Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La douceur : parent pauvre des émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 13:56

Alizé a écrit:
Mais
quel poids la douceur a-t-elle dans ce monde ? elle est souvent
ignorée, quand on ne prend pas les personnes au tempérament doux pour
des faibles ou des naïfs. Quel amalgame !
Je n'accepte pas la douceur sans la profondeur ( je n'ai pas dit sérieux).
La
douceur pour moi n'a de consistance que dans la mesure où face à
l'adversité, elle reste inébranlable. Mais dans ce que je dis là il y a
encore quelque chose qui me gêne ; la douceur ne peut mener aucun
combat, sinon elle n'est que violence déguisée, pire que la haine
spontanée.

La remarque d'Alizé mérite bien un fil à elle toute seule. J'ai aussi remarqué ce phénomène, jusqu'en littérature où la douceur suggère la fadeur aux yeux de nombreux lecteurs.
Je pense à la surenchère de violence, Une de journaux, scoops en tous genres, comme cette nécessité d'expulser un trop plein volcanique tour à tour en nous en gavant puis en le rejetant brutalement.
Je me dis que peut-être l'obligation de perfection vers laquelle nous tendent les lois, règlements, modes de vie et de pensée, ne nous permettant plus d'être la réalité de ce dont nous sommes faits, à savoir 50/50 positif/négatif, nous oblige aussi à compenser d'un autre côté.

Qu'en pensez-vous ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 52
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 14:31

Moi je pense qu'un peu de douceur dans ce monde de brutes ( c'est tout à fait ça) ça fait du bien.

Après comme dit Alizée ça n'empêche pas la profondeur, ni même le sérieux.
Imaginez que tout le monde se mette à écrire des choses violentes et noires...
On serait tous neurasthéniques au bout de 15 jours!
Citation :
la douceur ne peut mener aucun combat, sinon elle n'est que violence déguisée, pire que la haine spontanée.
La violence non plus ne mène pas à grand chose ...
Voilà. Ce n'est pas de la douceur, mais de la non-violence. ( sinon à quoi ça servirait que Ghandi il se décarcasse ... ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 14:42

"La douceur ne peut mener aucun combat"...
Si, celui d'être "la Douceur". Souvent désarmée devant la violence, et la douceur suscite souvent violence, mépris parce que, comme dit Alizée, elle est souvent assimilée à faiblesse ou naïveté, et "faiblese" est une ouverture pour ceux qui ne sentent "fort" qu'en opprimant les "faibles", ce qui est valable à tous les échelons de la société.
Si vous ne réagissez pas à la violence par la violence vous êtes "mou", et les mous, on tape dessus, ça fait moins mal au tapeur!
Mais pour être "doux", il en faut de la force!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 14:43

Oui, mais en même temps, la douceur est perçue trop souvent péjorativement. Peut-être que la pudeur de ceux qui la réfutent joue son rôle ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 52
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 15:10

Il ne faut pas confondre douceur et mièvrerie, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 15:15

Voilà. Je crois qu'il est si facile de tomber de l'un dans l'autre, que c'est là une partie de la réponse.
Une autre partie serait que la douceur est par définition ronde comme un vallon, et qu'elle aplanit les émotions fortes, lesquelles semblent faire l'objet d'un engouement assez spectaculaire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 16:12

Je ne crois pas que douceur soit incompatible avec "émotions fortes", tout dépend de ce qu'on entend par "Emotions fortes".
Celles qui jouissent d'un engouement, c'est pour se faire de l'adrénaline, bon, si y'en qui aiment le saut à l'elastique...
Mais on peut être "doux" et ressentir des "emotions fortes", tout dépend de quelles émotions et comment on les exprime.
Un "doux" qui exprime ces émotions passe pour un molasson trop sensible, alors, souvent, les "doux" se taisent!
Mais à force de se taire, ils accumulent et un jour, la cocotte minute explose à la surprise générale!

Ne pas confondre douceur et mièvrerie, sensibilité et sensiblerie, la sensiblerie est trés "tendance" et n'engage à rien!
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 17:39

Pour tous les émotions émergent de nos zones sombres comme de zones plus sereines. Une personne qui dans les situations critiques fait le choix d'une réponse douce dans ses actes ou ses pensées, reste lucide - même si elle ne peut répondre par la douceur, son action tend à affirmer les valeurs auxquelles elle croit, sans nuire par réaction à autrui- ; c'est un positionnement clair.
A partir de là j'ai du mal à accepter l'adjectif "doux".
Il y a de la douceur en sommeil chez l'être qui vit le pire cauchemar, mais s'il ne laisse que sa douceur s'exprimer il ne se relèvera pas....il faut avoir dépassé la souffrance pour que le choix de la douceur ait un sens.
Un enfant heureux et de bon tempérament peut être doux, mais viennent les expériences douloureuses de la vie, il en sera affecté. Comment continuera-t-il à vivre? Quel être deviendra -t-il ? Restera-t-il enfermé dans sa douleur, ou cette expérience lui permettra--t-elle d'être plus proche des autres humains ?
Voilà, douceur n'est pas passivité ni aveuglement. Si la douceur se combine à l'énergie vitale, si elle rapproche les êtres, elle est force. Mais elle est en chacun, tout comme la colère, elle est là. Je crois que c'est pour cela qu'elle me gêne, elle est là, c'est tout, elle n'est pas une qualité ou un défaut de la personne. J'ai toujours l'impression qu'on se moque de l'autre, ou qu'on se méconnaît soi même quand on utilise ce qualificatif.
La turquoise est-elle bleue ou verte ?
Tryskel parle justement de douceur, d'expression du ressenti, elle parle aussi de pudeur...c'est intéressant.
Les mêmes mots évoquent tant de choses, ils peuvent être expression d'une vérité ou pur mensonge, le mensonge paraissant parfois plus crédible
que l'authenticité, mais les dupeurs ont autant de "valeur" que les dupés. Ah la la je ne m'en sors pas !
Je vais vous laisser parler sur le sujet, car plus je parle de la douceur moins je la comprends.
Incontestablement mes chats sont doux, même si les faire vivre avec une colombe n'est pas de tout repos. Ce petit monde cohabite, mais je leur impose une situation contre nature.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Sam 17 Jan 2009 - 17:57

Faire vivre des chats avec une colombe, c'est peut être ça la douceur Alizée, même si la nature spontanée du chat est de bouffer la colombe!
Et le chat, comme tous les félins, est douceur dont il fut se méfier j'adore les félins, parce qu'ils sont cette "douceur" qui peut griffer et que c'est la puisssance intrinséque de leur "douceur" qui me plaît!
Et, oui, tu m'ouvres un horizon,douceur/ pudeur, oui, y'a de ça!
Je ne l'avais jamais senti sur ce mode, mais tu touches un elément essentiel de la "Douceur", là!
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Dim 18 Jan 2009 - 12:43

Léa a perdu son doudou. Elle n’a que deux ans. C’est dur ! « C’est la vie ! » : dit sa maman. Pas sa mamie qui téléphone à sa sœur : ma femme. « Il faut retrouver le doudou ! Du moins le même ! » Les deux sœurs se chargent de visiter ou joindre tous les magasins de jouets qui auraient malgré les récentes fêtes de Noël conservé un tel article en stock ! Elles remuent ciel et terre ! Etendent les recherches aux autres départements ! Exigent des simples vendeurs, les responsables de rayons ! En vain ! La particularité du doudou perdu est telle, que les pâles clones qu’on leur présente quitte à les solder, leur font monter les larmes aux yeux ! Elles savent le désarroi de Léa irréparable ! Nous, les maris, nous faisons disputer : « Mais enfin, le doudou qu’elle avait avec elle lorsque nous l’avons vu, il y a à peine un mois ! Vert pomme avec une tête de souris ! Vous n’allez tout de même pas dire que vous l’avez oublié ! » Nous devons piteusement avouer l’austérité de nos cœurs masculins ! Plus aucun souvenir de ce morceau de tissu que nous n’avions même pas remarqué ! Une fois de plus, nous baissons dans l’estime que daignaient encore nous porter nos épouses !

Je ressors nos cours de psychogénétique. La fonction de l’objet transitionnel entre l’enfant et sa mère selon Winnicott. Un doudou, c’est la douceur de Maman quand elle n’est pas là. Face à la cruauté du manque maternel, l’enfant recrée avec son jouet, son morceau de tissu, sa couverture, une maman qui à les mêmes particularités de tendresse que maman tout en n’étant pas maman. Cette continuité qui, au sein de la dyade mère-enfant, leur permet de rester tous deux en présence, même lorsque la vie ou les conflits les séparent : c’est ça un doudou. Ce ne sont pas les marchands de jouets qui les fabriquent, mais bien la mère et l’enfant qui éliront eux-mêmes un objet capable de remplir cette fonction. C’est un objet flou, qui doit rester le même bien qu’étant changeant. A l’âge adulte, l’objet transitionnel a mué mais l’ancien enfant le retrouve dans l’intérêt qu’il peut porter à la peinture, à la musique et à toutes ses sortes de choses qui adoucissent l’absence en évoquant et recréant des émotions internes conservées. Pour Winnicott, l’objet transitionnel ne disparaît pas et il ne sert à rien de redouter sa perte car quand il n’est plus là, c’est qu’il a regagné les limbes ! Vous savez, cet endroit entre deux où vont les âmes des enfants défunts et qui n’est ni l’enfer, ni le paradis.

Le moment d’égarement s’apaise. Quinze jours plus tard le père de Léa apprend incidemment aux deux sœurs que ce sacré doudou s’était caché pour un soir sous un coussin du canapé.

Respecter le territoire des nouvelles familles quand on devient grands-parents : quel dur métier !
Revenir en haut Aller en bas
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 52
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Dim 18 Jan 2009 - 13:12

Je comprends enfin pourquoi mes enfants n'ont jamais eu ni voulu de doudou... merci ! mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Dim 18 Jan 2009 - 14:40

En ce moment j'ai chez moi le Doudou de LU...
continuité mère-enfant....
douceur de maman quand elle n'est pas là....
Romane est la maman d'une bien grande famille !
Revenir en haut Aller en bas
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 52
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 2:34

Tiens je repensais à cette discussion cette aprém...

Douceur... et si ce n'était que de la tendresse?
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 2:53

Alors là Irma tu me touches. Vrai !
En fait je ne me sens pas douce, c'est trop lisse par rapport à ce que je suis, et souvent je suis dure dans mes exigences. Par contre la tendresse je l'éprouve facilement, c'est un regard que je porte sur le monde et les humains et ce regard est tendre. Mais ce n'est pas pour autant que je me montre fragile !
Va-t-en savoir pouquoi je préfère la tendresse à la douceur...je pinaille !
Non, Vic, je n'ai pas besoin de psy ; la tendresse me suffit ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 4:10

Irma a écrit:
Douceur... et si ce n'était que de la tendresse?

Alors on pourrait dire qu'ici, par exemple, oui, là, chacun devant notre écran ouvert sur une page de LU, on pourrait dire que oui, nous sommes une famille. C'était un petit bout de la conversation du jour avec Jean "la famille LU".

Il y avait beaucoup de tendresse dans nos propos. Vous étiez tous là. Même ceux d'avant, ceux qui ne reviendront plus. Je pense à Apostrophe, je pense à Zorgx. Derrière leurs paupières cousues, ils sont encore parmi nous, les anciens, qui les avons côtoyé. Enfin vous voyez quoi. Tous, même parfois ceux qui sont partis en claquant la porte, parce que c'est arrivé. Y'a des maladresses partout, mais si la tendresse demeure au coeur, jusque dans le silence elle sait envoyer ses messages, et quelle que soit la distance.

Oui, je crois que c'est ça, la douceur.

Ro-maman, ben oui, quelque part c'est un peu ça je crois. Il m'est souvent arrivé de me dire, dans les pires situations : t'as LU, et peut-être que ce que tu y fais et y permets aux Autres, peut-être oui, c'est aussi le sens qu'on peut donner à la vie ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 52
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 10:53

Les filles : Rêve
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 11:03

Alizé a écrit:
Non, Vic, je n'ai pas besoin de psy ; la tendresse me suffit ! Wink

Je ne pensais pas que ma participation sur ce fil puisse être entendu comme une offre de service, en tout cas, ce n’était pas mon intention. Aussi, si je m’invite dans votre discussion, c’est que la douceur m’intéresse également dans l’étude des émotions et des relations humaines.

Comme Irma, je crois que la douceur à quelque chose à voir avec la tendresse. Comme j’aime bien décortiquer les mots, j’apprends dans mon dictionnaire que tendresse qui se disait auparavant tendreté désignait en 1319 le jeune âge, l’enfance. Sens que l’on retrouve dans l’expression : la tendresse de l’âge. Ceci pour justifier mon précédent post sur les doudous.

Mais, explorer la tendresse, c’est aussi en dresser la géographie. La carte du Tendre, fil poétique ouvert par notre ami Alf illustre que ce sentiment est aussi un ingrédient indispensable à la galanterie. Ce joli fil m’a permis de découvrir l’histoire de la première Carte du Tendre comme prise de parole des femmes au XVIIème siècle dans la littérature. : voir bas de la page : http://liensutiles.forumactif.com/dictionnaires-et-outils-d-ecriture-f58/le-lexicalf-a-la-portee-de-tous-t15499-120.htm

Mais,( me dit toujours mon dictionnaire), la tendresse est une fragilité dans le sens où c’est une "facilité à s’attendrir, à s’émouvoir". Bien sûr, on pourrait y déceler là, les germes de l’empathie, de la générosité. Seulement, avouer sa fragilité peut se révéler dangereux car, il ne faut pas oublier que le mot douceur nous renvoyait déjà à l’adjectif doucereux. On sent alors au ton une duperie possible car l’inclination à porter de l’intérêt à autrui demeure toujours à double sens et heureusement que Monsieur Molière est toujours là pour nous en alerter :
« Je n’ai que trop de tendresse à rendre de petits services » : se présente ainsi Harpagon dans l’Avare.

User de douceur, de tendresse envers autrui réclame une certaine force pour que cette façon de faire ne soit prise ni pour de la mollesse et encore moins de l’hypocrisie. Il faut donc un courage certain à se montrer fragile et honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 52
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 11:06

Vic tu résumes tout ce que je voulais dire! Merci .

Figure toi que j'ai longuement hésité à utiliser le mot : "tendreté".
Alors quand je lis : " tendresse qui se disait auparavant tendreté désignait en 1319 le jeune âge, l’enfance. Sens que l’on retrouve dans l’expression : la tendresse de l’âge. ", je me dis que j'aurais du.

Alizée est pétrie d'enfance.

( aprés " tendreté" m'a fait penser à la tendreté de la viande ! donc j'ai pas mis ! Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 11:13

Mais les enfants sont pourtant d'agrébles petits tendrons: on en mangerait!!! : mdr mdr mdr
Revenir en haut Aller en bas
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 52
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 11:30

http://fr.youtube.com/watch?v=qZdislXCa4c

Et ça c'est pas beau? (la chanson, pas les images...)
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 11:34

Irma a écrit:
Imaginez que tout le monde se mette à écrire des choses violentes et noires...
On serait tous neurasthéniques au bout de 15 jours!


Comme c'est vrai !

Chaque jour, nous sommes envahis par des flashs de violence. Les informations par exemple. La négativité de certains articles de journaux, un autre exemple. D'autres lieux sur le Net comme certains Forum animant cette partie noire sociétale en publiant des articles sur les faits d'aujourd'hui, comme Gaza par exemple.
Faut-il être à la page ? Cette violence, ces infos sombres, comment s'en défaire puisque de cesse l'Homme est attiré par cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 11:36

C'est magnifique Irma !

Et qu'est-ce qui fait tourner le monde ?
L'amour... quelle tendresse !
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 14:57

Merci Irma d'avoir re-fait écouter cette chanson, je la connaissais, mais je l'avais oubliée!
il y a aussi:
"Pour un peu de tendresse, je donnerais les diamants
Que le diable caresse, dans mes coffres d'argent...

Pourquoi crois tu la belle, qu'au sommet de leurs chants
Empereur et menestrels abandonnent souvent,
Puissance et richesse
Pour un peu de tendresse..."
Jacques Brel, la Tenresse (DSL sais pas mettre les liens!)

Vic, itou
pour moi, tu résumes trés bien ce que je pense.
L'ambiguité de la "douceur" qui peut être hypocrite, et l'assimilation de "tendre" à "faible", parce doucuer/ tendresse= fragilité.
Ce qui est faux, la vraie tendresse est une force...

Mais il ya aussi cette réaction qui fait qu'on se méfie de la douceur, jamais de la violence!
Parce que la violence annonce directement la couleur alors que la douceur...
Parce qu'on préfère quelque part affirmer sa force en cognant, et que les régles sociales veulent qu'on respecte la force... Elle "s'affirme", visible, elle gueule, elle fait peur, mais on la respecte!
Le genre de réaction qui me dépassent...
Doux/tendre= mou, amalgame trop facile, la tendresse n'est pas facile...

Mais je préfère les steaks tendres, Irma, tu lis dans les pensées?

Certains mots ont changé de sens au cours des âges et pris souvent une connotation péjorative qu'ils n'avaient pas à l'origine!

Et comme en ce moment pour cause de cartons, j'ai pas le temps d'écrire du neuf, je vous mets une archive "Fragilité n'est pas faiblesse"... dans la Spirale
Revenir en haut Aller en bas
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 15:54

Vic Taurugaux a écrit:
Mais les enfants sont pourtant d'agrébles petits tendrons: on en mangerait!!! : mdr mdr mdr

Dites-moi pas que c'est pas vrai ??? Le Forum abrite un mangeur d'enfants , un ogre ici avec une jolie plume ??? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   Mar 20 Jan 2009 - 16:56

Tryskel a écrit:
L'ambiguité de la "douceur" qui peut être hypocrite, et l'assimilation de "tendre" à "faible", parce doucuer/ tendresse= fragilité.
Ce qui est faux, la vraie tendresse est une force...

Beaucoup confondent et n'hésitent pas à descendre en flèche les tendres, les pensant affublés de faiblesse. Erreur. Grosse erreur. !

Moi itou, j'apprécie les interventions de Vic, toujours porteuses de messages par des moyens qui n'appartiennent qu'à lui, mais quel bonheur que de pouvoir les lire !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La douceur : parent pauvre des émotions   

Revenir en haut Aller en bas
 
La douceur : parent pauvre des émotions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» la culture parent pauvre de la crise ?
» Psychologie, parent pauvre ?
» 1/72 parent pauvre de la figurine ?
» pauvre bete
» douceur de vivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: