Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des poètes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Des poètes.   Mar 1 Jan 2008 - 17:55

Il n'y a rien de moins raisonnable que les poètes.

Que l'un dise:
On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
- Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
- On va sous les tilleuls verts de la promenade.


On se dit, c'est beau, c'est grand, c'est généreux: on dirait du Alf.
On en fait un classique.

Mais, qu'un autre de nos auteurs le plagie en écrivant:
Mon Dieu ce qu'on est bête quand on a dix-huit ans
Ce détournement, clin d'oeil nous grandit-il?.

Heureusement, que ce poète que je découvre a aussi bien du talent. Mais, vous vous rendez compte, l'autre-là, le classique, dans sa tombe, qu'est-ce qu'il va penser de nous, de notre irrévérence maintenant qu'il a gagné un piédestal?

Bon, pour faire bon poids, bonne mesure, je vais poster ici une oeuvre du grand maître. Comme on poste une sentinelle. Histoire d'éclairer un peu tous nos illuminés.


- Accroupissements -


Bien tard, quand il se sent l'estomac écoeuré,
Le frère Milotus, un oeil à la lucarne
D'où le soleil clair comme un chaudron récuré,
Lui darde une migraine et fait son regard darne,
Déplace dans les draps son ventre de curé

Il se démène sous sa couverture grise
Et descend, ses genoux à son ventre tremblant,
Effaré comme un vieux qui mangerait sa prise,
Car il lui faut, le poing à l'anse d'un pot blanc,
À ses reins largement retrousser sa chemise !

Or, il s'est accroupi, frileux, les doigts de pied
Repliés, grelottant au clair soleil qui plaque
Des jaunes de brioche aux vitres de papier ;
Et le nez du bonhomme où s'allume la laque
Renifle aux rayons, tel qu'un charnel polypier

.........................................................

Le bonhomme mijote au feu, bras tordus, lippe
Au ventre : il sent glisser ses cuisses dans le feu,
Et ses chausses roussir, et s'éteindre sa pipe ;
Quelque chose comme un oiseau remue un peu
À son ventre serein, comme un monceau de tripe !

Autour, dort un fouillis de meubles abrutis
Dans des haillons de crasse et sur de sales ventres ;
Des escabeaux, crapauds étranges, sont blottis
Aux coins noirs : des buffets ont des gueules de chantres
Qu'entrouvre un sommeil plein d'horribles appétits

L'écoeurante chaleur gorge la chambre étroite ;
Le cerveau du bonhomme est bourré de chiffons :
Il écoute les poils pousser dans sa peau moite,
Et parfois, en hoquets fort gravement bouffons
S'échappe, secouant son escabeau qui boite...

.........................................................

Et le soir, aux rayons de lune qui lui font
Aux contours du cul des bavures de lumière,
Une ombre avec détails s'accroupit sur un fond
De neige rose ainsi qu'une rose trémière...
Fantasque, un nez poursuit Vénus au ciel profond.





Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Des poètes   Mar 1 Jan 2008 - 20:56

Je ne sais pas ce qu'il en penserait. Certains acceptent, et même sont en attente de voir leurs oeuvres en moteur point de départ d'autres mots, tandis que d'autres en souffriraient, comme d'une trahison ou d'un irrespect.

Je ne sais pas, je crois qu'on ne pourra jamais répondre qu'individuellement par rapport à soi-même ?

Le texte que tu donnes, Vic, est très beau. J'aime particulièrement la dernière strophe.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
 
Des poètes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Club des Poètes de Jean-Pierre ROSNAY
» Poètes, pouet
» Salut les poètes
» Les poètes - Léo Ferré
» Poètes russes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Vic Taurugaux-
Sauter vers: