Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le fil des jeux de mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Le fil des jeux de mots   Jeu 22 Jan 2009 - 6:04

Voici un fil où on ne pourra s'exprimer que par des jeux de mots, attention !

J'ai eu l'idée d'ouvrir ce fil à la suite de cet échange :
Farouche a écrit:
Citation :
Quand la cock est in, le con se plait ?
scratch
filo a écrit:
Laisse tomber, Farouche, elle se complait dans la cocaïne.
Irma a écrit:
Quelle réputation de droguée je vais avoir...
filo a écrit:
c'est pas que tu te drogues, juste tu cale en bourre.
Irma a écrit:
Je cale en bourre, avec mes jeux de mollets...
filo a écrit:
Avec nos jeux de mots laids, au moins une conne rit, c'est déjà ça.
filo a écrit:
Farouche a écrit:
Francis Blanche avait des enfants cachés Shocked
C'était des filles, quatre, d'une maîtresse africaine.*
*(si on part du principe qu'1 blanche = 4 noires)
Irma a écrit:
en fait vous êtes mauvais en calcul , parce que ça fait : 12.
(Fran-six blanches = 12 )
( de pire en pire)
Vilain a écrit:
T'as raison..;Prion pour elle! ( comme disait un propriétaire de vache folle!)
Farouche a écrit:
z'êtes déchaînés. vous avez mangé quoi ?
de la vache folle ?

...et sur un autre fil le même jour :
filo a écrit:
Vilain a écrit:
Non, non, je me lève là....mais dans ma tête ça dort encore....
Toi t'es une vraie tête-rappelée-geek !


LES JEUX DE MOTS :

Tout d'abord, je voudrais vous en parler sérieusement, car c'est tout un art, aussi.

L'équivoque constitue l'essence du jeu de mots.

Pour le Littré, le jeu de mots est le "nom générique de toutes les phrases où l'on abuse de la ressemblance du son des mots".
Dans ce cas c'est un calembour, qui joue sur l'équivoque phonétique.
Mais l'équivoque lexicale, et au mieux le mélange des deux, sont autrement plus subtils.


En gros et en pratique, il y a deux sortes de jeux de mots :
1) ceux qu'on connaît (et en général que beaucoup d'autres connaissent)
2) ceux qu'on invente (ou en tout cas qu'on trouve soi-même)

et il y a deux façons de les employer :
1) isolés, sans contexte, et ça peut faire facilement un flop (enfin ça dépend avec qui on est)
2) compris dans un contexte provoqué sciemment (souvent pour ceux qu'on connaît), ou improvisé sur le vif.

L'effet le plus subtil et spectaculaire est bien entendu obtenu par un jeu de mot inventé sur le vif, improvisé dans un contexte non provoqué.

Plus le jeu de mots a un rapport avec le fond du propos, meilleur il est.
Pour cela il faut un sens de la répartie rhétorique, un amour, une pratique et une connaissance des mots, et idéalement quelques connaissances d'étymologie et une oreille musicale.

Un exemple au sujet du fond :
Un certain Bernard se met à son compte pour ouvrir une galerie d'art et intitule son enseigne "Bern'art". Ce jeu de mot est pauvre car il n'est qu'au premier degré (prénom et art), puisque "Bern" ne signifie rien. Alors que si le Bernard en question installe sa galerie à Berne, là ça fonctionne.
Donc le fond et le contexte détermine une certaine qualité et une habileté à jouer avec les mots.
En s'interdisant de se limiter au premier degré (sauf à la rigueur en cas de tac-au-tac rhétorique rapide), on privilégie cette qualité et on confirme cette habileté.

Personnellement, j'ai eu la chance d'avoir un grand-père bouquiniste, érudit et joueur ; il a fait de moi son disciple et son interlocuteur favori dès l'enfance et m'a appris qu'à certains moments, il valait mieux se retenir de sortir un bon jeu de mots si le contexte n'était pas propice, mais qu'on pouvait toujours installer ce contexte soi-même. Qu'il valait mieux également s'abstenir tout simplement de sortir un jeu de mots du 1er degré ou éculé, pour privilégier la qualité, d'où une certaine émulation et donc une évolution du potentiel personnel.
Mon "Papet" m'a donc initié. À signaler en outre qu'il était imbattable au Scrabble, aux mots croisés, et aux jeu télévisé Des Chiffres et des Lettres auquel il n'a jamais voulu participer. Je tiens à lui rendre un hommage posthume ému ici.
Son idole était bien sûr Raymond Devos.


On peut distinguer trois grands types de jeux de mots :
1) par substitution (par exemple le calembour)
2) par enchaînement (par exemple la concaténation, les rimes enchaînées..)
3) ...les mixtes
Et j'ajouterai : 4) l'inclusion dans le discours de sons ou de mots incorporés ou intervertis, par exemple dans l'anagramme ou la contrepèterie.

D'autre part, une deuxième série de critères recoupe les premiers :
En effet, d'une part, substitution, enchaînement, inclusion peuvent porter soit sur les sons (ou les lettres) et je les qualifierais de phoniques (comme le calembour, la contrepèterie...) ; d'autre part, ils peuvent porter sur les mots eux-mêmes et je dirais alors lexicaux (comme le calembour par synonymie, la métabole, la polysémie, etc).

Voilà ce qu'on peut dire en gros sur les jeux de mots, mais on pourrait en faire un livre entier !


Notes :
Calembour : jeu sur la différence des sens entre des mots qui se prononcent de la même façon (ex : personnalité et personne alitée, ou : le je des maux)
Concaténation : enchaînement des causes et des effets ou des éléments constitutifs d'une phrase (ex : Francis Blanche avaient quatre filles noires, c'étaient vraiment de vraies croches)
Mixte : mélange de la substitution et de l'enchaînement (ex : Car appâté, je me carapate dans mon car à pattes)
Métabole : transformation du sens d'un mot en fonction du contexte (ex : jouer sur le mot "métabole", ça me métabolise trop).
Polysémie : utilisation de mots qui ont plusieurs sens, ou jeu sur leur caractère propre/figuré (ex : elle prend une éponge et s'efface)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 51
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Le fil des jeux de mots   Jeu 22 Jan 2009 - 14:14

Ah quand même, quand tu disais "sérieux" ( et non pas : c'est André) , t'as pas fait sang blanc!

Raymond Devos , c'est tout un poème! Le roi du calembour ! Je pense aussi à Bobby Lapointe qui excellait en la math hier ...

Et même Louis XVIII, mourant, à ses docteurs :

Citation :
Allons ! Finissons-en, Charles attend !
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
prescillia

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 23
Localisation : LINSELLES
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Le fil des jeux de mots   Mar 20 Oct 2009 - 16:15

et bien que le charles attend attende encore.....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fil des jeux de mots   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fil des jeux de mots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jeux de mots
» OS : Jeux de mots ^
» Les astuces d'Astérix - Argot, jeux de mots et gauloiseries (14/01/2014)
» Jeux de mots Pokémon
» Jeux de mots insolites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Jeux d'écriture-
Sauter vers: