Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vestiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Vestiaire   Sam 3 Nov 2007 - 23:27

Vestiaire



Le vestiaire a des airs de Verdun. Chaque maillot jeté est comme une croix qui aurait poussé sur le champ de bataille d’une défaite. On entendrait murmurer une mouche s’il n’y avait de l’autre côté de la paroi les beuglements des autres.
Ah ça, ils nous ont bien eus ! Comme des bleus on s’est fait avoir ! Il y avait du David Copperfield dans leur manière d’escamoter le ballon. Ni vu, ni connu ! On n’a pas joué au foot, on a fait de la course à pied. Toujours à galoper à droite, à gauche, à chercher à toucher ce bout de cuir blanc. En général, quand on avait une chance de le toucher, c’est qu’on était allés le ramasser nous-mêmes au fond de nos filets.
Une semaine qu’on le préparait ce match, une semaine qu’on en parlait, qu’on en rêvait. Le coach avait même fait le voyage exprès pour observer nos adversaires.
- Les gars, je me suis pas pelé pendant deux heures un dimanche matin à 50 bornes de la maison pour rien… Alors, ce match vous allez le gagner !
C’était quand cette grande déclaration ? Il y a trois heures de ça ! Avant le néant, avant que tout s’effondre.
Je regarde les visages. Ils sont blêmes, décomposés. Il n’y a pas de mots pour décrire ce qui se passe ! Ici, c’est une annexe du musée Grévin. Le teint de cire, l’immobilisme, le silence. J’imagine les pancartes pour d’éventuels visiteurs : « Philippe : artiste du petit-pont, trahi trois fois par sa roulette à la Zidane », « Gérald : gardien au grand cœur ; a ouvert aussi grand les portes de son but », Loïc : attaquant au chômage ». Pas de quoi passionner les foules ! Des clampins comme nous, il doit y en avoir sur tous les terrains de France et de Navarre ! Alors même dans le rôle des losers magnifiques, on n’est pas à la hauteur !…
On les a regardés jouer. Comme des spectateurs qui n’auraient même pas eu de places en tribune. C’était clair comme de l’eau de roche, ils avaient quelque chose que nous n’avions pas. Et pourtant, ça fait cinq ans qu’on y croit ! Un jour, parce que c’est la magie de la Coupe, on réussira à taper un gros !
Des matchs on en a déjà perdus… mais on en a gagné aussi. Des tas ! Des derbys contre le village d’à-côté… surtout quand la baston commence dans le public avant de gagner la pelouse. Là, il en faut ! Et des grosses ! Mais, tout à l’heure, on n’avait plus rien ! Ni couilles, ni jus !
Ah c’est sûr qu’on va avoir du mal à la ramener devant nos copines ! Leurs héros se sont vautrés comme des minables ! A la place de certaines j’aurais essayé de me glisser en douce dans le bus ou dans le vestiaire des autres. Les vainqueurs ça a une autre gueule que des pitoyables comme nous. Tiens, si Isa est encore là à m’attendre, je la demande en mariage. Si elle est encore là, c’est qu’elle m’aime vraiment… Sûr de sûr !…
Parce que moi j’ai été le Talon d’or du match. Ca valait une anti-récompense cette prestation perso. A chaque balle, un contrôle raté et hop ! Ils s’enfonçaient dans la défense avec l’aisance d’une division de panzers dans les Ardennes en 40 ! Je leur en ai donné dix des comme ça… Et ils en ont marqués sept sur dix ! Ah, je comprendrais bien qu’ils aient envie de me casser la gueule ! Mais visiblement, ils en ont déjà assez à se passer le film de leurs propres défaillances sans rajouter mon bêtisier personnel au programme.
Quand je pense qu’on nous avait réservé une table au resto de Miche !
- Gagnants ou perdants, c’est pas grave ! On fera la fête ensemble !
Faire la fête ? Avec quinze buts dans la valise ? Pas sûr que le maréchal Ney ait fait la fête sur les rives de la Bérézina… ou Vercingétorix en sortant d’Alésia. C’est même pas une défaite ! C’est une branloute ! Une branlée plus une déroute !
J’ai même vu l’arbitre se marrer à un moment. Il n’avait même plus assez de place sur son carton pour noter les buts et le numéro des buteurs, il a été obligé de les noter sur son carton rouge. En d’autres temps, on aurait râlé contre lui, on l’aurait traité de vendu parce qu’il a oublié de nous siffler un péno au bout de cinq minutes. C’était juste trois minutes avant que nous n’entamions le grand festival « portes ouvertes dans la défense » par un coupable oubli de leur numéro 9 dans notre dos. Un peu hors-jeu peut-être, mais qui pourra le dire ? Ici, pas de caméras, pas de révélateurs numériques… Juste de la passion ! De la passion qu’on pensait éternelle… Mais là, c’est mort ! Le vestiaire a des airs de Verdun et c’est toute une équipe qu’on enterre.


Dernière édition par MBS le Sam 8 Nov 2008 - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Lilylalibelle

avatar

Nombre de messages : 867
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Vestiaire   Dim 4 Nov 2007 - 0:29

J'aime beaucoup... ça change des textes de sportifs dithyrambiques sur leurs exploits.
Le côté mec penaud-la-queue-entre-les-pattes, j'aime bien aussi mdr (mais ça c'est mon côté féministe qui ressort !).
Peut-être que tu aurais pu filer plus à fond la métaphore guerrière (verdun, la défaite, tout ça...). Mais l'entame qui répond à la chute est très chouette...
Bravo !

ça me rappelle mon premier roman fini, sur des jeunes footballeurs. J'avais écris ça au lycée, j'étais fana de foot (depuis ça s'est calmé lol).
Revenir en haut Aller en bas
http://espacedudehors.wordpress.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vestiaire   Dim 4 Nov 2007 - 0:41

La branloute me plaît beaucoup, c'est imagé, on va dire.
Je déteste le foot. On ne m'y reprendra plus à me faire piéger, alors que je ne suis assise ni dans les tribunes, ni sur le terrain, pas même, ô, misère, dans les vestiaires ! Un but, sinon rien.

Allez, pleure pas, tu la r'verra ta louloute. On s'en fout des buts. Viens Léon, y'a un ballon à la maison. tchin

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vestiaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vestiaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mini-vestiaire dans…Elmer / vêtements de poupées*
» Romain Gary - Le grand vestiaire
» Sondage "Vestiaire" - jusqu'au 17/06 à 19h30
» Rugby
» EWA Extreme wrestling association

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: MBS-
Sauter vers: