Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la Marcel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Alfscènes   Dim 30 Sep 2007 - 10:50

À la Marcel...
(d’après Roger Pierre et Jean-Marc Thibaut)

Adaptation d'Alfred
Mise en scène de Ro
Scène créée pour un Téléthon à Anglet par JLD et GP


Ficelle, le grand, entre côté cour en chantonnant. Il aperçoit au loin Berjaroque, le petit et parle vers jardin...

FICELLE
Ô Berjaroque ?!

BERJAROQUE
Qu’est-ce c’est ?

FICELLE
Tu peux venir une minute ?
Y’a quèque chose que je voudrais te dire !

BERJAROQUE
À moi, coquin de sort ?

FICELLE
Hé bé ouais, à toi !
C’est à toi que je parle peuchère, c’est pas à la bonne… des bonnes, j’en n’ai pas !

Ils sont arrivés en avant-scène.

BERJAROQUE
Alors, qu’est-ce c’est Ficelle ?

FICELLE
D’assuré il devient hésitant devant Berjaroque qui le « toise » d’en bas.[/i]
Hé bé voilà ! Je voulais te dire ! … Euh… Te dire quèque chose.. Enfin… Quèque chose… Tu sais…

BERJAROQUE
ALÔRES ? Tu la dis la quèque chose ou tu te l'avales ?

FICELLE
Hé bé voilà… Berjaroque…

BERJAROQUE
Vouaiy !

FICELLE
T’as un grand piffe.

BERJAROQUE
Oh, mais tu deviens jobastre, nom d'une Cannebière, mais c’est pas possible !

FICELLE
Hé bé non !… non, t’as un grand piffe !

BERJAROQUE
Et tu le redirais ce que tu viens de dire ?

FICELLE
Hé vouhey : Berjaroque, t’as un grand piffe !
Il est même, ton piffe, grand grand grand grand...

BERJAROQUE
Ban ban ban ban ban ! Je sais pas si j’ai un grand nez, mais mes esgourdes, elles, sont très très grandes !
Et pourquoi que j’ai un grand nez ?

FICELLE[
T’as un grand piffe, pasque t’as un grand piffe, té !
T’as même un grand blaire !

BERJAROQUE
C’est pour me rendre morose que tu me dis ça, Ficelle ?

FICELLE
Vouhey. Et ça fais bien un hédomadaire que j’ai envie que tu sois un peu dans la mélancolie…
Alors je m’impatiente…

BERJAROQUE
BON !... Hé, Ficelle ?... Tu sais quoi ?

FICELLE
Hé non, je sais pas quoi… Je sais simplement que…

BERJAROQUE
Bon, bon bon !…
Hé bé, je vais te le dire, môa : c’est un peu court, grand estoquefiche !
T’aurais pu trouver autre chose à dire pour parler de mon nez si t’avais,
si t'avais un peu plus qu’un tout petit pois chiche dans la caberlongue !

FICELLE
Mais tu vas pas te fâcher, là, non ?

BERJAROQUE
Je me fâche pas.
Mais t’aurais pu dire par ézemple :
le piffe de cet reniflateur de Berjaroque, il est grand comme une cucurbitacée de concours au Jardin des Légumes de Quessargues…
Ça aurait fait rigoler.

FICELLE
Té, maintenant que tu la dis la chose, c’est vrai, les légumes de Quessargues, j’y avais pas reufléchi.

BERJAROQUE
T’y avais pas reufléchi, t’y avais pas reufléchi, pasque t’es trop nase !

FICELLE
Tu vois, tu te fâches. (Il renifle)

BERJAROQUE
Non, je te dis… (Il regarde dans le nez de Ficelle qui renifle…)
e me fâche pas ! Pourtant, y'aurait eu de quoi, pasque t’aurais pu dire :
C’est un isthme, c’est une cape, c’est une pénilinsule… La pénilinsule à César !

FICELLE
Qui c’est ça, César ?

BERJAROQUE
Mais c’est un empereur, bougre de préhistorique !
Et la Cléopâtre, tu sais, celle qui avait un grand nez,
elle était même son amande, alores !

FICELLE
Bon, bon, te fâche pas !…
Mais, au fait, c’est quoi alors la pénilinsule de César ?

BERJAROQUE
Mais la pénilinsule À César,
pasqu’on dit « À » César, fada grammatical !
La pénilinsule à César, la pénilinsule à César,
mais c’est l’Ibérique, espèce de nèfle !

Ficelle se mouche fortement

FICELLE
Bon, d’accord, mais te fâche pas !

BERJAROQUE
Je me fâche pas !! Et puis tiens
(il montre le mouchoir de Ficelle)

pisque tu te mouches, ça me fait sentir que t’aurais pu dire :
quand il le mouche son nez, on dirait la tramontagne !
Et et même le mistrale !

FICELLE
Oui, je sais, mais ça, c’est du théâtre !
De l’Edmond Rostangue !

BERJAROQUE
Hé bé quoi ?

FICELLE
Bé il a déjà dit ça l’Edmond …

BERJAROQUE
Il a déjà dit ça, il a déjà dit ça,
mais de quoi il se mêle cet escourgafeuille de Rostangue !
Je parie qu’il n’a jamais eu le vent de la garrigue sous son nez !

FICELLE
Te fâche pas !

BERJAROQUE
Je me FÂCHE PAS !
Mais j'aurais pu ! Pasque t'aurais pu aussi dire (de plus en plus fort) :
quand i roffle, c’est toute une ESPADRILLE de grande POINTURE,
y compris les HÉLICOLÉOPTÈRES !
Et ça fait du CHAHUT, CES BESTIOLES QUI VOLENT, MONSIEUR !!

FICELLE
Oh ça oui ! Je sais.
J’habite à côté des hélicoptères, alores…
Mais, pourquoi que tu te fâches ?

BERJAROQUE tonitruant
JE ! ME ! FÂ ! CHE ! PAS !... (Il se calme) Je reufléchis…

FICELLE
Alors, pourquoi que tu reufléchis pas sans la colère.

BERJAROQUE
Il a trouvé
Enfin… À bord du ferry-bôate du capitaine …

FICELLE
Un capitaine ? Qué capitaine ?...

BERJAROQUE
Hé bé Espantevague, pardi !...
Mais hoooo, laisse-moi reufléchir !...
Quand tu regardes par la lorgnette,
tu dois avoir comme l’impression de tenir des jumelles !

FICELLE
Une paire de demoiselles ?

BERJAROQUE
Demoiselles ! Demoiselles !
Mais NON, espèce de morniflard, des JUMELLES !
C’est une matamore bitubulaire que ce sera trop dur de t’espliquer !
( La colère remonte)
Voilà ce que vous poussûtes me dire, Môsieur, si t’avais, si t’avais…

FICELLE
Un petit pois, je sais…

BERJAROQUE
NON ! C’EST PAS ÇA !
hoooo mais l Laisse-moi dire !...
Si t’avais un peu plus de lavande dans le silo !

FICELLE
Mais pourquoi, que tu te fâches ?

BERJAROQUE
JE ME FÂCHE PAS !...
(Il se calme)
Je suis dans la mélancolie… Là… T’es content ?

FICELLE[
Euh... non... Oh, Berjaroque,
tu vas pas te faire morose pour un chiche dans la lavande…

BERJAROQUE
Vouhey, t’as raison, au fond, peuchère, n’en parlons plus…

FICELLE
Vouhey, c’est ça… Mais tout de même, t’as un…

BERJAROQUE
N’en parlons plus, espèce d'espiteblère !...
T’as compris ?

FICELLE[
Eh vouhey, j’ai compris,
t’as pas besoin de m’espliquer vinteciquefois les mêmes chôses !
Je dirai plus que t’as un grand piffe. Je dirai aux genses :
Berjaroque, il a absolument aucun piffe !

BERJAROQUE
Ah NON ! Ma parole, tu veux que je me fâche ?
Tu vas pas recommencer !
Tu vas d’estrème en estrème ! Tu vas pas recommencer !

FICELLE[
Ah non ! Y fait trop de chaleure…

BERJAROQUE
Ah vouhey, c’est ça, trop de chaleure ?...
Allez, va, viens te le pastisser le glaçon,
espèce de grand cucurbicouillon !

Image fixe.
Noir.


Dernière édition par le Lun 1 Oct 2007 - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: À la Marcel...   Dim 30 Sep 2007 - 13:11

Ah voilà qui est un bonheur sans nom. Cette adaptation joyeuse et extravagante me fait toujours rire (et j'ai en tête le public de la Luna, plié de rire rien qu'à cause de vos tronches, à Gui et à toi) mais rerelooké, je m'en lèche les babines d'avance.
Quelles trouvailles !!!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
 
À la Marcel...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marcel Aymé
» La Femme du boulanger - Marcel Pagnol 1938
» [Numeriklivres] Au Nord du Monde de Marcel Théroux
» Toulzet, Marcel Y.
» [Biographie] Marcel Vigier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Alf-
Sauter vers: