Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une première fois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Une première fois   Jeu 30 Avr 2009 - 12:35

Encore un vieux texte écrit pour un autre forum. Il relate la recherche de repères lors de l'entrée en sixième, en internat... La plongée dans un univers nouveau et qui possède, outre un règlement, ses propres marques de vie communautaire.

Une première fois

Ca y est : le portail franchi, elle sait qu’elle est là pour un moment. Désemparée, elle laisse son regard embrasser l’espace, aucun signe familier ne l’accroche. A tout hasard, elle commence à ranger le contenu de sa valise, bien sommaire au demeurant. La chose ne lui prend que quelques instants. Autour d’elle chacune s’active dans son coin, sont-elles toutes nouvelles ?
Ah ! Tiens y en a une qui s’en va, sa valise à la main : il doit y avoir un lieu approprié, peut-être un rebut ? Elle lui emboîte le pas, ne lui a t-on pas dit qu’elle n’avait qu’à faire comme les autres et que tout se passerait bien ? Les voici dans un cagibi. L’autre est plus âgée qu’elle, que fait-elle dans cette section ? A son sourire avenant répond une moue point trop chaleureuse et, sans un mot, l’autre lui désigne du doigt le placard du fond.
Résolue à ne pas se laisser décontenancer par l’échec de cette première tentative, elle s’en revient attendre la suite des événements en se cantonnant dans ce périmètre qui lui est dévolu. Autant y prendre ses marques tout de suite. A l’instar de l’uniforme, on a fait dans l’extrême sobriété, les murs sont crème et les dessus de lit à fleurettes vertes et bleues, les vasistas hors d’atteinte ne laissent entrevoir que le gris du ciel.
Mais voici que la paroi qui lui fait face s’entrouvre doucement sur le vieux poirier de Mademoiselle Guffroy, celui qui donne ces délicieuses poires Saint-Jean que l’on ingurgite en une seule bouchée, presque blettes, les meilleures du village. Bien sûr, sa mère lui avait interdit de toucher au « bien d’autrui », elle sourit, puis un petit rire lui monte de la poitrine, un chaleureux petit rire qui la secoue doucement, comme lorsqu’on rit au récit d’une bonne farce racontée par les copains, mais déjà il faut se reprendre.
Près de la porte, elles sont quatre à s’être rassemblées, les retrouvailles semblent chaleureuses, elles jouent de leur connivence mais en même temps, c’est à qui parlera le plus fort. Sans conteste la plus petite d’entre elles, qui est aussi la plus jolie, accapare les regards d’envie. La petite rusée a trouvé le moyen de contourner le règlement via une interprétation de l’uniforme aux critères de la mode. Elle porte une jupe « charleston » qui la moule avec beaucoup plus de grâce que le vaste sac à plis qui saucissonne le reste de la compagnie. Sûr que son aura les surclasse toutes : une princesse au milieu de sa cour. Ce temps d’écoute forcée n’est pas déplaisant, c’est l’occasion de placer des balises, de repérer la hiérarchie ; quand ce ne serait que pour s’en protéger.
Mais instantanément les joyeux pépiements s’arrêtent : diable une nouvelle déesse surgit dans l’embrasure de la porte. Silence immédiat, même de la part de la princesse. Ca doit être du sérieux cette fois !
- Elle est où la nouvelle ?
La nouvelle rentre un peu la tête entre les épaules et lève un doigt timide face à cette Athéna qui s’avance vers elle le regard appuyant son ton décidé.
- On a le même prénom et nos pères exercent le même métier, c’est pour ça qu’on m’a chargée de te débrouiller, tu n’as qu’à me suivre, c’est pas compliqué : de toute façon je connais tout le monde.
Déjà elle tourne les talons, sa harangue est sans appel. La nouvelle se résigne, dans l’immédiat, il lui faut survivre, plus tard, elle avisera.
Athéna n’a pas menti : à chaque nouveau groupe croisé elle concède un petit aparté et chaque nouvel auditoire opine, la nouvelle semble déceler des rapports de servilité convenus qui ne laissent pas de l’agacer. Il va lui falloir une bonne dose de patience pour démêler cet écheveau. Et d’abord il lui faut découvrir si chacune des nouvelles s’est vue ainsi attribuer un mentor et si c’est le cas, en vertu de quels critères ? Car enfin, ceux qui ont été évoqués sont bien arbitraires et ne laissent en rien présumer d’affinités autres que de surface.
Elle ne sait pas encore qu’elle vient « une première fois » de franchir les marges d’un monde.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une première fois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SPOILER] La "Première fois" de Crichton
» Stargate Atlantis - La première fois qu'on s'aimera - Rodney/John - G
» La première fois (on lit avant de répondre au sondage!)
» Ma toute première fois, toutoute première fois...
» la première fois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Zoé-
Sauter vers: