Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Isaac Asimov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aristarque

avatar

Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 24/12/2003

MessageSujet: ASIMOV et les ROBOTS   Mar 25 Mai 2004 - 23:29

Le GRAND LIVRE des ROBOTS Isaac ASIMOV
Presses de la Cité Omnibus

La toute première allusion à une machine à forme humaine semble remonter
à l'Illiade chant XVIII, où Vulcain est "soutenu par trois servantes en or, mais ressemblant à des vierges vivantes." Minos avait un géant metallique pour garder la Toison d'Or, Dédale était constructeur de robots et de statues animées. Pygmalion crée une statue d'ivoire représentant une jeune fille, supplie Vénus de lui donner vie, et l'épouse. Le peuple juif a inventé "le Golem" qui s'animait lorsque son maitre collait à son front, un verset de la Bible. Au XVIIIème siècle, Vaucanson a connu la célébrité avec ses automates musicaux et son canard animé.
Le "Joueur d'échecs de Maelzel "manifeste un fort mauvais caractère lorsqu'il perd la partie, et las d'avoir été construit pour perdre, il se révolte contre son maitre et le tue".Nous en arrivons à Karel Capek et sa pièce de théatre R.U.R." Robots Universels de Rossum", écrite en 1920. Le mot " robot" vient du tchèque et veut dire travailleur: Ces robots se révoltent, détruisent l'humanité, s'emparent du Monde.
Toute cette "feraille" à forme plus ou moins humaine, qui se retournait souvent contre ses créateurs, effrayait une partie des lecteurs, et par ricochet des éditeurs.
En 1940, Asimov inove en légiférant. il introduit dans le cerveau positronique de ses robots, les "Trois Lois ", tirées d'un imaginaire Manuel de la Robotique 58 ème édition
(2058 après J.C.) :
1ère Loi un robot ne peut nuire à un être humain, ni laisser sans assistance un être humain en danger....
2ème Loi: un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par les êtres humains, sauf quand ces ordres sont incompatibles avec la 1ère Loi....
3ème Loi un robot doit protéger sa propre existance tant que cette protection n'est pas incompatible avec la 1ère et 2ème Loi.....
Tout en s'ouvrant un créneau peudo-scientifique avec des histoires de robots disciplinés, ce "vulgarisateur de génie" était conscient que cette "trouvaille" pouvait ternir sa réputation. Il s'en explique dans une préface d'un recueil de nouvelles de 1968:
"Si on se souvient encore de moi, ce sera à cause de ces Trois Lois. D'une certaine manière, ce fait ne laisse pas de me préoccuper; j'ai pour habitude de me considérer comme un homme de science, et laisser mon nom pour avoir établi les bases inexistantes d'une science inexistante me cause, je l'avoue, quelque embarras, sinon de la déception...."
D'aucuns peuvent penser que pour Asimov, ses Trois Lois, "sont les clous qui l'ont crucifié pour la postérité....alors que ses robots sont de pauvres êtres infirmes quand on les compare à ceux d'autres auteurs" A quoi il répond " mes robots étaient des machines conçues par des ingénieurs, et non des pseudo humains crées par des blasphémateurs". L'une de ces règles logique lui interdit formellement "de nuire à un être humain ou de le laisser sans assistance": ce robot est donc meilleur que l'homme.
Notre Créateur à nous aurait bien fait d'implanter cette Loi dans nos neurones! Pour faire taire le proverbe qui dit que "L'homme est un loup pour l'homme".
De 1956 à 1976 Asimov nous a proposé 33 nouvelles sur son thème favori : les robots, dans des situations différentes : humanoïdes, expérimentaux (concepteurs Powwel&Donovan) psychopates (soignés ou éliminés par Suzan Calvin psycho-roboticienne)
A mon avis elles méritent d'être lues et relues. Pour ma part je ne m'en lasse jamais. Smile Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Isaac Asimov   Mar 28 Avr 2009 - 18:18

On en parle ces jours-ci sur LU. Et je vous assure qu'il en vaut la peine le Monsieur !
Je n'ai pas lu tous les auteurs de SF du monde, mais j'ai du mal à imaginer qu'un autre ait autant que lui décrit aussi minutieusement l'humanité sous toutes ses coutures.
En attendant que ma flemme congénitale m'autorise une recherche un peu plus appuyée que la page wiki le concernant, je vous livre quelques unes de ses citations les plus édifiantes. En commençant par ma préférée :

La violence est le dernier refuge de l'incompétence.

Et aussi :
Si le savoir peut créer des problèmes, ce n'est pas l'ignorance qui les résoudra.

On peut définir la Science-Fiction comme la branche de la littérature qui se soucie des réponses de l'être humain aux progrès de la science et de la technologie.

En dix heures par jour, on a le temps de prendre deux fois plus de retard sur son travail qu'en cinq heures par jour.

En Science, la phrase la plus excitante que l'on peut entendre, celle qui annonce de nouvelles découvertes, ce n'est pas «Eurêka» mais «c'est drôle».

J'écris pour la même raison que je respire, parce que si je ne le faisais pas, je mourrais.

Pour convaincre, la vérité ne peut suffire.

Les choses changent. Mais si vite... Est-ce que les habitudes des hommes pourront suivre ?

L’humanité a un destin étoilé qu’il serait bien dommage de perdre sous le fardeau de la folie juvénile et des superstitions infondées.

Je n’ai pas peur des ordinateurs. J’ai peur qu’ils viennent à nous manquer.

Tous les ennuis que nous vaut la vie moderne sont dus à ce qu'il y a de divorce entre la nature et nous.

Nous piétinerons éternellement aux frontières de l'Inconnu, cherchant à comprendre ce qui restera toujours incompréhensible. Et c'est précisément cela qui fait des nous des hommes.

Souvent les gens prennent leurs propres lacunes pour celles de la société qui les entoure, et cherchent à réformer ladite société parce qu'ils sont incapables de se réformer eux-mêmes.

Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: isaac Asimov le grand   Mar 28 Avr 2009 - 19:50

Asimov Isaac





"Quand à l'origine des Lois sur la Robotique, on s'imagine que je me suis un jour levé de mon fauteuille, les bras tendus vers le ciel, et que je me suis écrié : "Voila la vérité ! Loi numéro 1..." Ce n'est pas spécialement cela. C'est en fait John W. Campbell qui a cré les Lois ; je les avaient déjà utilisées dans une nouvelle, mais je ne les avaient pas énoncées comme cela. Et Campbell a dit : " La premier Loi est... La deuxième Loi est... La troisième Loi est..." Moi, je me suis exclamé : "Gee !" C'était ma contribution aux lois de la Robotique."

Issac Asimov



Biographie :

Née en 1920, Asimov n'a que 3 ans quand les siens quittent le Stetl proche de Smolensk, et s'embarquent pour les Etats-Unis. Après une traversée mouvementée (à laquelle il doit son horreur persistante des voyages et des grands espaces, paradoxe étonnant chez un homme dont l'esprit à sillonné la galaxie en tout sens), ils s'installent à Brooklyn. Isaac dont la capacité d'adaptation est grande sert de trait d'union entre sa famille déracinée et son pays d'adoption, en se faisant un interprète de la culture américaine. C'est dans le "Candy Store" tenu par ses parents qu'il découvre ses premiers magasines de science-fictions.

Tout le passionne, mais c'est vers les sciences que ses études le dirigent. Ayant obtenu son doctorat de chimie en 1948 (grace à une thèse sur un sujet fascinant "cinématique de la réaction d'inactivation de la tyrosinase pendant sa catalyse de l'oxydation aérobique du catéchol"), il se voit proposé un poste à l'université de Boston. La carrière d'enseignant d'Asimov ne dure guère qu'une dizaine d'années, au terme desquelles il décide de se consacrer tout entier à l'écriture.

Au dernier recensement, Asimov a écrit seize romans et trente cinq nouvelles sur le thème des robots. En dehors, de ses romans, il écrit un nombre incroyable d'ouvrages scientifiques de vulgarisation. Et c'est à travers eux et ses histoires qu'il fait passer un certains nombres d'idées sur le rapport de l'homme et des technologies.

Son cycle Fondation, inspiré par les travaux de Gibbon au sujet de la chute de l'Empire romain, a pour thème la fin d'un gigantesque empire galactique. L'idée centrale en est l'existence d'une science nouvelle, la "psychohistoire" qui tente de donner des bases scientifiques à l'étude du comportement humain et à pour but de prévoir à très long terme l'évolution des sociétés.



Bibliographie :


La voie martienne
Espace vital
Une bouffée de mort
L'avenir commence demain
La fin de l’Éternité
Le voyage fantastique
Histoires mystérieuses
Quand les ténèbres viendront
L'amour, vous connaissez ?
Jusqu'à la quatrième génération
Les dieux eux-mêmes
Dangereuse Callisto
Noël sur Ganymède
Chrono-minets
La mère des mondes
Flûte, flûte et flûte
Cher Jupiter
L’homme bicentenaire
Au prix du papyrus
Les vent du changement
Le Robot qui rêvait
Asimov parallèle
Destination cerveau
Azazel
Légende
Némésis
Mais le docteur est d’or
Moi, Asimov
Prélude à l'éternité
I, robot (avec Harlan Ellisson)

Cycle des Robots

Les Robots
Un défilé de Robots
Les cavernes d'aciers
Face aux feux du Soleil
Les Robots de l'aube
Les Robots et L'Empire

L’Empire

Les courants de l'espace
Tyrann
Cailloux dans le ciel

Cycle de La Fondation

1 - Prélude à Fondation
2 - L'aube de Fondation
3 - Fondation
4 - Fondation & Empire
5 - Seconde Fondation
6 - Fondation foudroyée
7 - Terre & Fondation

Les veufs noirs

1 - Le club des veufs noirs
2 - Retour au club des veufs noirs
3 - Casse-tête au club des veufs noirs
4 - A table avec les veufs noirs
5 - Puzzles au club des veufs noirs

David Starr (justicier de l'espace)

1 - Les poisons de Mars
2 - Les pirates des astéroïdes
3 - Les océans de Vénus
4 - La fournaise de Mercure
5 - Les lunes de Jupiter
6 - Les anneaux de Saturne


avec Robert Silverberg

Le retour des ténèbres
L'enfant du temps
Tout sauf un homme


La cité des Robots d'Isaac Asimov

1 - Odyssée (Par Michael P. Kube-McDowell)
2 - Soupçon (Par Mike McQuay)
3 - Cyborg (Par William F. Wu)
4 - Prodige (Par Arthur Byron Cover)
5 - Refuge (Par Rob Chilson)
6 - Le Périhélie (Par William F. Wu)


Robots et extra-terrestres d'Isaac Asimov

1 - La métamorphose du loup (Par Stephen Leigh)
2 - Renégat (Par Cordell Scotten)
3 - L'intrus (Par Robert Thurston)
4 - Alliance (Par Jerry Oltion)
5 - Franc-Tireur (Par Bruce Bethke)
6 - Humanité (Par Jerry Oltion)


Robots temporels d’Isaac Asimov

1 - L’âge des dinosaures (Par William F. Wu)
2 - Le dictateur - Le guerrier (Par William F. Wu)
3 - L’empereur - L’envahisseur (Par William F. Wu)


Asimov présente (Anthologies)

1 - Futurs sans escale
2 - Futurs en délire
3 - Futurs à gogos
4 - Futurs pas possible
5 - Futurs tout azimut
6 - Futurs sens dessus dessous
7 - Futurs qui craignent
8 - Futurs, mode d’emploi
9 - Futurs à bascule
10 - Futurs bien frappés
11 - Futurs en voie d'extinction
hommage à Isaac Asimov : Les fils de Fondation


Dernière édition par Ysandre le Mer 29 Avr 2009 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mar 28 Avr 2009 - 21:33

C'est quoi tous les noms au début ?
Et sache que la bibliographie ici présente est très très loin d'être exhaustive. En fait, elle prendrait plusieurs pages !!!!

Tu sais , tu peux cliquer sur "éditer" et modifier/corriger ton message Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mar 28 Avr 2009 - 21:45

Il faur connaître Asimov qui est un grand parmi les grands de la SF, non seulement il écrivait trés bien, mais il avait de l'humour, et l'association Humour/ SF à part le grand Isaac, je ne l'ai trouvé que chez chez Fredric Brown.
J'ai pas assez d'un rayon de ma fameuse bli toute neuve pour y ranger tout ce les bouquins que j'ai d'Asimov!

Pour les pas fans de SF, à lire entre autre, mais peut être celle là si y'en a qu'une, un nouvelle trés courte: "Au prix du Papyrus", je vous raconte pas, les fans doivent connaître, et c'est un régal!

Merci Farouche de cet hommage à ce trés grand Monsieur!
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mar 28 Avr 2009 - 23:10

Ah ! Trys, tu m'épates ! Tu connais Fredric Brown !!! C'est si rare !
Le spécialiste de la "short short story". Fantômes et farfafouilles Smile
Mais je n'en ai pas fini avec Asimov...
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: La psycho-histoire   Mer 29 Avr 2009 - 0:32

La psychohistoire est une science imaginée par Isaac Asimov (avec l'aide de John Campbell), sorte de thermodynamique de l'humanité, dont l'objet est l'étude statistique des comportements de grands groupes d'êtres humains (de plusieurs milliards d'individus), dans le but de prévoir son évolution future. Le fondement de la psychohistoire repose sur la théorie de la physique quantique et statistique : le comportement de chaque particule est imprévisible (statistique), cependant le comportement de l'ensemble (milliards de particules) répond aux lois de la physique et est parfaitement prévisible.

Bien que capable de prédire la réaction de masses humaines à certains événements, la psychohistoire ne fonctionne que pour un très grand nombre d'individus et est incapable de prévoir la réaction d'un individu isolé face à un stimulus donné. Elle reconnaît par contre l'influence d'actes de petite envergure sur l'ensemble de la population qu'elle considère. On peut en cela l'apparenter à la — tout-à-fait scientifique — théorie du chaos.

La psychohistoire qui sert de fil conducteur à la série Fondation s'inspire clairement de trois sources :

* la cybernétique
* la psychanalyse
* le marxisme (par sa ressemblance avec la conception matérialiste de l'Histoire, méthode d'analyse de Karl Marx).

Le tout est mâtiné de la loi des grands nombres telle qu'on la concevait avant que Benoît Mandelbrot ne mette en évidence les formes fractales, même si le personnage du Mulet réintroduit opportunément un facteur humain important (voir effet papillon).

Asimov est un individu aux connaissances variées et approfondies. Il fait partie de la liste des polymathes.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: isaac Asimov le grand   Mer 29 Avr 2009 - 1:58

j'ai le n°159 de "Fiction" de février 67 (je l'achetais tous les mois) et j'ai eu la chance de rencontrer Alain Dorémieux, le rédac chef. Cette revue donnait les meilleurs "nouvelles" des meilleurs auteurs de SF anglo saxons. et dans celui ci il ya "hommage à Isaac Asimov."
on y trouvait aussi Michel Demuth, Algis Budrys, Ray Bradbury et ses Chroniques martiennes, Bradbury, authentique poète de SF, etc... j'ai une partie de ma bibliothèque de Fiction et je sais qu'ils ont de la valeur mais je ne m'en séparerait pas.
Ps : il coutait 3 Fr en février 1967 !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 2:29

Aux purs fans, je conseille le dernier livre qu'il a écrit (et le dernier en date que j'ai acquis) : son autobiographie "Moi Asimov". 600 pages où il se raconte avec beaucoup d'humour et un brin d'égocentricité.

Mais je tiens tout de même à relativiser : même si Asimov est un géant incontournable de la SF, jusqu'à en incarner un grand pan, personnellement je ne trouve pas son style littéraire si génial que ça.
Par exemple, Fredric Brown cité ci-dessus emploie lui aussi un style assez arythmé parfois, et percutant, mais avec une verve littéraire et un humour qui ont fait un peu sa marque de fabrique, spécialiste qu'il était des récits très courts (lisez absolument au moins sa courte nouvelle "Arène", génialissime).
Mais Asimov pense beaucoup, et parfois beaucoup trop, au détriment de l'action, et le décrochage guette régulièrement.
Paradoxalement, je ne retrouve pas chez Asimov, notamment dans le cycle de Fondation, la profondeur philosophique et psychologique, voire politico-économique qu'on trouve magnifiée chez Frank Herbert (l'autre érudit touche-à-tout aussi), ou Roger Zelazny ou encore Anthony Burgess.
Certes, Asimov est plus ancien, donc "classique" et on ne peut que lui reconnaître son rôle de précurseur sur de grands thèmes.

> Ysandre, il est facile de cliquer sur "éditer" et d'enlever de ton post tous les mots parasites issus de ton copié-collé. Ce serait plus clair et moins décourageant à lire. D'ailleurs sur une longueur comme celle-ci, l'idéal est plutôt d'indiquer le lien vers l'article plutôt que de le reproduire ici.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 2:37

Je pense, filo, que dans certains cas on se fout bien du style littéraire, le fond prenant largement le pas sur la forme. Du moins c'est ce que je pressens dans l'approche d'Asimov.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 2:57

Dans certains cas, oui. Mais j'admirerai toujours plus ceux qui ont les deux à la fois.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 3:03

Bien sûr et je le conçois parfaitement. Toutefois dans la démarche qui m'amène à Asimov, je crois que l'abord sera ciblé sur le fond. Et pas forcément ses romans de SF. Je préférerais ses documents scientifiques.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 11:52

Asimov était chimiste et biologiste à l'origine.
La "Psychohistoire" du cycle de Fondaton, m'a évidement interpellée, même si je ne partage pas totalement sa vison de la chose!
Le "Mulet" est un mutant, donc il échappe aux prévisions du fondateur de la Psychohistoire (dont le nom m'échappe)...

La relation aux Robots est aussi plus qu'interessante, commnent l'humain interagit aves ces "créatures".
C'est pour éviter le "Complexe de Frankestein", qu'on trouve dans "Odysssée de l'Espace" qu'Asimov à imaginé les "Lois de la Robotique":
1) Un robot ne peux nuire à un être humain, ni laisser sans assistance un être humain en danger.
2) Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés, sauf si ces ordres sont incompatibles avec la 1ère loi.
3) Un robot doit protéger sa propre existence, tant que cette protection n'est pas incompatble avec la 1ère ou la 2ème loi!

Ainsi les robots ne sont que des "serviteurs", comme votre machine à laver ou votre Micro onde, sauf qu'ils sont huamaöïdes, et agissent plus dans les histores q'Asimov comme des humains que des machines.

Dans "Mais le Docteur est d'Or", aprés quelques nouvelles Asimov s'expilque sur sa création littéraire en SF.
C'est son 'testament" vu qu'il est mort peu aprés.

Fredric Brown, je crois que tous ceux qui aiment la SF connaissent, il est décapant!

Quant à Zelazny, j'aurais du le citer aussi, outre le Cycle d'Ambre, il a écrit des trucs délirants, sur les mésaventures du démon Azzie, un joyeux mélange "Enfer/ paradis" complétement décalé, voir entre autres "le Démon de la Farce..."

Asimov a également écrit une série de nouvelles policières:
"le Club des Veufs Noirs"...
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: isaac Asimov le grand   Mer 29 Avr 2009 - 15:21

Et Ray Bradbury, le poète, vous connaissez ? "les chroniques martiennes"
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 15:42

Romane a écrit:
Bien sûr et je le conçois parfaitement. Toutefois dans la démarche qui m'amène à Asimov, je crois que l'abord sera ciblé sur le fond. Et pas forcément ses romans de SF. Je préférerais ses documents scientifiques.
En fait, la majeure partie de ses publications scientifiques étaient des ouvrages de vulgarisation de la science. Ce dont on ne peut que le remercier, tant les scientifiques dans leur ensemble semblent mépriser l'idée d'être compris de gens tels que nous.
Mais si tu veux sa pensée, sa philosophie, ses réflexions sur l'humanité et ses devenir possibles, c'est dans sa SF que tu les trouveras Wink

Quand à son écriture, je ne partage pas l'avis de filo. Je comprends que la poésie d'Herbert soit plus proche de sa sensibilité, mais je me régale à lire Asimov et la forme n'est pas ce sous-produit de littérature qu'on pourrait croire. Et puis question humour, Herbert peut aller se rhabiller en face d'Asimov Wink

@Trys : le professeur Hary Seldon est le nom qui t'échappe.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 18:03

Sheldon, oui, merci, mais j'ai pas eu le temps de vérifier!

Herbert, ne saurait ce comparer à Asimov, c'est pas le même style, et côté humour, ça manque, même si j'ai apprécié les 1er Dunes, j'ai calé au bout du 5ème!

Brabury, Ysandre, , c'est encore un autre style, j'adore, mais c'est pas pareil, à lire "La Foire des Ténèbres", entre autre, il est surtout connu pour les "Chroniques Martiennes", mais il n'a pas pas fait que ça, , c'est une réfèrence, même Asimov le disait!

En ce qui concerne la "vulgarisation" tu as raison Farouche, un bon "vulgarisateur" est quelqu'un qui sait expliquer clairement sa "science", sans prendre son lectorat pur des crétins incapables d'atteindre les sommets où il plane, et qui pense que tout le monde peut comprendre, quand on daigne expliquer.

Je pense, entres autres, à Hubert Reeves en astrophysique, à Duby/ Le Goof pour l'Histoire médiévale, à Jean Marie Pelt pour la botanique et l'écologie, liste loin d'être close, juste quelques un que j'ai lus et appréciés parce qu'ils mont "ouvert" pleins de possibles!

Et la SF bien écrite (y'a des crasses aussi dans le genre) est une ouverture, que je pense de plus en plus prémonitoire pour certains: CF: 1984, ce qui risque de nous attendre, et Isaac avec ses robots quand ont voit le travail que font entre autres les japonais pour créer des robots de plus en plus "huanoïdes" qui risquent de faire qu'on n'aura plus besoin d'humains, sauf quelques un pour diriger!

Ca vous gave pas les "répondeurs" avec voix mécaniques quand vous passez des heures au tel pour obtenir un simple renseignement en attendant qu'un "conseiller "daigne vous répondre si vous tombez sur un bon jour et le bon créneau horaire.

De la Sience, peut être, dans la "Fiction" pas si sûr!

En outre, Asimov a eu cette grandeur de laisser, bien avant de partir, des "petits nouveaux en SF utiliser ses robots pour créer un autre univers, toujours robotique, toujours problématique pour l'humain qui les a crée!

Entres autres: la Cité des Robots d'Isaac Asimov, et les "Robots Temporels"
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 20:49

J'engrange, les filles, j'engrange. Il va bien falloir que je m'y trempe les yeux, un de ces jours !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Laety

avatar

Nombre de messages : 1168
Age : 37
Localisation : A l'ouest
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Mer 29 Avr 2009 - 21:08

Farouche a écrit:

En fait, la majeure partie de ses publications scientifiques étaient des ouvrages de vulgarisation de la science. Ce dont on ne peut que le remercier, tant les scientifiques dans leur ensemble semblent mépriser l'idée d'être compris de gens tels que nous

Ce genre de jugement me gonfle au plus haut point. Encore une généralité futile plutôt que de remettre ses propres capacités de compréhension en cause!

Farouche a écrit:
Quand à son écriture, je ne partage pas l'avis de filo. Je comprends que la poésie d'Herbert soit plus proche de sa sensibilité, mais je me régale à lire Asimov et la forme n'est pas ce sous-produit de littérature qu'on pourrait croire. Et puis question humour, Herbert peut aller se rhabiller en face d'Asimov Wink

Pour ma part je partage l'avis de Filo! Pas de comparaison, juste une différence. Asimov n'a rien de transcendant! Il a fait du bon, du très bon et du moins bon, beaucoup moins!
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Jeu 30 Avr 2009 - 10:52

Laety a écrit:
Farouche a écrit:

En fait, la majeure partie de ses publications scientifiques étaient des ouvrages de vulgarisation de la science. Ce dont on ne peut que le remercier, tant les scientifiques dans leur ensemble semblent mépriser l'idée d'être compris de gens tels que nous

Ce genre de jugement me gonfle au plus haut point. Encore une généralité futile plutôt que de remettre ses propres capacités de compréhension en cause!


Euhhhh.....non Smile
Constat un peu trop sévère, allez, je te l'accorde. Il est vrai que de plus en plus de scientifiques ont à cœur de faire partager leur passion et font le nécessaire.

Quant à mes capacités de compréhension, là, c'est toi qui juges Wink

Pour ce qui concerne ton avis sur Asimov, tu as ma foi tous les droits de penser ce que tu veux. Aimer ou pas, apprécier ou pas, admirer ou pas, on est dans la subjectivité absolue avec toutes ses nuances.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Laety

avatar

Nombre de messages : 1168
Age : 37
Localisation : A l'ouest
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Jeu 30 Avr 2009 - 11:26

Farouche a écrit:

Euhhhh.....non Smile
Constat un peu trop sévère, allez, je te l'accorde. Il est vrai que de plus en plus de scientifiques ont à cœur de faire partager leur passion et font le nécessaire.
Ce n'est pas le lieu ici mais si tu le penses et en as conscience pourquoi tenter de leur planter un couteau dans le dos chaque fois qu'un sujet se rapporte à la science? Cette question n'attend pas de réponse car personnellement peu m'importe, c'est juste une question-constat! (si ça existe! colors )

Farouche a écrit:
Quant à mes capacités de compréhension, là, c'est toi qui juges Wink
Je ne t'ai pas jugée, j'en suis incapable et cela m'intéresse nullement; c'était une généralité reprenant tes propres termes différemment! Wink
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Jeu 30 Avr 2009 - 12:27

Moi j'adore Herbert, Asimov, Bradbury, et aussi Philip José Farmer (les mondes Lavallite ), Robert Zélazny ( Les princes d'Ambres, Jack le voleur, Franc-sorcier, l'enfant tombé de nullepart... ) et par-dessus tout, Jack Vance, pour tout ce quil a fait, c'est un génie...
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: isaac Asimov le grand   Jeu 30 Avr 2009 - 12:32

Merci Kate pour Philipp josé Farmer ! je cherchais son nom depuis hier. C'est l'un de mes préférés
j'ai toujours été agacée par le fait que bcp considèrent loa SF comme un genre mineur.
Revenir en haut Aller en bas
kate100fin
Canta Strophe


Nombre de messages : 8360
Localisation : Bout du Monde
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Jeu 30 Avr 2009 - 12:44

Cest parce qu'on apprend pas à connaître la SF à l'école...
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Jeu 30 Avr 2009 - 14:51

Moi si ! J'ai eu la chance en 4e d'avoir une prof qui aimait et qui nous a donné un passage de "Chroniques martiennes" comme devoir de rédaction, pour imaginer la suite.
(j'avais eu 16, nanananère).

Farmer est très bon, et je conseille fortement le cycle Le monde du Fleuve.

Sinon, j'ai beau être fan total d'Herbert, je reconnais que l'humour n'est pas sa spécialité première, contrairement à Farmer justement ou surtout à Pratchett, spécialiste du genre. Mais sur les autres plans, je le place au dessus.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9746
Age : 70
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Isaac Asimov   Jeu 30 Avr 2009 - 19:42

T'as eu de la Chance Filo!

De "mon temps" comme disent les vieux, la SF était vraiment un "genre mineur"!
Je me souviens de m''être pointée à la bibli de la fac avec je ne sais plus quel bouquin de SF. (Je ne sors jamais sans sun bouquin)!

Précision quand même, si je venais à la bibli de la Fac, c'était pour bosser sais pu quoi mais du "sérieux", le petit mec qui était en face , et dans un des mêmes cours, que moi, m'a dit "Tu lis de la SF, je te prenais pour quelqu'un de sérieux"!

Sans com!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isaac Asimov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isaac Asimov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE CYCLE DE L'EMPIRE - TYRANN de Isaac Asimov
» Isaac ASIMOV: Destination cerveau
» Isaac ASIMOV: Quand les ténèbres viendront
» Isaac ASIMOV: Les courants de l'espace
» Cycle de Fondation, tome 2 : Fondation et Empire - Isaac Asimov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: