Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Duel (parodie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Duel (parodie)   Lun 6 Aoû 2007 - 17:17

Duel



Elle, mon fantasme… et l’autre Elle, ma raison

Nuit. IL est là. Mon fantasme de chaque nuit, de toutes les nuits passées et à venir.

Elle est à chaque fois plus séduisante que la veille, plus éveillante et plus sensuelle, Elle par qui je suis envoûté, volupté, rapté, désirant, Elle que je vais encore prendre de toutes les manières possibles, minute après minute…

Solange. Et merde. Ah oui c’est vrai… ma femme… Surtout rester impassible, ne pas montrer que je bande déjà comme un affamé pour Elle… La Raison, mon vieux. La Raison avec sa noble majuscule, son chemin sans détour, sans surprise, ses oasis de sagesse à chaque pas…

Au diable tout ça ! Mes doigts dans sa chevelure parfumée, épaisse, soyeuse ! Mes yeux dans ses yeux… quel feu m’y attend… ma langue dans sa bouche, la boire ardemment, inépuisablement l’aspirer, l’avaler et recommencer…

Elle me veut, elle se tend et sous l’étoffe ses seins attirent la paume de mes mains. La caresser, douce chaude, caresser ses seins, les sentir tendus, avec leurs petits bourgeons hérissés comme je me sens me dresser pour elle dans ce pantalon dont je sais qu’il sera trop petit… L’enlever, c’est urgent, l’ôter pour que plus rien ne m’empêche de me tendre à mon tour vers elle… Rien à voir avec l’amour montre en main pour que Solange ne veille pas trop tard (elle bosse, elle)… Non, rien à voir.

Je plonge dans ses yeux, je brûle de son feu. Mes mains sous l’étoffe, sur la douce dureté des seins, un dans chaque main… pourquoi j’ai pas trois mains, pour pouvoir explorer ses dessous plus bas, sous sa jupe fendue ? Solange ? Solange... je te trompe avec Elle, me pardonneras-tu jamais ? Je m’en veux de céder, je m’en veux de ne pas m’endormir sagement comme un bon époux père de famille… Je… je ne peux plus m’en empêcher, c’est trop bon de me sentir enfin un homme contre le corps d’Elle-Déesse. Je ne veux plus jamais m’éloigner d’elle. Ma main sous sa jupe fendue. Froissements…

- Rocco, t’es gonflé mon gars !

Eh la Raison, je sais que tu es là. Je sais que j’ai promis fidélité ! Mais là, comme tu le dis si bien, je bande comme un Turc, si je ne me la baise pas en long, en large et en travers, ça va être coton pour m’endormir. Tu ne voudrais pas qu’à force de me retourner dans le plumard, j’en arrive à troubler le sommeil de Solange, tout de même !

Ecoute, la Raison, on fait un deal : je baise à fond avec Elle tant que je suis jeune et vigoureux. Après, je redeviendrai un époux pépère, oki ? Mais là, si tu permets (oui, tu permets), faut que j’explore, que je touche, que je tâte, que je lèche et que j’introduise là et où je veux, comme je veux. C’est une question de Vit ou de mort.

Viens ma Déesse, viens que j’arpente tes cuisses ! (Elle vient yeaaaaaaaaaah) Tes bas remontent jusqu’où comme ça ?(je le sais, depuis le temps que je les poursuis, du bout des orteils jusqu’à la chair si douce qu’elle ne demande qu’à s’ouvrir sous la jupe relevée, relevée, relevée, enlevée !) Ah tes dentelles mon amante ! Viens que je te respire, donne-moi l’horizon de tes chairs féminines impudiques…

Pardon ? Que j’oublie et que je me tourne sur le côté ? Dis donc la Raison, ça se voit que tu n’es pas souvent en érection, toi. Si tu crois que c’est facile de se la mettre derrière l’oreille et de compter les moutons en attendant qu’elle ramollisse…

Elle est là, belle et déjà mouillée de son désir de moi sur et en Elle, soupirant « viens…. » et je viens. Comment voudrais-tu, la Raison, que je me prive d’une telle invite à la fête des sens ?! Cela n’aurait aucun sens, voilà, tu l’as dit. J’y vais…

- Tu renies ton intégrité, Rocco ?

- Ouais. J’aime aussi la vulgarité. Pour preuve, vois comme je suis engorgé ; tu comprendras que je n’ai pas d’autre alternative que de me la faire sur le champ, mon Elle.

- Euh… Solange ?

- Elle ronfle.

- Quel esprit étriqué mon pauvre Rocco !

- Justement, la Raison… la trique. Fous-moi la paix, maintenant.

- Si je veux.

Tu es diaboliquement voluptueuse, ma Belle Amante Elle. Tu sens bon les bois épicés de ton sexe moussu. Ta suave rosée m’enivre et j’en veux boire davantage en titillant ton bouton à l’en faire rosir encore, à te voir tortiller pour mieux te faire jouir de moi… Laisse-toi crier Elle Amante Belle. Laisse-toi ruisseler. Je te bois encore sans me lasser insatiable de toi… Meurs quelques premières fois de tes orgasmes joyeux !

Toi, la Raison, tourne –toi de l’autre côté. Tu ne peux pas regarder, tu ne t’en remettrais pas ! C’est moi qui mets, ma chère.

Dans sa bouche aux cris de jeune louve Reine des Bois, je veux y mettre tout entier ce membre érigé en son honneur, belle femelle !

- Solange …

Quoi encore, la Raison ? Là, tu vois, là, c’est pas le moment ! On s’entame une petite fellation multi-étoiles. Tu la ramènes au mauvais moment !

- Qui t’écoute disséquer le grand prix de formule 1 qui passe à donf à la télé, que même les canaris n’osent plus chanter dans la cage ? Qui te masse les cervicales quand t’as fait un faux mouvement dans le canapé pour attraper ta bière ? Qui te fait des tartes aux pommes comme môman ? Qui a accouché dans la douleur des mouflets que tu voulais absolument qu’elle te donne jusqu’à obtention d’un mâle pour assurer la suite de TON nom ? Je continue à lister, Rocco, où tu commences à réfléchir ?

Oh Elle Belle Amante, vite, prends-moi, prends-moi avant que cette conne de Raison me fasse débander par ses détails d’intendance ! Fourre-moi entre tes lèvres chaudes, durcis-moi, fais-moi enfler à n’en plus pouvoir d’attendre de te pénétrer, de te crucifier, de te…

C’est là qu’un connard de lecteur est interrogé. Je me demande pourquoi tout à coup je pense à cet abruti. Putain je suis le roi des cons. Un lecteur !!! J’pourrai jamais éjaculer dans le ventre d’Elle, puisqu’il y a décidément foule, ce soir, sur la place de mes fantasmes.

Tu fais chier, lecteur.


Romane
Parodie d'un texte de JLPons
http://liensutiles.forumactif.com/espace-collectif-prose-f57/jl-pons-t12485-15.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Mar 25 Nov 2008 - 2:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sylphide
Pitchounette du Québec
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Québec, mon petit coin de paradis ^^
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Duel (parodie)   Lun 6 Aoû 2007 - 17:18

je crois que ca arrive a tous d'Avoir quelques textes perdus sur l'ordinateur...
Revenir en haut Aller en bas
http://sylphide2122.bloxode.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Duel (parodie)   Lun 6 Aoû 2007 - 17:21

Non mais celui là était là ! Shocked

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sylphide
Pitchounette du Québec
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Québec, mon petit coin de paradis ^^
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Duel (parodie)   Lun 6 Aoû 2007 - 17:22

ah ca alors, tu veux dire que tu l'as oublié ici, dans son fil? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://sylphide2122.bloxode.com/
Anna Galore



Nombre de messages : 8401
Age : 55
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Duel (parodie)   Lun 6 Aoû 2007 - 17:22

Il est superbe ton texte, Ro Rêve

Et les tous derniers mots l'éclairent d'un jour vraiment particulier, qui résonne pour une certain nombre d'entre nous.

bisou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duel (parodie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duel (parodie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel (parodie)
» Majandra et Danny Strong : Souviens-toi... L'été dernier, Scream... (parodie)
» [Video] Parodie de Captain EO avec les personnages Disney : Captain Eeyore
» Un maître de la parodie : Al Capp
» Parodie(s)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Romane-
Sauter vers: