Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bastingage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Bastingage (*)   Jeu 6 Oct 2005 - 2:07

Bastingage

Est-ce une femme qui rêve ou un rêve de femme ?
Je l'imagine accoudée au bastingage d'un bateau en partance vers nulle part. Vers quelle destination pourrait-il l'emporter ? Que quitterait-elle ? Où irait elle ? Elle est déjà arrivée. Son port, c'est elle. Mais elle ne le sait pas.
Je l'imagine ainsi, accoudée au bastingage de ca bateau-fantôme, son visage trituré par le vent du grand large. On la dirait livrée aux mains gantées d'embruns, façonnée de sel et de souffle. Tombé le masque des villes cahotiques, des fissures, des alarmes, des virovoltes et des volte-face. Tombé ou peut-être défait, lambeaux après lambeaux, comme autant de pans défraîchis et désuets. Des bouts d'attaches engloutis, à croire qu'elles avaient menti tout ce temps d'avant. Des mots fragmentés, éparpillés, comme autant de dissonances dilapidées en incohérences. Juste des sons et puis des suppositions de sons et puis si peu qu'on les confond maintenant aux sifflements du vent.
Je l'imagine ainsi. Elle n'ouvre presque plus ses yeux. On dirait qu'ils se sont repliés sur eux-mêmes, économisant l'usage de la vue désormais inutile. Deux infimes interstices, à peine l'essentiel pour être sûre que le jour ressemble enfin au jour et que la nuit ne se laisse plus trahir par les néons. Le reste s'est déjà affaissé.
Je l'imagine ainsi, évadée, désertée.
Déconstruite.
Déconstruite mais debout, comme on peut se tenir debout quand les faux piliers se sont écroulés, quand on s'aperçoit qu'ils encombraient au point qu'on a fini par les penser indispensables. Debout sans arrogance ni revanche, sans même l'intention de démontrer qu'elle est debout. Elle se tient droite, mais elle ne le sait pas.
Je l'imagine ainsi, seule entre ciel et vagues, vivifiée par sa substance de Femme, inconsciente de son état. Elle sait qu'elle st là, mais elle ignore pourquoi. Cela l'indiffère, elle n'a ni peur, ni mal, ni même un tressaillement, ni même un questionnement.
Je l'imagine ainsi, accoudée au bastingage d'un bateau en partance pour nulle part. Un petit point sans impact, ou plutôt à peine un soupçon d'ombre posé là où les bords n'existent pas.
Est-ce un rêve de femme ou une femme qui rêve ?


Romane - 05/10/05

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par le Mer 11 Oct 2006 - 3:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Bastingage   Dim 9 Oct 2005 - 12:13

chinois !!

Me permets-tu ?

Au tout début...

La femme et le rêve ?
Le rêve ou la femme ?
La poule a fait l'oeuf ?
L'oeuf a fait la poule ?
Quel est le début
Du rêve ?
Au tout début était le mythe...
Où est donc du rêve
Le début ?
À quoi rêve donc la femme ?
À l'oeuf ?
À la poule ?
Où alors aux deux...
Rêve-t-elle d'Ève ?
À l'Éden enfui ?
Ou bien à la sève
D'un nouveau quidam ?
Qu'en sais-je, moi qui ne suis
Qu'un Adam ?

Alfred
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Les méfaits du bonheur   Jeu 20 Oct 2005 - 18:43

Le bonheur tient à peu de choses. A la fragilité, à l'éphémère en somme. Il est fort à parier qu'une maladresse suffirait pour que le "peu" devienne "pas" et si le bonheur ne tient à rien, il tombe, se brise et on en parle plus.
Autrement dit, l'homme passe son temps à courir après ce petit pas grand chose, dont la ridicule espérance de vie pourrait démontrer qu'on le trouverait au moment où il n'existerait déjà plus.
Le bonheur n'est ni une personne, ni une chose, ni un lieu, ni un élément. Il est une notion, peut-être un état fugace, l'histoire de quelques secondes, au mieux une poignée de minutes, rarement davantage. Une sorte d'illusion, puisque lorsqu'il se laisse prendre, il distille déjà les affres de l'angoisse : combien de temps va-t-on le garder ? Vous avouerez que le bonheur détenteur d'angoisse n'est déjà plus le bonheur.
Je résumerais donc le bonheur comme ceci : "Espèce de notion faite d'angoisse tenant à si peu de chose qu'elle ne s'accroche à rien".
Dire que dans sa course éperdue vers le bonheur, l'homme fonce tête baissée dans le néant !
C'est effarant.

Romane - Octobre 2005

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Bastingage   Jeu 20 Oct 2005 - 20:15

Les méfaits du bonheur,
C'est quand il est défait...

Si le bonheur est bien-être,
Nous n'en avons conscience,
Peut-être,
Que lorsqu'il a généré l'absence

Si le bonheur est argent imparfait,
Les uns ne le savent pas, nantis,
Ni ne voient leurs forfaits
Sur les autres, démunis.

Si le bonheur a cinq sens,
Dans sa quête,
Aveugle, sourde, sans
Saveur, inodore,
Sait-on encore
Saisir une main en requête ?
Entendre les cris de désespoir ?
Percevoir un parfum volatil dans le noir ?
Se délecter d'une miette ?
Et voir la vérité en face ?

Si le bonheur a plusieurs sens,
J'en demeure interdit,
C'est qu'il n'existe ... point .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bastingage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bastingage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au bastingage.
» fabrication de chandeliers
» Pieces au 1/50 ?
» Scratch Rettungsboje . Dio terminé .
» U 204

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Romane-
Sauter vers: