Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment détruire un gouvernement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Comment détruire un gouvernement   Mar 24 Mar 2009 - 13:25

Citation :
Comment détruire un gouvernement, en trois leçons.

Joe BREWER
photo : un bankster mendiant qui a besoin de quelques milliards pour manger et rester propre.


En
l’espace de huit ans seulement, les conservateurs ont réussi à mettre
en faillite de nombreux états et la banque fédérale en lambeaux. A
présent les citoyens sont appelés à « prendre des mesures qui
s’imposent » et en souffrir dans tous le pays (sauf, bien-sûr, pour
ceux qui font partie des quelques chanceux qui ont été placés au
gouvernement pour mieux servir… eux seront confortablement installés
avec leurs comptes numérotés, leurs parachutes dorées et leurs
exonérations fiscales).


Si vous êtes un instituteur chargé de l’éducation de
nos futurs citoyens, pas de chance. Vous devrez vous serrer la ceinture
et lâcher du lest. Vous êtes un ouvrier ? Désolé, mais votre travail
rapportera plus aux actionnaires s’il est effectué quelque part en
Micronésie. Besoin d’un diplôme universitaire ? Préparez-vous à une vie
de servitude consacrée au remboursement de vos dettes. La Santé ? Ha !
Encore une arnaque imaginée par une bande de socialistes...


Vous êtes-vous déjà demandé comment les conservateurs
ont réussi leur coup ? Et bien voici pour vous un petit guide sur
comment vous débarrasser d’un gouvernement afin que vous et vos copains
puissiez vous remplir les poches et bâtir un empire.


LECON 1 : TOUJOURS ACCUSER LES INDIVIDUS, JAMAIS LE SYSTEME


Dans chaque bataille, il y a deux camps. Il faut donc
diviser les gens et les dresser les uns contre les autres. Pour cela,
déclarez que « la société est un concept, elle n’existe pas » et
concentrez tout le débat sur les individus et leurs défauts.


Enron a roulé tout un tas de gens ? Ca, c’est juste
quelques individus qui ont mal tourné. Le milieu d’affaires fait du
zèle ? Ca, c’est juste Jim Cramer (présentateur déjanté d’une émission économique déjantée de la chaine CNBC - NdT)
qui fait son numéro habituel. L’économie est en ruines ? Oh ça c’est
juste l’héritage de George W. Bush. Et, évidemment, la crise de
l’immobilier, c’est la faute aux acheteurs inconscients. Si l’Industrie
ne peut plus remplir son rôle c’est à cause de l’Etat-providence qui
nous coûte si cher. Et si le gouvernement ne peut plus servir le
peuple, c’est à cause de ce politicien corrompu.


Faites en sorte que les gens ne parlent que des
individus et il vous sera ensuite facile de leur cacher la structure
dans laquelle ils évoluent. Protégez-vous des regards indiscrets
lorsque vous saboterez l’éducation et la fonction publique et lorsque
vous viderez les caisses de l’état. Ces problèmes là seront laissés à
la charge du premier Progressiste venu lorsque la véritable crise
éclatera.


LECON 2 : REDUIRE LES IMPOTS


Maintenant que vous avez réussi à les dresser les uns
contre les autres (et nous oublier), vous pouvez vous atteler à la
tâche de démanteler le gouvernement. Tout ce que vous avez à faire
c’est « réduire les impôts ». C’est aussi simple que ça. Avec cette
seule mesure vous récolterez tous les bénéfices :


- une réduction de tous les programmes sociaux


- une dégradation des services publics


- la création d’un terrain propice aux critiques contre « le gaspillage » et « l’inefficacité » (cf Leçon 1, « accuser les individus »)


- des économies pour vos amis qui ne paieront plus pour toute l’infrastructure qu’ils utilisent pour gagner de l’argent.


- une neutralisation des organismes sociaux et des organisations progressistes trop occupés à tenter de joindre les deux bouts.


- une externalisation de certaines fonctions de l’état au profit de vos potes du Big Business


Cette mesure est d’une importance stratégique et sera votre principal outil pour réaliser vos objectifs.


Et lorsque la situation se dégradera, vous saisirez les
nouvelles opportunités qui s’offriront à vous et dont vous n’osiez même
pas rêver dans le cadre d’une démocratie.


LECON 3 – PROFITEZ DU DESASTRE


Si vous avez réussi à mettre en oeuvre les étapes 1 et
2, la panique s’installera. Et nous savons tous qu’une ambiance de
panique n’est pas propice à la réflexion. C’est là que vous aurez
l’occasion de mettre en oeuvre votre programme impopulaire – du capitalisme de choc à l’état pur !


Rappelez-vous les manœuvres pour envahir et occuper
illégalement l’Irak et se saisir de son pétrole. L’opération n’aurait
pas réussi si les gens n’avaient pas été paralysés par la menace du
terrorisme. Vous croyez que les gens auraient approuvé les nouveaux
programmes scolaires et accepté qu’on remplace un véritable
enseignement par de simples tests ? Il nous a fallu provoquer une crise
(et y travailler dur pendant des années) pour réussir à faire avaler
cette mesure-là. Et vous savez aussi que nous n’aurions jamais réussi à
imposer les nouvelles mesures de sécurité et restreindre les droits
civiques si le débat avait soumis au public.


Et voilà comment on détruit un gouvernement, en trois leçons.


Si vous êtes un perfectionniste, vous pourriez
éventuellement tenter, au moment du sauve-qui-peut général, d’en
profiter pour distribuer quelques milliards à vos copains de la
finance. Pensez aussi à accorder, sans appel d’offres, des marchés à
vos vieilles connaissances de l’industrie de l’énergie et de la
défense, lorsque l’attention du public sera concentrée ailleurs.


Vous pourriez même, si vous êtes particulièrement doué,
riposter à toute proposition « d’augmenter les salaires » en la
qualifiant d’exemple type de toutes ces « dépenses inconsidérées » qui
ont provoqué cette crise…


(…)


Joe Brewer


Traduction par VD pour le Grand Soir http://www.legrandsoir.info


Joe Brewer is founder and director of Cognitive Policy Works
an educational and research center devoted to the application of
cognitive and behavioral sciences to politics. He is a former fellow of
the Rockridge Institute, a think tank founded by George Lakoff to analyze political discourse for the progressive movement.



ARTICLE ORIGINAL
http://informationclearinghouse.info/article22242.htm








Je ne pense pas qu'un commentaire soit nécessaire !grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Mar 24 Mar 2009 - 16:27

Excellent, ça !
Je crois qu'il a oublié un élément important, en tout cas qui s'avère très efficace en France : la démagogie !
(notamment à la leçon 2 sur la réduction des impôts)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Mar 24 Mar 2009 - 16:33

Bien envoyé !
L'article est fameux !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 47
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Mar 24 Mar 2009 - 16:46

C'est vrai que l'asticle est bien envoyé. Je rejoins Filo quant à la réduction des impots, c'est du baratin, c'est de la pure démagogie...
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Mar 24 Mar 2009 - 22:10

Dans la description de la mise en place du dispositif qui est décrit, il en manque un point qui me paraît essentiel : l’usage de la novlangue libérale. Par exemple, dire « reforme » pour parler du démantèlement des acquis sociaux, « plan social » pour parler de licenciements secs, « moderniser » pour revenir à une propriété privée de type féodal ou « sauver » (l’école, les retraites par répartition, la sécu) en désassemblant petit bout par petit bout ce qui fait tenir debout ce qu’il s’agit de sauver.

Mais surtout, il y a quelque chose avec laquelle je ne suis pas d’accord. Il est vrai que les idéologues fondateurs du libéralisme parlaient de l’Etat comme de l’incarnation du mal ; il est frai aussi Reagan est celui qui a popularisé l’idée selon laquelle l’Etat n’est pas la solution mais le problème, et qu’il fallait qu’il soit le moins gros possible. Tel que le débat est posé, on pourrait penser que la question est de savoir s’il faut plus ou moins d’Etat, or non.

Noemi Klein, qui est implicitement citée dans l’article, et bien d’autres, on clairement montré que jamais l’Etat n’a perdu en influence. Ainsi, par exemple, la première fois que le libéralisme a pu vraiment s’exprimer, c’est au Chili. Pour ça, il a fallu toute la violence et toute la terreur dont l’Etat est capable pour pouvoir imposer à la population les mesures préconisées par les élèves de l’université de Chicago.

Autre exemple : à la suite du Katrina qui a dévasté la Nouvelle Orléans, le ramassage des cadavres a été confié à des entreprises privées. Il a bien fallu que l’Etat, par l’intermédiaire de la police et de l’armée, tienne à distance les ONG et les bénévoles, susceptibles de faire une concurrence déloyale aux entreprises privées, qui facturaient 12.500 dollars le cadavre ramassé. Par ailleurs, c’est l’Etat qui a réglé la facture ; fallait bien qu’il soit là avec son chéquier pour que la libre entreprise puisse prospérer.

La question n’est donc pas de savoir s’il y a trop d’Etat ou pas assez, mais de savoir qui contrôle l’Etat, et au service de qui il agit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Mar 24 Mar 2009 - 22:54

alejandro a écrit:
Dans la description de la mise en place du dispositif qui est décrit, il en manque un point qui me paraît essentiel : l’usage de la novlangue libérale. Par exemple, dire « reforme » pour parler du démantèlement des acquis sociaux, « plan social » pour parler de licenciements secs, « moderniser » pour revenir à une propriété privée de type féodal ou « sauver » (l’école, les retraites par répartition, la sécu) en désassemblant petit bout par petit bout ce qui fait tenir debout ce qu’il s’agit de sauver.

Mais surtout, il y a quelque chose avec laquelle je ne suis pas d’accord. Il est vrai que les idéologues fondateurs du libéralisme parlaient de l’Etat comme de l’incarnation du mal ; il est frai aussi Reagan est celui qui a popularisé l’idée selon laquelle l’Etat n’est pas la solution mais le problème, et qu’il fallait qu’il soit le moins gros possible. Tel que le débat est posé, on pourrait penser que la question est de savoir s’il faut plus ou moins d’Etat, or non.

Noemi Klein, qui est implicitement citée dans l’article, et bien d’autres, on clairement montré que jamais l’Etat n’a perdu en influence. Ainsi, par exemple, la première fois que le libéralisme a pu vraiment s’exprimer, c’est au Chili. Pour ça, il a fallu toute la violence et toute la terreur dont l’Etat est capable pour pouvoir imposer à la population les mesures préconisées par les élèves de l’université de Chicago.

Autre exemple : à la suite du Katrina qui a dévasté la Nouvelle Orléans, le ramassage des cadavres a été confié à des entreprises privées. Il a bien fallu que l’Etat, par l’intermédiaire de la police et de l’armée, tienne à distance les ONG et les bénévoles, susceptibles de faire une concurrence déloyale aux entreprises privées, qui facturaient 12.500 dollars le cadavre ramassé. Par ailleurs, c’est l’Etat qui a réglé la facture ; fallait bien qu’il soit là avec son chéquier pour que la libre entreprise puisse prospérer.

La question n’est donc pas de savoir s’il y a trop d’Etat ou pas assez, mais de savoir qui contrôle l’Etat, et au service de qui il agit.


exact !....mais quand un état donne ( vend) toutes ses préogatives ( entre autre l'émmision de monnaie) au privé, y'a des questions à se poser ....AngeR
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Mar 24 Mar 2009 - 23:17

Très intéressante intervention, Alejandro (d'ailleurs en dehors de la politique, tu te fais trop rare sur LU).
Je suis justement en train de lire La Stratégie du Choc de Naomi Klein, et c'est une bombe, ce bouquin.
Vilain, je te le conseille absolument, tu ne vas pas arrêter de venir ici pour le citer !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Mer 25 Mar 2009 - 0:17

Vilain a écrit:

exact !....mais quand un état donne ( vend) toutes ses préogatives ( entre autre l'émmision de monnaie) au privé, y'a des questions à se poser ....AngeR

L'Union Européenne est un exemple de l'indigestion réglementaire et législative nécessaire pour créer un monde sans intervention publique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Jeu 26 Mar 2009 - 22:34

ah, comme c'est loin l'idéal de "non-coopération" de Gandhi.

des populations asservies au système et à ses promesses sans cesse bafouées de lendemains meilleurs faits d'objets futiles, de personnes futiles, de pouvoirs futiles...

et puis à l'heure actuelle, tout est global, il ne s'agît même plus de savoir ce qui durcit ou liquéfie tel ou tel gouvernement, mais bel et bien de savoir si l'Humain aura, dans les prochaines décennies, crevé ou réfléchi et agi en conséquence...

hors, on voit bien que nulle part les principes de précautions ne sont appliqués, que la recherche est sapée en sciences dures mais aussi et surtout en sciences humaines, que les grenelles d'environnements n'aboutissent que sur l'éco-taxe et le futur monopole des ampoules basses consommation (plus polluantes, au demeurant...).

alors, au fond, savons-nous nous poser les bonnes questions et aller vers les actions pertinentes et cruciales qui construiront ou atomiseront nos avenirs ?

non, je ne crois pas... et même, mal luné, j'en arrive parfois à me dire que nous ne sommes jamais que la pire gangrène de l'Histoire connue, et que sans nous, au moins, les animaux seraient pas domestiqués, les ressources naturelles pas saccagées des nappes phréatiques pesticidées à l'ozone percée comme une capote à 1€ en passant par les ondes, radiations etc...

vraiment, défendre l'Humain, c'est pas déjà postuler comme avocat du diable ?
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9703
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   Jeu 26 Mar 2009 - 22:50

nuam a écrit:
ah, comme c'est loin l'idéal de "non-coopération" de Gandhi.


non, je ne crois pas... et même, mal luné, j'en arrive parfois à me dire que nous ne sommes jamais que la pire gangrène de l'Histoire connue, et que sans nous, au moins, les animaux seraient pas domestiqués, les ressources naturelles pas saccagées des nappes phréatiques pesticidées à l'ozone percée comme une capote à 1€ en passant par les ondes, radiations etc...

vraiment, défendre l'Humain, c'est pas déjà postuler comme avocat du diable ?

Twisted Evil L'avocat du Diable!!!

Rien à ajouter aux interventions interessantes...

Ce qu'on est bien en Avalon, qui ne s'éloigne pas pour rien de plus en plus du monde des humains...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment détruire un gouvernement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment détruire un gouvernement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment détruire un gouvernement
» comment détruire les radars
» Comment détruire 20 ans d'idées reçues en 20 mn
» rapport de bataille ou comment détruire une wyrm
» Résumé Orks Vs Space-Marines à 1000 pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: