Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mal bouffe, conséquence de la crise économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La mal bouffe, conséquence de la crise économique   Jeu 29 Jan 2009 - 5:38

Une première depuis trente ans ; les français achètent moins en grande surface, titre le Monde.
http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/01/28/une-premiere-depuis-trente-ans-les-francais-achetent-moins-en-grande-surface_1147607_1101386.html

Citation :
.../...En valeur, dans un marché évalué à 72 milliards d'euros, les ventes de produits de grande consommation ont reculé de 0,7 %. En volume, elles se sont tassées de 1,8 %. Aucun mois n'a sauvé l'autre et l'année 2008 s'est révélée de façon constante moins bonne que 2007. Ce qui s'explique, pour les trois premiers trimestres, par la montée importante des prix énergétiques et alimentaires et des fameuses "dépenses contraintes" (loyers), puis en fin d'année par une attitude de frilosité des consommateurs face à l'ampleur de la crise économique mondiale. Une manière de dire aussi que la grande consommation devra s'adapter rapidement à une nouvelle donne.

Les Français se sont particulièrement repliés, en 2008, vers les marques de distributeur et des supermarchés de type maxidiscompte. Fort peu de produits de consommation courante ont été épargnés : seuls les produits frais non laitiers (+ 0,3 %), les bières et les cidres (+ 0,6 %) et le champagne, stable, ont résisté.

Cette spécificité hexagonale de se réconforter avec un peu d'alcool est aussi l'une des conclusions d'une autre étude, le dernier observatoire Cetelem sur les nouveaux arbitrages de l'euroconsommateur face à la crise, mené en décembre 2008 auprès de 10 000 Européens et dévoilé mardi. En cas de baisse de leur pouvoir d'achat, les Français préféreraient abandonner le cinéma et les musées (20 %) plutôt que leur verre de vin (16 %). Surtout, 13 % d'entre eux n'hésiteraient pas à baisser leurs dépenses de communication (téléphone portable, abonnement à Internet...), là où seuls 5 % des Européens seraient prêts à un tel sacrifice..../...

Je ne sais pas vous, mais ça me met la puce à l'oreille. D'une part parce que les grandes surfaces vont bien être obligées de revoir leurs prix (faites la comparaison du prix que vous coûtait un caddie plein il y a quelques années, avec celui que vous payez maintenant, c'est faramineux). D'autre part parce que la culture va encore en prendre un coup, comme si elle n'était déjà pas assez privée d'enveloppes et soumise à la volonté d'abrutir le monde.

Ben on se prépare des beaux jours, moi j'dis...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: La mal bouffe, conséquence de la crise économique   Dim 3 Mai 2009 - 19:01

sur tes 2 pronostics, au moins un s'avère (encor et toujours) vrai

trois-points-de-suspension
Revenir en haut Aller en bas
 
La mal bouffe, conséquence de la crise économique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Walt Disney World Resort] Les stigmates de la crise économique. (2010)
» Le Disneyland de Californie supprime sa parade
» Pyramide de Maslow
» Disneyland Paris subit-il la crise ?
» Signes avant coureur d'une crise cardiaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: