Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La cure s’annonce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: La cure s’annonce   Jeu 2 Fév 2006 - 6:24

La cure s’annonce

Quatre demain matin disait le conscrit en ces temps-là
Trois pour les optimistes, cinq pour le compteur fiscal...
Quinze jours de cure et hop, hip hop, cela danse, la mémoire vive am stram gram ram et rom tartine et boterham, hache ou non la mémoire me reviendra, Alain et Amalia l’ont juré leurs grands dieux.
D’ailleurs elle revient, je le sens bien, c’est la journée de la femme, Henriette Huguette Céline, Claudine, Andrée, Annelise, Brigitte, Bretrande, Désirée, Doddie, Eugénie, Eliane, Francine, Folcoche, Grenadine, Germaine, Juliette, Jeannine, Isabelle, Isadora, Kalinka, Khebab, Louise, Laurentide, Marcelle, Monique, Nadine, Noémie, Ophélie, Onomatopée, Pauline, Prudence, Quelle, Quirinale, Renée, Raymonde, Romane, Suzanne, Sophie, Tania, Trudy, Ursule, Ulma, Véronique, Véritable, Wenny et Wouhwouh, Zoé et Zazie, elles sont toutes là, ce lundi de fête, ce lundi au soleil, tu vois Stany que la mémoire me revient, une balle dans la tête ce n’est pas suffisant pour me tuer, d’accord, cela ne mène à rien, cette courte semaine, on va y dire tant d’inutilités, mais après la cure, ah !
Après la cure, derrière la cure, des buissons, un cimetière.
Femmes je vous aime, je vous dévoile.
La société pharmaceutique pour laquelle elle travaille brasse des milliards d'euros chaque année. Elle ne s'occupait pas vraiment de la partie scientifique des projets même si elle en avait eu la formation. Elle avait gravi les échelons petit à petit. Du simple laboratoire d'études sur les molécules au bureau de gestion des contrats avec les autres sociétés, dont les fournisseurs de "matières premières". Un poste important.
Des femmes ont des postes importants, ainsi, dans la rue, le facteur est une femme. Je dois attendre que le facteur sonne, trois fois, comme le train, le train siffle et Anthony chante, tu vois que la mémoire revient Poussin, m’a dit Amalia.
Rodriguez tu m’as tué, non, c’est Tortilla, on ne fait pas d’omelettes sans casser les œufs, le lundi au soleil... des femmes nues, des corps lascifs, des lacets au réglisse et à l’anis, l’honni soit qui mal y pense, panser le cheval le cheval de course je me régare régal gâteau on mange quoi, on mange quand ? Totoche t’as fait la cuisine ? Je me dévoile, misogyne, miss Ogino. Trop rapproché sont ces deux trous, je sifflote, l’air me revient, du vent dans les voiles, la révolution, si le vit manque Pluviôse, il se fout tout droit dans Ventôse.
Le grand air, Faust et Marguerite, la Castafiore castratrice, tu le prononces bien me dit Alain en me represcrivant des pilules bleue pour le foie.
Tout me revient, la mémoire, les gestes, j’ouvre la bécane, je clichotte la prise tertiaire, j’enfiche la prise mâle, manque une multiprise faudra voir chez Blogarama ! Et puis passer à l’expo, vingt ans de macdo ! Vingt cinq berges que les Steve’ brothers ont dévoilé une petite boite beige avec écran incorporé qui fait "bong" et dit "hello" quand on l'allume... le Macintosh était né ! En mars 1984 le premier Mac fut exposé à la Maison de l'Informatique à Paris et, en ressortant, je suis pris d'une furieuse envie d'aller braquer une banque pour me le payer. J’ai foncé chez Pomme, je l’ai retournée, elle m’a dit, te v’la encore avec tes cochonneries ! Après qu'elle m'eut travaillé dans la racine de bruyère, j’eus des velléités de soudard et sans être de la brioche infernale, j’avais furieusement envie de lui tarauder la bagouze. Elle, bonne fille, se laissa vadrouiller dans le gros colon. 25 ans de Pomme dans la Peau...
La mémoire flanche, Pomme, c’est en 74, j’étais jeune et elle aussi, alors qu’a-t-on fait sans écran, pendant dix ans ?
Donc j’étais né et Pomme n’était plus vierge ? Et Claudine ? Et Denise ?
Bon bon, l’heure va changer quand je reviendrai de cure, et la saison, voilà, le printemps se pointe dans notre hémisphère, il est temps que je trempe réellement ma plume pour vous amener les textes promis ...en avril sans trop me découvrir.
Voilà l'effet des vitamines ! J’interloque l’Alain,... tout ecto qu'il est ! plasme ! plasma, écran que dit mon écran ce matin ?
André feuilleta d’un doigt distrait le dernier magazine de ciné qu’il avait ramené de chez Stef, son libraire préféré. L’idée lui était venue d’aller passer l’après midi au cinéma lorsqu’il s’était rendu compte qu’il était seul devant sa pizza froide.
S’il allait en ville, il rencontrerait des gens, voilà une bonne idée se dit-il et il se sourit de l’avoir eue.
J’étais chez Isabelle ? Non, Ai-je déjà lu cela ?
Je me dévoile encore, à mon sens, la question du voile du fédéralisme linguistique belge joue très précisément le rôle de roue de rechange. Pour être un substitut crédible, le nouveau problème doit remplir plusieurs conditions. Henri III est-il le fils de Céline et Henri ? Est-ce une histoire belge ?
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: La cure s’annonce   Ven 3 Fév 2006 - 13:00

La foule fut contenue au dehors tandis que Wanda et Robert étaient dans le bureau du maire pour répondre aux questions inintelligentes de l’homme de radio tout en cherchant une pointe Bic. (Vous n’avez pas de Parker ici ?) pour signer des autographes.

Pour meubler et parce qu’il ne trouvait pas l’instrument autographiant, Robert à qui on avait rien demandé (c’est Wanda qui avait été reconnue) fit parler le maire, le discours devint inévitable...

— Champignaciens, Champignaciennes, la souscription pour l’hospice de l’Erable qui sera dirigé par le docteur Barnard, homme de grand cœur et beau-frère de ma femme, est en bonne voie, nous avons récolté généreusement plusieurs cen-taines de milliers d’euros. Le Docteur colloqué demain à la capitale déposera au passage l’argent moissonné à la banque Tonopercet. Pour une petite commune comme la nôtre, voilà un beau pactole. Je dois dire qu’il manquait trente-deux cents pour arriver au chiffre que nous voulions atteindre, vous connaissez ma géné-rosité proverbiale, j’ai fait l’appoint.

— Bravo, applaudirent les écoutants.

— On parlera de vous dans la gazette, opina le reporter en bouclant la valise de son magnéto.


— Bonsoir Monsieur Rouletabille dirent de commun accord Wanda et Robert, en se faufilant par la porte de derrière qui donnait sur le local des réunions du conseil communal.

Robert et Wanda n’avaient pas sitôt débouclé valises et fait couler le bain que l’on heurta la porte d’un doigt vengeur.

— Qui est-là ?
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La cure s’annonce   Ven 3 Fév 2006 - 13:05

Et l'autre ahuri de répondre : C'est l'plombier !!!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: La cure s’annonce   Lun 6 Fév 2006 - 10:15

— Rouletabille, j’aimerais vous dire ...

— Entrez, fit Robert gaillardement, les yeux chargés de haine.
Le reporter pénétra d’enthousiasme et s’arrêta pile devant Wanda en deux pièces minuscules allant vers la salle d’eaux

— Que se passe-t-il, une nouvelle interview ?

— On a découvert ...

— Quoi donc ?

— Ah ! Monsieur Simillion
Nous direz-vous enfin, lança Wanda dans le même geste qu’elle enlevait le haut de ses petites affaires.
Le reporter déglutit, regarda les fesses une deux de Wanda qui s’enferma dans la salle aux ablutions.

— Un cadavre, Monsieur Simillion, un cadavre !

— Vous dites de ces choses !

— Cher ami, puis-je vous appeler cher ami désormais, et clamer haut et fort que n’en déplaise aux boutiquiers et aux zélateurs de la fausse morale, nous nous battrons toujours, ici, pour la liberté d’expression, y compris celle de nos ennemis, et contre le délit d’opinion, l’idéologie des imbéciles heu-reux.

— Fort bien, Monsieur Rouletabille, fort bien, mais encore, ce cadavre ?

— Nous n’avons pas encore d’indications précises, mais monsieur Bridoux af-firme qu’il s’agit de Henri Day.

— Le chanteur ?

— Non non, Henri Day qui retint un moment toute l’attention. Rappelez-vous !

Quel Henri passe couleur de muraille près de la maison où vient d’entrer le docteur Barnard ? Henri Day est-il un handicapé moteur en chaise roulante ? A-t-il habité au 293, est-il à cheval sur les bonne mœurs de droite, sa maison est-elle en banlieue bruxelloise ? Lit-il le Voici. Que s’est-il passé avec Corinne ? Va-t-il tenter de séduire Huguette ?
Combien d’Henri ? Ce soir, il regarde les fenêtres du second étage, de l'autre côté de la rue, brillamment éclairées. Les pièces qui étaient désertes depuis un mo-ment sont maintenant meublées. Sans doute les déménageurs sont-ils venu dans la journée d’hier, alors qu’il était en voyage.
Salle à manger, chambre et salle de bains sont aménagées. Dans cette der-nière pièce, au-dessus du lavabo, il aperçoit même sur une étagère, un verre à dents et des petits pots bien rangés. Ils ressemblent à ceux que l’on trouve au rayon parfumerie où il passe renouveler son stock de lames de rasoir, chez Abou. Dans un angle de la pièce un rideau de douche. À l'opposé une bicyclette d'appartement, preuve que l'occupante, tient à conserver sa forme physique. Pendant qu'il regar-dait cela, des couverts sont apparus sur la table de la salle à manger. Il lui a même semblé voir une ombre se dessiner sur la tapisserie claire de la pièce.

Henri Day est-il ce que l’on appelle très communément un voyeur ?
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La cure s’annonce   Lun 6 Fév 2006 - 10:44

Même avec un éventuel cadavre, c'est vivant, vivant, vivant !!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: La cure s’annonce   Lun 6 Fév 2006 - 11:06

Cure d’eaux, cure dents ?

Légèrement penauds malgré tout, les responsables de Coca-Cola ™ et © Grande-Bretagne ont bien été obligés d'avouer que l'eau qu'ils vendaient sous la marque Dasani n'était que de l'eau du robinet. Les usines d'embouteillage recevaient l'eau par une canalisation, la filtraient pour faire bonne mesure et la mettaient en bouteille, cette dernière action ayant comme principal effet de multiplier la valeur du produit par plus de 3.000% Depuis sa cage en verre, Dutroux a immédiatement réagi: "Si j'avais su, je me serais plutôt lancé dans le commerce des eaux minérales. Ca a l'air plus rentable que d'enlever des fillettes. Même si je n'ai pas enlevé de fillettes, puisque je vous rappelle que c'est Michèle Martin qui a tout fait pour le compte de Nihoul et que je n'ai rien à voir dans cette histoire et ne me prenez pas en photo s'il vous plaît.
D’ailleurs, en photo, serait-ce Henri ?
La photo n’a pas pris voir le pourquoi !

Hier, journée de la femme.
Oui, la journée de la femme, c’avait été une journée exceptionnelle, j’avais connu Boule et j’avais fait l’amour toute nue dans l’herbe sur une musique de Stevie Wonder.
Des mots qui traversait l’espace, le docteur Alain vient de me quitter, je monte à Amsterdam, me dit-il, faut-il rapporter quelque chose ?


Amsterdam, je ne sais même pas où c’est, je suis vaseux, plus qu’hier et l’ambulance, l’ambulance viendra vendredi me dit-on une fois de plus. J’ai essayé de téléphoner au Capitaine Nemo, il est aux abonnés absent ou alors j’ai mal compris la standardiste suave qui disait tape sur le trois francophone, sur le deux pour la technique sur le huit pour le septième ciel.

(NDLR : ceci était ici vendredi, je le jure, tout à coup hop disparu ...)

donc le texte de lundi sera plus court, normal... s'il faut le reprendre, cela sera plus zézé.


Les apparences sont trompeuses.

Bien entendu les mots qui traversaient manquaient de lenneté mais rien ne va plus, on profite du brouillard pour montrer des choses que je ne vois pas, une photo de paparazzi !
Comment y croire ?

Céline est venue dans la pénombre, je vais bien ...
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La cure s’annonce   Lun 6 Fév 2006 - 17:27

Comme du p'tit lait, que j'avale tout ça. Rêve

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cure s’annonce   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cure s’annonce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ciné cure rare du vieil acteur
» Fan de Depeche mode,The cure,U2 etc..c'est ici
» [Figurine] HeartCatch Pretty Cure
» Gros Cure-Dents
» What butter and whiskey will not cure there's no cure for || Aurélie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Xian-
Sauter vers: