Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Mon chemin   Dim 4 Nov 2007 - 13:34

Mon chemin



J’ai l’humeur vagabonde. Je vais sans boussole, j’allume des étoiles aux carrefours de mon cœur. Je prends ici et je jette là. Sans toujours mesurer les conséquences. Une vie c’est si court. Et moi je n’ai pas de temps à perdre. Alors je me hâte lentement.
Des métiers, j’ai dû en apprendre dix. J’ai fait la plonge dans un resto (mais qui ne l’a pas fait, ne serait-ce que pour boucler les fins de mois quand le studio paraît soudain hors de prix). J’ai gardé des ados turbulents et je les ai calmé en les collant devant un film de cul (oh, la tête des parents en rentrant à la maison !). J’ai bousillé deux ou trois guitares électriques à essayer d’apprendre à des jeunes des rues un solo de Mark Knopfler. J’ai…
Enfin, j’ai fait des choses quoi… Des tas, des tonnes… Des qui comptent pas et d’autres qui ne se racontent pas.
Je connais San Francisco, Bombay et Tombouctou. J’ai posé ma dernière valise au Caire et je l’ai troquée contre un sac à dos. C’était la dernière chose qui me reliait encore à mon chez moi d’avant, cette fichue Sansonite à roulettes… depuis longtemps sans roulettes d’ailleurs. En deux ans, j’ai semé mes souvenirs comme le petit Poucet avait jalonné le chemin vers sa maison avec des cailloux. Chaque objet que j’ai abandonné m’a pourtant libéré. J’ai mué comme un serpent, j’ai appris à survivre dans toutes les conditions, sous tous les climats. J’ai appris à tendre la main, à soutenir le regard méprisant de ceux qui donnent pour soulager le peu d’âme qu’ils possèdent encore. J’ai appris à chaque coup dur, j’ai plongé dans toutes les embrouilles avec une délectation acide… Et paradoxalement, plus je m’enfonçais, plus une énergie vitale m’aidait à remonter à la surface. Alors, j’ai appris à ne plus craindre, à ne plus me soucier du lendemain. Et dans les grandes portes de verre des hôtels de luxe, j’ai retrouvé le visage de l’homme que j’étais avant.
Avant.
Avant que les plombs sautent, avant que les compromissions, les chantages ne fassent de moi ce que je n’aurais jamais imaginé être. L’assassin de mon propre moi.
Un jour, je reviendrai de mon voyage initiatique. Aux frontières de l’humanité, à la marge de l’inhumanité. Là où tout ce qui se fait est vraiment vital. Là où souffrir est presque un plaisir tant la douleur apprend sur soi-même.
Et je reviendrai bien décidé à te reconquérir, petit bout de femme qu’un juge qui ne me connaissait pas m’a arraché comme on vole un fruit à un pommier.
Quand j’aurais fini de musarder sur le chemin de moi-même.


Dernière édition par MBS le Sam 8 Nov 2008 - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
 
Mon chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clocher en vue aéré et cheminée fumante
» quelle truck pour sous bois, chemin ? slash/e-maxx/e-revo !
» Cheminée de Noël
» Au détour d'un chemin sur Bréhat
» Chemin de table

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: MBS-
Sauter vers: