Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous avez dit gnangnan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 15:06

Alors comme proposé dans le fil de poésies de Farouche, suite à son dernier poème en date, la question est :

Qu'est-ce que c'est un texte "gnan-gnan" pour vous ?

(bon y'a d'autres synonymes ... "à l'eau de rose", "cucul la praline"... )

Cela réside-t-il dans des mots ou des expressions particulières employés par l'auteur ? dans le sujet ?

A vous lire...
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 15:23

Si je dis : pas grouix mais presque, ça t'éclaire ? mdr mdr
Bon, je réfléchirai, promis.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: vous avez dit gnagnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 15:24

Coucou Sophie ! Comme il m'est arrivé d'en écrire moi-même des textes gnangnan, (tout en m'en rendant compte ! ce qui m'absous en partie à mes yeux), je me permets de donner mon avis :
C'est un texte qui parle d'amour, en général ,(heureux ou malheureux)
Qui a peu de rythme ou pas du tout
les pires sont ceux qui utilisent des clichés !
Il y a des larmes, de l'apitoiement sur soi même
Généralement, en le lisant, on va vite à la fin pour voir, si, elle au moins est réussie.
Pour ce qui concerne Farouche, je n'ai rien trouvé de gnangnan dans son texte sur la rencontre d'un regard. Il y avait au contraire beaucoup de force et des métaphores superbes (regard liquide, noyée, référence aux yeux d'Elsa de Aragon) et a un choc, comme une espèce de coup de foudre, le tout parfaitement écrit et décrit sans complaisance aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 15:28

J'en ai écrit beaucoup, avant de piger que franchement, c'était ni fait ni à faire.

Je reviendrai sur le sujet sans faute, une fois que je serai moins speedée, parce qu'il y a des tonnes de trucs à dire là-dessus.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 15:56

C'est souvent subjectif, donc relatif au ressenti de chacun. Ce qui l'est pour l'un ne le sera pas forcément pour un autre.
En l'occurrence pour Farouche, ma remarque (qui était atténuée par "un peu" ) était en fonction du ce qu'elle écrit par ailleurs, qui place la barre assez haut.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 16:20

Oui oui, j'avais compris entre les lignes, filo. De toute façon je pense qu'on va largement dépasser la question du texte de Farouche dans cette discussion, c'était juste un tremplin quoi Wink

Pour moi, je remets ce que j'avais mis à ce sujet :

Pour moi le gnan gnan c'est quand ça reste superficiel, quand ça ne dégage aucune sensation, aucune émotion, et aucune image. Quand ça reste seulement des mots un peu clichés et en général prévisible (du genre on va deviner à l'avancer la prochaine rime ; ou la prochaine métaphore).

A une époque, j'associais le thème amour, romantique etc... à du gnangnan (bon sang que c'est dur à taper sur le clavier ce truc, on peut abréger ? écrire GG par exemple ? Laughing ), probablement parce que tout ce que j'avais lu jusque là sur ces sujets l'étaient.
Bon d'accord, sauf Belle du seigneur, de Cohen.
Mais bon. Ca c'est hors catégorie.

J'ai donc été vraiment surprise quand j'ai lu, par exemple, les poésies de Zaza ici sur LU. Parce que ça parlait beaucoup d'amour, et j'ai jamais trouvé ça gnangnan.

Donc c'est pourquoi je reviens à cette "définition" de plus haut : c'est quand ça reste superficiel, fade, que ça ne soulève rien à l'intérieur, que ça ne vibre pas.
Pas besoin de parler d'amour d'ailleurs, y'a des poèmes sur la nature, les petits oiseaux etc... qui sont horriblement GG.
Ou aussi des textes sur la vie, même des trucs vachement "existentiels", quand ça n'est pas habité, c'est gnangnan.
Parce que ça manque de vi(e)bration.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 16:56

Oui Sophie, mais ce qui peut faire vribrer l'un ne fait pas forcément vibrer l'autre ! c'est ce que dit Filo, c'est subjectif. Mais d'accord pour le reste avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 17:12

Oui je suis d'accord qu'il y a du subjectif. Mais je pense qu'il y a quand même des choses un peu "objectives" dans l'art. Y'a pas qu'un grand flou subjectif.
Y'a pas que "les goûts et les couleurs".
Il me semble en tout cas.

Parmi les trucs objectifs, il y a par exemple le fait qu'en écrivant on doit forcément avoir conscience qu'on vit à une certaine époque, et qu'un certain nombre de choses ont été écrites avant nous.
Bien sûr, si on pense qu'à ça, on n'écrit plus du tout. Je le dis pas dans ce sens-là.
Simplement que bon nombre d'images considérées comme des clichés, le sont entre autres parce qu'elles ont été usées jusqu'à la corde.

De plus, il y a l'authenticité que l'auteur a mis dans son texte. A-t-il été chercher vraiment à l'intérieur ? profondément en lui ? ou bien il s'est contenté de la surface, et n'a même pas cherché ses mots à lui, vraiment personnels, il a seulement utilisé les mots de tout le monde pour écrire son truc.

Enfin, je vais peut-être en faire hurler certains, mais je pense qu'un texte, ou une oeuvre d'art en général, acquiert une existence propre. Elle a sa propre vibration. Indépendamment de ce qui vibre ou pas à l'intérieur su lecteur / spectateur / destinataire.
Et aussi indépendamment de son auteur.
Normalement, l'auteur est dépassé par son oeuvre, enfin moi je vois l'art comme ça.
L'oeuvre vibre en elle-même (ou pas).
Et elle vibre plus ou moins. Les oeuvres en chef, ou chefs-d'oeuvre... vibrent si intensément qu'elles arrivent à toucher tout le monde ou presque.

Bien sûr, c'est plus difficile à dire dans l'autre sens. Parce que si on ne vibre pas devant, on ne peut pas pour autant définir si l'oeuvre vibre ou non en elle-même. On peut toujours se dire : après tout, sa vibration est tellement pas sur la longueur d'ondes de la mienne, que je ne peux pas la capter. Quelqu'un d'autre la captera, lui.

Seulement, c'est comme ce qu'avait évoqué Farouche un jour à propos des traits de caractère. Si une personne nous reproche un trait de caractère, ou deux ou trois, on peut se dire que c'est leur perception qui a un problème. Si c'est 50 ou 100, ou plus, on peut raisonnablement se demander si elles n'ont pas raison quelque part...

Disons en gros, et pour finir, que le "tout est subjectif" ne me satisfait pas trop... c'est un peu facile en général, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 17:45

Moi, d'accord avec tout ce que tu dis là, Sophie Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 19:26

J'adhère à mille pour cent, Sophie. Tu as bien analysé la chose.
En fait, je parle toujours des tripes, que ce soit au théâtre comme pour l'écriture. Quand c'est tripal, on se confronte à l'indicible et dire l'indicible, voilà toute la difficulté, l'exaltation, la souffrance parfois, le plaisir vif toujours.

Une écriture gnangnan (c'est vrai que c'est chiant à taper, ce mot. On peut pas dire gngn ? Shocked ) commence en général par la facilité du superficiel, et quand je dis superficiel j'entends par la l'absence de tripes. Une espèce de fainéantise de l'auteur qui va dire les choses d'une manière si fade qu'il n'en ressort aucune émotion. Attention, je ne dis pas "mots trop simples" parce qu'il existe de véritables petits bijoux n'employant que des mots très ordinaires, sauf que leur alchimie est tellement belle qu'ils sont magnifiques là où d'autres les rendent insipides.

Je suis carrément d'accord avec la notion de l'oeuvre qui dépasse son auteur. D'ailleurs le phénomène est complètement inénarrable, limite magique quoi, impossible de décortiquer le processus : on a plongé dans un état, extirpé des mots, on pourrait penser que ça vient d'une sorte de raison talentueuse, ben non, il existe autre chose en soi qui fait que ce qu'on a sorti va plus vite que la vitesse de l'encre et que les remous durent longtemps après, au point que parfois on est soi-même surpris quand on se relit.

Bien que nous n'ayons pas tous la même sensibilité, je pense que nous sommes plusieurs à pouvoir faire la différence entre un texte enlevé et un texte gngn (ah oui, c'est beaucoup plus facile que d'écrire gnangnan, je vous jure Laughing ). Il faut bien dissocier les sensibilités du talent. Bon vous me direz, ma belle-mère adorait Linda De Souza et sa valise en carton... mais faut dire que l'art et elle s'accordaient autant que deux oeufs/une prune.

Je ne rejoins donc pas filo à 100 % sur la remarque subjectivité.

Quand je lis sur le Net des "merveilleux, sublime, extraordinaire" et que s'ajoutent les pleurnicheries genre "je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer en lisant ta poésie" et que c'est du gngn archi gngn, je ne sais pas si j'ai envie de rire ou de gueuler.

tsss

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: vous avez dit gnagnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 19:55

Bah moi ça m'arrive d'avoir les larmes aux yeux en lisant des textes qui me touchent au plus profond ! Parce que les mots résonnent en moi, que ce qui a été exprimé je le ressens avec force ! je le ressens dans mon ventre et j'y pense encore après.
Mais même si le mot subjectif te heurte, il n'en reste pas moins qu'un texte qui va te laisser de marbre, me bouleversera, moi (enfin, ça m'étonnerai, vu que...). Mais les sensibilités sont différentes, elles peuvent être modifiées par le vécu, par une meilleure approche intellectuelle, par une impossibilité à comprendre la poésie, tout simplement, comme le dit Zean.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:00

J'ai bien pris la précaution de dire qu'il existe bel et bien un phénomène de sensibilité fluctuant de l'un à l'autre. Mais quand même, et on ne parle pas seulement de poésie mais d'écriture en général, peut-on nier pour autant qu'il existe des textes archi gnangnan et d'autres talentueux qui sauront mettre en valeur l'émotion ? Après, qu'on la ressente plus ou moins fort selon le thème et le style, c'est autre chose, mais le gnangnan, c'est carrément pas un style : c'est tituber sans savoir (et souvent sans vouloir) se donner la peine de faire mieux que nul.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: vous avez dit gnagnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:14

De toutes façons, le gnan gnan ne me monte pas les larmes aux yeux, et rien dans le ventre non plus.
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:19

Après, je pense que ce qui peut se passer, c'est la pudeur.
Si on veut écrire, sincèrement et tout et tout... et même qu'on est prêt à bosser et tout et tout... mais qu'on a des réticences à se "mettre à nu" (il y a ce côté-là dans l'écriture...), alors on n'arrivera pas à plonger profond en soi.
Et même avec toute la sincérité du monde, et des heures de boulot, le résultat pourra être gngn.
A la limite c'est là où c'est le plus dommage, c'est quand quelqu'un a quelque chose à dire, veut le dire, mais il est empêché, par lui-même.

J'ai remarqué aussi que trop souvent poésie rime.... avec rimes Mr. Green
C'est à dire que des gens pensent qu'il faut que ça rime. Et donc ils "pervertissent" le fond pour la forme qu'ils s'imposent, et alors là, bonjour gnangnan !
Parce que ça donne des mots prévisibles, juste pour la rime. Et ça fout tout un texte en l'air.

Bon ceci dit, et j'ai pu observer ça sur un autre forum de poésie où je poste un petit peu, les rimes peuvent donner un cadre rassurant à quelqu'un qui justement ne veut pas se lâcher complètement. On rejoint le théâtre, Ro ! Et la différence peut-être entre réciter un texte et improviser.

Une fois qu'on a appris à improviser, alors on est sûrement meilleur pour réciter, parce qu'on a fait l'expérience d'une certaine liberté de ton, d'être, de jeu...

Avec un ami, le même dont je parlais à Alizé, qui m'aide à progresser en poésie, je parlais de ça et de ma difficulté à faire des rimes. Il me disait que c'était normal. Il valait mieux passer par la poésie libre d'abord. Ensuite on revenait à découvrir la beauté de la rime. Et on était plus "armé" pour aborder sa difficulté aussi. Parce que c'est très difficile de faire des belles rimes fluides, et pas gngn.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:27

sophiesuite a écrit:
J'ai remarqué aussi que trop souvent poésie rime.... avec rimes Mr. Green
C'est à dire que des gens pensent qu'il faut que ça rime. Et donc ils "pervertissent" le fond pour la forme qu'ils s'imposent, et alors là, bonjour gnangnan !
Parce que ça donne des mots prévisibles, juste pour la rime. Et ça fout tout un texte en l'air.

Ouh là ! t'es pas loin du grouix, toi. mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:32

Kèssecé le grouix ??
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: vous avez dit gnagnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:39

Tu me fais penser à plein de choses Sophinette, si je puis me permettre sinon tu le dis ! j'aime les mots tendres et quand je dis "ma" ou que j'ajoute quelque chose, c''est simplement tendre.
Tu disais : ne pas se référer à tout ce qui a été écrit, si tu savais comme j'ai peur des réminiscences ! j'ai tellement lu qu'il m'arrive d'en trouver dans un texte que je viens d'écrire, et alors... merdum ! je trouve autre chose, mais c'est forcément moins bon ! Et puis savoir que tout à été écrit, ça démotive, c'est sur ! ça m'est arrivé : "a quoi bon, c'est déjà fait, et tellement mieux !"
Voltaire l'avait dit dans un de ses écrits, se référant à Sophocle, Socrate, Platon, etc.. "tout à été dit..." bon, il exagérait !

Et puis : aller chercher en soi, se montrer vrai, c'est ce que tu dis en qq sorte
J'ai eu du mal au début, par aller chercher en moi, ça venait tout seul, du tréfond mais se montrer nue ? parce qu'écrire, c'est se déshabiller l'âme, tout ce qui est au profond de nous, et cette nudité là ! elle nous semble indécente, bien plus que la nudité du corps qui ne signifie rien, sauf pour celui qui nous aime. Mais la poésie met sur le devant de la scène ce que nous avions de secret, de plus sauvage en nous. Seuls ceux qui savent lire le savent, heureusement, tout le monde ne le voit pas !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:47


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Jeu 9 Avr 2009 - 20:55

mdr mdr mdr

C'est malin, je suis pliée de rire toute seule devant mon ordi maintenant. Laughing

Citation :
Je caresse fiévreusement ton corps de déesse
Tu me regardes entre tes tresses

mdr mdr

Ah ben y'a des bons fils dans les archives de LU, va falloir que je fouine un peu un de ces quatre...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Ven 10 Avr 2009 - 1:46

Il faut toujours gratter la surface pour trouver les perles. Et crois-moi, il y en a de sacrées, pas tellement dans les fils récents, surtout axés sur une certaine époque. Ils valent leur pesant d'or... Rêve

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Ven 10 Avr 2009 - 14:42

Piqué au hasard sur le Net :

FUSION

Amour
Mon amour
Je vis au bord de tes paupières

Je suis
L'air que tu respires

L'eau que tu bois
Le fruit dans ta bouche
Le parfum sur ta peau

Je suis chacun de tes silences
Et aussi tes paroles jolies

Je t'aime


(d'un certain patrick4294 que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam)


Voici donc un poème totalement fade, ordinaire, à mes yeux gnangnan. Aucune recherche, aucun lien entre le titre prometteur et la suite d'une banalité à mourir. Disons que si cette personne est un ado, ça va. Si c'est un adulte, bonjour le devenir de la culture française littéraire... Je n'achèterais jamais un recueil de poésies de ce cru, je m'endormirais à la troisième ligne.

Un autre pas triste...

Les parois des rubriques sont lisses
Je m'y accroche mais je glisse
Lentement je m'en vais vers une autre destinée
ou je chercherais toujours la paix et la sérénité....
Je laisse désormais le monde à leurs problèmes
Abandonnée tout derrière moi ce qui fût....

Tu es le printemps
Moi j'étais l'automne
Ton coeur est encore jeune
Le mien bat plus lentement
Chagriné par tous ces derniers temps...

Les parois des rubriques sont lisses
Je m'y accroche mais je glisse
Lentement je m'en vais vers une autre destinée
ou je chercherais toujours la paix et la sérénité....
Je laisse désormais le monde à leurs problèmes
Abandonnée tout derrière moi ce qui fût....

Mais en vain un certain espoir est toujours dans mon coeur...
Malgré les gros nuages noirs qui passent sur mon écran en ce moment


(d'une certaine Etoile des Neiges, qui m'est aussi totalement inconnue)

Et je peux vous dire qu'il est assez facile de tomber dans le style gngn... On est même dans le grouix, là...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Ven 10 Avr 2009 - 15:07

Pour le texte d'étoiles des neiges c'est surtout un pompage odieux de la chanson de charles aznavour "mourir d'aimer" !! Putaingu' que ça m'énerve ça !!! Rage

Les parois de ma vie sont lisses
Je m'y accroche mais je glisse
Lentement vers ma destinée
Mourir d'aimer

Tandis que le monde me juge
Je ne vois pour moi qu'un refuge
Toute issue m'étant condamnée
Mourir d'aimer

Mourir d'aimer
De plein gré s'enfoncer dans la nuit
Payer l'amour au prix de sa vie
Pécher contre le corps mais non contre l'esprit

Laissons le monde à ses problèmes
Les gens haineux face à eux-mêmes
Avec leurs petites idées
Mourir d'aimer

Puisque notre amour ne peut vivre
Mieux vaut en refermer le livre
Et plutôt que de le brûler
Mourir d'aimer

Partir en redressant la tête
Sortir vainqueur d'une défaite
Renverser toutes les données
Mourir d'aimer

Mourir d'aimer
Comme on le peut de n'importe quoi
Abandonner tout derrière soi
Pour n'emporter que ce qui fut nous, qui fut toi

Tu es le printemps, moi l'automne
Ton cœur se prend, le mien se donne
Et ma route est déjà tracée
Mourir d'aimer
Mourir d'aimer
Mourir d'aimer
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Ven 10 Avr 2009 - 15:12

J'avais même pas tilté. Quoiqu'il en soit, peut-on appeler "écriture" une série de mots alignés sans tripes ni recherche, sans transpiration ni passion, sans rien d'autre que l'intention de dire "ouais moi j'écris"

Voilà.

Ah oui, et puis : qui ose dire à qui : c'est gnan.
Pourquoi ?

Voilà la vraie question, qui demanderait de vraies réponses.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Ven 10 Avr 2009 - 15:19

Pour le "qui ose dire à qui" si j'ai bien comprit le sens de ta phrase, tu demandes au nom de quoi on peut se permettre de dire c'est gnan² ?
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   Ven 10 Avr 2009 - 15:25

BloodyMary a écrit:
Pour le "qui ose dire à qui" si j'ai bien comprit le sens de ta phrase, tu demandes au nom de quoi on peut se permettre de dire c'est gnan² ?
Non, c'est le contraire. Pourquoi voit-on partout sur le Net des "oh, c'est beau". Je me pose la question, parce que je me demande ce qu'on peut dire pour des écritures talentueuses, une fois qu'on voit des "sublime, merveilleux... etc." pour du grouix ou du gnan.

Attention, je ne dis pas "décourager d'écrire". Je dis bien "relativiser les commentaires".

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous avez dit gnangnan ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez dit gnangnan ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» QUELS SONT LES MEILLEURS LIVRES QUE VOUS AVEZ LU ?
» Vous avez déjà osé la mesurer ?
» Vous avez bonne mine !
» [Printemps 2010] Le personnage auquel vous avez le plus accroché ?
» Dégustation... ....les fois ou vous avez bien dégusté!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: A propos de l'écriture & infos concours littéraires-
Sauter vers: