Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Fin   Mar 27 Mar 2007 - 18:31

Fin


Elle siffla le fond du verre. Brûlure. Impassible, elle regarda encore une fois autour d’elle.

Dans l’effroyable désordre, tout y était. Une vie. Sa vie. Sa vie à lui qui n’était plus que rien. Rien que ce corps d’homme-chiffon, désarticulé, obscène, risible, le nez coincé si près du biberon que c’en était indécent, ce symbole naissance-mort réuni là sans souffle ni cri, réuni en un seul, insoutenable et...

… et là- bas, dans les suaves senteurs du potager, il y avait le craquement d’une noisette et le battement des mains et celui d’un cœur et son rire insolent et… Il y avait la joliesse de l’après-midi, la fin de l’été, interminablement doux sous des cieux cléments, encore une fois, comme l’an passé…

Elle tenait toujours la bouteille de Bourbon et se servit un autre verre qu’elle porta à ses lèvres. Elle ne sentait plus le goût de l’alcool. Elle avalait, hallucinée. Brûlure. Elle s’en foutait. Dans son crâne, résonnait l’interview, le dernier, et ses conversations au téléphone. Sa voix si sûre, sa voix posée d’homme d’affaires, d’homme maître, la sienne à lui, à lui chiffon, pitoyablement réduit à rien…

… et là-bas, la rougeur laissée par l’ortie sur la fragilité de sa peau blanche.Les cloques sur sa cuisse potelée. Là-bas au fond de l’allée, près des buissons sauvages et de l’ornière asséchée. Alors les larmes dans ses yeux gris étonnés… et les petits mots doux. Les petits mots rassurants… mon cœur, mon enfant, mon amour, je vais te dessiner un petit massage magique et tout va se guérir… je vais souffler là, regarde, et tout va s’envoler…

Un rire déchira le silence. Le sien à elle. Le tournevis planté dans l’andouillette ajoutait au ridicule du spectacle offert. Comment pourrait-il sérieusement expliquer ses histoires d’hydravion, de malus, et justifier son ciné-club, désormais ? Une fois de trop. Connard. Pourriture. Salopard. Ordure !!

Elle pleurait maintenant. D’une main tremblante, elle se servit une nouvelle rasade et but d’un trait. Elle pleurait. Elle pleurait à vagues brûlantes et l’alcool n’y pouvait plus rien, à cette désespérance.

Elle pleurait le temps d’hier, avant, encore avant, le temps qui ne reviendrait plus…

… et là-bas, à l’ombre du figuier, dans le potager, sa première déclaration d’amour, balbutiante, précieuse, sans vocabulaire… première ! première…

Elle desserra les doigts. Le verre lui échappa des mains et se brisa contre le bord de l’escabeau. Elle hoquetait, pendant que de ses yeux s’échappaient tous ces petits riens, ces bribes de douceurs qui ne reviendraient plus. Ses yeux fous le fixaient, somnambules. Ordure !! La nausée lui vint au bord des lèvres….

… là-bas, sous le figuier. Ne pas y penser. Ne pas y penser. Ne pas y penser. Ne pas y penser….

Après la mort, la vie n’existe plus. Ne pas…
plus…



Romane

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
 
Fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Romane-
Sauter vers: