Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Farouche



Nombre de messages : 3203
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 15:26

Filo, vachement moins flemmard que moi a tout dit ce que je pensais Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 47
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 15:28

Farouche a écrit:
Filo, vachement moins flemmard que moi a tout dit ce que je pensais Wink

J'approuve à 100% ce que tu as écrit.
Bel écrit, Filo. Belles pensées aussi.
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 16:49

Je trouve ça vachement dur de juger comme ça, sans être à l'intérieur de la démarche.
Pour ce qui est d'une réaction de rejet, ben on peut en avoir une si quelqu'un voulait nous obliger à faire ça, mais personne n'oblige personne, donc bon...

Je sais pas pourquoi ça me fait penser au pélerinage de St Jacques de Compostelle. Il y a quelques années, j'aurais dit des choses un peu similaires que ce que vous dites, en transposant le contexte évidemment : c'est excessif, marcher deux mois, tout laisser tomber pour ça, c'est une pénitence etc...
Quand j'ai fait l'expérience de marcher seulement une petite semaine, j'ai très bien compris qu'on puisse avoir envie de marcher deux mois, parce que rien que ce petit aperçu de l'expérience était déjà passionnant.

Après on me dira : marcher c'est pas pareil que se "priver" de nourriture etc...
Ben c'est une question de point de vue. Y'a des gens pour qui c'est invraisemblable de marcher comme ça, pour "rien", juste marcher, pendant plusieurs semaines. Y'a qu'à aller à St Jacques en bagnole, et ça sera réglé plus vite Laughing

Je pense qu'il y a vraiment une question de point de vue, et aussi de ce qu'on met derrière les mots. Par exemple, le mot purification fait bondir tout le monde, mais il faut voir ce qu'il recouvre vraiment.

Un dernier truc aussi, par rapport à ce que disait Irma, oublier son corps etc...
Je pense que c'est justement l'inverse. C'est pas oublier un peu son corps, c'est au contraire l'écouter plus attentivement que d'habitude. Ecouter au travers d'une expérience comme le jeûne, inhabituelle, voir comment ça réagit, aller rechercher quels sont les besoins réels du corps et quels sont toutes les habitudes mentales qu'on appelle des besoins mais qui n'en sont pas.
Le changement d'habitude, l'expérimentation, amènent à une attention accrue.

Citation :
Par ailleurs, inutile de s'adonner au jeûne de temps en temps, si le reste du temps on est consommateur excessif de viandes, de graisse, fritures, féculents & sucres à outrance et de saloperies chimiques.
Il est plus cohérent d'avoir une alimentation saine, équilibrée et minimale tout le temps, et pourquoi pas de temps en temps un jeûne de quelques jours, ou une monocure.

Ca c'est certain. Disons qu'il vaut mieux rester cohérent dans la démarche, sinon c'est assez absurde (et violent pour le corps, qui plus est). Les naturopathes (et autres gens branchés sur cette approche du corps et de la santé) conseillent d'avoir (évidemment) une alimentation saine le plus possible au quotidien, et une fois par an de faire une semaine de jeûne.
Revenir en haut Aller en bas
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 51
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 18:16

Oui tu as raison, mais je pensais plutôt à "détachement corporel". A la manière des "yogi" (qui restent des heures, voire des jours dans une position. ...)
Quand je dis que je trouve ça excessif, ce n'est pas pour la santé mentale de la personne, parce que bon elle doit bien savoir ce qu'elle fait, hein , et pourquoi, je trouve que c'est excessif par rapport à la santé physique.
Je me vois mal ne pas manger pendant 40 jours.

Aucun jugement pour ma part. Je peux comprendre l'envie et le besoin de se surpasser.
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 21:25

Irma a écrit:
Ben physiologiquement c'est pas mauvais de ne pas manger quelques jours pour éliminer les toxines, quoi... Pour maigrir aussi ... peut-être ?

Je crois qu'il n'est pas fréquent de se faire maigrir sans manger, je veux dire sous la houlette d'un toubib. Ou alors c'est pour une raison exceptionnelle, mesure d'urgence et qui ne dure pas autant.

De manière générale, il paraît que pour maigrir, il faut rééquilibrer son alimentation, mais en tout cas manger de tout et de tout raisonnablement.

Je connais des gens qui, pour maigrir, sautent des repas. Ils grossissent !
Donc ce qui veut dire que quand ils mangent, soit ils compensent mais mal, soit ils surchargent.

Ceci dit, il paraît que bien que les articles se pondent par centaines au sujet de l'alimentation, nous continuons encore à tâtonner en matière de certitude loin d'être acquise.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 21:32

Sophie, ton message fait écho en moi (et filo aussi, hein).
Moi ce qui me frappe, à y repenser, c'est cette notion de relation à la nourriture cuisinée avec infiniment plus d'amour pendant le jeûne, pour l'offrir à ses enfants ou ses amis.
Ce qui me frappe aussi, c'est cette mise en exergue de ce qui est important, et l'abandon de ce qui ne l'est pas (dans la vie en général, l'environnement en particulier), toujours durant le jeûne.
Je trouve la comparaison avec St Jacques de Compostelle assez judicieuse.

Après, je rejoins aussi ce que dit filo, moi aussi j'ai été traversée par une sorte de pensée dirigée vers l'endoctrinement et ça m'a dérangée, rebelle que je suis. Je crois que c'est la durée, qui m'a fait penser ça. Le jeûne une fois par semaine pendant X temps, je l'appréhende de manière différente, exactement comme le passage sous la douche pour se laver, ou la balade en forêt pour respirer autre chose que la ville.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 22:20

Ne te méprends, pas Sophie, je ne dénonce pas la démarche du jeûne que je trouve plutôt bonne.
Mais en matière d'alimentation comme en toutes choses, c'est l'excès qui est mauvais, dans la surenchère ou dans la privation.
Un jeûne d'une semaine, pourquoi pas ; 40 jours pour moi c'est de l'excès. Mais cet avis n'engage que moi.

Quant à la comparaison avec la marche, contrairement à Ro, je ne la trouve pas si judicieuse pour ma part. Notre corps est fait pour marcher, c'est naturel, pas pour se priver volontairement de carburant vital pendant aussi longtemps, qui est contre-nature.
Si on veut vraiment prendre cette comparaison, alors il faudrait qu'il y ait une notion de défi contre-nature, par exemple faire tout ce trajet à cloche-pied ou en se fouettant à chaque pas. On trouverait bien quelques personnes qui arriveraient à nous prouver par A + B que c'est bon quelque part de le faire ainsi. AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 22:25

Pour St Jacques de Compostelle, je pensais plutôt à l'alliance corps/esprit, filo.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 22:26

Ah ! Traverser le pays sans manger en se flagellant, quel fantasme ! mdr mdr mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 22:32

Couillonne !! mdr mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 22:32

Farouche a écrit:
Ah ! Traverser le pays sans manger en se flagellant, quel fantasme ! mdr mdr mdr

mdr mdr

Et t'as oublié un truc : à cloche-pied !
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 22:32

Farouche a écrit:
Ah ! Traverser le pays sans manger en se flagellant, quel fantasme ! mdr mdr mdr


j'avoue perso...que je veux bien marcher...mais en faisant deux repas arrosés et une nenette à chaque étape....( ça peut être la même, j'vais pas être exigent....AngeR)
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 22:34

Deux repas et une seule nénette ? Tu faiblis, Vilain. Tu faiblis. mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Mer 4 Mar 2009 - 23:47

Visez-moi ça, intéressant !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Je%C3%BBne

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gohelan

avatar

Nombre de messages : 1086
Localisation : en l'air
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 1:31

je suis persuadé de manger tout ce que je mange à moitié par compensation et non par nécessité de nourriture: c'est comme ça, le stress me fait manger! Et il faudrait bien que je me trouve une autre méthode pour le gérer...je ne prends pas le temps.
J'ai été élevé dans la peur de manquer, tout de suite après les périodes de restriction de la dernière guerre: il fallait se rattraper...
Aussi, bien que persuadé que le jeûne soit bénéfique régulièrement: un jour par mois ou par semaine pour désintoxiquer le corps, je n'arrive pas à m'y faire...
Je connais aussi la méthode de la monocure qui est moins radicale: adopter pendant une période donnée: en général quinze jours maxi car au-delà , il y a risque de carences, une alimentation par un seul ingrédient ou deux: des fruits en général. Chacun aurait son ou ses fruits suivant qui il est. Moi, je serais pomme abricot.
Cela ne se fait pas n'importe quand: aux périodes de changements saisonniers printemps et automne et je pense qu'il vaut mieux être conseillé par un spécialiste.
40 jours de jeûne me paraissent aussi excessifs.
Je suis persuadé qu'il est beaucoup plus profitable d'adopter une alimentation régulièrement adaptée et moins consommatrice de produits carnés. J'ai beaucoup d'amis végétariens dont j'envie la ligne et l'énergie.
Certains sont en même temps adeptes de la simplicité volontaire, c'est à dire d'une réduction de tous leurs actes de consommation au minimum de ce qu'ils considèrent leurs véritables besoins.
Jamais ils ne font apparaître cela comme une privation, ils trouvent leur compte dans d'autres choses qui les épanouissent: la créativité, etc.
Mais plutôt comme une attitude de solidarité et d'anticipation sur ce que l'on sera un jour ou l'autre obligé de prendre en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 47
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 9:07

La marche de compostelle, mon fréro l'a fait une fois (sans flagellation) enfin j'espère pour lui !!! Rire
Il a traversé le pays et est allé au bout de son projet. Sans aucune privation. C'était pour lui un défi, et il y est arrivé. Son but étant de se ressourcer au travers de la marche et la nature, de se ressourcer mais aussi se retrouver, s'apaiser et voyager. Ce fut sans doute une belle ascencion. En tout cas c'est ce qu'il en a laissé paraître.
Il a rencontré des gens, vecu des moments difficiles liés aux contraintes des longues marches quand on n'a pas l'habitude (ses pieds ont trinqué - ampoules et saignement) - Il a mangé tous les jours - normalement, sans excès - quand il est revenu, il était tout sourire, détendu et positif. Il avait perdu 12 kilos. J'avais l'impression d'avoir un autre frère, je ne reconnaissais pas cet homme déprimé et rond qui était parti un mois et demi plus tôt.
En tout cas, pour lui, cela aura été bénéfique moralement et très enrichissant. Il dit avoir de bons souvenirs.
Ce doit être une sacré aventure.
Après, chacun son parcours. C'est un choix de vie que certaines décisions. Mais quand les choses sont voulues et sans excès, ce peut-être que bon.

Pour le régime, sauter des repas n'est pas une solution. Comme dit Romane, certains grossissent ou ne perdent rien. Il faut réduire les quantités, retirer les grignotages et contrairement à ce que l'on pense, les féculents ne font pas grossir. Il faut manger de tout, en faisant attention.
J'avais lu quelque part que le corps se souvient "des kilos" - quand on commence à sauter des repas, c'est privé le corps de ce qu'il avait l'habitude. Mais il va s'adapter à ce nouveau mode d'alimentation. Si l'apport en calories est moindre, il entamera les réserves, "on" perdra du poids. Toute fois si le régime imposé n'est plus tenu ; que "on" réintègre le repas sauté ; il va se passer une réaction dans le corps, donc il va vite refaire des réserves en stockant les graisses. Ce que "on" a perdu sera très vite repris en kilos et bien plus vite que la perte en elle-même.
Quand on saute un repas, c'est un peu comme si pour le corps on lui intégrait l'état de famine - la dîsette quoi !!

Je connais une personne que ne mange qu'une fois par jour depuis des années, et elle va très bien.

Je trouve tout simplement qu'un jeûne de 40 jours c'est vraiment se faire violence.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 9:53

J'en connais pas mal qui le font, et moi-même je ne fais un vrai repas qu'une fois par jour, et encore, parfois très très léger. Mais je croque un petit truc en mi-journée, qui ne peut pas s'appeler "repas" dans le vrai sens du terme.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 11:36

Citation :
Mais quand les choses sont voulues et sans excès, ce peut-être que bon.

Dsl d'insister, mais je pense que c'est vraiment une question de point de vue, la notion d'excès ou pas.
Cette marche vers Compostelle, que ton frère a bien vécu et qui lui a fait du bien d'après ce que tu dis, certaines personnes pourraient, de leur point de vue, considérer que c'est excessif et violent pour soi-même.

C'est des critères très personnels tout ça, c'est par définition une relation intime de soi à soi.
Donc qu'on ait pas envie de le faire soi-même, c'est une chose, mais pour juger de ce qui est excessif ou non pour les autres, on n'a pas toutes les données en main, on n'est pas dans leur peau.

Proverbe indien :
Tu ne peux pas juger un homme sans avoir marché deux lunes d'affilée dans ses mocassins.
Revenir en haut Aller en bas
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 47
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 12:34

sophiesuite a écrit:

Cette marche vers Compostelle, que ton frère a bien vécu et qui lui a fait du bien d'après ce que tu dis, certaines personnes pourraient, de leur point de vue, considérer que c'est excessif et violent pour soi-même.

C'est des critères très personnels tout ça, c'est par définition une relation intime de soi à soi.
Donc qu'on ait pas envie de le faire soi-même, c'est une chose, mais pour juger de ce qui est excessif ou non pour les autres, on n'a pas toutes les données en main, on n'est pas dans leur peau.

Proverbe indien :
Tu ne peux pas juger un homme sans avoir marché deux lunes d'affilée dans ses mocassins.

Mais je suis bien de ton avis. Ce n'est qu'une question d'individu et de convictions personnelles. Chacun son endoctrinement. Chacun son parcours initial. Je n'ai nullement juger au sens propre du terme. Car chacun est libre de faire comme il le souhaite et l'entend. Cela étant, je reste dubidative devant de tels excès. Je n'arrive pas à voir autrement. Mon fréro l'a bien vécu, certains pourraient y voir une forme d'excès, une forme de violence personnelle, car il faut être un peu mazo pour marcher avec les pieds en sang (mais là encore, c'est mon point de vue - moi-même l'aurais jamais fait). Mais, je ne le juge pas. C'est juste ce dont à quoi je pense que certaines de mes formulations.
Mais qu'est-ce que moi-même pourrait faire qui serait aussi une forme d'excès pour autrui et pourrait voir cela comme étant aberrent, violent, ou de la pure folie ?
Je ne suis ni bien ni mal placée.

Donc je comprends bien. Je pense qu'exprimer un ressenti, une pensée n'est pas un jugement en soi. Sinon, dire quoi ? Se leurrer ? Cacher ses mots ?

Dans mon poste précedent, j'avais bien précisé que :
Passionata a écrit:
Après, chacun son parcours. C'est un choix de vie que certaines décisions.

bisou
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 13:13

Citation :
Chacun son endoctrinement.

Shocked
Faudrait voir ce que tu mets dans ce mot, parce que là a priori, ça me choque de relier ça implicitement à un endoctrinement, du moins si c'est dans le sens commun du mot, qui suppose une sorte de "lavage de cerveau" et donc que la personne qui fait ça n'aurait pas vraiment toute sa tête...

Après, ça peut être "endoctrinement" dans le sens de notre système de description du monde et l'histoire personnelle qui y a abouti. Donc c'est pour ça que je préfère avoir des précisions avant de répondre.

Quoi qu'il en soit, je rajouterais à ton énumération : chacun son corps. Parce qu'il est quand même question de ça dans toutes ces histoires de jeûne, marche longue etc... et souvent on parle des questions qui concernent le corps en cherchant des explications dans la tête, alors que les explications à mon avis se trouvent en grande partie dans le corps.
C'est aussi pourquoi ces expériences sont très personnelles je pense, parce que autant entre êtres humains on peut expliquer, disséquer, justifier un raisonnement mental, on a un langage mental commun au moins sur un minimum de choses ; autant expliquer le langage et les appels du corps, c'est plus difficile parce que ça se passe dans un monde "au-delà des mots" ou "hors des mots".
Il y a des choses que l'on ne peut pas expliquer ni justifier, dont on peut seulement faire l'expérience, ou pas.

Je pense que les mamans que vous êtes sont d'ailleurs bien placées pour savoir ça ; la maternité, tant qu'on n'en a pas fait l'expérience personnelle, dans son propre corps, n'est qu'un état théorique. On peut lire des milliards de bouquins de psycho, ça reste un autre monde, un monde étranger, quelque chose qui n'a pas de corps, justement.

Enfin j'arrive pas bien à m'exprimer, c'est un peu frustrant. Mais ce à quoi je pense, c'est une compréhension plus profonde, avec le corps. Il n'y a pas de barrières entre les corps, nous avons accès à la compréhension de l'autre comme ça, mais par contre il y a des barrières mentales qui disent : ça c'est possible, ça c'est impossible ; ça c'est réel, ça ça ne l'est pas.
C'est pour ça que le proverbe parle de "marcher dans les mocassins de l'autre", pas d'apprendre à réfléchir comme l'autre, ni d'apprendre par coeur son histoire personnelle.
Ca se passe dans le corps, et pas dans la tête.

On peut petit à petit faire tomber ses propres barrières, mais on ne peut rien pour celles des autres, chacun son histoire et sa vie (encore heureux).
Parfois on ne peut pas comprendre ce que fait quelqu'un, dans le sens où on ne comprend pas qu'on puisse faire ça (mentalement). On le ramène à soi, on ne comprend pas comment quelqu'un peut vouloir ça. Parce que soi-même on ne le voudrait pas, du moins au moment où on parle.
En réalité, on peut comprendre, mais d'une autre manière, avec le corps, en passant sur un autre plan.

Et on peut aussi accepter de ne pas comprendre.
On est pas obligé de tout comprendre, on peut laisser vivre, flotter autour de soi des choses incompréhensibles, des gens incompréhensibles.
Un jour on les comprendra peut-être, ou pas, c'est pas vraiment un but en soi.
Parfois on rejoint la route de gens qui sont restés incompréhensibles pendant des années ; tout à coup, on a "quelque chose" qui se débloque dans le corps, et dans la tête, et une porte s'ouvre. Ca veut pas dire qu'ils avaient "raison" et qu'on avait "tort", c'est juste qu'on a ouvert une porte vers une autre possibilité.
Alors on entre dans un monde commun avec ces gens-là, c'est une grande joie, mais on aurait pu aussi rester comme avant, et s'aimer quand même, et s'apporter mutuellement des choses.

Bon, pardon, je me suis laissée embarquer, et en plus c'est sûrement pas très clair ce que j'écris. Faudra que j'essaye d'écrire une poésie là-dessus. Desfois (souvent) les mots en apparence décousus, le langage des images, des sons et des échos, ça fait plus de sens que les phrases linéaires et construites rationnellement.

Sur ce, je redescends sur terre, pour aller à mon cours d'espagnol Very Happy

Hasta luego Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 13:20

Un autre lien ici
http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=jeune_th

Je crois que vous avez toutes les deux raison, parce qu'il doit exister à la fois le jeûne négatif et le jeûne positif, selon la manière dont il est abordé. En tout cas, c'est ce qui ressort dans tous les articles que je lis sur le Net.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Irma

avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 51
Localisation : Agen
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 13:37

AH ben merci Ro !

"Les résultats d’une étude ouverte sans groupe contrôle
portant sur 16 sujets non obèses indiquent que jeûner un jour sur deux
peut induire une perte de poids. Les sujets ayant suivi ce régime
pendant 22 jours ont vu leur poids diminuer de 2,5 % en moyenne et leur
gras de 4 %."

Voilà faudra que j'essaie de jeuner un jour sur deux !
Ca risque d'être dur !

AngeR AngeR
Revenir en haut Aller en bas
http://editions.la-librairie.org
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 47
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 13:59

sophiesuite a écrit:
Citation :
Chacun son endoctrinement.

Après, ça peut être "endoctrinement" dans le sens de notre système de description du monde et l'histoire personnelle qui y a abouti. Donc c'est pour ça que je préfère avoir des précisions avant de répondre.

Oui, c'est en ce sens qu'il faut le voir. Il n'est nullement question de lavage de cerveau ou d'avoir pas toute sa tête.

Mais il ne faut pas oublier que cela existe l'endoctrinement et pour ce faire "son endoctrinement"
Pour preuve, les gourroux ont leur propre endoctrinement afin d'endoctriner tout un groupe. Pour ma part, faire passer voire forcer des convictions est à la base un endoctrinement personnel. Mais ça se discute bien entendu. Car l'on peut émettre des idées, des opinions sans pour cela aller laver le cerveau d'autrui et sans pour autant se laver le cerveau dans la mesure ou Tout est perfectible. Mais une chose me chiffonne. Avoir des convictions sans en démordre ne veut pas dire ne pas avoir toute sa tête. C'est juste qu'après "On" peut être simplement buté, intransigeant.

sophiesuite a écrit:
[Quoi qu'il en soit, je rajouterais à ton énumération : chacun son corps. Parce qu'il est quand même question de ça dans toutes ces histoires de jeûne, marche longue etc... et souvent on parle des questions qui concernent le corps en cherchant des explications dans la tête, alors que les explications à mon avis se trouvent en grande partie dans le corps.

Je suis d'accord avec cela.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 14:34

Oui, chacun son corps, chacun trouve midi à sa porte, chacun peut s'infliger ce qu'il veut et prétendre que c'est pour son bien, que c'est son choix.
Que ce soit par conviction spirituelle (trouvée toute seule ou -en général- plutôt inspirée par un exemple, un article ou un endoctrinement), ou par fascination, ou envie de se dépasser, etc.
Par exemple j'ai entendu parler de masochistes qui se font suspendre par la peau du dos avec des crochets de boucher et se font infliger les pires humilations et douleurs.
Evidemment lorsqu'on leur dit "c'est contre nature, c'est risqué, c'est malsain, c'est excessif", ils répondent "pas pour moi, c'est mon choix, mon parcours de vie, chacun son corps", etc...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 14:45

La frontière est parfois fragile, entre deux notions l'une inoffensive (voire positive), l'autre hard. On peut se faire du mal sans mauvaise intention, tenez, comme quand on est soigné selon prescription médicale qui s'appuie sur tel critère pouvant par la suite être totalement démonté par le résultat d'un travail des chercheurs, qui ne cessent de cheminer et découvrir.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne   Jeu 5 Mar 2009 - 15:04

sophiesuite a écrit:
...et souvent on parle des questions qui concernent le corps en cherchant des explications dans la tête, alors que les explications à mon avis se trouvent en grande partie dans le corps...



Je partage l’idée avec Sophiesuite que notre corps est porteur de traces par forcément mentalisées. Ce sont un peu comme des ornières qui obligeraient notre chemin. Des traces de plaisir ou de souffrance qui ont passablement excitées notre chair dans le passé. Ses souvenirs enfouis en deçà de toutes représentations cherchent pourtant, coûte que coûte à s’actualiser dans notre présent. Ce qui fait que parfois ils sont vrais, qu’ils nous correspondent, c’est lorsque l’on en retrouve l’intensité dans une nouvelle expérience. Ca, c’est vraiment nous ! Cette expérience intense, le jeûne, la longue marche, le marathon, cette nuit d’amour, révèlent « l’authenticité » de notre corps, c'est-à-dire ces expériences déjà vécues et que nous éprouvons enfin à nouveau. Des traces mnésiques de notre enfance d’avant l’amnésie infantile. Elles ne sont pas forcément communicables avec des mots, mais nous avons comme intime conviction qu’elles font partie de notre identité. La souffrance ou le plaisir imprègnent ainsi dans nos corps de qui nous sommes durablement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeûne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeûne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: