Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DOJO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xian
Invité



MessageSujet: DOJO   Jeu 6 Jan 2005 - 10:35

DOJO

(Nouvelle de Pénélope)



- D’abord, Pénélope ça ne va pas du tout. C’est pas possible et c’est ridicule de se prénommer comme cela aujourd’hui. On ne peut pas s’empêcher de penser à Ulysse et à l’autre idiot qui soupirait, et qui soupire encore, n’ayant probablement pas compris ce qui se passait.
- Quand tu m’as dit que que tu t’appelais Pénélope, je ne te croyais pas évidemment, je pensais que tu te moquais, non ?

C’est vrai, c’est sérieux, tu t’appelles Pénélope, tu ne me dis pas ce nom-là parce qu’on se rencontre comme tout le monde au dancing où chacun se trémousse comme il a envie.

Tu aimes ça, toi ? Moi, j’ai horreur de la danse et de toutes ces promiscuités-là . Les nanas je ne pense pas qu’elles respirent autrement que les gars. Donc, si elles viennent au dancing, c’est pour draguer.

D’ailleurs on le voit bien, elles se déhanchent, elles se jettent, elles se donnent. A n’importe qui.

Et moi, qu’est-ce que je fais là ?
Je suis rentré, par hasard, en marchant. Pourquoi ne pas marcher là, là ou ailleurs, toutes façons c’est pollué partout. Et au moins, on voit un peu de cheptel, ça réjouit l’œil, à défaut d’oreille, parce que l’oreille, pardon ça grince !
Du tintamarre, du boucan, du potin, du tapage, tout sauf de la musique.
Tu sais, Pénélope, chez moi, il y a de la vraie musique, de la musique avec des sonos qui débitent des sons et pas seulement des décibels.
Je te parle beaucoup tu dis, Pénélope, ben oui, puisque jedanse pas, et puis comme cela, tu vois que je suis un gars cool et bien branché. Même si je n’adore pas super super les dancings, rien à voir.
J’te dis, là, pendant que tu respires, entre ton lemon-coke et un slow annoncé par le disque-jockey, je te dis, moi les filles qui me font flipper. C’est j’sais pas moi. Ben…

J’te dis, bien quoi, oui, je les aime bien élevées, tu vois, un peu comme toi, qui pense pas toujours à la fin du Monde mais qui peut dire quelque chose d’intelligent comme tu disais tout à l’heure sur John Ford. Ouais, c’est cool et ça me plaît vraiment tu sais que tu sois habillée convenablement, tu peux pas savoir, les nanas qui ont une mini ou celles qui se tapent des loques dans tous les sens moi, ça gamberge pas avec tu comprends, et puis, il y a un âge où il faut bien arrêter d’être étudiante, non, toi tu fais quoi ? Réceptionniste le matin, ah bon un mi-temps, t’as pas trouvé autre chose ben oui c’est la crise évidemment pour tout le monde ah t’as encore un petit dépannage le soir, t’es libre l’après-midi alors ?

Quoi ? Ah oui ! Ben oui. Vas-y ben tu vois bien qu’il t’invite celui-là. Un paumé, allez fais lui plaisir et puis c’est pas moche de te voir danser, ton corps qui bouge là dans la pénombre ça fait venir les idées.

Vite finie cette danse-là eh y a quoi dans ce fourbi de sac, dis donc, c’est un fameux sac, on pourrait y caler son training pour faire un jogging non moi pas spécialement tu sais ben oui comme tout le monde un petit jogging mais le dimanche quoi en semaine j’ai pas le temps tu vois.

Bon, quoi ? C’est vrai tu veux faire modèle ? modèle quoi, ah bon ? Le Vogue et tout ça ? Tu crois toi aux filles qui font des trucs pareils, t’en connais ?

Oui, je crois que j’m’en vais aussi. Je t’fais un bout de conduite. Ah ! bon ! t’as une voiture. Euh… oui, si tu veux, je te montre le bout de chemin, tu me déposeras à l’axe du grand boulevard, je prendrai le métro. Ah ? Tu crois qu’il n’y a plus de métro à cette heure-ci ? J’y connais rien dans tout ça, non, je ne sors pas souvent le soir.
Eh bien, Pénélope, merci de m’avoir lifté jusque devant chez moi.
Non, non, je comprends, demain tu dois te lever tôt, mais dis comme t’es libre l’après-midi, on se voit demain à la pizzeria San Michaele ça ça te va et alors on reviendra chez moi, écouter de la musique là quelle tête tu fais, je vais pas t’violer, j’ai la tête à ça, non les yeux tu crois, ce sont les lumières municipales qui font ça, allez ciao, à demain, je te fais la bise.



Extraordinaire, là je suis soufflé, dis donc, superbe ta robe gitane, magnifique, tu es ravissante. Irrésistible, tu n’as pas vu tous les gars de la pizzeria louchaient vers toi. Oui, tu es vraiment jolie.
Viens, on monte, ah zut, comment ça fonctionne ce turbin de poignée.

Et ton sac, là, le fourbi, ça peut rester là, sur le siège, oui t’as pas peur qu’on t’le vole, non bon comme tu veux.

Chouette, non ? Tu vois, c’est le coin cuisine, et le coin douche, et le coin à manger et le coin à dormir, quatre coins quoi. Ouias, ça c’est super, il y a une platine super équilibrée et puis un ampli avec quatre enceintes, la quadriphonie,attends, voilà, il y a aussi un lecteur laser et un twin desk pour les cassettes, et alors on peut amener la hi-fi et la réintégrer pour la chaîne télé et tout.

Oh dis-donc, qu’est ce qu’on a dansé, moi qui croyais que je ne pourrais jamais, tu m’en as fait faire des trucs, maintenant je mémorise un pas ou deux, oui, il fait terriblement chaud, ah oui, je laisse toujours le thermostat au maxi parce que je suis frileux, moi, tu vois.

Non pas du tout, il n’y a pas d’inconvénient à ce que tu te mettes un peu à l’ais, tu vois, il n’y a pas de rideaux, mais il n’y a pas de vis-à-vis direct et si un gars du grand immeuble là-bas veut mater par ici, il faut déjà une bonne paire de jumelles et puis,comme il n’y a pas de lumière ici, il ne voit que des reflets sur la vitre.

D’accord, je te prépare un milk-shake pendant que tu te débarasses un peu, et si tu veux, tu prends une douche, il y a de l’eau chaude.

Ah ? T’as pas vraiment besoin d’eau chaude ! Tu veux que j’allume la télé maintenant que t’en as un peu marre de la musique, et oh oh dis donc, c’est super charmant ça.

Tu es superbe, on te l’a sans doute dit beaucoup de fois. Oui, enlève la jupe et le corsage, tiens c’est en deux pièces ? Oui, tu peux les placer ici. Des dessous comme ça, je ne pensais pas que les filles portaient cela. Je croyais que cela existait dans les fantasmes de Crépax seulement.

Tu es terrible là-dedans. Tu as les hanches admirables et quelle poitrine, laisse-moi faire, ben laisse-moi enfin voyons mais non mais qu’est-ce que tu crois, arrête, mais il ne faut pas se débattre, je voulais seulement voir le tissu quoi, mais non allez viens ne sois pas fâchée mais c’est absurde, mais c’est un malentendu.

Ah non, tu es méchante, mais oui je la rendrai la robe. Mais ne tire pas, aie, je suis accroché, mais c’est con, tu allumes, tu te promènes à moitié à poil et puis c’est toi qui mais non mais arrête voilà maintenant, tu vois, ton soutien est déchiré.


Ah Aie aie aie ? qu’est-ce que j’ai pris, j’ai rien compris moi, je ne comprendrai jamais rien aux nanas. Bon, en bref, elle m’a assomé, avec quoi au fait ?

Eh bien, moi qui avais téléphoné pour un cours de karaté, ça tombe bien comme ça, la prochaine greluche, couic, et au moins, j’aurai pas l’air idiot. J’aurais eu l’air fin si un copain s’était amené. Tabassé par une gonzesse, faut l’faire ou plutôt faut s’laisser faire. Elle m’a eu par surprise. Bon où est le carton avec cette adresse.
Ah voilà. Centre des Arts Martiaux du XVè, anianiania par le métro et ah oui, je vois, bon, bien anianiania pour les enfants, nianiania pourles adultes de sept à huit judo et après karaté et self-défense, impeccable. Directeur technique Fauvin, oui c’est un bon, je l’ai vu à la télé quand il a gagné le championnat. Judo. Oui je le connais ben alors, ce sera parfait, self-défense comment y s’appelle P. Dessart.


Oui, bonjour Monsieur, je viens pour m’inscrire, hola ! on entend cogner. Sur quoi ? Les makiwaras, ah bon, vous me rassurez. De la paille sur un poteau, oui une sacrée frappe, ah ! le prof de self-défense. Ben justement, c’est pour ce cours-là que je suis venu.
Mille francs, hop, c’est pas donné hein.
Ah toutde même assurance comprise et la licence et l’autorisation de fréquenter le dojo ad libitum en open, ah, oui, donc avec supplément pour des cours complémentaires éventuels tout de même.

Ah ! On ne frappe plus, oui je vais me dépêcher d’aller au vestiaire, ah bon, ok le prof va me montrer. Comment il s’appelle ? Ah c’est une dame ? oui, on est toujours surpris me dites-vous, elle arrive, c’est qui ?
Pénélope Dessart.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DOJO   Jeu 6 Jan 2005 - 11:35

pas mal Wink
Revenir en haut Aller en bas
xian
Invité



MessageSujet: Re: DOJO   Jeu 6 Jan 2005 - 15:16

peut faire mieux
mais il faut payer de sa personne Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DOJO   Jeu 6 Jan 2005 - 20:44

oui ... montre l'exemple... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: DOJO   Lun 10 Jan 2005 - 16:17

Xian, je me suis marrée durant toute la lecture. Y'a l'histoire, certes, mais y'a surtout cette façon de l'écrire... Tu... en as d'autres stp ?????

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiii Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
xian
Invité



MessageSujet: Re: DOJO   Lun 10 Jan 2005 - 16:59

Pas trop vite, un peu à la fois, ne se découvrir que lentement ....

Racontée par Xian et Henri 26, l’histoire de la Colo, tous les jours sur http://www.20six.fr/henrilauteur
(page : La Colo)
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: DOJO   Lun 10 Jan 2005 - 19:47

mmm.... sensuelle manière de le dire.... Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
xian
Invité



MessageSujet: Re: DOJO   Lun 10 Jan 2005 - 20:16

reprenons le cours convenablement, rajustons le keikogi, prenons place pour le corps à corps mais aujourd'hui, seulement les atemis et les mouvements de jambes...

transpiration
respiration
salutations
Revenir en haut Aller en bas
xian
Invité



MessageSujet: Re: DOJO   Mar 11 Jan 2005 - 7:43

oh ! hola !
une spécialiste !

vais-je devoir lui demander conseil pour ma chronique de Janvier dans Blackbelt

de Janvier
nom d'un petit bonhomme en bois

je suis en retard Very Happy

vont vouloir m'atémiser !
Revenir en haut Aller en bas
xian
Invité



MessageSujet: Re: DOJO   Mar 11 Jan 2005 - 10:00

une petite fouine dans mes vieux papiers ?
va-t-elle ronger tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DOJO   

Revenir en haut Aller en bas
 
DOJO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rush Hour 3:
» naruto sur la xbox 360
» [Drama] Ranma 1/2
» Cali
» Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Xian-
Sauter vers: