Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les vacances au bord de la mer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 4:30

Je ne savais pas trop où coller ce "machin"...


Au tout début des sixtees, les grandes vacances ne concernaient encore qu’un nombre privilégié de membres de la population. Enfin, pas tout à fait, des comités d’entreprises ont permis à pas mal d’enfants de milieu modeste de voir la mer. D’y passer quelques semaines en "colonie". Pierre Perret les a immortalisées sous un mode bien plaisant, pour autant, tous les adolescents soumis à ce régime ne se sont pas retrouvés confinés près de déchetteries. Quant à leurs cantines, elles n’étaient vraiment pas pire que celles des écoles bien connues des demi-pensionnaires, sans parler des pensionnaires à temps plein… Pour autant, non, leur ordinaire ne valait pas les confits ni les truffades mitonnés par les grands-mères de ceux qui en disposaient, entre mer, montagne ou campagne…
C’est plutôt celles de Michel Jonasz qui me trottaient par le ciboulot cet après-midi… Non par nostalgie, car je n’ai pas connu pour ma part ce type d’évasion, simplement parce que j’aime sa poésie.

C’est que mon père était artisan, un de ces hommes dont le gagne pain était rythmé par les intempéries. Pas un entrepreneur, non. Juste un homme qui travaillait seul la plupart du temps, ses chantiers se posant ça et là dans un rayon de quinze kilomètres. Il a formé un apprenti, et un temps employé un manœuvre, mais qui, lui, n’était pas apte à suivre le cursus du CAP. Sous cette forme de formation par alternance, la profession recrutait peu, très vite les collèges techniques ont supplanté cette filière. De plus ces "métiers du bâtiment" exposés au caprices des éléments attiraient peu, c’est un euphémisme… Lorsque la nécessité s’en faisait sentir, un bon copain à lui, vieux garçon et maçon exerçant sous le même régime, venait lui prêter main forte pour quelques heures. Moyennant quoi, ma mère assurait sa comptabilité. Je ne les ai jamais connus au chômage, ni l’un ni l’autre, mais toujours avec six mois de travail assuré en perspective. C’était dans un autre monde, où l’on entretenait les toitures, ces hommes vivaient de réfections et de remaniements, rien de grandiose. Juste l’assurance d’une vie décente…
Donc, les mois d’été n’étaient pas la période où prendre des congés.
Heureusement pour moi, pour satisfaire ma soif d’exploration du monde, j’ai disposé successivement de deux bicyclettes. La première de six à douze ans, la seconde ensuite, plus adaptée à la longueur de mes jambes. C’était un temps déraisonnable où les moins timorés laissaient les petites filles et les adolescentes circuler seules sur leurs destriers. Dans ma forêt, bien loin de Brocéliande pourtant, je n’ai jamais rencontré de brigands, certaines furent moins heureuses que moi… Les temps ne changent jamais, c’est notre façon d’appréhender ses accidents, notre point de vue qui s’est modifié, affiné, policé…
Ces deux mois de vacances scolaires auraient été bien longs à occuper du fait que ma mère ne m’autorisait plus la fréquentation des enfants du village, à compter du moment où je fus scolarisée en ville… Que faire de tout ce temps, lire oui, mais le Bibliobus ne passait que tous les quinze jours, et il me semble me souvenir qu’on ne pouvait guère y emprunter que trois volumes à la fois… Par ailleurs ma mère était très souvent absente, entre Mairie et Paroisse, ses journées étaient chargées. Mes samedis étant déjà voués à cirer les parquets et faire les poussières, les débuts de soirée à éplucher les légumes et salade et faire la soupe, j’estimais que je méritais bien quelque divertissement.
C’est ainsi que j’entrepris de charmer mon père déjà vieillissant, lui faisant observer que je m’ennuyais toute la sainte journée à la maison. Que, de son côté, un petit coup de main de manœuvre ne lui serait pas inutile, monter les tuiles, délatter les vieilles charpentes. Comme nous nous comprenions à demi-mots, mon père acquiesça bien vite. C’est ainsi que je devins manœuvre à temps partiel. Oh, je n’arrivais sur le chantier que vers les neuf heures, au moment de son casse-croûte. Lui avait déjà abattu de la besogne deux heures durant. Etre avec lui c’était le rêve, il travaillait dur c’est sûr, mais ce faisant, il chantait. Fort juste. Et d’une voix suave et très douce. Je connais ainsi des chansons d’un autre siècle, d’un autre monde, d’un temps désuet. C’est lui qui m’a appris ce mot : désuet. Dans sa bouche il avait une rondeur particulière, peut-être lié à son accent de vieux normand ?…
Je connais aussi des mots et des expressions à faire rougir un corps de garde. Et je conserve le souvenir de gamelles partagées sur le tas de tuiles empilées qui nous servait de siège de fortune. J’ai encore dans les narines ces parfums de vieilles charpentes, d’ardoises de ré-emploi, des odeurs de poussière et de moisissures mêlées, proches de celles des sous-bois où nous nous promenions certains dimanche. C’était également le parfum de ses vêtements lorsque, petite, je me jetais à son cou chaque soir à son retour. Ce que les parfumeurs nomment des chyprés, on y trouve une sorte de note légèrement âcre. Je les aime toujours…
Cette sorte de vacances a duré cinq ans. Cinq années de bonheur au sortir de mon collège chic où je portais l’uniforme bleu-marine et le béret de velours côtelé. Au delà, ma mère ne m’a plus permis ces futilités ni ces inconvenances, j’avais quinze ans, j’allais devenir une jeune fille à marier ! J’ai continué de me déplacer en bicyclette pendant trois étés encore, notamment pour travailler à la Poste, durant deux années. J’y ai gagné une bonne capacité pulmonaire et des mollets ronds, mais si je n’ai jamais perdu le goût de la langue verte, soyez gentils, veuillez me pardonner !

Les vacances au bord de la mer, je les ai connues plus tard, lorsque j’ai rencontré cet homme du grand Sud qui devait devenir mon époux. Hélas pour lui, entre temps, j’avais été monitrice de colonie de vacances. C’était le seul moyen que j’avais trouvé pour découvrir les Pyrénées qui me faisaient tant rêver… Depuis j’ai dû négocier bien des compromis avec un homme qui n’est pas mon père… heureusement pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 10:14

Plein de petits détails brossent des images précises, et donnent le ton de l'atmosphère. Ah et puis les truffades... à faire saliver. Et par dessus tout ça, le re-plaisir de te lire !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 10:20

La truffade est meilleure avec les vieilles patates. Si, si, j't'assure! Sont plus onctueuses, se démontent moins.
Zastérisque experte en patates!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 10:27

Il faut avouer que les grand-mères savaient y faire. Une patience d'ange devant les fourneaux, expertes en ficelles, trucs et astuces en tous genres, bien loin des fast-food pratiques et des surgelés dépanneurs.

Et puis tout ce que les vacances offraient à faire, qui nous transformaient en gamins plus débrouillards à la reprise de l'année scolaire suivante...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lasorciere

avatar

Nombre de messages : 804
Age : 51
Localisation : dans le berry chère à mon coeur
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 10:46

Très beau texte biean écrit
Je sais que le métier qu'exercait ton papa ,est très dure .

Moi aussi je n'ais pas connue les vacances à la mer ; je préférais aller avec mon père faire la route .
J'adorais être avec mon père car il ne parlait pas beaucoup ,ne parlait jamais de ses collègues ni en bien ,ni en mal, quand il arrivait à la maison boulot fini ,les tracas qu'il avait eut il les laisser dehors .

Quand mon père avait des vacances ,on les passaient chez mes grand-parents à la campagne ,j'ai passer des vacances à faire :
_ apprendre à faire du vélo
_faire des cabanes dans les arbres
_jouer au foot
_les balles au prisonniers
etc....... en plus mes cousines habitaient à côté ,et comme elles étaient plus vieille que moi elles savaient nous occuper .
Revenir en haut Aller en bas
http://birette18.skyrock.com/
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 10:58

lasorciere a écrit:
Très beau texte biean écrit
Je sais que le métier qu'exercait ton papa ,est très dure .

Moi aussi je n'ais pas connue les vacances à la mer ; je préférais aller avec mon père faire la route .
J'adorais être avec mon père car il ne parlait pas beaucoup ,ne parlait jamais de ses collègues ni en bien ,ni en mal, quand il arrivait à la maison boulot fini ,les tracas qu'il avait eut il les laisser dehors .

Quand mon père avait des vacances ,on les passaient chez mes grand-parents à la campagne ,j'ai passer des vacances à faire :
_ apprendre à faire du vélo
_faire des cabanes dans les arbres
_jouer au foot
_les balles au prisonniers
etc....... en plus mes cousines habitaient à côté ,et comme elles étaient plus vieille que moi elles savaient nous occuper .

Wink Sorcière!
Métier dur? Oui. Et... je ne sais pas... Il l'a exercé durant cinquante années...
C'est un monde merveilleux que celui que l'on voit du ciel, peut-être s'y sent-on un peu moins concerné par la mocheté du monde, pendant ces quelques heures où l'on s'en éloigne... A cette époque, il n'y avait pas encore de transistors, et c'est peut-être pour cela que ceux que j'ai côtoyés chantaient et sifflaient si bien!...

@ Ro, je n'ai connu qu'une grand-mère, la mère de mon père... Un après-midi par an... Elle aussi mériterait un portrait... Quand j'en aurai le temps!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 11:19

Moi tu vois, ce qui m'épate, c'est l'empreinte que nous laisse le métier de nos aînés. Ces détails si particuliers et en même temps si précis. Ces petits riens qui, mis bout à bout, parviennent à dresser un portrait somme toutes très parlant. Des bribes à messages, comme je les appelle.
Mémoire jolie. Grâce à ces petits éclats patchwork.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 11:31

Y a plein de jolies choses dans le sac à dos du Mat, Ro. Le problo, c'est lorsqu'un animal malintentionné fait ses besoins dans le sac. L'odeur est insoutenable. Il ne reste alors qu'une solution, retourner le sac, tout mettre par terre, et tout bien laver. Ne pas oublier de faire sécher sac et choses jolies avant de repartir...
Revenir en haut Aller en bas
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Lun 30 Mar 2009 - 13:44

Ce que j'aime se sont toutes les images que je vois au travers de tes mots, Astérisque. Ce texte magnifiquement écrit, retraçant un morceau de vie d'une fillette/jeune fille ayant une belle relation affective avec son père.

Puis-je me permettre ?

Je ne vais parler qu'en ma personne. Ce n'est donc qu'un dialogue, non pas un avis, ou une critique.

"Je me dis qu'au travers de chacun, de façon inconsciente on recherche en sa moitié quelque chose qui nous rappelle un lien avec le parent de sexe opposé au notre. Dans le fond, c'est merveilleux quand on s'aperçoit que ce que l'on pense chercher n'est pas du tout comme ce que l'on a pu trouver au travers du portrait d'un père ou d'une mère selon si on est une fille ou un garçon. C'est là, qu'on fait un étonnant voyage en la découverte de l'autre par le détachement du père et/ou de la mère. Et c'est tant mieux. Attention, je ne parle pas de détachement de liens familiaux. Juste ce détachement qui permet de vivre autre chose pour découvrir ailleurs "ces paysages, reliefs" pour parler de caractères et autres apparences par de-là les frontières."

Merci pour ce magnifique voyage, Astérisque. Vois-tu, pour ma part, je n'ai rien à raconter de tout ça. Alors, lire ça fait beau et chaud dans mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Mar 31 Mar 2009 - 19:15

Beau voyage sur la Spirale!

Ton texte me fais reécouter Malicorne: Beau Charpentier quand le cyprés.
DLS, pas pu trouver un lien pour vous faire écouter, mais c'est ça!

Mes vacances c'étaient Jonaz et le "Moulin de Guérande" de Servat, au bord de la mer toujours.
Pa s tombée pour rien toute petite dans le chaudron breton!

l'Etoile de Mer! bisou
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: les vacances au bor de la mer...   Mar 31 Mar 2009 - 19:25

Merci mon Aster pour ce si beau texte qui m'a fait grimper avec toi et ton papa sur un toit. Et merci de m'avoir rappelé des choses qui vont me faire parler du mien de papa. Tu as une grande puissance d'évocation, j'ai fait un beau voyage de quelques instants avec toi. bisou
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Mar 31 Mar 2009 - 19:29

Trys, j'ai le sentiment que le printemps fait du bien à la spirale. Un p'tit rayon de soleil met la matière en lumière, tout de suite on la distingue mieux...simplement se laisser entraîner dans son mouvement...
bisou
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   Mar 31 Mar 2009 - 19:35

Ysandre a écrit:
Merci mon Aster pour ce si beau texte qui m'a fait grimper avec toi et ton papa sur un toit. Et merci de m'avoir rappelé des choses qui vont me faire parler du mien de papa. Tu as une grande puissance d'évocation, j'ai fait un beau voyage de quelques instants avec toi. bisou
C'est toujours important de grimper Ys, sur un toit, sur une montagne, sur une chaise ou simplement de se faire la courte échelle. On voit beaucoup mieux avec un peu de distance...Pour aller voir de l'autre côté du mur des apparences...
Les mots sont mon seul héritage, j'ai été bien bête d'attendre si longtemps avant d'en partager les bénéfices. Mais c'est vous qui leur attribuez une valeur...
Et j'en suis très émue! Un pour tous, tous pour un!
bisou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vacances au bord de la mer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les vacances au bord de la mer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Brûlins, forêt de Bord-Louviers
» En forêt de Bord/Louviers
» Le coeur au bord des larmes..
» Ingalls Wilder Laura - Au bord du ruisseau Plum - La petite maison dans la prairie T2
» Les 7 compères du bord de l'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Zoé-
Sauter vers: