Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 de l'extrémisme scientifique limitatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

que considérez-vous comme science ?
mathématiques
8%
 8% [ 8 ]
physique
9%
 9% [ 9 ]
astronomie
8%
 8% [ 8 ]
médecine
7%
 7% [ 7 ]
histoire
8%
 8% [ 8 ]
géographie
5%
 5% [ 5 ]
géologie
9%
 9% [ 9 ]
climatologie
7%
 7% [ 7 ]
botanique
9%
 9% [ 9 ]
psychologie
5%
 5% [ 5 ]
philosophie
6%
 6% [ 6 ]
anthropologie
6%
 6% [ 6 ]
ethnologie
6%
 6% [ 6 ]
sociologie
6%
 6% [ 6 ]
politologie
5%
 5% [ 5 ]
Total des votes : 104
 

AuteurMessage
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 14:43

Cool jeune Nuam... mais le pire c'est que tu as raison (encore une fois)
puiis-je dire "sainte" colère ?.....
Revenir en haut Aller en bas
Philipum

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 39
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 15:35

Bof ! Gueuler ne changera rien non plus, surtout si c'est truffé de vulgarités : pas grand monde ne va t'écouter.

En fait, si tu veux qu'on te prenne au sérieux, montre-nous que tu n'es pas toi-même l'un de ces abrutis passifs que tu critiques. Que fais-tu, toi, concrètement, pour changer le monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 15:45

Eh ben, mes p'tits loups, pas de quoi s'étriper, je vous l'assure. Rien ne mène au constructif dans les cheveux que l'on se crêpe, croyez-en la vieille Sage-Ro.

Disons que vous n'avez pas le même point de vue, et qu'il serait vachement intéressant et éclairant que vous vous évertuiez à décortiquer tout ça dans ce qui pourra sans doute être plus porteur qu'autre chose. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 16:54

Inutile en effet de nous ennerver, car nous sommes en face d'un vaste sujet et passionnant par dessus tout, je pense personnellement que Nuam s'est un peu emporté : la fougue de la jeunesse Smile (reaction saine en elle même et qui participe à une reaction humaine, tres humaine)
Nous sommes ici au coeur d'un probleme que resumait déjà un ecrivain et philosophe francais déjà ancien et ô combien moderne, je veux parler de Rabelais qui disait :
"science sans conscience n'est que ruine de l'âme"
L'apport apaisé que peuvent apporter Nuam et philipum ne pourrait qu'être bénéfique à tous, merci d'avance Messieurs.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 17:41

Nuam, j'aimerais bien savoir comment tu te situes par rapport à ce "VOUS" que tu emploies dans ton pamphlet (qui ressemble irrésistiblement à ceux que je déclamais à qui voulait l'entendre dans les années 80 et mon père avant moi dans les années 60, ainsi qu'une multitude de 'révoltés' avant certainement).
Car bien que tu l'abordes au sein de ton post, ça n'élude pas la question.
Pourquoi ne pas dire "NOUS", franchement ? Ou encore "EUX" (les autres, ceux qui sont cons, passifs, qui consomment, individuels, etc) ?
L'ordinateur sur lequel tu tapes cela n'est-il pas un objet de consommation construit sur les chaînes asiatiques et mis à ta disposition par le système libéral occidental ? Et les habits que tu portes ? Et comment te loges-tu ? Comment communiques-tu ? Écoutes de la musique ? Avec quel argent, gagné comment ? Les moyens de transport que tu utilises parfois ne résultent-ils pas de recherches scientifiques ayant contribué souvent à des mésactions ignobles ?

Nous sommes tous dans la même merde, mon pote, toi et moi compris (tout artistes marginaux que nous puissions revendiquer être), et même Vilain par exemple qui a passé sa vie à militer en ce sens.
Nous sommes tous responsables d'une manière ou d 'une autre, et même si on est toujours le con d'un autre, on est tous ceux que tu dénonces.
La prise de conscience nous place-t-elle au dessus du lot ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non (et même cela est relatif) ; mais qu'en fait-on, lorsqu'on s'aperçoit que faire bouger tout le monde en même temps est impossible ?
On donquichotte à qui mieux-mieux et un jour, lorsqu'on a mûri, on s'aperçoit qu'on tourne en rond comme un putain de moulin à vent.

Encore faut-il le reconnaitre, non pas comme un aveu honteux, mais comme une prise de conscience humble, pour y réfléchir de façon plus constructive.

Quant aux scientifiques, s'ils devaient extrapoler sur chaque avenir ou utilisation potentielle de leurs découvertes, et décider d'éviter les plus dangereuses, on en serait encore à l'antiquité, et la religion nous gouvernerait encore. Toi compris.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 18:56

nuam a écrit:
alors oui, j'en ai marre :

de ces prétendus anti-capitalistes qui ne pensent rien, ne disent rien, ne font rien... ou alors pour eux-même, à la limite, faisant exister l'individualisme autant que les autres, marchant dans le même système, voulant les mêmes objets et agissant peu ou proue comme les libéraux...

de ces artistes, scientifiques, enseignants, agriculteurs à qui on a appris à survivre socialement, à tel point qu'ils en oublient leur vocation, la passion de leur activité et de l'exercer correctement...

partout où pourraient se jouer un renversement du réel, que vois-je, si ce n'est la misère intellectuelle, la misère éthique, la misère humaine, la misère d'action...

et les discours auto-déculpabilisants dans le genre "mais je n'y peux rien, moi, c'est comme ça" et autres "prions notre seigneur".

Bullshit !

VOUS ETES TOUS RESPONSABLES, C'EST TROP FACILE DE TOUJOURS DIRE QUE L'AVENIR SE JOUE AILLEURS... IL SE JOUE PARTOUT ET PERSONNE NE VEUT LE VOIR ET PRENDRE LA RESPONSABILITÉ DE CE QU'IMPLIQUE CHACUNE DE SES ACTIONS PARTICIPATIONS ABANDONS AUX DIKTATS !

C'EST A CAUSE DE GENS COMME VOUS QU'IL Y A DES GUERRES !
C'EST A CAUSE DE GENS COMME VOUS QUE LE MONDE MEURT !
C'EST A CAUSE DE GENS COMME VOUS QUE NOUS SOMMES LA GANGRÈNE !

(et à ceux qui estimeraient que je me place au dessus de tous par l'emploi du "VOUS", 1° détrompez-vous, 2° réfléchissez sur vous-même plutôt que de lancer un débat caduc sur "ce que je fais quand je vais acheter mon pain", comme il m'a été demandé il y a peu, par exemple...)

p.s aux parents aimants qui prétendent tout faire pour leurs enfants bla-bla-bla... vous faites démonstrativement tout pour vous en convaincre et les en convaincre, mais à côté de ça, vous leur léguez un monde infame que vous n'avez pas une once de couille de voir tel qu'il est, et encor moins de tripes pour agir contre ce que vous tenez pour l'inéluctable, préférant vous en remettre aux leaders, aux croyances etc... atteandant une vie meilleur... mais putain, immaginez un lambda de la nuit des temps, il priait pour une vie meilleure, un monde moins sauvage, etc... une vie après la mort ou une réincarnation... il s'est réincarné, oui, cool, super... à différentes période, passant par le moyen-âge pour attérir maintenant !

putain, ça vallait bien la peine.

et toujours espérer, et jamais se prendre en main.

et toujours se conforter dans son matricule de bétail.

merde.

fais chier ce monde de cons !

(pour ceux qui y verront un propos haineux ou injurieux, quoi dire ?.. une preuve de plus que rien ne mène à rien ni ne sert à rien et que plutôt que de se poser pour prendre acte et méditer on préfère débattre se défendre répondre "non mais dis donc !" ou encor "ah ben non moi je suis pas comme ça"... mais au final on s'en tape : le monde est comme ça, c'est ce qui compte, et je suis au regret de vous révéler que autant les multitudes qui rêvent d'un monde meilleur ne font que rêver, précisemment, autant les puissants, eux, agissent bel et bien, au lieu de se branler avec des jolies idées. OUI, l'opposition au système est la pire peine-à-jouir que j'ai jamais vu, vrai de vrai)

Nuam, il va bien falloir qu'un jour tu apprennes que le monde humain est comme il est fait, à savoir d'imperfections. Je te défie de trouver une seule personne qui ne présente qu'une perfection si lisse qu'elle en serait insipide.

Tu insultes le monde en hurlant que ce monde te fait mal, mais ne pense pas que les plus modestes, ceux dont personne n'entendra jamais la voix, soient moins blessés par la vie.

Comme je rejoins filo ! Et comme je comprends ton cri ! Et comme je comprends Phil, les artistes, les scientifiques, les parents, et n'importe quel quidam.

Au lieu d'écumer de rage contre le monde, apprends à l'aimer et à fonctionner avec plutôt que contre. Tu réussiras d'avantage en ne méprisant pas. Main dans la main, c'est plus facile, tu sais.

Je crois qu'il faut apprendre à déchiffrer le monde sous des degrés profonds.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 19:06

Oh je suis désolée que vous vous disputiez ! Nuam a dit ce qu'il avait sur le coeur ! et il l'a ! sur le coeur ! je vous en prie, parlez avec calme et laissez le se calmer. Il crie parce qu'il a mal de tout ce qui ne se fait pas, c'est tout. Nous sommes tous concernes, et c'est ce qu'il veut dit mon Nuam, rien de plus !
et que rien ne bouge si nous ne faisons que discuter à perte de vue, nous branler avec de jolis mots et laisser la terre se mourir. Je pourrais m'en foutre et comme je vais bientot mourir.... mais il y a mes enfants et mes petits enfants. Courage Nuam
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 19:06

Romane a écrit:
Je crois qu'il faut apprendre à déchiffrer le monde sous des degrés profonds.

Ca je me le note et je me le garde pour l'approfondir, le méditer, le digérer...
Parce que ça me cause drôlement.
Et ça laisse entrevoir plein de choses... sou sun air de phrase toute simple.
Merci Ro. C'est mon cadeau de la journée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 19:14

@ Ys : Chacun peut dire ce qu'il a sur le coeur. Nuam le rebelle, Philippe le scientifique, filo l'artiste, Sophie la maman et nous tous tout ça à la fois. Je serais désolée qu'on se couche comme un seul homme devant un seul.

Parole est donnée à chacun, merci. Wink

sophiesuite a écrit:
Romane a écrit:
Je crois qu'il faut apprendre à déchiffrer le monde sous des degrés profonds.

Ca je me le note et je me le garde pour l'approfondir, le méditer, le digérer...
Parce que ça me cause drôlement.
Et ça laisse entrevoir plein de choses... sou sun air de phrase toute simple.
Merci Ro. C'est mon cadeau de la journée Very Happy

Je n'ai pas encore lu ton intervention précédente, Sophie, occupée à autre chose. Mais je vais y revenir.

Tu as bien compris cette petite phrase, je crois. Instinctivement, elle et toi faites déjà corps. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 19:16

Citation :
Sophie la maman

Tiens, y'aurait quelque chose qui m'a échappé ? Laughing
La dernière fois que j'ai regardé, j'avais pas encore de bambins dans mes jambes. Mais c'est peut-être une métaphore...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mar 5 Mai 2009 - 19:25

Oui. Je veux dire par là "tous nous sommes tout à la fois" Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 1:53

sophiesuite a écrit:
Mais en pratique, ça parait difficile de demander à un scientifique de prendre la responsabilité de son travail jusqu'au bout de la chaîne qui l'utilisera.

Si vous voulez mon avis ; minimiser la désinvolture des politiciens en chargeant les scientifiques est aussi hypocrite que rejeter la responsabilité des uns sur le dos des autres.

Je ne peux pas faire plus concis.

(p'tain, y'a des fois où j'aimerais faire aussi long que vous, mais cette sale manie de faire concis prend souvent le dessus... AngeR )

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 10:54

Romane a écrit:

(p'tain, y'a des fois où j'aimerais faire aussi long que vous, mais cette sale manie de faire concis prend souvent le dessus... AngeR )
Tiens... toi aussi ? AngeR

Au risque de me retrouver presque hors sujet (le fil évolue) je reviens sur mon postulat de départ, vous livrer mon raisonnement (on ne peut plus empirique, donc, ne me demandez pas de prouver ce que je dis, j'en serais bien incapable !) Je vais juste essayer de ne pas tomber dans le sophisme, ce sera déjà pas mal
Je ne reprends pas tous les com, on en aurait pour des plombes et j'ai une incapacité chronique à faire plus long que concis (voir ci-dessus Wink ) mais je me soigne.

Pourquoi diable ( Twisted Evil ) la science serait-elle Dieu ?
Parce que l'univers (connu et inconnu) est régi par des lois. Nous les avons nommées "physique" "chimie" "sciences humaines" etc...
Toutes ces lois que nous percevons à notre façon balbutiante (de nouvelles découvertes viennent sans arrêt modifier l'ensemble) expriment, sous des formes d'une infinie variété, ce que d'aucuns appellent "l'énergie de vie" (on ne commence pas à chipoter sur les termes, siouplé)
Elles manifestent ainsi, chacune dans son domaine, le mouvement, l'impermanence, l'évolution, la pensée, la créativité, la diversité, pour nous apparaître au bout du compte sous forme de langage (les maths en sont un, les mots un autre etc...). Le fameux Verbe (que je sois sans religion ne m'oblige pas à ne pas en utiliser les notions qui me semblent sensées, merci)
Elles viennent aussi nous apporter les preuves d'un équilibre extrêmement complexe dans son fonctionnement. (Que nous, humains, nous acharnions à le démolir sur notre planète n'enlève rien à la beauté de cet équilibre complexe).
La "plus scientifique" des sciences, la physique (gr : phusis = nature) nous parle de matière, d'espace et de temps, jusqu'à l'infini et l'éternité. De commencement et de fin (ou pas de commencement et pas de fin suivant les écoles) qui sont aussi des notions théologiques (gr : théos = Dieu et logos = science) et philosophiques (gr : philosophos = ami de la sagesse)

Tout ce petit fouillis concordant à réunir pour moi une sorte de définition de Dieu, réductrice à l'extrême j'en conviens (mais le fil n'est pas : définir Dieu) qui colle parfaitement à ma définition de la Science.

D'ailleurs, Einstein...

Bon, j'ai peur de m'être exprimée comme une pauvre patate, mais c'est l'idée. De toute façon, c'est après que je me dirai "j'aurais dû dire ça, et ça, et ça"...
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Philipum

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 39
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 11:28

Farouche a écrit:

Pourquoi diable ( Twisted Evil ) la science serait-elle Dieu ?
Parce que l'univers (connu et inconnu) est régi par des lois. Nous les avons nommées "physique" "chimie" "sciences humaines" etc...
Toutes ces lois que nous percevons à notre façon balbutiante (de nouvelles découvertes viennent sans arrêt modifier l'ensemble) expriment, sous des formes d'une infinie variété, ce que d'aucuns appellent "l'énergie de vie" (on ne commence pas à chipoter sur les termes, siouplé)
Elles manifestent ainsi, chacune dans son domaine, le mouvement, l'impermanence, l'évolution, la pensée, la créativité, la diversité, pour nous apparaître au bout du compte sous forme de langage (les maths en sont un, les mots un autre etc...). Le fameux Verbe (que je sois sans religion ne m'oblige pas à ne pas en utiliser les notions qui me semblent sensées, merci)
Elles viennent aussi nous apporter les preuves d'un équilibre extrêmement complexe dans son fonctionnement. (Que nous, humains, nous acharnions à le démolir sur notre planète n'enlève rien à la beauté de cet équilibre complexe).
La "plus scientifique" des sciences, la physique (gr : phusis = nature) nous parle de matière, d'espace et de temps, jusqu'à l'infini et l'éternité. De commencement et de fin (ou pas de commencement et pas de fin suivant les écoles) qui sont aussi des notions théologiques (gr : théos = Dieu et logos = science) et philosophiques (gr : philosophos = ami de la sagesse)

C'est magnifiquement exprimé flower

J'aimerais juste essayer d'éclaircir un petit détail : lorsqu'on parle de Dieu, en général, on imagine une entité consciente, qui accomplit ses actes de création délibérément (du genre : tiens, si je donne telle valeur à la constante de Planck, j'ai une chance de voir apparaître un oiseau-mouche, et peut-être même une comète rose). Je pense au contraire - mais c'est mon humble point de vue - que "personne" n'a "prévu" l'existence de notre univers tel qu'il est ; il est sorti comme un petit diablotin de sa boîte noire, sans préméditation, puisant dans l'infini des possibles. Je ne dirais pas, donc, que la science est Dieu, mais plutôt, que la science est l'étude de l'infini (d'ailleurs on est pas sorti de l'auberge puisque notre minuscule tentative de compréhension d'un truc trop vaste pour nous n'aura jamais de fin).
Revenir en haut Aller en bas
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 11:33

je me suis certes emporté.

plutôt que de rebondir sur ce qui pouvait porter à pertinence, vas-y qu'on tente de se faire justifier celui qui a tenu un propos dérangeant.

pure réaction d'égo.

(sick sad world)

puis d'abord, c'est pas moi qui ai écrit ça, c'est ma mémée...

enfin moi, ce que j'en dis, c'est que j'appréhende un propos en lui-même, je demande pas leur cv aux gens avant de déterminer comment je l'accueille.

'fin bon, j'y ai gagné l'image du jeune rebelle impétueux, on dirait... 30 ans en juillet, ça va m'aller étriqué ça comme étiquette, vous pensez pas ?



rien à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 11:37

nuam a écrit:

... 30 ans en juillet,


.

Tain... t'es si vieux.... balançoire
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 12:12

nuam a écrit:

'fin bon, j'y ai gagné l'image du jeune rebelle impétueux, on dirait...
Tout de même plus flatteuse que celle du vieux con pontifiant Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 12:25

pourquoi, y avait un risque que ?..
Revenir en haut Aller en bas
Philipum

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 39
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 12:29

Moi, sûrement... bien que je ne soies pas bien vieux lk
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 12:33

J'aime beaucoup la démonstration de Farouche.
Je m'y retrouve bien, dans le fond comme dans la forme.
Merci d'avoir pu l'écrire Farouche, je crois que j'aurais bataillé longtemps pour pondre ces quelques lignes si concises (sacrée qualité !!) et claires.
Revenir en haut Aller en bas
Sbreccia



Nombre de messages : 5085
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 12:40

sophiesuite a écrit:
J'aime beaucoup la démonstration de Farouche.
Je m'y retrouve bien, dans le fond comme dans la forme.
Merci d'avoir pu l'écrire Farouche, je crois que j'aurais bataillé longtemps pour pondre ces quelques lignes si concises (sacrée qualité !!) et claires.

Voui mais faut dire que cela faisait longtemps que c'etait en gestation... mdr
Revenir en haut Aller en bas
sophiesuite

avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 13:18

Oui mais bon, desfois on geste, on geste... et puis le résultat est raté quand même ! Mr. Green

Là, c'est parfait. Impeccable.
Ca donne des réponses et en même temps ça donne à méditer parce que ça soulève des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 13:33

Farouche et Philippe, vos démos ne sont pas si loin l'une de l'autre, figurez-vous.

Moi, je dirais que Dieu est la Science dans son absolu savoir puisqu'il s'agit du phénomène qui a provoqué la création de l'univers, et que la science (qui porte le même nom parce qu'on n'a pas trouvé autre chose) est l'étude de tous les processus qui régissent l'univers. Autrement dit : la science est l'étude de la Science.

@ nuam : t'es attachant, pitit rebelle fouilleur de solutions et rempli de vie. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 14:50

UTLS (Université de tous les savoirs)
___

cycle proposé par Olivier CLAIN, Professeur du Département de Sociologie - Université Laval (Québec)
___


A. Introduction :

Dans cette émission, Olivier Clain commence par définir les concepts sociologiques qui seront abordés lors des autres émissions. Puis, l'intervenant nous propose une série d'hypothèses générales qui serviront de base à la réflexion sociologique du cours.


___


B. L'entendement scientifique :

Après avoir défini les types de connaissances qui existent en philosophie, Olivier Clain expose les spécificités de l'entendement scientifique, à travers les grands philosophes (Descartes, Hégel, Platon et Aristote). La notion d'entendement est définie par la distinction entre "entendement naturel" et "entendement scientifique". Enfin, l'enseignant expose quelques remarques sur les critères de scientificité, en distinguant quatre grands critères / quatre grands moments universels de l'esprit scientifique.


___


C. Les âges de la science :

Cette émission traite des différentes périodes de l'histoire de la science. Le rapport entre savoir technique et savoir scientifique, aux différentes périodes de l'histoire de la science, est analysé. Après avoir étudié les caractéristiques de la science antique, Olivier Clain aborde les caractéristiques de la science médiévale, puis il conclut en expliquant les conditions de la naissance de la science moderne.


___


D. L'idéaltype de la science moderne :

Ce cours a pour objet les fondements philosophiques qui ont déterminé les caractéristiques de l'esprit scientifique moderne. Dans un deuxième temps, Olivier Clain explique pourquoi la mathématique a été considérée comme une science idéale. Puis, l'intervenant analyse la naissance et la place des sciences empiriques dans la modernité. Enfin, il décrit la constitution en trois domaines des sciences modernes (sciences de la Nature, sciences de l'Homme et sciences de la Société).


___


E. La science dans la société moderne :

Cette émission a pour thème la science dans la société moderne. Pour analyser ce thème, Olivier Clain définit d'abord la notion de modernité et ses caractéristiques. Il explique ensuite les conditions de la naissance de la science dans la société moderne. Enfin, le discours s'achève par une explicationn sur l'effet de la science sur la société et sur le cheminement qui a aboutit à l'autonomisation du discours scientifique.


___


F. Idéaltype de la technoscience :

Cette émission pose le problème de la nature du savoir scientifique dans la période contemporaine. Elle analyse ses grands idéaux et ses transformations en terme de discours épistémologique, en terme de science empirique, en terme de système des sciences et en terme de science formelle idéale.


___


G. La technoscience dans la société contemporaine :

Dans cette émission, Olivier Clain aborde la question de la fonction sociale de la science dans la société contemporaine. Pour cela, il évoque les transformations qui affectent la fonction sociale de la science. Il caractérise d'abord la société contemporaine puis analyse la nouvelle couche sociale, la couche des experts, qui joue un rôle clé dans la société civile.


___


H. Les risques scientifiques et technologiques :

Dans ce cours, Olivier Clain explique les risques engendrés par l'évolution de la science et de la technique. Il s'appuie essentiellement sur la technoscience qui aide au dévoilement de risques encore inconnus. Il aborde successivement : la nouveauté de la société technologique, la construction scientifique du risque, la position des acteurs sociaux devant le risque technologique et la perception du risque et des attitudes éthiques


___


I. Technoscience et nouvelles questions éthiques :

Cette émission a pour thème l'engagement éthique devant les risques technologiques. Elle s'attache à découvrir le lien entre la perception socialement construite du risque et l'engagement réflexif, éthique, à l'endroit du risque. Elle traîte de la nouveauté des questions éthiques posée par le développement de la science et de la technique. Elle donne des exemples de ces interrogations éthiques qui travaillent le corps social et aborde également la bioéthique. Pour finir Olivier Clain évoque le lien entre éthique et politique.


___


J. L'éthique communicationnelle :

Dans ce cours, Olivier Clain évoque les différentes formes de gestion des problèmes posés par le développement de la technoscience. Il traite aussi des différentes formes de réactions intellectuelles à travers la question de la légitimité des comités d'éthique pour présenter les fondements de l'éthique communicationnelle.


___


K. La recherche d'une fondation philosophique de l'éthique :

Dans ce cours, Olivier Clain expose les thèses de Hans Jonas. Il développe alors les normes de l'éthique fondationnelle par rapport à l'éthique communicationnelle. Il explique donc qu'il est nécessaire de fonder ces normes en raison. Il cherche également à savoir ce que signifie fonder des normes en raison.


___


L. Ethique et culture de la limite :

L'objet de ce cours est essentiellement consacré à l'exposé des thèses de Denis Duclos touchant à la nouvelle éthique, nécessaire pour régler le développement de la technique et de la science. Olivier Clain montre alors que la thèse de Denis Duclos ne s'oppose pas frontalement à celle de Hans Jonas. Pourtant, c'est au niveau de la peur et du contrôle que Denis Duclos propose des perspectives différentes de celles de Hans Jonas.


___


M. Conclusion :

Pour cette émission, Olivier Clain va revenir sur les principales hypothèses présentées dans l'ensemble du cours et les formuler de manière plus précise que dans l'introduction. Il va donc revenir sur les différents problèmes posés par le développement de la science contemporaine sur la société. Pour finir, il revient aussi sur l'articulation du développement de la connaissance scientifique et des structures sociales, politiques et idéologiques.
Revenir en haut Aller en bas
nuam

avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 38
Localisation : hyperworld
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 14:56

Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   Mer 6 Mai 2009 - 15:10

Philipum a écrit:


J'aimerais juste essayer d'éclaircir un petit détail : lorsqu'on parle de Dieu, en général, on imagine une entité consciente, qui accomplit ses actes de création délibérément

Et c'est là où probablement nos chemins divergent en toute amitié, puisqu'effectivement, c'est ainsi que je l'imagine Smile
En répondant "Dieu" à la question de départ "qu'est-ce que la science ?" j'introduisais implicitement que Dieu est la science et plus encore.
Et c'est pourquoi, je disais, et redis : d'ailleurs, Einstein...

Je rejoins Romane : "Moi, je dirais que Dieu est la Science dans son absolu savoir puisqu'il s'agit du phénomène qui a provoqué la création de l'univers"

Nuam : on t'aime, on ne te met pas dans des cases Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: de l'extrémisme scientifique limitatif   

Revenir en haut Aller en bas
 
de l'extrémisme scientifique limitatif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» de l'extrémisme scientifique limitatif
» Manifestation d'extrêmistes à Bordeaux
» HS Test en conditions extrêmes!
» Projet scientifique : les insectes polénisateurs
» ICOM - Groupe de ravail Recherche Scientifique - Pise Octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: La Science :: Ethique en rapport avec la Science-
Sauter vers: