Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hydr -amer | vorace (remix 08)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Hydr -amer | vorace (remix 08)   Ven 21 Nov 2008 - 23:50

EPILOGUE

de gastriques anecdotes
de siècles de barbaries
mal digérées
de pensées, jonglant au
reflet de l'insaisissable vrai
crache - crache le feu qui possédait ses yeux !

CATASTASE

(non, je ne reviendrais pas)

CATASTASE

comme une invocation
ou un truc qu'on répète,
sans raison ni torts

cogne-toi la tête,
cogne-toi la vie.

alors, reprennent les
géocentrismes
l'univers nous a menti
c'était plus logique pourtant !

- les semi-hommes, c'est une allégorie de notre Monde ?

après des générations éventrées
l'homme qui rampe regarde vers le haut

(dit-il en le faisant)

alitée par rations

encor une nuit des longs couteaux pour moutons
en version décimale et décimée pour peplum endormi...

(non assistance à soi même en danger)

et des bas-côtés punks de fougères...

un cheval mort qui rampe encor
des seringues qui me courent après
toutes remplies des faux paradis
aucune sortie des paradigmes.

hécatombe
d'équinoxes
et de vides (hyperboliques)

tu subversives quelques maigres siècles de - nous -

Ah ! superbe, tu te ris de nos poussives conquêtes

allez viens, suis-moi

(ou pas)

- et après ?
- pas après, maintenant, sans avant
- pourquoi ?
- pour niquer la causalité

- épluche... épluche... épluche

- oui, mais quoi ?

(quoi d'autre sinon toi ?)

- et toi, tu vas où ?
- j'ai rendez-vous avec moi-même
- à quelle heure ?
- j'en sais rien

je photosynthèse

(dit-il en le faisant)

alors, tu ne frappes même pas ?

tu poursuis des chimères
tu les inventes si pauvres

refrain

- les semi-hommes, c'est une allégorie de notre Monde ?

paresseux intellectuel,
handicapés du sensible,
zombies, névrosés exhibs',
poupées "barbie-pouffiasse",
chasseurs de têtes et autres
tarés de l'oppression par le
tout-écranique

S'ABSTENIR

- est si je crevais, je verrais plus loin ?
- et si tu survis, tu verras un jour ?

(procès ajourné)

pardonne toi
profane toi
génère toi.

et je décompte les moutons, mais en version
décimale et décimée pour utopie endormie...

(dit-il en le faisant)

ô, Morphée...
j'aurais dû garder ta tête
pour mieux la profaner...

tu ne sauras pas,
l'oracle n'est pas pour toi.

- où est l'exaltation ?
- exaltation partout,
encor toujours et déjà,
juste sous-dermique

clame une Orphée testamentaire

CULTE DU RIEN
CULTE DU RIEN

Vois ! Vois !
comme tout y est dérisoire
comme tout n'y est que promesses
et ivresse des grands-messes

Non ! Non !
moi je n'appartiens plus à rien
que ne retournerais-je ci-git ?
au milieu de tes fanges d'infanterie

mon sillage charrie tes catacombes
comme autant de sottes reliques atomisées
on ne fait pas cas des mêmes trésors
toi, tu joues encor aux oriflammes
et aux cow-boys et aux indiens

quand t'en lasseras-tu enfin ?
- mais à part ça, je ne connais rien...
- le voilà bien, ton problème !
ton abstinence de lucidité
moi je suis orphelin des camisoles

ne me dis jamais où est l'impossible,
tu n'y comprends rien !

encor toujours et déjà

rien n'est vrai de ce qui est dit
rien n'est vrai de ce qui est fait.

et de construire des mondes, pour exister plus
et de prétendre qu'on est quelqu'un, quelque chose quelque part.

le monde, ça s'invente en battements de paupières.

car

car

car

le réel, ce n'est rien de plus que la douleur qu'on réclame pour exister.

synchronicité n° 1 - j'étire, je croise, je gravite

synchronicité n° 2 - j'obéis à d'autres loi de la nature

synchronicité n° 3 - soumis à un autre plan

trainé comme de la viande congelée backstage...

un peu dans l'avant, comme dans les calendriers de noël

AU DIAPASON DES MICROCOSMES

question n° 1 : objets inanimés avez-vous vu mon âme ?
question n° 2 : combien de chameaux, pour ton rein ?

cut-up

(dit-il en le faisant)

re-cut

(dit-il en le faisant)

re-up

(dit-il en le faisant)

une petite fille joue au
milieu d'une marre de sang
LA SOCIETE CROIT... - ELLE COMPREND

je n'ai jamais très bien compris certaines choses qu'elle me dit.
j'avais tant besoin de quelqu'un à mes côtés, pour voir mes contours.
il me fallait exister, et pour ça j'avais prié le Dieu des rétines.

Indolent,
il m'avait finalement envoyé la petite fille.
Une aveugle, comme toutes les
Pythies.

- je suis la vérité !

l'infini c'est dehors
l'infini c'est dedans

et tant pis pour les bâtisseurs de cathédrales

des errances la plaine

dans les arènes,
depuis longtemps,
il n'y a plus de reine.

- ils ne font pas la différence.
- alors ils pourraient tout aussi bien être morts déjà.
- mais en un sens, ne le sont-ils pas ?

m'a laissé passer, narquoise,
a tout vu, pourtant,
a vomi tant de monde,
ne croit plus à grand chose.

-oui, ils le sont

(la mort entre)

butant au plus semblable
pour se savoir ainsi unique.

ton corps en offrande aux mouches,
que reste-t-il de vivant en toi,
mais que reste-t-il en toi ?

TAIS TOI ! MAIS TAIS TOI DONC,

petite fille.

- laisse-moi, j'ai du chemin
- du chemin vers où ?
- où ta voix meure avant mes tympans.

escogriffe m'épanchant
et de veiller aujourd'hui
les jours et leurres veilles

moi j'apnéise dans une flaque
auquel mon moi ému mu et nu
interdit...

MYSTIFICATEUR (du crime) !

pour voir si elles laveront ma tombe,
toutes mes infécondes,
mes héritages,
mes vérités,

Ah ! petite fille, je le sais,
j'aurais du rester près de toi,
il n'y a rien de haut ici bas.

j'arrive, j'arrive...
au bout, assurément
mais peut-être de force avant

impression de déjà-tout
(tout-à-l'égout ?)
tout !

tu m'emmerde, petite fille,
mais et si je n'avais que toi ?
en fait, c'est ainsi : je n'ai que toi.

la vie ne défile pas, comme on prétend :
ce qui a été n'existe plus, plus jamais.

- dit, c'est vrai ce qu'on raconte ?..
[quoi ? - mais c'est un ours des bombardements donc]
- ... qu'un jour l'Homme est mort, tout d'un coup, sans rien avoir compris ?
[…]

ici il n'y a jamais eu de réponses pour les petites filles,

pardon.

le prêtre est le seul à ne plus prier, ce soir.

sans friction, sans conflit, n'importe quel système s'arrêtera.

- où vont-ils, ainsi armés ?
- faire la guerre.
- à qui ?
- eux-même, je suppose

des bombes dressées comme des sexes, en attente de...

FEU !
Revenir en haut Aller en bas
 
Hydr -amer | vorace (remix 08)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Goût Amer
» WE ARE THE WORLD :remix
» Divers remix de Castlevania
» Amer
» Sonic Fan remix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: nuam-
Sauter vers: