Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'art brut

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: L'art brut   L'art brut EmptyVen 17 Avr 2009 - 18:27

Je suis allée visiter une expo d'art brut absolument époustouflante. Malheureusement, je n'ai pas pu prendre de photos, aussi dans les jours à venir je tâcherai de vous en trouver en fouillant sur le Net.

Il est dit que l'art brut est réservé aux personnes n'ayant reçu aucune formation artistique et tirant leur savoir-faire de l'originalité de leur propre création, mettant au défi les lois de tout apprentissage en la matière. Eh bien franchement, je vous avoue y être très sensible. Nous entrons là dans des mondes bien distincts, n'ayant rien à voir avec les balises sagement autoritairement posées par les grands maîtres des techniques X et Y, et je vous jure qu'on rencontre des talents incroyables et des gestes ahurissants.

La minutie est au rendez-vous, elle me suggère un retrait quasi total du monde qui est le nôtre, un renvoi ailleurs et autrement, que nous serions bien mal inspirés d'ignorer.

Coup de chapeau à ces artistes qui n'ont aucune idée de ce qu'ils nous offrent à voir, eux qui font ça naturellement tandis que d'autres suent et pestent pour arriver à transcrire une perspective ou une alliance de couleurs...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_brut
http://www.lausanne.ch/view.asp?DocId=27881

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyVen 17 Avr 2009 - 18:30

Citation :
Les auteurs d’Art Brut sont des marginaux réfractaires au dressage éducatif et au conditionnement culturel, retranchés dans une position d’esprit rebelle à toute norme et à toute valeur collective. Ils ne veulent rien recevoir de la culture et ils ne veulent rien lui donner. Ils n’aspirent pas à communiquer, en tout cas pas selon les procédures marchandes et publicitaires propres au système de diffusion de l’art. Ce sont à tous égards des refuseurs et des autistes. L’Art Brut présente des traits formels correspondants : les œuvres sont, dans leur conception et leur technique, largement indemnes d’influences venues de la tradition ou du contexte artistique. Elles mettent en application des matériaux, un savoir faire et des principes de figuration inédits, inventés par leurs auteurs et étrangers au langage figuratif institué. Dans la plupart des cas, ces caractéristiques sociales et stylistiques se conjuguent et s’amplifient par résonance : la déviance favorise la singularité d’expression et celle-ci accentue en retour l’isolement de l’auteur et son autisme, si bien que, au fur et à mesure qu’il s’engage dans son entreprise imaginaire, le créateur se soustrait au champ d’attraction culturelle et aux normes mentales.

L’œuvre est donc envisagée par son auteur comme un support hallucinatoire ; et c’est bien de folie qu’il faut parler, pour autant qu’on exempte le terme de ses connotations pathologiques. Le processus créatif se déclenche aussi imprévisiblement qu’un épisode psychotique, en s’articulant selon sa logique propre, comme une langue inventée. D’ailleurs, quand les auteurs d’Art Brut s’expriment aussi par l’écriture, c’est en accommodant la grammaire et l’orthographe à leur tour d’esprit. C’est une création impulsive, souvent circonscrite dans le temps, ou sporadique, qui n’obéit à aucune demande, qui résiste à toute sollicitation communicative, qui trouve peut-être même son ressort à contrarier l’attente d’autrui.

Michel Thévoz, tiré de "Art brut, psychose et médiumnité", Editions de la Différence, Paris, 1990, pp.34-35.

----------------

Nous entendons par là [Art Brut] des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistiques, dans lesquels donc le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujets, choix des matériaux mis en œuvre, moyens de transposition, rythmes, façons d’écritures, etc.) de leur propre fond et non pas des poncifs de l’art classique ou de l’art à la mode. Nous y assistons à l’opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions. De l’art donc où se manifeste la seule fonction de l’invention, et non celles, constantes dans l’art culturel, du caméléon et du singe.

Jean Dubuffet, tiré de "L’art brut préféré aux arts culturels", Galerie René Drouin, Paris, 1949.
http://www.artbrut.ch/index63d0.html

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyVen 17 Avr 2009 - 18:51


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

filo

Nombre de messages : 8596
Age : 106
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 16:09

Si tu vas à New York, je te conseille vivement d'aller visiter le musée d'art brut qui est situé pas loin du MoMA. J'avais été enchanté de cette visite et m'étais fait un peu les mêmes réflexions que toi. Ce que j'ai pu observer de significatif à mon avis, c'est que la plupart des "œuvres" d'art présentées n'avaient pas été réalisées au départ dans une démarche artistique, mais plutôt utilitaire, ou par exemple un père aui sculpte ou peint quelque chose pour son enfant, ou de la décoration perso, etc...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 16:21

New York n'est pas prévu au programme dans l'immédiat, mais crois bien que je me mets l'info de côté. Je conserve une impression pas comme les autres, sur l'expérience de cette expo.

Ici, je dirais que ces gens "pas comme les autres" non plus, ont plutôt employé leur temps, un peu comme un voyage à travers leur propre monde, sans motivation autre que celle d'y être. Certains effectivement avaient un but, d'autres non. Je les imagine assez chantonnant pendant qu'ils effectuent leurs gestes mécaniquement, tu vois ?

Sur une des vidéos qui étaient proposées, un vieil homme et sa grotte incroyable. Creusée et "aménagée" pendant vingt ans, sans jamais se départir de cette espèce de force de l'endurance. Quand je dis "aménagée", il faut comprendre "remplie de trucs de tout bord", des tuiles, des gamelles, des statuettes, des bouts de machin trouvés n'importe où, en somme, mais qui doivent sans doute représenter un trésor pour cet homme. Il y entre à quatre pattes à reculons (pas moyen de faire autrement), en scandant une espèce de chant rituel qu'il a inventé. Un rite, voilà, oui, c'est ça. Pour lui tout seul, dont seul lui-même connait les secrets.

Quel étrange voyage, que celui qu'on peut faire au travers de leurs oeuvres, en effleurant à peine le monde dans lequel ils se retranchent et qui n'a rien à voir avec le nôtre...

Je voudrais trouver des oeuvres de ce que j'ai vu, je cherche en vain, quel dommage !!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 19:10

Je cite le dépliant que j'ai conservé :

La collection de l'Art Brut présente des oeuvres de créateurs auto-didactes ayant échappé pour diverses raisons au conditionnement culturel et au conformisme social.

Marginaux retranchés dans une position rebelle ou imperméables aux normes et valeurs collectives, les auteurs d'Art Brut comptent des détenus, des pensionnaires d'hôpitaux psychiatriques, des originaux, des solitaires et des réprouvés. Ils travaillent dans la solitude, le secret et le silence, sans se préoccuper ni de la critique du public, ni du regard d'autrui. Leurs oeuvres indemnes des influences de la tradition artistique, mettent en application des modes de figuration singulières, créées de toutes pièces. Les auteurs conçoivent en effet leur propre technique, avec des moyens et des matériaux souvent inédits.

---------

L'art ne vient pas coucher dans les lits qu'on a fait pour lui ; il se sauve aussitôt qu'on prononce son nom : ce qu'il aime, c'est l'incognito. Ses meilleurs moments sont quand il oublie comment il s'appelle.
Jean Dubuffet

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 19:23

Citation :
Adolf Wölfli (1864-1930) est né dans le canton de Berne, en Suisse. A l’âge de sept ans, il est abandonné par son père, un tailleur de pierre alcoolique. L’enfant reste seul avec sa mère et, à l’âge de neuf ans, il est placé successivement dans différentes familles paysannes où il travaille comme chevrier et valet de ferme. Par la suite, il se fait embaucher comme bûcheron, puis comme manœuvre. La jeunesse d’Adolf Wölfli est jalonnée d’échecs, dont une déception amoureuse qui le bouleverse profondément. Quelques années plus tard, il est arrêté pour attentat à la pudeur et est emprisonné. A sa sortie, il récidive. Il est alors interné en 1899 à l’hôpital de la Waldau, près de Berne, où il demeure jusqu’à sa mort. Adolf Wölfli commence à dessiner, à écrire et à composer de la musique à l’âge de trente-cinq ans, travaillant du matin au soir. De nature agitée, il retrouve le calme quand on lui donne du tabac à chiquer et des crayons de couleur. A partir de 1904, ses travaux sont conservés par le docteur Walter Morgenthaler, qui les étudie dans une monographie publiée en 1921. L’œuvre de cet auteur est colossale. Elle comprend vingt-cinq mille pages où se déploient des compositions graphiques mais aussi des collages, des créations littéraires et des partitions musicales. Dans ses dessins, des personnages dont les yeux sont systématiquement cernés d’un masque se mêlent à des notes de musique, des pans de textes et des formes aux couleurs vives. Les éléments ornementaux ont une fonction aussi bien décorative que rythmique.

L'art brut Artbrutwlfliadolfirrena


L'art brut Artbrut2wolfli

Quand on regarde le détail (aussi important que l'ensemble), c'est purement incroyable.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 19:39

Citation :
Oswald Tschirtner (1920) est né près de Vienne, en Autriche. Dès son jeune âge, l’enfant manifeste son envie de devenir prêtre. A l’âge de dix ans, il est placé dans un séminaire sacerdotal où ses études l’amènent à passer brillamment sa maturité. Malgré son souhait d’entrer en faculté de théologie, l’adolescent est par la suite recruté au service de l’Empire, puis dans l’armée allemande, où il doit participer à la campagne de Stalingrad. Vers la fin de la guerre, il est interné dans un camp de prisonniers au sud de la France. Toutes ces épreuves paraissent l’avoir affecté au point qu’à son retour au pays, en 1946, il est interné dans un hôpital psychiatrique. Oswald Tschirtner se croit condamné à mort sans savoir par qui, ni pourquoi. En 1954, il est transféré à l’hôpital psychiatrique et neurologique de Maria Gugging, avant de devenir l’un des pensionnaires de la « Maison des Artistes » (Haus der Künstler). Oswald Tschirtner est un homme secret et courtois et applique dans toutes les activités auxquelles on tente de l’associer la loi du moindre effort. Celle-ci contribue par ailleurs souverainement à sa réussite artistique, faite d’abréviation, d’abstraction, de synthèse et d’économie graphique. Oswald Tschirtner commence à dessiner dans les années cinquante, à l’incitation du Dr. Leo Navratil. Il ne travaille que sur commande et à moindre frais. Ses sujets de prédilection sont des silhouettes dont il prolonge les traits interminablement, comme pour retarder la résolution figurative de ses œuvres.



L'art brut 2835074193_17a674cdc3


L'art brut Tschirtner-schoener_menschen-lg

On entre à chaque fois dans un univers totalement distinct de tous les autres !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 19:49

Citation :
Jeanne Tripier (1869-1944) est née à Paris, en France. Fille d’un marchand de vin, elle passe son enfance à la campagne, chez sa grand-mère, puis s’installe dans le quartier de Montmartre. Elle réside avec le fils d’un Américain qu’elle a rencontré à Paris et avec qui elle a vécu quelques temps. Jeanne Tripier travaille comme vendeuse dans un grand magasin du Boulevard Barbès. A l’âge de cinquante-huit ans, elle se passionne pour les doctrines spirites et la divination. Ses nouvelles activités l’accaparent tellement qu’elle renonce peu à peu à se rendre à son travail. Jeanne Tripier réalise avec ferveur des dessins, des broderies, des ouvrages tricotés au crochet et rédige également des textes. Elle considère toutes ses créations comme des révélations médiumniques. En 1934, elle est internée dans un hôpital psychiatrique de la région parisienne, où elle poursuit ses travaux. Elle insère fréquemment dans ses textes de petits dessins réalisés à l’encre noire, violette ou bleue, à laquelle elle ajoute à l’occasion de la teinture pour cheveux, du vernis à ongles, du sucre ou des médicaments. Elle mélange aussi plusieurs couleurs, obtenant des nappes aux nuances subtiles qu’elle utilise comme de véritables tables de voyance. En 1948, quatre ans après son décès, plus de trois cents dessins, une cinquantaine de broderies et environ deux mille pages de textes retrouvés dans un sac sont par chance sauvés de la destruction.


L'art brut Dtail_vtement

Citation :
Née dans la Lozère, en France, Marguerite Sirvins, dite Marguerite Sir (1890-1957), est issue d’une famille de paysans. Elle manifeste à l’âge de quarante et un ans des troubles schizophréniques qui entraînent son hospitalisation définitive à Saint-Alban, un établissement psychiatrique de la Lozère. Marguerite Sir commence à dessiner treize ans plus tard. Elle réalise des dessins, des aquarelles et des broderies. Pour ces dernières, elle utilise comme support des morceaux de chiffons et mêle à des soies de couleur des fils de laine qu’elle obtient en effilochant des chiffons récupérés au rebut. Elle travaille avec rapidité, sans modèle ni esquisse préalable. En proie à des hallucinations et à des délires toujours plus fréquents, Marguerite Sir cesse toute activité artistique en 1955. Cependant, souhaitant avec ardeur connaître un jour le mariage, elle se met à confectionner une robe de mariée d’une grande finesse, destinée à un jour de noces imaginaires. L’ouvrage est tricoté selon la technique du point de crochet, avec des aiguilles à coudre et du fil tiré dans des morceaux de draps usagés. L’œuvre ressemble à de la dentelle animée de motifs et d’ornements abstraits.



La figure de proue en est la robe de mariée de Marguerite Sirvins, réalisée au crochet dans un établissement psy, à partir des fils tirés de ses draps.

L'art brut 8456fe9a4b6514259cbae3b84bc05848

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 19:55


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:11

Citation :
Eugénie Nogarède (1882 - 1951)

Eugénie Nogarède est l’auteur de plus de trois cents lettres écrites à la mine de plomb et découvertes à son décès. Elle fabrique et prépare ses propres supports avec ingéniosité, à l’aide de papier de soie, de papier kraft ou de papier cartonné qu’elle subtilise au sein de l’hôpital où elle est internée. Elle assemble ses pages par un collage minutieux, dont les articulations sont presque invisibles, et sur lesquelles elle trace des lignes-guides horizontales régulières. Parfois, elle les plie, les coud, et confectionne de petits coffrets ou des enveloppes à l’aide de fils ou de ruban. Les formats qu’elle utilise au cours de la première moitié de sa production sont plutôt petits. Mais, à partir de 1943, elle élabore presque systématiquement des lettres-rouleaux, dont certaines font plus de trois mètres de hauteur.

Née à Grolley, dans le canton de Fribourg, Eugénie Nogarède est la huitième d’une famille de quinze enfants et ses parents sont agriculteurs. La jeune fille exerce la profession de femme de chambre à Paris, à Zurich, au Tessin, ainsi qu’à Genève, puis travaille comme sommelière. En 1916, elle se marie et donne naissance à un fils. A la suite des décès successifs de sa mère et de son père, elle est internée à l’âge de quarante-cinq ans à l’asile de Cery, près de Lausanne, où elle se lance dans une activité épistolaire. Elle sort de l’hôpital et réintègre le domicile conjugal dix ans plus tard, assistant son mari dans ses derniers jours. Elle est à nouveau admise en 1939 à l’asile, où elle séjourne jusqu’à sa mort.

L'art brut Nogarede-eugenie

Effectivement, pratiquement une salle complète est consacrée à son oeuvre. La déchiffrer n'est pas compliqué, même si c'est un peu beaucoup décousu pour nous, on voit bien qu'elle suit parfaitement le fil de son propos.




*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:15

Citation :
Nek Chand (1924) est né dans le village de Berian Kalan, Tehsil Shakargarh, dans l’actuel Pakistan. Le jeune homme émigre en Inde avec sa famille après la division du pays et s’établit en 1950 à Chandigarh où il travaille comme employé des transports publics. A la suite d’une vision apparue dans un rêve, Nek Chand se met à défricher un terrain broussailleux aux abords de la ville où, selon lui, un glorieux royaume aurait existé autrefois. Dès lors, il accumule pendant sept ans des pierres, des briques et des matériaux récupérés dans les décharges de la ville, afin de construire nuit après nuit ce que l’on nomme aujourd’hui Le jardin de pierre de Chandigarh. Cet environnement s'étend sur une surface de deux hectares. Il est peuplé d’innombrables sculptures représentant des personnages et des animaux alignés côte à côte dans une suite de terrasses. Des bâtiments et des arcades complètent le site. La municipalité découvre cette œuvre située sur un terrain devant être réaménagé quatorze ans après le début du travail de Nek Chand. Stupéfaite par cette création unique, elle décide de lui fournir une équipe de collaborateurs, ainsi qu’un salaire pour lui permettre de poursuivre son œuvre. Le site est reconnu officiellement par les autorités et inauguré en 1976. Depuis lors, il est en constante expansion et a accueilli de nombreux visiteurs.

http://mosaik.wordpress.com/2006/10/21/1265jpg/

L'art brut 90485598_2c6aa1a281

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:18

L'art brut Artbrut


Citation :
Reinhold Metz (1942) est né à Carlsruhe-Durlach, en Allemagne. Elevé par sa grand-mère, le jeune homme désire devenir écrivain ou poète mais ses manuscrits sont refusés par les maisons d’édition auxquelles il les adresse. Plus tard, il devient auxiliaire dans une imprimerie, puis trouve un emploi dans une bibliothèque. Parallèlement, il se fait engager dans une boutique de bouquiniste. Vers l’âge de trente ans, Reinhold Metz se sent brusquement investi d’une mission : celle de faire revivre l’âge des manuscrits illustrés, à la manière des moines copistes du Moyen Age. Il se met à calligraphier et enluminer le Don Quichotte de Cervantès, en espagnol, en allemand et en français. Il dédie son travail d’abord à l’Unicef, puis à Jean Dubuffet. Reinhold Metz travaille avec des encres de couleurs vives et brillantes et utilise comme support un papier de cuve très absorbant. Chaque livre est constitué de deux cent soixante-dix pages manuscrites, où textes et images forment un tout indissociable.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:29

L'art brut Kunizo+matsumoto+4

L'art brut Kunizomatsumoto5

Carrément fascinant !

Citation :
Né à Osaka en 1962, Kunizo Matsumoto travaille comme plongeur dans un restaurant chinois géré par ses parents. Il fréquente de 1985 à 1988 un centre de travail pour handicapés mentaux. C’est là qu’il commence à s’intéresser à la calligraphie. Il est fasciné par les notes que rédigent les employés de l’établissement sur de petits carnets, et cherche à les reproduire alors même qu’il n’a jamais appris à écrire. Par la suite, il quitte le centre et développe un travail d’écriture personnel. Il s’inspire de phrases et de caractères réels – surtout chinois – tirés des nombreux imprimés qu’il collectionne (calendriers, guides touristiques, catalogues d’exposition) et invente des signes fictifs.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:33

L'art brut Mackintosh-untitled_nd-lg

Citation :
Dwight Mackintosh (1906-1999) est né à Hayward, en Californie, aux Etats-Unis. Jusqu'à l'âge de seize ans, le jeune homme vit dans la maison familiale, puis il est envoyé successivement dans trois hôpitaux psychiatriques de la région. Après cinquante-six années passées en institution, Dwight Mackintosh est admis en 1978 dans un centre d'accueil et d'expression, le Creative Growth Art Center, situé à Oakland. Replié sur lui-même et limité dans ses moyens de communication verbale, Dwight Mackintosh s’exprime uniquement par le biais du dessin. Ses figures graphiques procèdent d’un va-et-vient continu de la main et son sujet de prédilection est un personnage exhibant un pénis en érection. Il accorde aussi une attention toute particulière aux yeux, aux cils, au nez et au nombril – lesquels sont mis en évidence par la répétition du trait – ainsi qu’aux doigts et aux orteils qui se multiplient au point de recouvrir toute la surface du dessin. Il représente également des animaux et des véhicules qu’il recouvre d’une épaisse couche de peinture jaune orange et qu’il traite en transparence pour en faire apparaître la machinerie interne. Ses compositions à l’encre sont assorties d’écritures, plus expressives par leur rythme gestuel que par leur signification verbale.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
kermit

kermit

Nombre de messages : 14
Age : 109
Localisation : sur mon nénuphar
Date d'inscription : 19/04/2009

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:37

Le problème de cet Art, c'est que plus il est "brut" plus il est subjectif !
Et que plus il est subjectif et plus il est spéculatif...
Et que, plus il est spéculatif, plus sa cote atteint des sommes folles ou à l'inverse n'intéresse que le fabricant de couleurs....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bjl-multimedia.fr/index.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:40

kermit a écrit:
Le problème de cet Art, c'est que plus il est "brut" plus il est subjectif !
Et que plus il est subjectif et plus il est spéculatif...
Et que, plus il est spéculatif, plus sa cote atteint des sommes folles ou à l'inverse n'intéresse que le fabricant de couleurs....

Ça, c'est le problème des spéculateurs.
Le côté hallucinant de la question, c'est le détachement des artistes qui pour la plupart, ignorent qu'ils réalisent des prouesses incroyables. C'est ce côté là qui m'intéresse.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:48

L'art brut Gill-madge-fantaisie-architecturale

Citation :
Madge Gill (1882-1961) est née dans la banlieue de Londres, en Angleterre. Elle est élevée par sa mère et sa tante qui cachent son existence durant plusieurs années. La jeune fille est ensuite placée dans un orphelinat, avant de rejoindre le Canada où elle est employée comme servante dans une ferme. Madge Gill revient à Londres à l’âge de dix-neuf ans et travaille comme infirmière dans un hôpital de la ville. Vers 1903, elle est initiée au spiritisme et à l’astrologie par sa tante, chez qui elle réside. Quatre ans plus tard, elle se marie et donne naissance à trois fils, dont un enfant mort-né. Son deuxième enfant est emporté par l’épidémie de grippe espagnole, en 1918. Madge Gill tombe gravement malade et perd l’usage de son œil gauche. Un an après ce deuil, elle se met à dessiner, écrire et broder, créant une robe d’une grande finesse. Guidée par un esprit qu’elle surnomme « Myrninerest », Madge Gill travaille très rapidement, debout, la nuit, à la lumière d’une lampe à huile. Elle utilise comme support du carton ou du calicot. Elle trace de manière obsessionnelle, à l’encre de Chine ou au stylo bille, un visage féminin coiffé d’un chapeau qu’elle inscrit dans un décor constitué d’architectures imaginaires. Certaines de ses œuvres atteignent plus de dix mètres de largeur. Elles sont réalisées à l’aide de bobines fabriquées par son fils, qui lui permettent de dérouler et d’enrouler au fur et à mesure le tissu sur lequel elle dessine, de sorte qu’elle n’appréhende jamais ses toiles dans leur totalité. Après sa mort, plusieurs centaines de compositions empilées dans des placards sont découvertes à son domicile.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 20:54

Ah oui alors lui, il m'a scotchée, dommage que je ne puisse pas vous montrer de photos. Sculpter dans les conditions qui furent les siennes, pfffiou...

Citation :
Né dans un village de la Lozère, en France, Clément Fraisse (1901-1980) est issu d’une famille de cultivateurs de quatorze enfants. Il reçoit une instruction rudimentaire, puis travaille durant sa jeunesse sur l’exploitation familiale, avant de devenir berger. A l’âge de vingt-quatre ans, il tente d’incendier la ferme de ses parents à l’aide d’un paquet de billets de banque enflammés. Suite à cet incident, le jeune homme est interné dans un hôpital psychiatrique. Son attitude protestataire et violente entraîne sa réclusion, de 1930 à 1931, dans une étroite cellule dont les murs sont lambrissés de bois brut de mauvaise qualité. Dès lors, et durant deux ans, Clément Fraisse entreprend de les sculpter à l’aide d’un manche de cuiller brisé ou, quand on le lui confisque, de l’anse d’un pot de chambre. Les motifs se développent suivant les divers panneaux du lambris. Après cette période de claustration, Clément Fraisse est employé à divers travaux au sein de l’institution, notamment comme maçon et fossoyeur, puis comme chef d’équipe. En 1945, il quitte l’établissement et travaille dans une ferme agricole dans les environs de l’hôpital. Son œuvre sera sauvegardée par deux médecins de l’établissement qui en assureront la conservation.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 21:00

Il y avait des enfants et des parents, pendant la visite de l'expo. Des petiots, munis de feuilles et de crayons de couleurs, à plat ventre au pieds des oeuvres de cet artiste, s'essayaient à reproduire les scènes...
Je ne sais s'ils ont remarqué que les petites filles étaient munies d'un appareillage plutôt masculin.

L'art brut DARGER3

Citation :
Henry Darger (1892-1973) est né à Chicago, aux Etats-Unis. En 1896, sa mère décède en donnant naissance à une petite fille qui est aussitôt adoptée. Le garçon vit seul avec son père pendant une année. Il est ensuite placé dans un foyer, puis dans une institution pour handicapés mentaux à Lincoln, dont il s’enfuit à l’âge de dix-sept ans, après avoir appris le décès de son père. Il revient alors s’installer à Chicago où il loue une chambre, et est engagé comme plongeur et nettoyeur dans un hôpital; il occupe ce poste jusqu’à sa retraite, en 1963. Secret et réservé, Henry Darger assiste à la messe une à plusieurs fois par jour, et fait de longues promenades durant lesquelles il ramasse toutes sortes d’objets glanés aux poubelles. A sa mort, son loueur, le photographe Nathan Lerner, découvre un trésor : une autobiographie de deux mille pages réunie en huit volumes ainsi qu’une œuvre littéraire de plus de quinze mille pages accompagnée de centaines de dessins à l’aquarelle qui mettent en scène des héroïnes au sexe masculin, les sept « Vivian Girls ». Intitulé In the Realms of the Unreal (Dans les royaumes de l’irréel), cet ouvrage colossal l’a occupé pendant plus de soixante ans. Ses compositions empruntent aux albums de coloriage, à la bande dessinée et à la littérature enfantine du début du siècle. Elles relèvent de la technique du collage, du décalque et du dessin à l’aquarelle. Des centaines de feuillets dactylographiés accompagnent cette épopée réalisée en solitaire à la tombée de la nuit.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 21:05

L'art brut G121

Le genre de truc qui m'hypnotise littéralement. Ceci est l'oeuvre de Harald Stoffers. Je l'imagine totalement absorbé pendant qu'il trace... Hallucinant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyDim 19 Avr 2009 - 21:12

Bon, il y en aurait encore des centaines, des milliers, tous aussi étonnants les uns que les autres. Ce type d'expo vaut le détour, on sort enfin des sentiers battus et du bon art bien canalisé pour s'enfoncer dans l'univers des déjantés qui n'ont peur de rien, surtout pas du regard critique des bien pensants. Et ça vaut son pesant d'or.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

filo

Nombre de messages : 8596
Age : 106
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyLun 20 Avr 2009 - 0:03

Je suis d'accord, et je suis abasourdi devant certains de ces exemples !
Neanmoins je trouve que bon nombre n'ont de "brut" que la démarche (ou souvent l'absence, justement) qu'il faut donc connaître au préalable, car sinon, au résultat, Darger par exemple fait à mes yeux de "l'art".

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyLun 20 Avr 2009 - 0:09

Il y en a un notamment que je n'ai pas su retrouver sur le Net, ni même sur le dépliant que j'ai ramené. Je suis restée un bon moment le nez collé sur une de ses oeuvres, qui consistait ni plus ni moins en un petit cercle dans un cercle à peine plus grand, multipliés par autant, mais si minuscules que même les yeux à deux centimètres il m'était impossible de voir distinctement certains pourtant formés dans une précision hallucinante. Une page entière de ces cercles dans un cercle, alignés patiemment, méthodiquement...

Je ne sais pas quoi dire, sinon que quand on se plonge dans la contemplation on pige très vite qu'il se passe quelque chose au moment où l'artiste (qui s'ignore et qui, du reste, s'en fout royalement) entre dans cette espèce de transes que j'imagine parfaitement.

Je suis allée régulièrement visiter des galeries d'art, jamais aucune ne m'a autant scotchée que cette expo là.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut EmptyLun 18 Oct 2010 - 0:26

La robe de mariée de rêve...

http://www.tsr.ch/video/emissions/court-du-jour/2240291-la-robe-de-mariee-lausanne-collection-de-l-art-brut-tresors-de-musees.html#id=2240291

Je me souviens de ma stupéfaction, bouche bée devant cette oeuvre incroyable !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




L'art brut Empty
MessageSujet: Re: L'art brut   L'art brut Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art brut
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'art brut
» Mail texte brut
» Peindre de l'alu brut
» B1 bis tamiya 1/35
» Superbes bustes brut STAR WARS à customiser !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Passions Artistiques :: Arts :: Peinture, Sculpture ...-
Sauter vers: