Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Regard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 8:06

"L'enfer c'est les autres", est une réplique de la fin de la pièce de "huis clos" - de Jean-Paul Sartre.
Sartre met en lumière l'idée selon laquelle la présence des autres peut parfois constituer un véritable enfer.



Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 15:36

Que les autres, c'est aussi soi. Pour eux. Gaga

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 17:41

Oui, puisque "je" est un autre. (Rimbaud)

La liberté absolue n'est-elle pas la solitude ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 20:01

L'enfer c'est plutôt ce qu'on a dans la tête en général... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 20:27

En fait, pour moi, cette réplique n'a de sens que lorsqu'on englobe la pièce entière. Sinon, elle est trop réductrice.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 20:38

Moi, je lui redonne son ampleur, un peu comme un foulard qu'on passe dans une main repliée, et qui ressortirait d'une autre couleur.

C'est magique.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 20:41

Oui, mais toi, tu es poèèèèèèèète mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 20:42

Eh oui, ça donne quelques avantages sur plein de trucs. mèchemdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 21:09

Je ne peux pas m'en empêcher, je l'aime trop. Je l'ai déjà mis quelque part, ailleurs, je sais plus où, et puis j'avais écrit quelque chose sur ça, mais je sais plus où non plus. Oui, ça va, j'suis bordelique, mais y a que moi que ça embête alors...

Extrait de la nouvelle "Je suis le gardien du phare", dans le recueil éponyme :

"Je vais revoir tous ces gens. Tout va reprendre son cours, les uns m’aimeront, les autres non. Je vais les retrouver égaux à eux-mêmes, scindés comme toujours en deux clans, les uns et les autres. Le plus dur, si je me souviens bien, était de savoir qui appartenait aux uns, qui appartenait aux autres. À l’époque, la nuance était fine. Personnellement, je n’ai jamais su vers quel camp pencher. De là peut-être ma fuite, c’est vrai qu’ici… Les jours maussades, je me dis que tout bien pesé, les uns ne valent guère mieux que les autres. Un philosophe de ma bibliothèque est pourtant catégorique : l’Enfer, c’est les autres. Je ne serai pour ma part pas aussi affirmatif, les uns ne sont pas sans reproche. "
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 22:05

Alors pour ma part, comme je ne sais pas de quoi parle la scène, comme j'ai juste entendu cette phrase un jour, la seule chose que j'ai pu en déduire, est la position que l'on a de soi en fonction du regard de l'autre.

Ca rejoint un peu Sophie, finalement, Sartre qu'avait-il dans la tête pour mettre en évidence cette petite phrase ?

Si elle est en rapport avec la scène entière, alors, je parle dans le vide.

Maintenant, je ne vais pas tenir compte de la scène. Je vais simplement me dire que je suis devant une feuille sur laquelle il y a écrit :

L'enfer c'est les autres. Jean Paul Sartre. (Je ne sais pas qui est ce type). Point.

Et je vais être brouillon, parce que pas envie de faire au mieux, pas envie de me donner la peine. Après tout, Sartre est mort, et du regard des autres qu'est-ce que je m'en fiche.
Ben voyons... Croyez ça !

Et là, je tombe.
Parce que je me vois au centre d'une tornade où la panique me happe entièrement et me flanque à terre. C'est le trac parce que je vais parler devant un public. Mes jambes se dérobent, mes membres tremblent mon coeur s'accélère, ma voix m'échappe. Dois-je parler ? Que vont-ils penser ? Que vont-ils dire ? Pourquoi me regardent-ils ?
- Mais voyons, Passio, c'est idiot.
- Ben non voyons, c'est un véritable enfer que les autres. Leurs regards posé sur moi, tu ne te rends pas compte.

Mais y a pas que ça. la vie entière est une scène. On cotoie un tas de gens, qui passent beaucoup de temps à regarder ce que vous représentez. La paille que vous avez devant votre porte. Juger les manières, le faire, le dire, ce que vous êtes, ce que vous faites.
Ben je peux le dire, soi est un enfer si on se laisse dominer par lui, c'est vrai, mais il ne vient pas seul... Héhé.
Franchement, si j'avais à parler avec des vaches, ça me serait égale. Ben pourquoi, ben tu crois qu'elles vont te juger, les vaches ? La critique, ce n'est pas si facile à entendre. Faut accepter et se construire après ça. Pis le ridicule ça tue pas. Oui, mais n'empêche que tout le monde ne se ressemble pas. Sinon, pensez donc, on serait pas là à débattre cette phrase de Jean-paul Sartre. Pourquoi l'a-t-il soulevé ? Hein ?
Ou alors, il faut une bonne dose de culot, de toupet et de ne pas se laisser faire. Parce que sinon, trop gentil trop con, c'est connu et là, les autres, leur regard, leur façon d'être, d'agir, de parler est un veritable enfer. Une vraie spirale. Ils te harponnent, ils te happent jusqu'à ce que tu t'écroules ou que tu rebrousses chemin.
Mais c'est de ta faute, tu dégages ça de toi, alors ils te renvoie ce que tu attends, ce que tu cherches...
Ben voyons, c'est facile, toujours parler de ce que l'on renvoie, de ce que l'on cherche, inconsciemment. Et si l'on pensait de temps à autre que l'autre n'est pas toujours sympathique, on peut non ? On peut le dire, non ?
L'enfer ce n'est pas que les autres, c'est la perception qu'on a de leur enfer qui est une véritable projection.

Finalement, ce n'est pas pour rien que je ne travaille plus et que j'évite un tas gens. Parce que sur ma tête, ce doit être écrit "connasse" ou "pigeon"
Et de temps en temps, ben on a beau faire les fièrs, d'être sûrs de soi, mais on n'est pas infaillible à la méchanceté des autres ni de leur regard pernicieux. Faut avoir une bonne dose de confiance en soi, du toupet, du répondant. Pis quand on n'a plus de mots. Il y a le silence, ça punit l'insolence, sinon on fait comme un petit qui n'a pas encore tout le langage à sa disposition pour exprimer sa peine ; alors on pleure, on crie ou on cogne.

Bien entendu, ce n'est sans doute pas de cette façon que j'aurais présenté mon écrit s'il avait fallu le rendre à un jury. Mais là, au moins, j'ai dit ce que je pensais de cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
ZAZA 54
Ouillette D'Inde
avatar

Nombre de messages : 6571
Localisation : Sur mon ile au soleil
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 22:22

Passionata

voilà ce que disait l'auteur de cette phrase:

Mais il y avait à ce moment-là des soucis plus généraux et j'ai voulu exprimer autre chose dans la pièce que, simplement, ce que l'occasion me donnait. J'ai voulu dire « l'enfer c'est les autres ». Mais « l'enfer c'est les autres » a été toujours mal compris. On a cru que je voulais dire par là que nos rapports avec les autres étaient toujours empoisonnés, que c'était toujours des rapports infernaux. Or, c'est tout autre chose que je veux dire. Je veux dire que si les rapports avec autrui sont tordus, viciés, alors l'autre ne peut être que l'enfer. Pourquoi ? Parce que les autres sont, au fond, ce qu'il y a de plus important en nous-mêmes, pour notre propre connaissance de nous-mêmes. Quand nous pensons sur nous, quand nous essayons de nous connaître, au fond nous usons des connaissances que les autres ont déjà sur nous, nous nous jugeons avec les moyens que les autres ont, nous ont donné, de nous juger. Quoi que je dise sur moi, toujours le jugement d'autrui entre dedans. Quoi que je sente de moi, le jugement d'autrui entre dedans. Ce qui veut dire que, si mes rapports sont mauvais, je me mets dans la totale dépendance d'autrui et alors, en effet, je suis en enfer. Et il existe une quantité de gens dans le monde qui sont en enfer parce qu ils dépendent trop du jugement d'autrui. Mais cela ne veut nullement dire qu'on ne puisse avoir d'autres rapports avec les autres, ça marque simplement l'importance capitale de tous les autres pour chacun de nous.



Deuxième chose que je voudrais dire, c'est que ces gens ne sont pas semblables à nous. Les trois personnes que vous entendrez dans Huis clos ne nous ressemblent pas en ceci que nous sommes tous vivants et qu'ils sont morts. Bien entendu, ici, « morts » symbolise quelque chose. Ce que j'ai voulu indiquer, c'est précisément que beaucoup de gens sont encroûtés dans une série d'habitudes, de coutumes, qu'ils ont sur eux des jugements dont ils souffrent mais qu'ils ne cherchent même pas à changer. Et que ces gens-là sont comme morts, en ce sens qu'ils ne peuvent pas briser le cadre de leurs soucis, de leurs préoccupations et de leurs coutumes et qu'ils restent ainsi victimes souvent des jugements que l'on a portés sur eux.

À partir de là, il est bien évident qu'ils sont lâches ou méchants. Par exemple, s'ils ont commencé à être lâches, rien ne vient changer le fait qu'ils étaient lâches. C'est pour cela qu'ils sont morts, c'est pour cela, c'est une manière de dire que c'est une « mort vivante » que d'être entouré par le souci perpétuel de jugements et d'actions que l'on ne veut pas changer.

De sorte que, en vérité, comme nous sommes vivants, j'ai voulu montrer, par l'absurde, l'importance, chez nous, de la liberté, c'est-à-dire l'importance de changer les actes par d'autres actes. Quel que soit le cercle d'enfer dans lequel nous vivons, je pense que nous sommes libres de le briser. Et si les gens ne le brisent pas, c'est encore librement qu'ils y restent. De sorte qu'ils se mettent librement en enfer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
C'est ainsi que je veux écrire. Avec autant d'espace autour de peu de mots. Je hais l'excès de mots. Je voudrais n'écrire que des mots insérés organiquement dans un grand silence, et non des mots qui ne sont là que pour dominer et déchirer le silence. En réalité, les mots doivent accentuer le silence. »

Etty Hillesum
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 22:24

Heureusement qu'il a existé, Sartre. Au moins, il fait remuer dans les chaumières. J'adore !


Bah en ce qui me concerne, l'enfer c'est la manière dont on tourne son regard, quand on se plante et qu'on confond la lumière avec l'obscurité. Car après tout, les autres, les gens, oui eux tous qui ne sont pas moi mais dont je fais partie, ben ils ne sont ni pire ni mieux, pareils mais différents, ou différents et pareils, quoi.

J'édite après l'intervention de Zaza. Oui, j'allais ajouter : on est ce que le regard d'autrui fait de soi. C'est donc réciproque. Et dans le "ni pire ni mieux" auquel je fais allusion au-dessus, il faut lire avec le recul, c'est à dire soi qu'on recherche dans les autres, les autres qu'on retrouve en soi, bref, ce grand mélange qui... n'est pas, de mon point de vue, l'enfer.

Sans doute parce que j'ai dépassé ce stade, parce que jadis, je l'ai connu, l'enfer. Plus jamais maintenant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par Romane le Dim 5 Avr 2009 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
ZAZA 54
Ouillette D'Inde
avatar

Nombre de messages : 6571
Localisation : Sur mon ile au soleil
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 22:25

voilà on a tout compris Ro !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
C'est ainsi que je veux écrire. Avec autant d'espace autour de peu de mots. Je hais l'excès de mots. Je voudrais n'écrire que des mots insérés organiquement dans un grand silence, et non des mots qui ne sont là que pour dominer et déchirer le silence. En réalité, les mots doivent accentuer le silence. »

Etty Hillesum
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 22:28

Oui. J'ai ajouté un édit après ton intervention, mais oui, c'est ça, Zaza.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 22:34

Merci Zaza, pour toutes ces explications.

Pour ma part, il y a quelques mois déjà que mon moi est mort. C'est con, le suicide j'y ai pensé mais j'ai pas encore essayé.
Je devrais tenter, cela me sortirait de mon enfer dans lequel je suis et que je n'arriverai sans doute plus à en sortir.
Je ne me suis pas enfoncée seule. Je reste catégorique, car quand j'ai mené la barque avec mon équipe, toute mon équipe a voulu de mon aide et j'ai reçu des remarques et même des coups de pieds sous la table, ça voulait que je défende leur cause et après ça voulait que je me taise.
Mon Dieu, je suis en colère. Si vous saviez à quel point je hais les gens.
Le "monde" a su me mettre le "grappin" dessus. Pourtant, j'avais une énergie et une dynamique extraordinaire. Un sourire à faire péter les regards. Mais, à quoi bon expliquer, je ne suis pas sûre qu'on me comprenne.

En tout cas, merci pour ces partages. Finalement, je devrais me cantonner qu'à la poésie. Ca remue la haine en moi que ces sujets.

Pantoute
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 22:42

Te réduire à un seul petit espace sur LU, c'est pareil que se réduire à un placard chez soi, et c'est un leurre.
Ou bien claquer la porte en partant à l'autre bout du monde, c'est aussi un leurre, on transbahute ses valises avec soi, de toute manière.

Par contre, il y a quelque chose à faire, et tu es en train de le faire : te prendre à bras le corps et disséquer, pour tout remettre à sa place, à sa bonne place, y compris toi dans ton axe équilibre. Cela entraîne aussi un autre regard sur toi-même, donc sur le monde, et rien n'est jamais perdu, juste qu'il faut le temps nécessaire pour cela. Et ce n'est pas facile. Mais pas impossible. Ne jamais dire jamais, surtout, mais continuer la marche en avant.

Après ce long cheminement, tu verras qu'enfin tu t'aimeras. Alors par voie de conséquence, enfin tu aimeras les autres. Et l'enfer n'aura plus de sens. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Passionata



Nombre de messages : 1183
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 22:59

Tu es très gentille Romane, et je te remercie pour ton soutien.

Ce n'est pas un leurre ce que j'ai vécu et même dans le monde du travail. Alors vois-tu, je suis bien chez moi, à l'abri des autres. De leur regard et leur méchanceté. Parce que ce n'est pas un leurre ce que j'ai pu vivre. Chacun son parcours, mais personne n'est dans ma peau. Il y a même des directeurs qui font des dépressions. La pression est lourde, le harcèlement existe. Pour le moment, je souffle. Pas envie de voir du monde. Ou très peu, des inconnus tu vois, un peu comme lors de ces réunions, où personne te fait des commentaires sur ta façon de parler.
Qu'est-ce que j'ai transmi ?
Arrêtons-dire que c'est moi la fautive.
La jalousie, tu entends Romane ? De la jalousie, voilà ce qu'ils avaient au fond d'eux et ils me l'ont fait payer.
Alors, je suis bien chez moi, un peu sur Lu et quelques réunions sur ma commune. Ca s'arrête là.
Mais cette marche, de faire le tri, il y a 10 ans que je l'ai entamée. J'y suis arrivée. Presque. Je pense que ce qui me guette, c'est la folie.
Ca ne me dérange pas d'emporter mes valises de toutes façons, elles sont là, je ne peux pas les renier.

Pour le moment, la seule chose que je fais, je vide mon sac et je pietinne. Je n'ai pas l'impression de me prendre à bras le corps. Pas pour le moment. J'ai beaucoup de colère en moi.

C'est marrant, on me dit toujours tu verras après tu t'aimeras. C'est culpabilisant, on dirait que c'est encore de ma faute si les gens ne m'aiment pas.
C'est ça la psychologie ? Ca tourne toujours sur celui qui n'a pas été aimé et a qui on dit que s'il ne s'aime pas alors il ne peut être aimé ?
Y a des choses que je ne pige pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Dim 5 Avr 2009 - 23:16

Oui, il y a des choses que tu n'as pas bien comprises, ou bien peut-être me suis-je mal exprimée :

Le leurre n'est pas ce que l'on a vécu.
Le leurre dont je te parle un message plus haut, est de s'enfuir ou se calfeutrer, se couper du monde si tu préfères, en se disant : bon ben comme ça, je suis débarrassée, hop, terminé.
Parce qu'il y a des gens qui disent ça et qui font ça. Je l'ai même fait moi-même.
Et puis au bout d'un moment (qui peut durer pas mal de temps), on se rend compte que ça ne change strictement rien entre soi et soi, parce que le problème, c'est jamais les autres, c'est soi.
Comment soi vit le monde.
Comment soi ingurgite les choses pas jolie du monde.
Comment soi saisit ou non au vol les choses belles du monde.
Toujours soi.

Comment soi réagit.
Comment soi se reconstruit ou pas, avec quelle volonté et pourquoi.
Comment soi peut parvenir à trouver l'équilibre ou pas, l'harmonie ou pas.

Je pars d'un principe, on est seul dans sa carcasse. Personne ne prendra à ta place ce que tu vis. Jamais. Et tu ne prendras jamais ce qu'autrui vit. Jamais.

On est soi en face de soi.

Ta haine des autres, est sans doute ta haine de toi. Il faut donc t'apprivoiser toi-même. Mais quand je dis "t'apprivoiser", ce n'est pas dans le sens "je ferme les portes et merde au monde", non non, c'est encore autre chose : "je me protège (ça oui), j'apprends à reconnaître mes capacités, mes incapacités, à régler mes problèmes de culpabilité ou d'ego ou d'utopies, j'apprends à vivre avec le monde en étant moi et en respectant eux". C'est le type de truc qui s'adresse à tout le monde y compris à moi-même, je me le suis dit mille fois.

Tu es devant quelqu'un de jaloux ? Mais c'est son enfer, pas le tien ! Son enfer parce qu'il t'envie quelque chose, donc c'est un truc de lui à lui, qui n'a rien à voir avec toi. Qu'il s'apprivoise, quoi, celui-là. Tu ne portes pas le poids de son enfer. Tu ne portes que le tien. Toujours.

Et quand bien même tu aurais un enfant handicapé (je cite cet exemple parce que j'en côtoie tous les jours), toi tu ferais avec toi-même, tu ne pourrais pas te mettre dans la peau de cet enfant, il y a des limites impossibles à franchir. Vous auriez chacun un cheminement à faire, lui pour lui-même, toi pour toi-même.

Citation :
C'est marrant, on me dit toujours tu verras
après tu t'aimeras. C'est culpabilisant, on dirait que c'est encore de
ma faute si les gens ne m'aiment pas.

T'aimer toi-même, n'a rien à voir avec "si les gens ne t'aiment pas" Wink

Citation :
Ca tourne toujours sur celui qui n'a pas été aimé et a qui on dit que s'il ne s'aime pas alors il ne peut être aimé ?

Tu vois, ta question me fait tout drôle. Moi, je la tournerais comme ceci : Ca tourne toujours sur celui qui n'a pas été aimé et a qui on dit que s'il ne s'aime pas alors il ne peut pas aimer ?

Et ça lui donne un sens bien différent.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Regard   Lun 6 Avr 2009 - 3:19

On dit dans le monde du travail que personne n'est irremplaçable, pourtant chaque personne remplit sa tâche de façon toute personnelle au travail qui est un lieu de vie comme un autre ou ailleurs...
Chaque être est unique, et mérite d'être apprécié pour lui même, en tout cas accepté inconditionnellement tel qu'il est dès la naissance.
Les expériences de la vie font que nous n'acceptons pas l'image que nous croyons lire dans le regard des autres, et d'une certaine façon nous alimentons cette image aussi.
S'il y a jalousie, méchanceté, elle est dans le coeur ou le regard des autres, c'est leur affaire, au fil de leur vie ils évolueront peut-être...Il faut s'extraire de cette négativité, sans baisser la tête, s'accorder un petit temps de déception ou d'assimilation et poursuivre notre route. Ne pas laisser s'accumuler le ressentiment car alors les mêmes situations risquent de se reproduire.
Quand je suis submergée par une idée désagréable, j'essaie de faire le vide mentalement, puis je porte de l'intérêt à une activité qui ne permet pas à l'esprit de vagabonder.
Je sais ce que j'ai vécu de douloureux et de pénible, je ne l'oublie pas, mais je tourne mon esprit ailleurs.
J'essaie de ne voir que ce qu'il y a de bon chez les autres, en général cette attitude facilite grandement les échanges.

Je ne vais rien dire de plus de soir, car je m'endors sur le clavier.


bisou Passionata
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Regard   Lun 6 Avr 2009 - 7:21

Passionata, tu manques d'insouciance.
Trop de peurs et de culpabilité. Mais est-ce vraiment justifié ?

Oublies le passé, il est mort. N'attends rien de spécial de l'avenir, il est aléatoire.
Vis ton présent intensément, délecte-toi des choses simples. Prends une fraise, regarde-la, sens-la, croque-la, et apprécie le miracle qui s'opère à tes sens.
N'espère rien des autres et tu ne pourras pas être déçue.
Ceux qui parlent fort ont peur du silence. Ceux qui jalousent ont peur du vide, c'est l'avidité. Ils sont dépendants. Ils ont peur. Ils ne sont pas libres. Certains mentent pour être aimés. Ou pour avoir ta fraise à croquer.

Le regard des autres, si tu t'en fiches, tu n'as plus peur, tu deviens libre.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Lun 6 Avr 2009 - 8:45

filo a écrit:
Ceux qui parlent fort ont peur du silence.

Au sens propre, "ou font du théâtre". AngeR
Ne me casse pas mon boulot pour leur faire sortir la voix et oser la montrer, toi. tsss AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alizé

avatar

Nombre de messages : 3755
Localisation : BRETAGNE Rennes
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Regard   Lun 6 Avr 2009 - 13:01

Passionata j'ai répondu sur le fil " Psychothérapie de LU", mais je me suis sans doute trompée de fil...peux-tu le lire ? ainsi je n'aurai pas l'impression d'avoir écrit inutilement. Je ne parle pas souvent de ce passage de ma vie professionnelle. Je l'ai fait pour toi, pour que tu te sentes moins seule.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Lun 6 Avr 2009 - 13:19

Alizé a écrit:
Passionata j'ai répondu sur le fil " Psychothérapie de LU", mais je me suis sans doute trompée de fil...peux-tu le lire ? ainsi je n'aurai pas l'impression d'avoir écrit inutilement. Je ne parle pas souvent de ce passage de ma vie professionnelle. Je l'ai fait pour toi, pour que tu te sentes moins seule.

J'ai transféré dans son fil blog.
Passio nous a fait part de son désir de s'absenter de LU, et a demandé la suppression du fil qui faisait suite à "psychothérapie de LU" (que j'avais scindé en deux, parce que ce n'était plus dans le sujet)

Comme le lui a répondu avec justesse filo : on franchit la porte comme on veut, quand on veut.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Regard   Lun 6 Avr 2009 - 15:10

Votre fil m'a évoqué une petite pensée jetée en vrac un jour, je me permets de vous la faire partager, comme ça en passant, juste histoire de mettre un grain de sel dans la journée...
Bises

Pensée du jour sur le temps qui court sans exister, sur les pensées qui meurent dans l'éphémère.
Le décor est mouvant, les humains se changent en ombres qui appartiennent à d'autres mondes.
Chacun croit être dans l'instant, et finalement, combien y sont vraiment ?
La réalité et le monde tangible, sont formés par une majorité fantomatique subissant un pénible décalage jamais résolu. Attendre.
Attendre, accroupis dans le noir et le silence.
Attendre que la porte s'ouvre et que le temps soit venu.
Oublier qu'on attend, car l'attente est plus insupportable encore que la conscience de ne pas vivre réellement.
Si proches et si lointains sont les Hommes entre eux, comme un regard qui monte vers un visage et se détourne dès qu'il perçoit la présence d'une autre âme. La similitude qui nous unit les uns aux autres nous terrifie. Soit parce qu'ils sont ce que nous ne croyons pas pouvoir atteindre, soit parce qu'ils représentent ce que l'on ne veut plus voir en nous.
Compliqué.
Pour mes semblables, je suis parfois cette ombre qui appartient à autre chose.
Je n'ai pas peur de vivre, j'ai peur que ma vie soit vaine. Car quelque chose en elle attend, accroupi dans le noir et le silence. L'autre partie, à l'air libre, est mue par une force invisible.
Mais si l'absolu de cette réalité est indéniable, son aboutissement ne l'est pas autant.
L'aboutissement est incertain, car toujours en mouvement est l'avenir, même pour l'absolu.
C'est aussi pour cela que nous devons vivre dans le présent. Car c'est là la voie de la matière dans laquelle nous sommes.
Et la matière rend le présent lourd, car quoiqu'on en dise, notre réalité a aussi un poids. C'est peut-être cela à quoi nous avons envie d'échapper, la réalité du poids et la force du présent qui nous confronte aux autres et à nous-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Regard   Lun 6 Avr 2009 - 16:32

Ben là, tu vois, Kate, mon regard voit un écran, et pas très loin, il y a une fenêtre ouverte. De l'autre côté de la fenêtre, mes oreilles entendent le gazouillis des oiseaux, ces petites boules de plume qui tiennent en creux de main, tu sais, tandis que percent les pâquerettes au milieu de l'herbe. Et puis j'entends les ouvriers travailler pas très loin, des voitures qui passent, et ma minette qui ronronne.

C'est l'instant de maintenant, il est doux, il est d'une simplicité extraordinaire, et justement pour cela, il est beau.

Et surtout, il n'est pas compliqué.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Où le regard ne porte pas, d'Abolin et Pont
» Maki kata suivre mon regard + essai N&B 11/11
» Charmant regard.
» Un regard
» Le regard du myope (Chabrol)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: