Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Odette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Odette   Mer 26 Mar 2008 - 14:23

Odette


Son amant dort d’un sommeil agité. Il sursaute fréquemment, se retourne brusquement, s’agite en tous sens. Comme toujours, elle n’ose bouger. Le froid la pousserait à aller se coller au corps ardent de son seigneur et maître mais elle craint de l’éveiller et de devoir subir à nouveau ses assauts. Elle n’en a pas envie. Pas maintenant… Qu’il se repose avant les nouvelles épreuves qu’elle sent poindre.

Dehors, la neige s’est remise à tomber. Combien de temps encore avant que cela finisse ? Combien de temps avant que son corps se libère de cette charge, de cette mission qui l’honore et l’étouffe ? Combien de temps avant qu’il replonge dans ses chimères, que ses démons le saisissent et l’emportent ?
Peu sans doute.
Depuis le temps qu’elle partage sa couche, elle a appris à percevoir les signes du fatal changement. Elle sent venir la crise, elle sent monter l’affreuse métamorphose. Ses mouvements furieux montrent que l’esprit commence à se perdre, que le corps s’enflamme à la chandelle des mauvaises pensées. La folie est là, toute proche. Elle pourrait la toucher si elle osait poser la main sur le front de son amant. Elle pourrait la sentir si elle passait les doigts sur ses tempes trempées de sueur. La sentir pour la capturer, l’apprivoiser, la dompter.

Qui des deux est le plus fou ? Elle sans doute… D’aimer cet homme-là, ce corps étriqué et devenu si frêle, cet esprit si fluctuant qu’il peut lui procurer coups ou caresses, cris ou belles déclarations. De lui, elle n’attend plus rien que des heures nouvelles, des moments sauvages lorsqu’il la force dans sa demi-conscience, des instants lumineux lorsqu’il s’apaise et s’enroule contre elle en lui murmurant de vieux poèmes.
Folle ?
Ils doivent tous le penser lorsqu’il la croise. Certains sur son passage rasent les murs, d’autres esquissent un petit salut avec un sourire un peu faux. Les ecclésiastiques se signent et l’évitent, les dames la foudroient du regard, les puissants pensent peut-être déjà qu’elle courra vers eux pour retrouver la normalité lorsqu’ « il aura passé ». Et puis il y a ceux qui l’ont mise là, qui l’ont choisie pour son teint vif, ses joues bien roses, sa blondeur de chaume. Eux, ils pensent avoir placé dans le lit du malade la plus malléable des créatures.
Erreur !
Ce qu’ils ne savent pas, eux qui la jugent à la seule lumière de leurs esprits étriqués, c’est qu’elle l’aime, qu’elle n’a pas seulement pitié de ce malheureux vaincu de la vie. Elle l’adore, elle le vénère pour tout ce qu’il lui dit et pour ses longs silences prostrés, pour ses gestes maladroits et ses élans brûlants.
Elle aurait aimé lui donner une nouvelle descendance, elle ne demanderait pas mieux que porter en elle le fruit tardif de cet étalon fourbu. Elle ne se sent pas dégradée quand les mains de son seigneur courent sur elle, conspirent pour prendre d’assaut sa citadelle intime. Elle est fière d’être aimée, elle est fière d’avoir été choisie, elle est fière d’être celle qui rallume la vie dans ses yeux vides.

Elle, Odette de Champdivers, maîtresse de Charles le Sixième, roi fou et perdu.

FIN


Dernière édition par MBS le Sam 8 Nov 2008 - 14:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
 
Odette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série Le Carré d'As (Bibliothèque Verte), par Odette Sorensen
» renault UE Odette
» Odette Joyeux..... l'art d'être maman
» [Schmitt, Eric-Emmanuel] Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
» 1001 livres d'enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: MBS-
Sauter vers: