Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SOUVENIR OVALE…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: SOUVENIR OVALE…   Dim 9 Sep 2007 - 11:45

SOUVENIR OVALE…

J’ai su, il y a déjà trop longtemps, que ce sport, que l’on dit viril, voire violent, peut être un art.
Encore faut-il qu’il y ait des artistes. J’en ai côtoyés. J’ai eu cette chance. À Mont de Marsan.
J’ai su, tout jeune, que le “ trophée ovale ”, tant convoité,
conquis par des copains de “ devant ”,
n’attend que des mains expertes, des jambes agiles pour resplendir, comme un joyau...
J’ai été au spectacle dominical.
Il y a la peinture, il y a la sculpture, il y a la danse, il y a l’écriture.
Il y a aussi le geste.
Porter un simple ballon. Facile !...
Et pourtant, ils sont rares ceux qui, avec le “ cuir ”,
inventent un tableau de peintre, imaginent des formes, tel le sculpteur,
créent un ballet, écrivent une page d’histoire de l’art rugbystique.
J’ai visité, des années durant, sa galerie montoise.
Le rectangle de gazon, parsemé de lignes blanches, était notre théâtre :
planches végétales où trente comédiens improvisent...
La pièce n’est jamais la même, malgré des actes identiques.
Les rôles sont distribués dans les règles de l’art. Ne change que la couleur des maillots des visiteurs.
Quatorze heures quarante cinq.
La voix d’ “ Etché ” annonce la “ composition des équipes ”
qui nous est offerte, dimanche après dimanche par “ Lamarque...Lamarque..., la bijouterie des GRRRAAANNdes marques ! ”
Chaque nom est ponctué par des cris et des mains qui s’entrechoquent ou frappent doucement, le bois des panneaux publicitaires.
De un à quinze...
Le “ Loustau ”, notre vieux stade de bois, surchauffé par les “ écoliers jaune et noir ”, retient son souffle : nous voilà aux “ trois-quarts ”.
Joueront-ils ? Ils étaient en Écosse, hier et à la télé !... “ Numéro douze...André... ”...
À peine a-t-on entendu le nom attendu, au milieu des cris. “... Treize... Guy... ”... Même chose !...
Ils sont là, les “ BONI ” et Christian, le quatorze !
Quatorze heures cinquante trois. On s’agite, là-bas, dans la cour des “ coulisses ” qui sentent le camphre.
En un instant, sous les applaudissements qui se souviennent encore d’hier,
ils ont tous rejoint leur coin de gazon.
L’ouverture du concert dominical va commencer et le chef d’orchestre est l’objet de tant de convoitises sportives, le ballon.
Il est dressé au centre du rectangle.
Le demi, de l’ouverture justement, s’apprête. Un court silence aux souffles retenus, précède le cri de délivrance. C’est comme un enfantement !
Passes croisées, courses élégantes, cadrages “ au millimètre ”, débordements de “ gazelle ”, savants coups de pied “ par dessus ”, entre les jambes, qu’un autre artiste suit... Tout y passe. Et les passes succèdent aux passes. À peine peut-on apercevoir “ l’ovale ”, que Christian, parachevant le “ coup de pinceau ” de Guy, le dépose aux pieds des poteaux blancs et effilés. Les “ coups d’essai ” sont des coups de maîtres.
Avec des variations semblables à celles d’un pianiste ou d’un maître de ballet, l’œuvre se construit. “ Que vont-ils inventer maintenant ? ” Chaque ballon, jaillissant avec art de la mêlée, porte l’espoir du beau geste qui viendra donner au tableau, peint sur le vif, une touche lumineuse, gaie, jusqu’alors inconnue.
Peu importe l’autre tableau. Celui où les chiffres succèdent aux chiffres. Ne compte que la magie rugbystique...
C’était un dimanche comme les autres, ceux d’avant et ceux qui les ont suivis, jusqu’à... Il poussera au vieux stade de bois une “ Barbe d’or ”... Les magiciens seront de la fête. Ils y peindront la fin du tableau ; ils y danseront la fin du ballet. Ils écriront encore quelques passes, quelques cadrages et débordements de trouvailles artistiques, sur le côté “ Boniface ” de cette page du grand livre du rugby... Jusqu’au coup fatal...
La “ faucheuse ”, brutalement, a déchiré le côté pile de la page et, du même coup, la feuille entière... Le charme a été rompu un triste jour de décembre. C’était le dernier...
Un artiste fauché, la galerie n’est plus la même et ne le sera jamais plus. Le spectacle non plus.
Il reste l’art, dont on peut s’inspirer, et le souvenir.
Le siècle “ ovale ” se termine. André, Guy, Christian, Benoît, ont inspiré des Patrick, des Jean, des Thomas et bien d’autres...
Le “ Loustau ” se souvient, comme moi, de l’harmonie fraternelle.
Sa “ Barbe d’Or ” s’appelle Guy pour toujours.

Puisse le rugby en grandir, comme furent grands ses artistes.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: SOUVENIR OVALE…   Dim 9 Sep 2007 - 15:54

Vous lire, Jean et toi, fait remonter une foule de détails en vrac... J'ai envie d'ouvrir un fil à ce propos.

@ Juanito : le coiffeur tint une place importante dans mon enfance, et c'est toujours un événement... tsé pourquoi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: SOUVENIR OVALE…   Dim 9 Sep 2007 - 17:14

Romane a écrit:
Vous lire, Jean et toi, fait remonter une foule de détails en vrac... J'ai envie d'ouvrir un fil à ce propos.

@ Juanito : le coiffeur tint une place importante dans mon enfance, et c'est toujours un événement... tsé pourquoi ?

Non....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOUVENIR OVALE…   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUVENIR OVALE…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le souvenir du coquillage.
» le souvenir de toi
» Votre meilleur souvenir à Disney
» souvenir d'école....
» Souvenir Douloureux ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Alf-
Sauter vers: