Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'enfant en soi adulte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 12:31

Jour Aster ! chais plus si je te l'ai dit !
Oui, voilà ce que je cherchais : quand il fait son interessant !!! au coin !
Pour le Petit Prince.... j'ai connu des gens qui pensaient que c'était un conte pour enfants seulement !!!!!! grrrrrrrrrrr Bon, il faut les excuser, ils n'avaient surement pas bien lu .....
Et ils ne savaient pas, ou n'avaient pas "l'enfant en soi", ça existe, si si ! j'en ai rencontré.
J'ai aussi connu un intello pédant qui m'a dit : "oh ! ça ? c'est de la philo
pour débutants !" GRRRRR !
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 12:38

bisou Ys
Oui, j'en connais des pareils! Mais hein? La résonance des mots.... Ils viennent d'un autre planète, celle du comptable peut-être, on ne peut leur en vouloir, il en faut des comptables, parce que si on comptait sur les femmes-enfant ou sur les blondes... Qui sont parfois les mêmes...
Laughing

Fais attention à ce que tu écris, quand même, hein?
"ils n'avaient surement pas bien lu ....."
Pour ta peine, tu feras trois pages toi aussi:
"ils n'avaient surement pas bien LU...."
Tssssss
Chuuttt Pas glisser!
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 12:42

Je pense que ceux qui ne l'ont pas, cet enfant, c'est parce qu'ils l'on étouffé, oui , comme le gros monsieur sérieux dans le Petit Prince ! c'est exactement ça !
je ne suis pas blonde.
Donc, St Ex devait connaitre lui aussi cet "'enfant en soi adulte" !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 13:20

Tout intéressant, votre débat, les filles. Et je réalise tout à coup que... l'enfant-soi est exactement le thème de la pièce que j'écris actuellement pour l'atelier d'enfants dont je m'occupe. (dont j'ai fini l'écriture hier soir, soit dit en passant, même que c'est génial de m'être ainsi libéré un tout petit coin-urgences de mon cerveau overdosé).

L'histoire d'un homme si tellement accaparé par sa vie d'adulte, austère et couleur fade, qui, un jour où tout est bordélique dans son travail, se voit interpellé par une femme "pas comme les autres". Cette femme se révèle être la fée des contes des enfants, et va lui faire traverser une dimension un peu particulière (je ne vais pas révéler comment ici, ça serait plutôt à faire dans la section théâtre, si ça vous dit que je le raconte), pour l'emmener dans son jardin d'avant : celui de son enfance et de sa jeunesse.
C'est ainsi qu'il va redécouvrir l'enfant-lui, et que plus jamais sa vie ne sera pareille ; il aura retrouvé "ses couleurs".

Tout ça pour dire que je ne crois pas que l'enfant-soi, quand il est ignoré par l'adulte, soit oublié volontairement ou par négligence. Je pense que la vie, des fois assez vacharde, sait s'acharner sur le rêve des hommes, leur espérance, leur candeur et l'enfant-soi qu'ils portent en eux.

J'ai une version du Petit Prince très particulière et unique, qui m'a été offerte par une amie très chère à mon coeur, et qui ne se remettra plus jamais de l'âpreté du monde des adultes. Une version aussi précieuse que celle que vous tenez tous en vos mains, sinon plus précieuse parce qu'elle émane d'un coeur dont vous n'avez pas idée. Je suis sûre Ys, qu'elle te toucherait autant qu'elle m'a touchée. Je l'ai sous forme de CD gravé par mon amie.

Le Petit Prince, c'est à la fois un conte pour enfant et l'histoire de l'humain.

On a tous besoin qu'on ne nous laisse pas dans un coin, besoin du regard et de l'oreille des autres, pour se sentir exister...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 13:59

Oh Ro ! la belle réponse que tu nous fais à Aster et à moi. Bonjour Ro bisou
oui, moi j'aimerais bien que tu racontes ce que tu as écrit sur cet homme dont la vie etait grise et qui avait oublié l'enfant qui était en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 14:07

Alors si ça te tente, j'ouvrirai un fil dans Théâtre, ce soir ou demain. Il sera intitulé "Fantaisie pour un sérieux", qui est le titre de la pièce.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Jeu 18 Juin 2009 - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 14:57

L'enfant-moi souvent je la sens comme cette petite fille, dans la cour des vacances, qui pastrouillait les mains dans la boue, créait des formes, les défaisait, les laissait sécher ou les remouillait... pâte à modeler naturelle...
Le plaisir de la terre sur les mains, l'insouciance, la joie sauvage à l'intérieur...
C'est une petite luciole cette fillette en moi, quand ça déconne, je me relie à elle, j'essaie de faire comme elle... créer des formes, expérimenter, sans s'attacher à ses créations... juste vivre, avec les mains mouillées dans la terre, le nez au vent...
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 16:41

L'enfant en moi, le définir...
J'étais une enfant très facile, qui aimait regarder vivre les gens, ouvrir les yeux sur toutes les beautés du monde, caresser le dos des guêpes, laisser une fourmi cheminer sur ma main, attendre que l'averse soit passée pour aller jouer dans les flaques d'eau, tout m'amusait, tous les départs m'enthousiasmaient (j'allais avoir de nouveaux amis qui quelque part m'attendaient, ils ne le savaient pas, moi je savais !), et puis lire, chanter, grimper aux arbres ou sur des échafaudages...je me posais beaucoup de questions sur les adultes qui m'entouraient, ils disaient si souvent n'importe quoi, et quand leurs paroles n'étaient pas tendres entre eux, je me disais :"ils voudraient dire qu'ils aiment, mais ils se trompent de mots", et si je sentais qu'un oncle ou une tante était triste j'allais lui demander un câlin ou je lui proposais de m'accompagne au jardin et le sourire revenait.
Souvenir embelli ? Je ne pense pas. Une fois, une seule vers trois ans j'ai fait un caprice, je m'en souviens encore, c'était des larmes de déception...une promesse non tenue par un adulte- ma mère avait interdit à ma grand mère de tenir une promesse qu'elle m'avait faite-. J'ai compris alors que ce sont des choses qui peuvent arriver, et que pleurer ne sert à rien.
J'ai des souvenirs qui datent de bien avant mes premiers pas, je crois que je n'ai pas changé, mais l'adulte en moi pleure plus souvent que l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 17:11

Je vous exhume un truc écrit un soir de grooooooosse déprime, du temps où je déprimais encore parfois. Parce que l'enfant en nous, même si le plaisir est dans les bons souvenirs, existe aussi dans autre chose...

"Si tu rencontrais la toi petite, que penserait-elle de toi ? As- tu trahi ou réalisé ses rêves ?.. Que lui dirais tu, écris votre rencontre... et écoute-la attentivement surtout" me disait un ami ce soir-là.


C’est difficile. La petite fille que je suis parle peu. Oh, elle babille, bien sûr, sur tout et sur rien, de façon à ne rien dire. Elle n’a pas confiance. Elle a vu et observé, elle a compris, alors elle préfère se taire.
Mais peut-être qu’à moi, elle parlera. Je vais essayer. Bien que ce soit un très mauvais soir pour lui parler. J’ai laminé son futur né d’un présent pas reluisant et je lui parle en noyée, tout ce qu’il ne faut pas.

-Regarde-moi, petite Laurence, tu me reconnais ?
-Oui, je suis toi d’il y a longtemps. Mais je suis plus jolie. Tu fronces toujours les sourcils, ça fait des plis moches entre tes yeux. Mais tu souris plus que moi.
-J’ai appris, ça s’apprend. Tout s’apprend. Et parfois, on arrive à aimer ce qu’on apprend. Parfois, pas tout le temps. J’aime sourire.
-Qu’est-ce que tu fais maintenant que tu es grande ?
-C’est une question difficile. Je fais plein de choses. Je m’occupe de mes enfants, j’en ai 3, bien plus grands que toi, des adultes déjà, mais ils sont très collés à leur maman. Tu vois, j’ai fait comme on avait dit : j’ai eu des bébés. C’est vrai que c’est magnifique, ça. Tu ne t’étais pas trompée.
Je fais aussi un tas de choses sans intérêt, et puis j’écris des histoires, comme toi. J’ai fait un livre, un vrai, comme tu voulais. J’ai appris à maîtriser le langage. Les mots qu’on écrit sont restés mes amis. Je ne dessine plus. Tu étais plus douée que moi, il aurait fallu que j’apprenne.
-Je dessine bien moi. Je fais tout bien. Je veux qu’on m’aime.
-Oui, je sais. On m’a beaucoup aimée, on m’aime encore beaucoup. Eh bien tu sais, ça ne sert à rien. Tous ces efforts que tu fais pour ça, et que j’ai faits après toi dans ce but. Ça ne sert à rien, non. Ça ne rend pas heureux d’être aimé. Il faudrait s’aimer d’abord.
-Ça n’a pas l’air tellement mieux de grandir que d’être petit.
-Non, pas tellement.
-Tu m’as oubliée ?
-Non. Je me rappelle plein de choses. Mais tes rêves, tes désirs, à part quelques uns, comme les bébés et écrire, j’ai oublié. Tu peux m’aider ?
-Non, moi non plus je ne sais pas. Je sais des choses, mais pas ça.
-Que sais-tu ?
-Je sais que c’est dur, que ça fait mal. Que les gens qu’on aime s’en vont. Que je m’ennuie toute seule, souvent. Que j’aime les livres. Que les grands mentent tout le temps. -Moi aussi je mens, comme eux, maintenant-. Des trucs comme ça, quoi.
-Je te laisse petite Laurence, à tes jeux solitaires, à tes livres, à tes histoires, à tes fleurs (que tu manges) et à tes rires déployés parfois, comme des oriflammes.
-Tu reviendras ?
-Sûrement, un jour où j’irai mieux, je suis trop triste, là.
-Ce n’est rien, j’ai l’habitude. A bientôt alors.
-Oui.

PS : c'était il y a un siècle, la vie est belle, pas de souci Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 17:33

Ma Farouche, ça m'a rendu toute triste. Tu ne t'aimais pas non plus ! mais qu'est ce qu'on a à ne pas s'aimer ? Tu as sans doute eu un problème après l'enfance. Je rencontre souvent le "petit moi", elle est toujours joyeuse, prête a faire des bêtises, enfant gâtée par des parents qui l'adoraient. C'est à l'adolescence que j'ai du commencer à ne plus m'aimer. Et puis, j'avais envie de prolonger mon enfance et je la sentais qui foutait le camp !
Les rêves n'ont pas été réalisés, sans doute par manque de volonté, de rigueur, mais la petite fille ne semble pas m'en vouloir.... J'ai raté pas mal de chose, surtout ma vie de femme, mais j'ai réussi ma vie de maman, et ma vie de grand mère. Ouf ! il était temps. J'étais très jolie, je pense que ça ne m'a pas aidé. Mais j'avance quand même, dans la connaissance des autres, parce que j'adore les gens, je me trompe souvent, mais ça fait moins mal qu'avant. Je n'ai pas appris la sagesse et la résignation, sans doute à cause de l'enfant-moi qui m'en empêche, mais ça ne me semble pas trop grave. J'apprends l'humilité, avec difficulté, mais je m'applique. Et puis le reste... "laisse faire la vie" me dit un ami très cher. Bisous ma Farouche.
Revenir en haut Aller en bas
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 17:53

Je n'ai jamais esayé de parler avec l'enfant que j'étais, impression qu'elle sait tout de moi, puisqu'elle est moi. Je parle parfois à une amie imaginaire, ou à la lumière (eh oui).
Enfant j'étais gaie, quand mes parents se sont "sédentarisés", j'ai souffert...ça ne bougeait plus assez dans ma vie, moins de rencontres, de découvertes...heureusement il y avait la lecture, un bon moyen d'évasion !
Un enfant souhaite plaire à sa famille, aux personnes qu'il rencontre, il s'aperçoit bien vite qu'avec la meilleure volonté du monde il dérangera toujours quelque chose ou quelqu'un...impossible de plaire, d'être aimé dans l'absolu, alors il cesse de s'aimer lui même. (ceci étant dit de façon bien simpliste j'en conviens)
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 17:55

Non, ne sois pas triste Ysandre. Je voulais juste illustrer que l'enfant en nous n'est pas qu'espièglerie et sourires. Mais j'aurais pu conter un tas de jolis souvenirs, j'en ai plein !
Tu n'as rien raté ! L'échec, ça n'existe pas. Tu as expérimenté, avec plus ou moins de succès, voilà Wink
Continue à ne jamais apprendre la résignation, et pour la sagesse et l'humilité, on en est tous là, un pas à la fois Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 17:57

Alizé a écrit:

Un enfant souhaite plaire à sa famille, aux personnes qu'il rencontre, il s'aperçoit bien vite qu'avec la meilleure volonté du monde il dérangera toujours quelque chose ou quelqu'un...impossible de plaire, d'être aimé dans l'absolu, alors il cesse de s'aimer lui même. (ceci étant dit de façon bien simpliste j'en conviens)
Disons que dans mon cas, cette explication ne convient pas, mais elle est souvent valable, oui.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 18:06

Citation :
L'échec, ça n'existe pas.Tu as expérimenté, avec plus ou moins de succès, voilà
je suis bien d'accord !
Citation :
Continue à ne jamais apprendre la résignation,
surtout ne jamais devenir résigné, calme, mais pas résigné !
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 18:59

Oh Alizé ! calme ? faut pas rêver. Je m'y exerce de temps en temps, mais.... ça ne dure pas. Mon papa m'appelait "vif argent" (je crois que c'est le nom populaire du mercure), ou "ma puce" (elle saute partout), j'étais un garçon manqué, je grimpais aux arbres avec mon ami d'enfance, on tombait dans les mares, on embêtait un taureau, etc.. l'enfant n'a jamais été calme et l'adulte non plus, c'est un couple d'enfer !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
lasorciere

avatar

Nombre de messages : 804
Age : 51
Localisation : dans le berry chère à mon coeur
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 20:04

Ysandre a écrit:
Oh Alizé ! calme ? faut pas rêver. Je m'y exerce de temps en temps, mais.... ça ne dure pas. Mon papa m'appelait "vif argent" (je crois que c'est le nom populaire du mercure), ou "ma puce" (elle saute partout), j'étais un garçon manqué, je grimpais aux arbres avec mon ami d'enfance, on tombait dans les mares, on embêtait un taureau, etc.. l'enfant n'a jamais été calme et l'adulte non plus, c'est un couple d'enfer !!!!!
Moi aussi garçon manqué en plus élevée avec mon frère que 2 ans de différence
Mais une enfance bien
Revenir en haut Aller en bas
http://birette18.skyrock.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 18 Mar 2009 - 20:52

@ Farouche : magnifique de sincérité, ce dialogue de moi-à-moi, la grande et la petite, toutes deux en une. D'un réalisme renversant, à croire que quand on se met à "se" parler, on sait bien faire tomber les barrières, quand on veut. Ce dialogue là en est la preuve. chinois

J'aime énormément le complément que tu fais ; l'enfant pas dupe des adultes. Son regard très affûté. Sur le monde et sur l'humain. Oui, il est cela, l'enfant-soi, aussi. A la fois naïf et sage, à l'image exacte de l'enfance.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 25 Mar 2009 - 14:30

Alizé a écrit:
Je n'ai jamais esayé de parler avec l'enfant que j'étais, impression qu'elle sait tout de moi, puisqu'elle est moi. Je parle parfois à une amie imaginaire, ou à la lumière (eh oui).
Un enfant souhaite plaire à sa famille, aux personnes qu'il rencontre, il s'aperçoit bien vite qu'avec la meilleure volonté du monde il dérangera toujours quelque chose ou quelqu'un...impossible de plaire, d'être aimé dans l'absolu, alors il cesse de s'aimer lui même. (ceci étant dit de façon bien simpliste j'en conviens)

Vous ai lu, sais pas quoi répondre, juste que j'ai lu!

Yasndre, ton Jacques t'aurait surement répondu :

"Finalement, finalement
Il nous fallu bien du talent
Pour être vieux sans être adulte..."

Il ya des années, alors que j'allais pas trés bien dans ma tête, une amie m'a dit:
"Retrouve la petite Elyane, laisse la parler, parle lui..."
On ne m'avais jamais dit ça, depuis, on se réaprivoise, tout doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 47
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 25 Mar 2009 - 14:42

Je n'ai jamais su comment je pourrais exprimer cet enfant en soi adulte.

Seule chose que j'ai dite ce matin, lorsque la psy m'a dit d'aller chercher la petite fille Nathalie, de la prendre par la main et de la serrer dans mes bras, je lui ai dit catégoriquement : NON !
Puis j'ai renchéri avec ceci :
- Pourquoi ne pas laisser partir la petite fille là où elle aura enfin la paix car la petite fille est fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 25 Mar 2009 - 14:54

Elle n'est pas rancunière cette petite fille puisqu'elle t'a déjà ouvert son jardin... Laisse la vivre....
bisou
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mar 31 Mar 2009 - 22:16

Je sors du fil crétinisme et m'engouffre dans celui-là, pour dire qu'en gros, l'enfant-soi, le vrai, est tout sauf crétin. S'il a une once de crétinisation, alors c'est un leurre, il s'agit de la crétinisation de l'adulte faux-cul qui fait porter le chapeau à l'enfant-soi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 1 Avr 2009 - 9:29

Voilà une petie rélexion personnelle qui rejoindra peut-être les votres ; une pensée sur l'enfance en générale, sur ce que je ressens de la mienne, en partie, ce qu'il en reste et la place que nous pouvons lui laisser en grandissant...

Parfois les choses sont intérieures ; le mot ne sort pas, parce que le sentiment envahit l’espace.
Parfois, je suis loin en arrière, dans ce silence de l’autre monde.
C’est là que l’esprit vogue, créant une alchimie personnelle, s’arrangeant avec lui-même, transformant les informations pour les rendre compréhensibles, acceptables, mouvantes.
La relation avec l’extérieur se fait sensible et muette.
C’est une manière de construire le monde et d’y trouver une place, comme le fait un jeune humain pour s’adapter à son milieu.
Mais lorsqu’on n’est plus un jeune humain, cette habitude dérange ; la tolérance d’autrui n’est plus la même, les mondes intérieurs, c’est bon pour l’enfance. Si ça dure trop longtemps, on est vite sujet aux questionnements les plus divers, pouvant éventuellement devenir un adulte anormal ou suspect.
Le silence est alors synonyme de secret.
Personne n’a de contrôle sur une pensée errante qui ne se nomme pas et il est bien terrifiant de laisser en liberté des idées muettes et personnelles. Dieu seul sait où elles sont capables d’aller, ce qu’elles sont capables de faire…tout est imaginable – l’enfer –
Que se passe t-il dans la tête de ceux qui ne parlent pas ?
Et voilà que chacun se met à penser aux silences des autres !
Et nous voilà rendus au seuil d’un inconnu subversif - et le chaos nous ouvre les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Bobonne

avatar

Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 1 Avr 2009 - 10:02

Intéressant ce fil, intéressant. Mon enfance est un grand trou blanc où je n'arrive pas à descendre. Heureuse vue de l'extérieur mais vide et j'ai les mains qui tremblent en écrivant ÇA.
Je crois que je m'y suis perdue, effacée.
Peut-être est-ce sentiment qui m'a inspiré ce texte il y a quelque temps sur un thème donné par Romane.

Le pont
Le brouillard se dissipe lentement et alors elle l’a vu. Elle l’a vu ou elle a cru le voir, elle n’est pas sûre. Non, elle l’a vu ! Ligne étroite mais réelle, sur laquelle, à sa grande surprise, ses pieds reposent. Elle qui depuis tant d’années pensait marcher sur…rien, rien de tangible, un « sol » de coton où aucun pas ne résonne ni ne laisse d’empreinte. Elle dit « sol » parce qu’elle n’a pas d’autre mot pour signifier quelque chose qui porte, vous supporte juste, mais qui n’existe pas. Comment pourrait-on dire « une illusion de sol », insupportable support, plan sans angle d’attaque, début ni fin, nappage infini de crème chantilly sans sucre aux confins du goût perdu, sol membrane utérine qui ne veut pas crever. STOP. Elle a stoppé et elle l’a vu. Le pont sous ses pieds. Elle a senti le vide à ses bords la happer, pétrifiée dans un étau de peur, elle a mesuré ses abîmes et l’étroitesse de son tablier. En se penchant elle les a vues, hurlantes, bouillonnantes, terrifiantes. Les eaux. Les eaux perdues de la naissance charriant leur limon de colère, leurs cris d’amour. Là, les eaux sous ses pieds, ses pieds sur le pont, le pont sous ses yeux, ses yeux enfin ouverts sur le monde, le monde au bout du pont, là-bas. Elle avance lentement, sa marche est hésitante mais sa marche a un sens. Le brouillard peut bien se refermer, le pont est là. Un pas, un autre, tout doux à petits pas. Elle n’a pas le choix, le pont étroit interdit tout faux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 1 Avr 2009 - 11:17

Bobonne, je suis bien contente de découvrir ton écriture.
Pour t'avoir rencontrée, je sais combien de merveilles tu as extraites de ce grand trou blanc... et combien est courageuse ta marche sur le pont...
bisou
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Bobonne

avatar

Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 1 Avr 2009 - 12:50

Merci, belle Farouche bisou
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   Mer 1 Avr 2009 - 12:59

Citation :
Le brouillard peut bien se refermer, le pont est là. Un pas, un autre, tout doux à petits pas.

Ne pas quitter cela du regard, ma belle Bobonne. Oui, oui... à doux petits pas. De l'autre côté, il y a la berge. bisou

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enfant en soi adulte   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfant en soi adulte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Piñata / pignata anniversaire enfant
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» UN poeme pour un enfant
» [Burton, Tim] La triste fin du petit Enfant Huitre
» Elisabeth Röhm sur TF1 : dans Mon enfant a disparu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: