Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La fabrication du brocciu

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyLun 4 Aoû 2008 - 18:23

Je vais vous conter un souvenir d’un autre âge. Un souvenir de ce qui n’arrivera probablement plus ; en tout cas, dans mon chez moi de là-bas, c’est fini hélas. Puisse ma mémoire faire revivre ces instants pour les sauver de l’oubli.

Le décor : mon village, Agnaronu, dans la forêt de Lospedale, en Corse du sud, petit hameau perché à 1000 m d’altitude.

Je suis une petite fille excitée comme une puce, ainsi que tous les autres enfants, parce que cette nuit, on va faire le brocciu.
-Le brocciu, c’est un fromage frais de brebis, qui se mange nature avec du sel et du poivre, ou en accompagnement des beignets de farine de châtaignes saupoudré de sucre et arrosé d’eau de vie, ou qui sert à farcir les aubergines, ou en gâteau sans pâte parfumé de zeste d’oranges qu’on appelle fiadone à Bastia mais embrucciata chez moi.-

Tout le monde sera là. On a fait venir le lait, il n’y a pas de brebis au village, la montagne n’a pas de pâturages, seules les chèvres y trouvent leur pitance.
On allume un feu gigantesque : il faudra qu’il brûle toute la nuit pour chauffer à blanc les pierres qu’on jettera dans le lait après y avoir ajouté la présure.

Elle va être longue cette nuit. Il va falloir l’occuper. Par ordonnance spéciale, les enfants n’iront pas se coucher. Personne ne les forcera à dormir. C’est une nuit magique, c’est sacré, chacun doit pouvoir participer.
Le feu gronde et tempête, on y ajoute sans cesse du bois, des sarments de vigne, des herbes sauvages pour le parfumer. Le ciel vient juste d’allumer ses lampions, les enfants courent, jouent, crient. Les hommes dissertent sur la meilleure façon de tenir le feu, sur la chasse du jour, ils plaisantent, se disputent. Les femmes apportent des sièges et papotent, certaines tricotent ou brodent.

Les heures passent. Le feu est descendu. Le tapis de braises est incroyablement dense, on rajoute encore du bois pour l’entretenir. On y installe de gros galets ronds et lisses, de la taille d’une belle assiette (Je ne me souviens pas d‘où ils proviennent). Croyez-moi, il faut des braises de l’enfer pour chauffer des pierres à les blanchir.
Les enfants se fatiguent, viennent s’asseoir auprès des grands, ou pour les plus petits, grimpent sur des genoux accueillants.

Et c’est là que l’on quitte le monde pour entrer dans un autre monde. Celui des hommes corses qui chantent.
Cela commence par un qui lance un thème mélodique, en improvisant des paroles. Des mots simples, qui parlent de montagne, de sources, de jolies filles, de mouflons. Quand l’homme a fini, un autre reprend aussitôt une variation du thème qu’il brode, en musique et en paroles. Petit à petit, d’autres voix s’élèvent, en une polyphonie magistrale que n’enseigne aucune école de musique. Les tessitures s’entremêlent en un filet inextricable.
Cette façon de chanter s’appelle la paghjella. (prononcer padiella) Elle vient du fond des âges, je crois. Pour les Corses, elle est le plus court chemin de l’oreille au cœur.
Pour les « pinsuti » (les pointus) c’est à dire les français du continent, cette musique est bien étrange, elle peut sembler dissonante même, parce qu’elle est parfois atonale. La paghjella n’est pas sans rappeler les chants grégoriens. Ce n’est pas une musique « facile » pour une oreille non exercée.

Les Corses n’apprennent pas à chanter. Ils chantent parce qu’ils sont Corses (comme d’autres peuples musiciens, nos frères irlandais par exemple) et parce que le sang le commande. -Et ceux qui chantent faux ou mal, parce qu’il y en a ! se taisent par respect.-
Toute la nuit, les chants vont se succéder, tandis que les plus jeunes sombrent à même le sol, près du foyer rougeoyant et que les autres écarquillent les yeux (pour mieux lutter contre le sommeil) et les oreilles (pour être bien sûrs qu’ils ne rêvent pas).

Lorsque l’aube pointe, on réveille les petits endormis afin qu’ils ne manquent pas ce pourquoi on a fait nuit blanche.
On apporte de grandes lessiveuses pleines de lait. Les femmes mesurent et jettent dedans la présure qui fera cailler le lait. Et enfin, enfin ! Les hommes à l’aide de grosses pinces de fer noir prennent les pierres et les lâchent dans le lait, qui instantanément se met à bouillir tant elles sont brûlantes, et à coaguler presque aussi vite. Les gosses tout ensommeillés baillent et tapent des pieds pour se réchauffer, il fait froid au petit matin à mille mètres d’altitude quand on a dormi ou pas dormi dehors. Mais ils ne perdent pas une miette de ce spectacle du lait qui se vaporise en bouillonnant avec des pcchhhhhh et des blblblblblbl impressionnants.
Avec de grosses louches, les femmes prélèveront ensuite le fromage pour le mettre à égoutter dans des faisselles.

Les enfants iront finir leur nuit, les hommes vraisemblablement partiront chasser. Je ne sais pas trop. Parce que moi, j’ai sept ou huit ans, j’ai tenu jusqu’au matin (à part une petite sieste en milieu de nuit) et je tombe de sommeil. J’ai la tête emplie de merveilles mais j’ai froid, et je veux mon lit.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
filo

filo

Nombre de messages : 8596
Age : 106
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyLun 4 Aoû 2008 - 20:14

Wouha ! On s'y croirait !
J'ai trouvé ça sur le net :
http://www.curagiu.com/paghjella.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyLun 4 Aoû 2008 - 20:26

hé hé ! je me le mets de côté pour ce swaaaar ! Rêve

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyLun 4 Aoû 2008 - 22:26

Toi, Filo, musicien, est-ce que tu aimes ? (la paghjella, je veux dire)
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 5 Aoû 2008 - 0:42

Fraîcheur et tendresse, senteurs et retour à la nature, la vraie, celle qu'on vivait jadis en des circonstances particulières (tout est particulier). Nostalgie, beauté, jusque dans le départ trop rapide du berger. Petite fille ensommeillée, la fête s'achève toujours un jour... ou l'autre...

Magnifique partage, un chant des mots bien peu ordinaire, aux accents de la Corse. Je me suis régalée !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

filo

Nombre de messages : 8596
Age : 106
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 5 Aoû 2008 - 0:43

J'ai apprécié le peu de polyphonies que j'ai pu entendre... mais j'en connais peu, honnêtement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 5 Aoû 2008 - 1:04

Je suis si contente d'offrir et que mes cadeaux soient reçus Smile
Merci Filo et Ro d'ouvrir vos yeux et cœur à mes souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 5 Aoû 2008 - 1:08

Ils touchent toujours, les souvenirs. Parce qu'ils sont la sensibilité de l'être d'aujourd'hui, ils sont viscéralement vissés en nous. Et ils sont un moyen de rencontrer l'humain. Merci à toi, Farouche. chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
ZAZA 54
Ouillette D'Inde
ZAZA 54

Nombre de messages : 6551
Localisation : Sur mon ile au soleil
Date d'inscription : 23/03/2005

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 5 Aoû 2008 - 10:22

Tout ça me fait songer à ma Sardaigne. Merci Farouche.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
C'est ainsi que je veux écrire. Avec autant d'espace autour de peu de mots. Je hais l'excès de mots. Je voudrais n'écrire que des mots insérés organiquement dans un grand silence, et non des mots qui ne sont là que pour dominer et déchirer le silence. En réalité, les mots doivent accentuer le silence. »

Etty Hillesum
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 5 Aoû 2008 - 10:28

Des souvenirs, ma Zaza ? Et pourquoi pas ? Rêve

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMer 13 Aoû 2008 - 22:20

Cette histoire-là, elle aurait pu ne pas se passer en Corse, elle aurait pu se trouver dans un autre fil. C’est difficile à expliquer…Essayez de comprendre : elle aurait pu, oui, mais non.

Tu auras toujours un an de moins que moi.

L’amour a 4 et 3 ans, c’est faire des pâtés, accroupis côte à côte, et toi qui me laisses démouler le tien -privilège des privilèges- toute tremblante d’effriter sur les bords ce futur château magnifique. C’est échanger nos pelles et nos râteaux pour toucher le tout moite, là ou l’autre a mis ses mains.

L’amour à 10 et 9 ans, c’est courir la forêt pour tenter d’entrevoir de loin les légionnaires -Si tu n’es pas sage, les légionnaires viendront te prendre- qui doivent être des ogres griffus assoiffés de sang d’enfants. C’est aussi grimper dans les arbres pour aller me chercher ces minuscules grenouilles, et braver les ronces pour cette mûre -Pour toi, la plus grosse, la plus noire- que tu me fourres dans la bouche avec tes petits doigts crasseux.

L’amour à 14 et 13 ans, c’est rester assis ensemble sur un énorme rocher de granit qui domine le monde, à regarder au loin, très loin, sans parler, pour ne pas savoir nos auriculaires qui se frôlent de nos mains posées trop près l’une de l’autre, exprès, sur la pierre. C’est, le dernier jour des vacances, claquer sur ma joue ce baiser rougissant. Déception, déception ! Je voulais plus, moi, je voulais comme les grands, sur la bouche.

L’amour a 21 et 20 ans, c’est contempler le reflet des flammes de l’âtre au fond de nos yeux. C’est faire des fougères odorantes un lit moelleux pour s’y coucher et s’y aimer dès qu’on peut échapper à l’œil vigilant de nos familles. C’est « Je le prends pour le mien, moi, ton fils, si tu me veux. » C’est lire des poèmes qui commencent par « Mia stella » -mon étoile- et se terminent par « Mais tu es partie ».

L’amour a 32 et 31 ans, c’est quand le temps a passé, que la vie nous a changés. C’est se présenter nos enfants -Elle te ressemble la petite- nos conjoints. C’est rire encore en se moquant un peu « Tu perds tes cheveux, dis donc ! » et débuter toutes les phrases par « Tu te souviens ? »

L’amour aujourd‘hui, c’est la mémoire de l’amour. C’est dire : merci, Pierre, pour les pâtés, les grenouilles, les mûres, les rochers, les fougères, les poèmes. Souvenirs de mon enfance que j’ai rangés dans ma boîte à trésors, là, juste là.
Je ne sais pas ce que tu deviens, tu ne liras jamais ces mots, tu ne sauras jamais que je n’ai rien oublié.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Scapinocchio de la Mancha

Scapinocchio de la Mancha

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMer 13 Aoû 2008 - 22:26

Mais ces amours, tu les as vécues. D'autres fois, ça ne se passe pas ainsi :

http://liensutiles.forumactif.com/gerard-feyfant-f113/les-mots-pour-le-dire-t11317.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
béquille mutuelle

béquille mutuelle

Nombre de messages : 241
Age : 57
Date d'inscription : 27/11/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyVen 22 Aoû 2008 - 16:51

Bien sûr que tu es inspirée. L'inspiration dévoile seulement ce qui a besoin de sortir de nous, peu importe quand, comment ou ce qui l'amène : un son, une phrase, une image, un paysage, une personne, un souvenir, une névrose, un TOC pourquoi pas ? Doit-on être psychotique et/ou avoir des acouphènes pour peindre un tableau avec une oreille coupée ? Van Gogh était-il inspiré ou malade ce jour-là ? L’inspiration est tellement personnelle que l’analyser devrait être pris au sens psychanalytique du mot « analyse » et nous ferait remonter dans des motivations enfouies et compliquées.
En tout cas, j’aime beaucoup ce texte que je lis avec un peu de retard. La douleur cadre parfaitement pour moi aussi avec une couleur blanche, éclatante et inévitable. C’est étonnant cette unanimité entre nous. Intéressante à « analyser » sans doute, cette crainte du blanc…
La fin ou plutôt l’absence de chute me convient très bien aussi. Elle signe l’absence de guérison possible, de futur indemne. On ne sort pas d’une douleur comme celle-là.
Une simple remarque. L’intensité de cette douleur telle qu’elle apparaît à la fin du texte et le passage à l’acte agressif font plutôt basculer ce toc vers une psychose. Subtilité « médicale » en fait, peu de lecteurs y verraient sans doute la différence, alors… En tout cas, félicitations pour ce texte.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptySam 23 Aoû 2008 - 11:17

Citation :
L’intensité de cette douleur telle qu’elle apparaît à la fin du texte et le passage à l’acte agressif font plutôt basculer ce toc vers une psychose.
Certes. Justement parce que ma "spécialité" c'est le dérapage, le glissement, la bascule... le oups, on est passé à autre chose : de plus dense, plus profond, plus grave, plus inquiétant.
Si tu lis d'autres textes de moi, tu verras Wink

Merci en tout cas pour ton intérêt Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
béquille mutuelle

béquille mutuelle

Nombre de messages : 241
Age : 57
Date d'inscription : 27/11/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptySam 23 Aoû 2008 - 12:42

Je parlais uniquement du côté médical de la chose, on n'est plus seulement dans le toc. Ce n'était pas une critique du texte qui me plait beaucoup et c'est justement son aspect douleur, dérapage, bascule, que j'y apprécie. J'aime les textes noirs (bon ici, il est blanc, c'est vrai...), écorchés vifs, glauques, etc, c'est aussi ce que j'écris même si sur un autre forum, c'est une critique qui me revient souvent. En fait, je me barbe vite à lire des textes mièvres ou à l'eau de rose. Ici, pas de souci, ça me va et, oui, bien sûr,je vais lire d'autres de tes textes.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptySam 23 Aoû 2008 - 12:50

Ah oui ! La mièvrerie ! C'est terrible quand ça nous prend.
Ben puisque j'en suis à me faire de la pub (non, je rigole, hein !) si tu dois lire un truc de moi, je te conseille "Cantabile ma non troppo" qui est à mon sens ma nouvelle la plus aboutie.

Citation :
Ce n'était pas une critique du texte qui me plait beaucoup
Je ne l'avais pas pris comme telle, d'ailleurs Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyDim 24 Aoû 2008 - 15:06

Laughing (juste au sujet de l'eau de rose et mièvrerie, je suis en train de me dire que nous pourrions en faire un défi, un de ces quatre. Bon. Je me mets ça en tête, ce pourrait être fameux et très drôle)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
francoisdalayrac

francoisdalayrac

Nombre de messages : 2064
Age : 61
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyDim 24 Aoû 2008 - 16:27

Romane a écrit:
Laughing (juste au sujet de l'eau de rose et mièvrerie, je suis en train de me dire que nous pourrions en faire un défi, un de ces quatre. Bon. Je me mets ça en tête, ce pourrait être fameux et très drôle)

Eh Oh Ola! Un défi de mièvrerie? T'invites Bruel alors y a que lui qui peut relever! mdr

Bon, trève de plaisanterie. Ce fil me passionne. Les TOC je connais (professionnellement). Une vraie saloperie qui pourrit la vie. Seul traitement efficace, les thérapies comportementales.

A titre de renseignement au cas où, ici...

François
Revenir en haut Aller en bas
béquille mutuelle

béquille mutuelle

Nombre de messages : 241
Age : 57
Date d'inscription : 27/11/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 26 Aoû 2008 - 10:50

Que rajouter aux félicitations déja sans doute bien nombreuses ? Ce n'est pas le thème en lui même qui prend aux tripes mais de nous le faire vivre de l'intérieur, de plonger dans les méandres de cet esprit.
Chapeau bas, Farouche. J'adore. chinois
Revenir en haut Aller en bas
béquille mutuelle

béquille mutuelle

Nombre de messages : 241
Age : 57
Date d'inscription : 27/11/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 26 Aoû 2008 - 12:01

J'accroche moins que Filo ou Romane. Pas sur le thème lui-même qui paraît effectivement prometteur pour la suite, mais sur le style. Cette emphase de la première partie du texte qui plaît à Filo me gène, mais il est vrai que j'enchaîne directement aprés Cantabile ma non troppo...

"bête sauvage qui l'auraient voulu dévorer", "point en eux d'énigme", etc, donnent un côté un peu ampoulé, volontaire sans doute puisque je sais que tu peux écrire de façon très différente. Alors j'attends la suite. Ce début au style particulier est-il un prélude allégorique à une écriture réaliste dans la veine des autres nouvelles que j'ai lues ou le début d'un roman au ton différent ?
La suite, s'il vous plait, Mme Farouche Faim
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 26 Aoû 2008 - 13:58

Citation :
donnent un côté un peu ampoulé, volontaire sans doute
Totalement volontaire en effet, afin de créer un contraste saisissant avec la suite.
Citation :
Ce début au style particulier est-il un prélude allégorique à une écriture réaliste
Exactement, tu as tout compris.
Citation :
La suite, s'il vous plait, Mme Farouche
Euh.... ça va être dur : le roman en question est en refonte complète. J'ai tout changé dans mon approche, et il est probable que ce pont ne serve plus jamais à rien...

Je l'ai posté afin de voir les réactions "ex situ" à ce genre de texte justement, pour me conforter dans ma compréhension de la perception de certains styles.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 26 Aoû 2008 - 14:00

Merci de tout cœur.
Je ne serai jamais blasée de toucher un lecteur Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
lucius

lucius

Nombre de messages : 1021
Age : 56
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 26 Aoû 2008 - 14:02

Elle tripote ses lecteurs !
quelle honte !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
Farouche

Farouche

Nombre de messages : 3158
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 26 Aoû 2008 - 14:08

Voui, je suis une tripoteuse Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu EmptyMar 26 Aoû 2008 - 14:08

J'ai lu l'intégralité du recueil il y a quelques jours, profitant d'un voyage en train pour m'offrir ce plaisir. Je dis bien "plaisir". Des nouvelles noires, inquiétantes, bien ficelées et captivantes. Je voulais hier consacrer un article à cette lecture, mais vous savez ce que c'est ; les vacances détournent parfois les intentions initiales. Aussi ai-je remis à un peu plus tard la rédaction de cet article que je ne perds pas de vue.

En tout cas, d'ores et déjà, pour ceux que cela intéresserait, pas d'hésitation ; commandez le recueil de Farouche, il réserve plein de surprises !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




La fabrication du brocciu Empty
MessageSujet: Re: La fabrication du brocciu   La fabrication du brocciu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La fabrication du brocciu
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La fabrication du brocciu
» Fabrication de bracelets d'amitié
» Fabrication d'un Stand
» Diabète : la fabrication d'insuline restaurée grâce à un seul gène
» fabrication de bidons,pour toutenkarton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Farouche-
Sauter vers: