Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SILHOUETTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Inès   Mar 29 Nov 2005 - 12:02

SILHOUETTE
(Nouvelle d’Inès)


C’était pourtant parfaitement écrit dans le magazine et j’avais bien suivi toutes les règles.

Afin, disaient-ils, de permettre à nos lecteurs, petits et grands, de charmer leurs loisirs d’une manière agréable et intéressante, on organisait un concours de silhouettes.
Il était doté de très beaux prix et, étant au chômage depuis un an, j’aurais été vraiment heureux d’en gagner un. Aussi, me suis-je empressé de faire mon possible pour dénicher la plus belle silhouette.

Le règlement disait qu’il fallait découper les différents morceaux pour les coller sur un léger carton afin d’en faciliter le maniement. Il y avait le problème de la colle à résoudre. J’avais bien un flacon de cette colle blanche qu’emploient les menuisiers mais je pensais que ce ne serait pas suffisant pour des morceaux qui seraient tout de même assez lourds.

Le point numéro deux des conditions du concours était tout à fait dans mes cordes. J’avais de tous temps eu un bon esprit artistique, il fallait assembler les différents morceaux d’une manière originale et noter sur un feuillet le titre du sujet présenté. Il allait de soi que tous les morceaux devaient être utilisés, qu’on ne pouvait pas faire se chevaucher des pièces ni les tordre ou leur faire subir une mutation inappropriée. Toutefois, on pouvait les disposer dans n’importe quel sens.

Pour permettre une bonne évaluation, on demandait de noter au dos de la silhouette envoyée au concours, ou en cas d’impossibilité sur un autre feuillet, séparé, un descriptif des différents morceaux utilisés.

Découper et joindre le bon n°1.
- Ah oui ! Ne pas oublier de le découper, mais alors on abîme le journal ! enfin ! bon ! c’est tout de même pour jeter d’ici quelque temps, il n’y a que les collectionneurs et les maniaques qui conservent des vieux journaux – tout au moins pour les lire. Certains les gardent pour allumer du feu, pour glisser dans les chaussures humides en guise d’embauchoirs, pour fourrer entre pull et singlet lorsqu’ils font une course à pied ou à vélo, les avares en font un tas le plus haut et le plus hydraté possible pour les revendre au poids.
Toutes les idées que les hommes écrivent, depuis des siècles peuvent servir à tant de choses. A soutendre une tapisserie, à empêcher trop d’air d’arriver sur le radiateur, à tuer les moustiques et les mouches dont les chiures salissent les murs – mais il faut être adroit pour ne pas soi-même provoquer une salissure nouvelle et bien encore d’autres possibilités.

Chacun peut envoyer autant de silhouettes qu’il veut (A condition de joindre à chacune d’elle un bon n°1).
Ça, c’est épatant !
Après avoir choisi mes silhouettes, j’ai couru chez le libraire et j’ai acheté huit journaux, un de plus pour être sûr, quelquefois qu’en découpant le bon serait inutilisable, et vous le savez, dans les concours, ils sont plutôt règlement-règlement, petit doigt sur la couture du pantalon.
Il est évident que comme d’habitude dans les concours de ce genre, les membres du personnel de l’éditeur ne peuvent participer, qu’une silhouette primée ne pourra être représentée aux concours ultérieurs, que les noms et adresse des lauréats seront publiés, en même temps qu’un chèque leur sera envoyé. Bien sûr, les décisions du jury sont sans appel.


C’est formidable, je n’ai pas reçu le chèque mais mon nom est tout de même publié dans le journal.

Ils ont forcé ma porte à l’instant où j’allais faire ma première découpe. Le feuillet séparé, prévu par le règlement était sur la table. Pour ne pas m’encombrer l’esprit, j’avais simplement recopié le prénom figurant sur la carte d’identité qui était dans son sac à main.
Elle s’appelait Inès et n’avait pourtant pas le type espagnol. Mais les parents donnent parfois des prénoms qui ne correspondent à rien.

Elle était toute nue allongée sur l’établi, la scie tournait.
J’ai eu beau leur expliquer que je ne voulais voler personne, que j’aurais renvoyé les vêtements et objets aux adresses indiquées sur les cartes d’identité. Ils n’ont rien voulu savoir.
Ils ont enlevé les baillons aux six filles attachées aux anneaux du mur, ils m’ont même frappé en disant, (quels grossiers !)
- Ta gueule, crapule.
Et lorsque je leur ai dit que c’était pour le concours, il y en a un qui a dit que j’avais gagné celui de la machine à Charlot.


J’ai réfléchi toute la nuit en me demandant où j’avais bien pu ranger le bon de participation. Et après réflexion, je me suis dit qu’il avait dû se tromper, il devait y avoir homonymie, je n’avais pas souvenir de participation pour une machine à Charlot. J’avais répondu pour la croisière, pour l’automobile plus belle et plus rapide que les autres, pour un poids d’or égal à mon poids, et pour trois cents litres d’huile pour friture mais non, sincèrement, je ne me souvenais pas de cette machine.
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
parasite2

avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mar 29 Nov 2005 - 19:08

J'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Renan
Azurément Vôtre
avatar

Nombre de messages : 706
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mar 29 Nov 2005 - 19:50

Bonjour Xian,
Voici mon petit « rapport de lecture » de ce texte. Je t’avoue que je n’ai pas pris le temps de voir comment il s’intègre à l’ensemble du récit « la colo ». Je vais donc me contenter ici de commenter les pages postées sur ce fil-ci.
J’ai d’abord été agréablement « porté » par le style en phrases courtes, jouant sur le surnom musical de Domi et dépeignant le personnage par « petites touches » impressionnistes. Et puis, à partir de la rencontre entre Domi et Charles du côté d’Oléron (« L’océan est houleux, etc. »), j’ai été désarçonné par les changements du temps verbal employé : tantôt le présent, qui collait jusque là si bien au style, tantôt au passé simple, alors que c’est la même scène qui est décrite :
L'océan est houleux, et du haut de la vague elle aperçoit à sa droite une tache sombre qui danse sur l'eau. L'espace d'une seconde, affolée, elle crut que c'était un aileron de requin, de requin ?
Et ça continue ensuite à « hésiter » entre les deux temps, ce qui pollue la lecture, même la compréhension du texte. Et puis tu insistes ensuite sur le corps de Domi (à commencer par ses seins). Si l’effet érotique est réussi les premières fois, cela devient ensuite un peu trop un leitmotiv, qui a fini par m’agacer. Au bout de quelques paragraphes, j’ai carrément décroché, essentiellement à cause des deux points que je viens de te signaler.
Bien sûr, ce n’est que l’avis d’un lecteur parmi d’autres, mais j’espère qu’il te servira et je suppose que comme moi, tu préfères des critiques (constructives) que le silence des hôtes de ces lieux.

Au plaisir de te lire et d’être lu par toi,

Renan
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesitelaplume.com
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mar 29 Nov 2005 - 20:14

Renan a écrit:

L'océan est houleux, et du haut de la vague elle aperçoit à sa droite une tache sombre qui danse sur l'eau. L'espace d'une seconde, affolée, elle crut que c'était un aileron de requin, de requin ?

Renan

Et si l'utilisation du passé simple était un choix réfléchi par rapport au récit ?
Cela ne me choque pas et convient si l'on pense ainsi :

Le présent ne se prête pas à cette pensée rapide aussitôt abandonnée. Par contre le passé simple lui convient parfaitement. Elle a eu lieu rapidement puis est immédiatement terminée.

Au présent :
l'espace d'une seconde, affolée elle croit que c'est...

L'action s'en trouve alourdie dans le temps, perd de sa rapidité...

Enfin c'est mon raisonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Renan
Azurément Vôtre
avatar

Nombre de messages : 706
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mar 29 Nov 2005 - 23:57

LuluBerlue a écrit:

Et si l'utilisation du passé simple était un choix réfléchi par rapport au récit ?
Cela ne me choque pas et convient si l'on pense ainsi :

Le présent ne se prête pas à cette pensée rapide aussitôt abandonnée. Par contre le passé simple lui convient parfaitement. Elle a eu lieu rapidement puis est immédiatement terminée.

Au présent :
l'espace d'une seconde, affolée elle croit que c'est...

L'action s'en trouve alourdie dans le temps, perd de sa rapidité...

Enfin c'est mon raisonnement.

Oui, je saisis, Lulu. Mais il y a tout un passage comme ça et je ne suis pas certain que cette interprétation "marche" à tous les coups, autre exemple :

[...] l'homme piquait sur elle et s'arrêta tout près, ahuri de découvrir une fille très bronzée qui nageait tranquillement, ses longs cheveux flottant derrière elle.
Elle ne le voit d'abord qu'au hasard d'une vague, elle constate qu'il n'est pas plus vêtu qu'elle. L'eau découvrait ses petits seins fermes aux bouts durcis par le froid. Ses immenses yeux en amandes éclairaient son visage rond.


Moi, ça m'a gêné (je suis peut-être un tantinet trop conventionnel)

Enfin, ce sera à xian de nous en parler...

Renan
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesitelaplume.com
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mer 30 Nov 2005 - 2:00

concordance des temps et liaisons oui.

Mais est- il possible d'écrire :

l'homme piquait sur elle et s'arrétait tout près...

ça colle pas et ce n'est pas une question d'académisme.


Xiannnnnnn ?????
Revenir en haut Aller en bas
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mer 30 Nov 2005 - 6:42

Diables de lecteurs...
le langage de Xian et surtout la grammaire et le vocabulaire sont parfois difficiles à saisir pour les puristes, voire pour les autres...

Je remercie Renan pour ses remarques judicieuses et Lulu pour sa vigoureuse tentative de compréhension "malgré tout".

Pour mieux cerner ces effets, voir s'il s'agit de "gestes volontaires" ou comprendre les erreurs et dérapages, il faut savoir que j'écris le même jour pour plusieurs types de lecteurtrices des "choses" de genres tellement éloignés les uns des autres que les sujets se polluent parfois mutuellement et que l'application grammaticale reste imparfaite.
Ainsi, pour l'instant se feuilletonnent Henri (le retour), se construit un récit d'espionnage à la manière de Bruno Bax et d'Ernie Clerck mélangés (sans que cela soit une parodie), se publie chaque jour un mot "politique" et s'impriment des articles variés concernant les arts martiaux tandis qu'un Ketje Henri se bruxellise et qu'un Henri Sim tente une enquête liégeoise.

Le beau grand livre prévu pour Goncourt et autre Nobel est sans cesse reporté aux calendes grecques... quant à la grammaire et au vocabulaire je suis bien obligé de m'y parfaire en répondant aux mille questions de ma fille de quinze ans qui fait "des études" - et là, point de tromperies ou de divergences, son prof ne laisse rien passer !
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mer 30 Nov 2005 - 6:45

Citation :
Moi, ça m'a gêné (je suis peut-être un tantinet trop conventionnel)

bah ! tout le monde ne nage pas tout nu... faut pas être gêné, mon grand, il y a pire comme situation ...

le chapitre suivant de la Colo sera disponible dans la matinée chez http://www.20six.fr/henrilauteur
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mer 30 Nov 2005 - 13:48

Xian a écrit:

Le beau grand livre prévu pour Goncourt et autre Nobel est sans cesse reporté aux calendes grecques... !

Tu as tort Xian il paraît que le Goncourt (quelle qu'en soit la qualité) nourrit grassement son auteur pour les dix prochaines de sa vie voire jusqu'à la fin s'il est de qualité justement.

Oui je sais l'argent ne fait pas le bonheur, mais...

grrrr09
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: SILHOUETTE   Mer 30 Nov 2005 - 14:48

J'ai tellement l'habitude de lire Xian, que le décalage des temps ressenti au début y'a bien longtemps, je ne le ressens plus maintenant. Marrant, même, ce phénomène !!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SILHOUETTE   

Revenir en haut Aller en bas
 
SILHOUETTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» svg|silhouette
» Silhouette SD
» problème pour installer ma silhouette !! sos
» silhouette de femme
» SOS Je viens de reçevoir ma silhouette des USA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Xian-
Sauter vers: