, à nous, injustement et depuis toujours, refusé.
Tout cela est vrai. C’est notre vérité quotidienne. Notre réalité. Nous le vérifions jour après jour. On est au chômage depuis si longtemps. D’accord, on boit un peu. Faut bien tenir puisque les médicaments du psychiatre ne nous guérissent pas. Maintenant, après cette dernière fessée que vous appelez maltraitance, on nous retire nos enfants. Fallait si attendre. Le cours des choses ne change pas. Tel est notre destin.
Alors, de vous à moi, votre proposition que le bonheur serait d’abord un devoir…
…Vous voyez bien que nous n’habitons pas la même planète….

Interroger les évidences, c’est le travail du philosophe qui se prétend stoïcien. Emile-Auguste Chartier qui signe ci-dessus sous le pseudo d’Alain est rapatrié après un épisode douloureux dans les tranchées courant 1917 au lycée J. Loth de Pontivy. Ce professeur y attendra en vain pour l’épreuve de philosophie ses futurs bacheliers avant d’être muté, (faute de candidats) dans un lycée de Lorient. En effet, la particularité d’un grand nombre de ses élèves était, à l’époque, de sécher les cours au prétexte d’être morts à la guerre.
Alain ne s’indigne nullement de sa nouvelle affectation. Au contraire, iI tient, devant une classe à demi désertée des propos sur le bonheur. Il y conspue les geignards qui cherchent par des raisonnements obscurs une revanche sur le passé. Pour lui, l’avenir est autre. Il prône le pacifisme sans jamais rester dupe de ceux qui croient qu’il suffirait pour tout résoudre de se débarrasser des races humaines inférieures. Comme si, pour eux, il était interdit de miser sur le meilleur des hommes.

L’Histoire a démontré que son cours était en avance sur son temps. De là à dire qu’aujourd’hui, il serait enfin d’actualité….
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 15:36

@ Novo : la citation n'est pas de moi mais d'Alain, je précise. Laughing
Citation :
Et si la personne qui souffre, a toujours lutté pour en revenir au même point
Alors je dirais qu'il faut qu'elle s'interroge pour savoir si elle lutte dans la bonne direction. Tout en ayant conscience que rien n'est fait d'un bloc, et qu'en même temps elle peut à la fois avoir lutté de la mauvaise manière, et à la fois être victime de circonstances, et ainsi de suite.

Ceci dit, il existe des cas de dénuement total pour raisons de circonstances très particulières qui font froid dans le dos. Je songe à quelques exemples dont je ne peux parler ici, et qui sont de l'ordre de l'extrême.

@ Vic : dis, puisque vous planchez là-dessus avec tes collègues, si tu as des documents, PDF ou autre sur le sujet, tu peux poster des liens ? ça m'intéresse beaucoup !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 15:45

Novocaîne, l'énergie n'est pas toujours au top. Quand on est au creux de la vague comme l'enfant on a besoin d'être porté, on a même parfois besoin de mauvaise foi, qu'on accrédite tous nos dires, pour avoir l'impression d'être totalement compris, sans l'once d'une restriction. Aimé pour ce que l'on est, malgré nos échecs, nos faiblesses, nos maladies.
Quand on lutte, on ne peut pas rayonner de bonheur ! On s'accroche à de petites choses, jusqu'à ce que l'équilibre revienne, on espère cet équilibre...et lorsqu'enfin on s'en sort, on tente d'aborder la vie avec une intention différente.-en étant conscient malgré tout, que des rechutes ou d'autres problèmes pourront se présenter-
Période difficile pour moi en ce moment, j'espère ne pas dire de bêtises.
Novocaïne, nous parlons d'un concept, mais chaque cas est particulier, chaque personne est précieuse, et ceux qui ont moins de soucis, sont là pour soutenir les autres, pas pour les pointer du doigt. bisou
Revenir en haut Aller en bas
Sancho Panza

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 15:47

http://classiques.uqac.ca/classiques/Alain/propos_sur_le_bonheur/propos_sur_le_bonheur.html
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 15:53

bisou C'est un bon début, merci, Hombre !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Novocaïne

avatar

Nombre de messages : 1106
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 15:55

@ Ro: oui, je savais bien que ce n'était pas de toi, mais je n'étais pas d'accord. Bon, en même temps expliqué comme ça, c'est plus percutant pour moi.

@Alizé: tu es aussi comme une plume de douceurs dans un monde de brutes toi! Merci mille fois pour ton intervention. A nous alors ma belle, soutenons-nous! On va s'en sortir et on en aidera des milliers alors! ;-)

Rêve particulier à vous deux, pcq vous êtes deux gouttes de lumières de plus à accrocher devant mes yeux si noirs pour le moment .
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 15:56

Novocaïne a écrit:
@ Ro: oui, je savais bien que ce n'était pas de toi, mais je n'étais pas d'accord. Bon, en même temps expliqué comme ça, c'est plus percutant pour moi.

C'est normal, j'suis bien plus au point qu'Alain. mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 16:29

Novocaïne a écrit:
Citation :
mais c'est le devoir le plus clair peut-être de ne point se dire vaincu avant d'avoir lutté de toutes ses forces. Et surtout, ce qui me paraît évident, c'est qu'il est impossible que l'on soit heureux si l'on ne veut pas l'être ; il faut donc vouloir son bonheur et le faire.

Ce que l'on n'a point assez dit, c'est que c'est un devoir aussi envers les autres que d'être heureux.

Je ne suis pas complètement d'accord avec ceci. C'est comme rejeter des personnes qui souffrent parce que soit disant, elles l'auraient choisi?!!!
C'est touchant tant de générosité d'âme.

Absolument !!

Indépendamment de ça, je me demande si les notions de malheur et de bonheur sont vraiment symétriques, comme leur étymologie le laisse entendre.

Il y a de l’ambiguïté dans ce terme de bonheur ; en tout cas, ça ne m’inspire pas que des images agréables. Je pense aux effets de l’assistance chimique – bien que suivis d’une descente pas très agréable, à entendre les témoins de l’expérience –. Je pense encore au bonheur obligé au sein d’une secte.

Peut-être pas symétriques, mais pas dénoués de lien non plus. Imaginons celui qui se voit attribuer une bonne fée sur-douée capable de tout lui donner d’un coup de baguette magique ; tout, y compris le bonheur. Un bonheur gratuit est-ce encore du bonheur ?

Reste que le malheur semble s’acharner sur certains, et que y échapper en coûte plus à certains qu’à d’autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 16:39

[quote="alejandro"][quote="Novocaïne"]
Citation :
Un bonheur gratuit est-ce encore du bonheur ?


J'aime bien discuté avec mes voisins. Ceux sont de très vieilles personnes. Aussi, pour ne pas ressasser indéfiniment le passé, et (tous ses malheurs), on parle plutôt du futur: c'est à dire, du bulletin météo.
-Il paraîtrait qu'ils annoncent du beau temps jusqu'à la fin de la semaine?
-C'est ce qu'ils disent!
-C'est peut-être pour faire venir les touristes?
-Ma foi....
-En tout cas, une chose est absoluement sûr!
-Laquelle?
-Un beau temps comme ça, on finira bien par le payer!
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 16:40

Dois-je comprendre qu'il faudrait investir dans la formation de bonnes fées surdouées ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 16:48

Des bonnes fées lucides seraient suffisantes. Elles diraient:
-Dans quoi tu préfères investir: le bonheur ou le malheur? Ces deux actions rapportent. Mais l'une, seulement à court terme!
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 16:54

Donc, il suffit de faire le bon choix ?
Je renvois à la citation de Novocaïne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 17:30

La désespérance a souvent des racines souvent très profondes et qu'on ne soupçonne même pas pour soi-même. Mais la question est de savoir qui doit les extirper de mon jardin. Je comprends très bien la fatigue de Novo et je serais le dernier à l'en blâmer.
Je veux seulement rester pragmatique. Cela fait un certain temps que je suis sur ce forum. Je lis pas mal de posts et ce que je vois de Novo, c'est surtout une fille qui ne reste pas les deux mains dans les poches. La vie n'est pas tendre avec elle. Elle se demande actuellement, malgré tout le chantier abattu, si elle ne va pas au devant d'une nouvelle déconvenue. Je comprends très bien que tout cela la fatigue et je me dis qu'à sa place, j'aurais peut-être déja tout abandonné. Mais raisonnablement, je sais aussi que cette idée n'est rien d'autre qu'une impasse.
Alors, je lis ses posts et je continue à croire en son énergie. Ce n'est pas de l'optimisme béat. C'est juste dire que d'autres passent ou sont passés par où elle passe actuellement.
Mais, quoique l'on vive, et même si cela semble une étape nécessaire, la solution ne consiste jamais à complètement désespérer.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 17:39

Justement, puisque nous sommes sur Novo (légers cependant pour ne point l'asphyxier Laughing ), je crois qu'elle doit se faire violence pour ne pas sombrer dans la désespérance et tendre vers le meilleur. Ce n'est donc pas un choix, mais une nécessité. Quand on est au fond d'une impasse "on n'a pas le choix" il faut rebrousser chemin où être assez fort pour pulvériser les murs...

Je me trompe ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 17:57

@ Vic

Je ne te contredirai pas. Mais je ne faisais pas référence à la situation personnelle de Novo, je faisais référence à son commentaire plus haut.

J’avais juste voulu souligner le caractère ambigu, pour ne pas dire vicieux, de cet concept de bonheur, puisque c’est le sujet du fil. Et noter, au passage, en prenant appui sur ce qu’elle a dit, que faire du bonheur une simple question de choix, comme le sous-entendent tes deux longs posts, ça me paraît fort discutable.


Dernière édition par alejandro le Lun 3 Nov 2008 - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 17:58

La réponse est pour Vic ou pour moi, Alex ? yé souis perdoue !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 18:00

Romane a écrit:
La réponse est pour Vic ou pour moi, Alex ? yé souis perdoue !

pour vic. Tu as posté pendant que je rédigeais ce message.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   Lun 3 Nov 2008 - 19:43

Excusez-moi, j''étais parti ailleurs.
Pour répondre à Alejandro:
Bien sûr qu'on ne décide pas de son sort! Et c'est bien facile au nanti de dire au pauvre: souris pendant qu'on prend la photo!
Il existe des existences où vous êtes écrasé par tout et une vie décente(pouvoir se nourrir, être logé, être sinon aimé, du moins regardé de temps en temps par quelqu'un d'autre) relève de la plus pure utopie.
Mais, je persiste à dire que le choix d'être heureux appartient à tous car il n'a que faire des conditions d'existence.

Personnellement, j'en ai aujourd'hui même au travail vérifié le postulat.
Avec ma femme, nous nous étions accordé trois jours de vacances dans les pyrénées grâce à l'ami Scapinocchio. Cela nous faisait du bien. La semaine précédente, ma femme (qui exerce le même métier que le mien avait du signaler en urgence trois cas de maltraitance avérée par des parents sur des enfants de moins de trois ans). Signaler un seul cas de la sorte dans son administration qui s'intitule pompeusement "sauvegarde de l'enfance" demande de soulever une montagne d'incompréhension de la part d'une kyrielle de collègues qui ne peuvent pas entendre qu'une mère puisse sadiser son enfant. Mais bon! C'est le turbin habituel de ma femme et pour la toussaint, j'avais jugé nécessaire de lui accorder, malgré l'inertie de son contexte de travail quelques congés.
Ce matin, j'ai accueilli vers onze heures la pédopsychiatre qui dirige notre équipe et qui est responsable de toute la population d'enfants de la moitié de notre département souffrant de problèmes "psychologiques". Bien sur, elle n'entend jamais parlé des enfants dont s'occupe ma femme. Elle revient d'Israël ou elle a passé dix jours formidables au soleil et participer entre autre (travail oblige) à une conférence sur le soin donné aux enfants psychotiques par l'emploi des dauphins.
Seulement ce matin, ma psychiatre est malheureuse de revenir s'occuper des enfants de son secteur. En Pérogord, nous n'avons pas de dauphins. Je ne lui rapelle pas que ma femme et moi avons été formé entre autre pour soigner les enfants psychotiques par l'équitation. Ce serait un souvenir douloureux car personellement, elle n'aime les chevaux. A midi, elle est repartie très déprimée de la consultation car dehors il pleut.
A huit heures, ma femme avait téléphoné pour être sûre que durant ses congés les bonnes mesures avaient été prises pour ses petits clients. "C'est pas génial!" est pour l'instant le seul commentaire dont je dispose. Mais, dans tout ce bazar elle est heureuse!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le devoir d'être heureux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le devoir d'être heureux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Heureux possesseur d'un HTC Magic...
» [Bastelica, Elizabeth] Vouloir être heureux - 25 poisons, 25 antidotes
» A-t-on besoin des autres pour être heureux ?
» Clocher neuf et coq heureux
» L'ANIMAL LE PLUS HEUREUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: