Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tentative de transposition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Tentative de transposition   Mer 29 Avr 2009 - 3:19

Ci-dessous, des extraits épars provenant d'un site consacré à la musique.
http://www.oicm.umontreal.ca/doc/col_2007/textes_conferenciers/altier/Altier_inecriture.pdf

Bien.
A partir de ces extraits pouvant se lire d'une manière un peu rébarbative, ce qui se conçoit aisément (j'en parle d'autant plus facilement que je suis nulle en musique et n'en connais strictement pas l'écriture), je voudrais transposer/adapter à l'écriture telle que nous la pratiquons ici : je veux parler de littérature.

Citation :
Mes recherches récentes sur les relations entre forme et transformation en musique m’avaient conduit à définir la notion de « multiplicité » comme la seule forme valide d’organisation musicale entièrement transformationnelle. Ce travail (sur lequel je ne reviendrai pas ici) faisait référence au concept Deleuzien de Multiplicité à n-1, concept qui permet de bien comprendre ce dont il s’agit : dans une multiplicité musicale, il y a n dimensions (1 par instrument) moins celle de l’unité/striation - cf. Mille Plateaux). Cette approche impliquait d’autonomiser les parties instrumentales, c’est à dire de les concevoir en dehors de toute référence à un système commun d’unités discrètes (de hauteurs, de rythmes, etc.), puis de les assembler comme autant de réalités distinctes en présence mutuelle et dont ce sont les « devenirs » (ou transformations) qui constituent la musique.

Mais ces devenirs distincts et autonomes étaient réunis dans une écriture conventionnelle, c’est à dire dans un système discret. Or, l’écriture précise et fixe d’une multiplicité ne se contente pas de figer, comme une photographie pour laquelle il leur faudrait poser, le cours des transformations qu’elle réunit. Dans la pratique, elle impose encore aux musiciens de tendre vers une cohérence rythmique inutile, car sans objet (soulignant des faits sonores sans valeur musicale particulière), et
nuisible à l’expressivité de leur jeu, qui est au contraire primordiale.


1/ faire de la partition un outil préliminaire, où les devenirs de chaque instrument sont superposés approximativement, mais qui n’est pas utilisé pour l’interprétation ;

2/ remplacer la partition par une multiplicité de parties véritablement séparées, conçues comme autant de solos que les musiciens doivent travailler seuls avant de les confronter, sans répétition (et sans chef), à un ensemble largement inconnu d’eux (chaque partie a un tempo propre et ne contient que des références ponctuelles aux événements importants des autres) ;

3/ faire du concert le lieu d’une « improvisation expressive », impliquant pour chaque musicien d’adapter un solo parfaitement maîtrisé (et écrit dans les moindres détails) en réaction à un contexte largement inconnu et imprévisible.


Mon but est de remplacer l’écriture discrète d’une multiplicité par une « inécriture » elle-même multiple (sans partition globale).

L’inécriture d’une multiplicité impose au compositeur de changer drastiquement son rapport à la partition. En effet, au lieu de représenter ce qui se produira au cours de l’exécution, la partition, qui contient la superposition idéalement parfaite de tempi en réalité fluctuants, dévoile précisément tout ce qui ne se produira pas

Il faut donc qu’aucune des coïncidences sonores possibles ne soit nuisible à la musique, et que toutes lui soient potentiellement utiles, ce qui implique de composer mentalement pour chaque passage une multitude de réalisations possibles.

Une multiplicité inécrite doit se composer comme un « mobile » dont les segments sont reliés entre eux de loin en loin.


L’improvisation expressive ne donne pas ce qui me semble être une fausse liberté (une latitude – un choix) ; elle impose de se libérer par la surdétermination qu’impliquent la difficulté technique de l’écriture et la complexité du monde sonore inconnu où il faut se projeter.

P.S : Je vais bien, merci. Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Tentative de transposition   Mer 29 Avr 2009 - 5:07

Autrement dit :

Relations entre forme et transformation en littérature : la notion de multiplicité transformationnelle. Dans la multiplicité littéraire, il y a n dimensions (1 par personnage) moins celle de l’unité.

Tenter d'autonomiser les personnages, c’est à dire de les concevoir en dehors de toute référence à des personnages réels dans leur intégralité, puis les assembler comme autant de réalités distinctes en présence mutuelle et dont ce sont les « devenirs » (ou transformations) qui constituent l'histoire.

Ces devenirs distincts et autonomes ne doivent pas être réunis dans une écriture conventionnelle, c’est à dire dans un système discret.

L’écriture précise et fixe d’une multiplicité ne doit pas se contenter de figer, comme une photographie pour laquelle les personnages devraient poser, le cours des transformations qu’elle réunit. Dans la pratique, elle impose aux personnages de ne pas tendre vers une cohérence d'actes inutiles, car sans objet, et nuisible à l’expressivité de leur jeu, qui est au contraire primordiale.

Faire de la circonstance de départ un outil préliminaire, où les devenirs de chaque personnage vont se superposer approximativement, mais qui n’est pas utilisé pour l’interprétation du texte.

Remplacer la cohérence de l'histoire par une multiplicité de parties véritablement séparées, conçues comme autant de solos que les personnages doivent travailler seuls avant de les confronter, sans répétition (et sans chef), à un ensemble d'autres personnages ou à un seul partenaire, au choix, (chaque partie a un rythme propre et ne contient que des références ponctuelles aux événements importants des autres).

Faire du récit le lieu d’une « improvisation expressive », impliquant pour chaque personnage d’adapter ses interventions parfaitement maîtrisées (et écrites dans les moindres détails) en réaction à un contexte largement inconnu et imprévisible.

Le but est de remplacer l’écriture discrète d’une multiplicité par une «inécriture» elle-même multiple (sans histoire globale).

L’inécriture d’une multiplicité impose à l'auteur de changer drastiquement son rapport à l'histoire. En effet, au lieu de représenter ce qui se produira au cours de l’exécution, l'histoire, qui contient la superposition idéalement parfaite de d'événements en réalité fluctuants, dévoile précisément tous les possibles, y compris le possible des impossibles.

Il faut donc qu’aucune des coïncidences possibles ne soit nuisible à l'évolution du personnage, et que toutes lui soient potentiellement utiles, ce qui implique de composer mentalement pour chaque situation/acte/pensée une multitude de réalisations possibles.

Une multiplicité inécrite doit se composer comme un « mobile » dont les segments sont reliés entre eux de loin en loin.

L’improvisation expressive ne donne pas ce qui semble être une fausse liberté (une latitude – un choix) ; elle impose de se libérer par la surdétermination qu’impliquent la difficulté technique de l’écriture et la complexité du monde inconnu où il faut se projeter.


Vous y voyez clair ? Laughing
Je vois d'ici Farouche, dont je pressens qu'elle va me demander si c'est la définition du Luxisme. Eh bien non. tong

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Tentative de transposition   Mer 29 Avr 2009 - 11:30

mdr

J'aime bien le parallèle (entre la musique et l'écriture tel que tu le transposes) , il se fait tout seul.

Je pense qu'il y a moyen de moyenner, d'autant plus facilement que tu l'as déjà fait en grande partie dans ta pièce, je te rappelle Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Tentative de transposition   Mer 29 Avr 2009 - 13:47

Qu'est-ce que ça pourrait bien t'évoquer, par exemple, le résultat de cette transposition (j'ai aussi trouvé un point de facilité immense à traduire de la musique à l'écriture, j'avoue)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Tentative de transposition   Mer 29 Avr 2009 - 13:53

Pareil que pour l'autre fil : dès que j'ai le temps de faire ça bien Wink

Pour l'instant, ça m'évoque un gros bordel sur scène (oui, curieusement, ça m'amène direct au théâtre) auquel le public ne comprend rien. donc, il faut que je réfléchisse mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentative de transposition   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative de transposition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma tentative d'écriture...
» Episode 21 : Tentative de meurtre
» Marina Tsvétaïeva - Tentative de jalousie
» TENTATIVE MALVEILLANTE
» [AIDE] HTC sense fige et redémmare lors de tentative d'écoute de musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: A propos de l'écriture & infos concours littéraires-
Sauter vers: