Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'existence...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: L'existence...   Sam 4 Avr 2009 - 15:15

L'existence n'est pas quelque chose qui se laisse penser de loin: il faut que ça vous envahisse brusquement, que ça s'arrête sur vous, que ça pèse lourd sur votre coeur comme une grosse bête immobile - ou alors il n'y a plus rien du tout. La nausée (1938) - Jean-Paul Sartre

Vous en pensez quoi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'existence   Sam 4 Avr 2009 - 15:22

oui,, Jean Paul, elle m'envahit, me submerge, me liquéfie a chaque émotion, l''existence elle est moi aussi! nous sommes ! pour très peu de temps ! mais nous sommes, puissamment ! comme nous pouvons, et avec ceque nous avons de ressources en nous, l'essentiel est d'être avant de n'être rien, n'est ce pas jean paul, on s'aimait bien tous les deux, même si je n'étais pas tout à fait d'accord, olk ?
Revenir en haut Aller en bas
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: L'existence...   Sam 4 Avr 2009 - 16:33

l'existence comme bête extérieure qui écrase.
à moi, ça m'évoque tant d'autres oppressions,
tant d'autres subissements, tant d'autres passivités...

non, l'existence, c'est d'abord en soi,
c'est l'observation, la compréhension et les choix, depuis l'enfance.
c'est le rapport qu'on entretient à ce qui a été déjà déterminé, et avec quoi on peut être en accord ou en désaccord, pour peu qu'on y songe,
et avec quoi on se positionne et on agît, évoluant comme singularités.

l'existence, c'est penser, ressentir et agir...
c'est prendre possession de soi et non du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'existence...   Sam 4 Avr 2009 - 18:24

A fond pour la pensée de Sartre. C'est le truc qui vous aspire, vous transpire, vous transvolutionne et vous amouréladule les tripes, à chaque instant depuis les choses les plus profondes jusqu'aux détails les plus infimes.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Sam 4 Avr 2009 - 19:28

Une petite pensée pour accompagner votre débat...

Passer la vie comme une rivière - et rêver qu'elle existe sans autre nom que celui qu'elle se donne. Pouvoir découvrir l'existence dans chaque chose : dans la crasse, dans la beauté, dans la perdition de l'être...L'existence est une chose timide, elle ne s'exhibe pas, elle a le regard humble et le souffle chaud ; elle se détache du trouble.
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Sam 4 Avr 2009 - 20:38

Moi, je suis d'accord avec Nuam, et pas avec Jean-Paul (pardon JP). Parce qui si on attend qu'elle s'arrête, on peut attendre longtemps.
Si si, je sais de quoi je parle. J'avais jamais le pompon sur le manège ! Rage

Alors, il vaut mieux s'y mettre par soi même. Aide-toi, tu t'aideras !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 8:02

Pour le moment je ne sais pas comment je pourrais me représenter l'existence.

Là à froid, comme ça, je me replace au jeudi 26 mars, c'est vous dire combien l'existence présente, se rapporte à l'histoire, parce que l'existence c'est ce que j'en ai vu à l'instant même du moment où dans mon véhicule me menant quelque part me fit voir une infime partie de la planète sur laquelle je suis actuellement ; et la seule chose qui m'est alors venue à l'esprit : "regarde-là bien, vois comme elle belle, demain tu ne sais pas."
Et ça m'a foutu une sorte de mélancolie, parce que cette existence-là, on ne sait pas quand elle reviendra quand on sait son existence pouvant disparaître instantanément...

Mais au-delà de tout cela, l'existence que l'on transporte est conduite par chacun d'une façon particulière, mais elle est une et même chose : la Vie.
Cette vie en soi. Je pense que l'existence n'est pas quelque chose de léger. Ce n'est pas une histoire de fleuve tranquille. Cela remonte à trop loin pour vivre en paix avec elle. Et nous savons pourquoi. Parce que ce qui induit la vie amène la mort. C'est un courant, comme un champ éléctrique. L'existence même de toutes choses s'inscrit dans la continuité de toutes choses. Elle va au-delà de sa perception ainsi que de la notre.
Puis, l'existence se substituera à nous...

J'ai vu aussi l'existence au travers des regards.
Jean-Paul Sartre n'a pas dit que cela... Mais ça, c'est un autre chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 15:40

Comment ça, "l'existence se substituera à nous", Passio ? Peux-tu développer ?

Parce que si tu le dis comme ça, c'est comme si tu te plaçais "à côté" de l'existence et non pas "en". Comment est-ce possible ?

Ne sommes-nous pas dans, et même existence-même ?
La mort n'étant qu'une transformation, ne demeurons-nous pas toujours ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 16:15

Je ne suis tout simplement pas d'accord avec la phrase de Jean-Paul Sartre. Enfin pas entièrement.

Ce n'est pas parce que nous la faisons se remérorrer qu'elle nous appartient uniquement. C'est pour celà qu'au delà de mon existence dont je n'ai que peu conscience je me place à son parallèle. J'ai formulé cela au sens figuré.

Pourquoi l'existence se rapporterait qu'à Soi ?
Est-elle à ce point Unique ?
Qu'est-ce que l'existence au-delà de nous ?

Pour ma part, elle ne se rapporte pas à un Tout, puisqu'elle semble avoir autant de racines et de prolongements à son axe. Ce qui implique au-delà de nous, pauvres penseurs que nous sommes à ne voir que notre propre existence.

Pour ma part, la mort n'est que le prolongement de notre existence. Si c'est une transformation, c'est une transformation de quoi ?
D'un renouvèlement ?
De là à dire que nous demeurons...
Je vais voir cela au sens figuré. Car si nous demeurons c'est encore bien parce que nous nous reproduisons afin de générer la survie à notre espèce.
Mais s'en souvient-on ?

Après, je ne sais pas ce que tu veux dire dans le fait de demeurer toujours.
Je vais aller au-delà, c'est absurde, mais c'est aussi de l'ordre du rationnel. Si la planète vient à être éclatée, poufffff, big bang, fragments de terre dispersés. En quoi demeurons-nous ? Que reste-t-il de l'Existence sous toutes ces formes ?

Peux-tu m'expliquer ce que tu veux dire par le fait de demeurer ?

Je ne sais pas si je suis arrivée à me faire comprendre... gros soupir...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 16:23

Nous n'abordons pas la phrase de Sartre de la même manière, je crois, ce qui fait que nous nous en expliquons de manière différente.

Je ne vois pas l'existence par rapport à Je, mais plutôt Je dans l'existence d'un tout, et Je ressent avec force cette existence.
Pourquoi demeurer, parce que la transformation du corps en cendres ou en poussière n'est qu'une transformation, laquelle, si elle ne permet pas la continuité de ce que nous voyons (un corps), continue pourtant à se fondre à l'univers sous la forme qu'elle nous fait prendre. Quant à l'âme (ou l'esprit, ou tout autre mot qu'on voudra lui accorder), si elle existe au-delà du visuel (le corps), elle demeure elle aussi sous une forme ou une autre.

L'existence n'est pas Je ou au-delà de nous, elle Est tout simplement (enfin c'est comme ça que je l'aborde)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 17:41

Je vois ce que tu veux dire, enfin j'espère...

Le je dans l'existence d'un tout, parce que ce que je comprends, c'est que cette existence c'est le Tout de tout ce qui la compose. C'est ça ?

A ton avis, il y a une ou plusieurs transformations ?

Je n'aime pas cette expression, pourtant je l'emploie : "la poussière retourne à la poussière." Enfin dans le genre.
Soit cela veut dire que l'infime retourne à l'infime. Ou bien cela veut dire qu'à un moment donné, quelque chose d'autre de plus consistant et différent finit en poussière. Ou alors, ce quelque chose d'autre étant infime (sens figuré de poussière, pour dire qu'on est si peu à l'échelle du temps) pour s'en retourner à la poussière.

LOL !!!

C'est marrant, toi tu parles de transformation, pour ma part je parle de continuité, pourtant on se rejoint sur le fait de la décomposition finissant par nourrir autres voire être poussière. Une belle transformation que ce prolongement de Vie.

Je ne dirais rien sur "l'âme" ou peu importe le nom qu'on peut lui donner. Parce que c'est imperméable pour moi.
C'est quoi cette chose, un courant électrique quittant le corps au moment de la mort ?
Quand j'entends âme, j'entends fantôme.
Je n'ai pas assez de culture pour parler de cela. Mais juste de ma pensée, c'est insdictinct que l'âme.


Dernière édition par Passionata le Dim 5 Avr 2009 - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 18:44

J'ai une pensée par rapport à ce que vous dites, si j'ai bien suivi ( à peu près parce que j'ai les lutines dans les oreilles ) vous posez la question de la notion d'existence à l'état matériel ( vie actuelle ) et à un autre état indétermminé ( de l'après ). Mais il est difficile en fait me dis-je d'avoir une vue de l'existence dans son ensemble si on prend en compte le cosmos et tout ce que nous "devenons" après l'implosion de notre vie terrestre ; le jour où l'âme se libère du corps ( ou ce qui pourrait y ressembler ) peut-être avons-nous accès à une toute autre notion de l'existence, dont le concept même dépasse complètement tout ce que nous pouvons imaginer ou même comprendre. Peut-être en ce cas, pourquoi ne pas se baser seulement sur ce que nous connaissons, ce que nous vivons au quotidien et finalement à l'aspect purement "pierrale" de notre spiritualité ?
Voilà une question que je me pose.
Revenir en haut Aller en bas
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 18:59

Oui, je pense comprendre ce que tu dis, Kate, mais la notion de l'existence dans ce sens là, se rapporte au momentané. C'est à dire à soi et ce qu'est cette existence en soi.
Cela revient à dire être ou ne pas être, non ?

Pour moi, l'Existence, c'est un tout mais dans chaque chose une existence. C'est un peu de ce même ballon qu'est notre univers, la base de l'Existence en celà ça prend forme, ça prend vie.

Alors finalement, il faut que je relise la phrase de Sartre, et peut-être inter-agir avec moins de questions dans la vasteté de l'existence. Etre plus terre à terre, moins philosophique, que sais-je ?
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 19:07

Je n'ai pas dit que garder esprit avec la terre était absense de philosophie, mais peut-être est-ce une forme de philosophie plus proche de nous, plus facile à appréhender, mesurer l'existence avec la matière et pas n'être que dans le ciel ou que sur terre..; enfin, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 19:20

Passionata a écrit:
Le je dans l'existence d'un tout, parce que ce que je comprends, c'est que cette existence c'est le Tout de tout ce qui la compose. C'est ça ?

L'existence, c'est l'état de ce qui existe. Donc tout, et non pas "je" ce qui serait bien présomptueux et carrément dans l'erreur.
Ensuite, on peut la ressentir à travers soi, et même on la ressent à travers soi. Forcément puisqu'on est doté de perceptions.

Citation :
A ton avis, il y a une ou plusieurs transformations ?

Elles sont perpétuelles. Il suffit d'observer la vie d'une fleur pendant quatre saisons, ou la nôtre pendant notre espérance de vie ; nous passons notre temps à nous transformer. Après la vie aussi, bien sûr.

Citation :
Je n'aime pas cette expression, pourtant je l'emploie : "la poussière retourne à la poussière." Enfin dans le genre.
Soit cela veut dire que l'infime retourne à l'infime. Ou bien cela veut dire qu'à un moment donné, quelque chose d'autre de plus consistant et différent finit en poussière. Ou alors, ce quelque chose d'autre étant infime (sens figuré de poussière, pour dire qu'on est si peu à l'échelle du temps) pour s'en retourner à la poussière.
ça ramène aussi à l'humilité. Que sommes-nous de plus que la poussière, même à l'état vivant incarné ? Si la poussière n'existait pas, existerions-nous ?
Ne sommes-nous déjà pas infimes ? (et j'ajoute : merveilleux à la fois, poussière ou humains)

Citation :
Je ne dirais rien sur "l'âme" ou peu importe le nom qu'on peut lui donner. Parce que c'est imperméable pour moi.
C'est quoi cette chose, un courant électrique quittant le corps au moment de la mort ?
Quelle que soit cette chose, elle existe bel et bien puisque nous nous en servons au quotidien, même si sa dimension est différente que notre corps par exemple palpable et visuel.

Citation :
Quand j'entends âme, j'entends fantôme.
Il y a plusieurs définitions du mot âme, c'est notre pauvreté de langage qui n'a pas su créer d'autres mots pour des définitions distinctes.
Citation :
Je n'ai pas assez de culture pour parler de cela. Mais juste de ma pensée, c'est insdictinct que l'âme.
La culture n'a rien à voir avec cela. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 19:44

En fait, je vais vous sembler être de très mauvaise volonté. Mais là, je n'y comprends plus rien.

Quoi que je dise, ce n'est pas ça. Alors, je vais attendre de lire d'autres descriptions du sens de cette phrase.

Merci pour votre aide.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 20:17

Tu as ta propre perception de la phrase, comme chacun d'entre nous, en somme. Après, une fois qu'on poste sa propre perception, ce qui est chouette c'est d'en discuter, un forum c'est aussi fait pour ça, et c'est exaltant. tong

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 5 Avr 2009 - 20:48

N'oublions pas que Sartre est le père de l'Existentialisme. Donc, phrase à prendre au premier degré, il me semble.

Pour lui, l'homme se distingue de l'objet (voire de l'animal) parce ce qu'il a conscience de sa propre existence. Or toute conscience est conscience de quelque chose (idée d'intentionnalité).
L'homme est donc amené à évoluer tout au long de sa vie. Soit par manipulations diverses et involontaires (marionnette, pensée unique, "bon sens", préjugés...), soit grâce à une réflexion personnelle entraînant ses propres choix. Et je préfère la seconde solution.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'existence...   Lun 6 Avr 2009 - 21:13

kate100fin a écrit:
Je n'ai pas dit que garder esprit avec la terre était absense de philosophie, mais peut-être est-ce une forme de philosophie plus proche de nous, plus facile à appréhender, mesurer l'existence avec la matière et pas n'être que dans le ciel ou que sur terre..; enfin, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ?

kate, t'es une sage et franchement, sans retenue ; la terre ramène un peu à la simplicité des choses. Tu as vachement raison. D'ailleurs en général les gens de la terre, comme on les appelle, ne se font pas autant de noeuds au cerveau que les pauvres tordus que nous sommes. Gaga

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'existence   Lun 6 Avr 2009 - 23:17

Peut-être que se faire des noeuds au cerveau, c'est se sentir vivant en se questionnant ?
On se cherche souvent de grands buts dans l'existence, mais il est vrai que les gens de la terre trouvent avec plus de simplicité des directions plus vraies et plus accessibles
Je pensais faire de grandes choses quand j'étais très jeune, j'ai fait quelque chose de bien, s'en m'en rendre compte sur le moment : deux enfants dont je me suis occupée beaucoup et mes parents que j'ai gardé près de moi, jusqu'au bout pour mon père, et j'ai dù hélas laisser maman dans une maison de retraite médicalisée à cause de cette saleté de maladie que l'on appelle démence sénile. Alors je me dis que malgré ce remord que j'ai au sujet de ma mère, j'ai quand même rempli ma vie du mieux que j'ai pu.
Lorsque l'on a conscience de sa propre existence et de celle des autres, il faut sans doute penser beaucoup à son rapport a ceux qui nous entourent, sans trop se faire de noeuds mais en se questionnant et en se remettant sans cesse en question. La douleur vient souvent de la difficulté que nous avons à nous situer par rapport à l'autre, ce "différent", ce presque "inconnu" qui peut être un très proche pourtant.... l'incommunicabilité n'aide pas, nous croyons souvent outrepasser ce problème mais il est latent. Parler ne suffit pas toujours, toucher non plus ! nous sommes tellement "uniques" et différents !
J'ai encore appris récemment, avec quelqu'un qui m'est cher, à me soucier de ceux que je cotoie dans un groupe. J'étais trop insouciante, j'oubliais des règles que je connais pourtant. Avec humilité, j'ai reconnu ma faute et je porte davantage d'attention aux autres depuis. Comme quoi, savoir écouter est une richesse.
Parce que notre passage est trop court par rapport à ce que nous voulons réaliser et surtout parce que la conscience et la raison nous viennent trop tard. Il y a des "j'aurais du.." qui pèsent dès tonnes quand il est trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'existence...   Lun 6 Avr 2009 - 23:26

Ysandre a écrit:
J'ai encore appris récemment, avec quelqu'un qui m'est cher, à me soucier de ceux que je cotoie dans un groupe. J'étais trop insouciante, j'oubliais des règles que je connais pourtant. Avec humilité, j'ai reconnu ma faute et je porte davantage d'attention aux autres depuis. Comme quoi, savoir écouter est une richesse.

Ça valait la peine, Ys. Bravo à toi. chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Dim 12 Avr 2009 - 19:17

Je n'ai pas dit que les gens de la terre ne se posaient pas de questions et avaient une philosophie basée sur la simplicité des choses ( ce qui est tout aussi vénérable ), je parle juste de la philosophie de la terre, où il faut rester simples, mais être simples en allant loin dans la compréhension de l'existence et ça, ça passe par le cailloux ( d'ailleurs n'appelle t-on pas le cerveau le cailloux ? )
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: l'existence   Dim 12 Avr 2009 - 19:48

Coucou ma Ro ! ça va ? bisou
Oui, l'existence ? rêvons nous notre vie, sommes nous rééls ? autre question quant à notre vérité sur terre ..... le tangible nous échappe parfois, sommes nous sur que nous sommes vraiment là ?
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Mer 15 Avr 2009 - 10:56

Curieux comme un lémurien peut écrire de très intelligentes choses. Déjà écrire ! Mais des chose intelligentes !!! Very Happy
Darwin n'en reviendrait pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: L'existence...   Mer 15 Avr 2009 - 12:51

[code]
Ysandre a écrit:
Oui, l'existence ? rêvons nous notre vie, sommes nous rééls ? autre question quant à notre vérité sur terre ..... le tangible nous échappe parfois, sommes nous sur que nous sommes vraiment là ?
Une petite pensée sur les doutes émis par mon amie Lémurien...

Supposons un instant que le doute s’échappe de la raison.
Que part un affreux chantage, il franchisse le seuil de l’inconscient, qui, noyé de confusion, finisse par le laisser passer. Doute insaisissable qui alors voyagerait sur les routes méandreuses de l’esprit caché et pourrait prendre toute forme.
Il pourrait devenir animal rusé et tenter de nous égarer en jetant la pierre du paradoxe dans le puits de nos évidences.
Nous deviendrions honteusement incapables de l’identifier, de le reconnaître, nous pourrions « douter sans le savoir », devenir des victimes en sueur de l’émancipation du doute.
Notre entourage pourrait être tout aussi bien composé de quelques émanateurs de doute, qui s’ignorent. Et non contents de souffrir de l’espièglerie de nos propres doutes, il faudrait surveiller ceux des autres !
Ce rejeton rebelle, germe fourbe des névroses humaines, pourrait nous rendre fous.
What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'existence...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'existence...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: